Mode sombre
28-09-2022
Logo
Merveilles Scientifiques - Merveille (05) : L’aspect miraculeux du Noble Coran- Diminution de la pression atmosphérique et de l’oxygène dans les hautes altitudes.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

La pression atmosphérique :

  Au Nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Honorables frères, l’homme se trouve être dans un besoin pressant d’oxygène ainsi que d’une pression atmosphérique bien définie, soit soixante-dix-sept de mercure au niveau de la mer.

 

  Les scientifiques ont affirmé que la saturation en oxygène chez l’homme se trouve être sécurisée et la pression atmosphérique est favorable dans l’espace contenu entre le niveau de la mer jusqu’à dix mille pieds d’altitude. Mais Allah (Exalté soit-Il) a créé chez l’homme des organes susceptibles de compenser la diminution de l’oxygène dite également l’hypoxie d’altitude et ce, lorsqu’il se trouve à une altitude qui varie entre les dix mille pieds et les seize mille ; ces organes de secours interviennent en cas de carence d’oxygène et de diminution de la pression atmosphérique, permettant à l’homme s’adapter aux nouvelles conditions suivant des mécanismes assez compliqués.

 


  Mais à partir de seize mille pieds jusqu’à vingt-cinq mille, les organes d’adaptation compensatoires deviennent impuissants à remplir régulièrement leurs fonctions, en vertu de quoi la quantité d’oxygène devient insuffisante pour alimenter les différents tissus ; qu’advient-il à ce moment-là ? La palpitation du cœur va augmentant créant des douleurs thoraciques qui deviennent de plus en plus aigues.

  Mais au-delà de vingt-cinq mille pieds d’altitude, la pression atmosphérique diminue d’un taux relativement haut, l’homme se trouve alors contraint à respirer à pleins poumons, ce qui entraine la dilatation des gaz dans son corps jusqu’à lui provoquer des troubles gastro-intestinaux, des troubles au rectum, des troubles pulmonaires, bref des troubles assez douloureux survenus en raison de la diminution de la pression atmosphérique.

 

 Parallèlement chers frères, lorsque dans un avion, le système de pompage de l’air se trouve en dérangement, le pilote est appelé à faire un atterrissage d’urgence, même s’il survole un désert ou un océan, autrement il provoquera la mort des passagers qui se trouvent à son bord.

 Réfléchissons profondément à la teneur du verset suivant où Allah (Exalté soit-Il) dit : 

 (…mais celui qu’Il veut égarer, Il lui comprime la poitrine et lui coupe le souffle, comme à qui tenterait d’escalader le ciel.)


AL-AN’AM (LES BESTIAUX) : 125

  Ce verset n’est-il pas un des signes qui révèlent l’aspect miraculeux du Noble Coran ?

Un aspect miraculeux coranique démontrant La Majesté du Créateur :

  Y avait-il des avions au temps du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) ? Est-il arrivé au gens de voler à des altitudes élevées au temps du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) ?
  A savoir que ce verset n’a pas encore été interprété jusque-là, ce n’est que maintenant que les experts le font. Les avions modernes sont équipés d’un système de pompage intérieur susceptible de fournir huit fois plus d’air afin de se proportionner avec la pression atmosphérique se trouvant sur terre. 

  En cas de dérèglement du fonctionnement du système de pompage, l’aviateur se doit de faire un atterrissage forcé. 
  La teneur du verset est d’une grande précision ; lors d’un déséquilibre dans l’air se trouvant à l’intérieur de l’avion, l’homme commence par ressentir des troubles respiratoires, puis au bout de vingt-cinq pieds d’altitude, il subit des douleurs insupportables qui lui resserrent le cœur et lui coupent le souffle à l’image de quelqu’un qui s’efforce de s’élever dans le ciel.
  Serait-il concevable de se détourner d’Allah, de Cette Divinité ? Pourrait-on faire preuve d’indifférence quant à Sa promesse ?? Pourrait-on ne pas tenir compte de Ses Menaces ?? Ne devrions-nous pas plutôt chercher à gagner Sa Miséricorde ?? Ne devrions-nous pas redouter Son Châtiment ??
  Allah (Exalté soit-Il) détient en Sa Main la souveraineté absolue, et c’est Lui Qui a fait descendre Ce Coran.

  Honorables frères, les signes cosmiques dépassent les mille trois-cents versets, tous inclus dans le Coran ; ils constituent le tiers de l’ensemble des versets. A travers ces versets, Allah (Exalté soit-Il) nous invite à Le connaître. Cependant, et en raison d’une sagesse infinie, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) s’est retenu de nous les interpréter, laissant le soin aux savants de chaque époque de le faire.
  Cela dit, à mesure que la science évolue, une partie des prodiges du Noble Coran est dévoilée.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image