Mode sombre
01-10-2022
Logo
Merveilles Scientifiques - Merveille (012) : Le miracle du vol des oiseaux.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

La migration des oiseaux :

( N'ont-ils pas vu les oiseaux assujettis [au vol] dans l'atmosphère du ciel sans que rien ne les retienne en dehors d'Allah ? Il y a vraiment là des preuves pour des gens qui croient. ) 

An-Nahl (Les abeilles)

( N'ont-ils pas vu les oiseaux au-dessus d'eux, déployant et repliant leurs ailes tour à tour ? Seul le Tout Miséricordieux les soutient. Car Il est sur toute chose, Clairvoyant. ) 

Al-Mulk (La royauté)

  L’épisode d’aujourd’hui traite des oiseaux migrateurs, et parler de migration d’oiseaux est un sujet presque incroyable.

Qui a appris aux oiseaux les techniques aéronautiques ?

  Le plus important à relever en observant des escadrilles d’avions dans les airs c’est bien leur disposition durant le vol sous la forme du chiffre huit en arabe.

  En effet, l'avion laisse derrière lui une sortie d'air. Ainsi, si un oiseau volait derrière un autre, la résistance de l'air et l'effort consenti seront moindres. C’est pourquoi, la tactique la plus récente du vol des avions consiste à voler sous la forme de 8 (en arabe). De même, en volant à l'avant de la nuée d’oiseaux, l’oiseau chef permet à l’oiseau qui le suit de profiter de la sortie d’air. Car la densité aérienne s’affaiblit, ce qui explique la diminution de la résistance à l'air, ainsi que celle de l’effort, de près de 20%.

  Telle est la technique aéronautique la plus récente. Qui donc a appris à la nuée d’oiseaux de voler sous la forme d’un triangle à deux côtés lors de la migration ?

  La disposition de l’essaim d’oiseaux durant leur vol est identique à la disposition la plus récente de l’escadrille d’avions. 

  Le Prophète Moussa (Paix sur lui) a dit : 
  ((Alors [Pharaon] dit : « Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ?»)) 

(« Notre Seigneur, dit Moïse, est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l’a dirigée ».)

TÂ-HÂ : 49-50

  Au fond, il y a un détail qui nous échappe et qui donne au sujet son aspect incroyable, nous nous demandons qui a appris aux essaims d’oiseaux la technique de se disposer en forme du chiffre 8 en arabe durant leur vol conformément aux techniques aéronautiques les plus récentes. A savoir que l’oiseau qui vole à la tête de l’essaim fournit un effort gigantesque, un effort beaucoup plus grand que l’effort fourni par l’oiseau qui se trouve au second rang, ce qui explique l’alternance du rôle dirigeant durant le vol ; il parait que l’oiseau qui vole en tête est le chef de la nuée d’oiseaux.

  ‘Omar a d’ailleurs dit : « J’ai la charge la plus lourde ».

La nuée d’oiseaux respecte une technique bien déterminée durant son vol ; par conséquent, tous les oiseaux prennent le rôle de chef de nuée à tour de rôle, car le chef a à faire face à la densité de l’air.

Donc, la densité de l’air va diminuant lorsqu’elle parvient aux oiseaux qui volent derrière le chef. Les savants l’ont appelé la sortie de l’air, la densité et l’effort à fournir deviennent moindres aux rangs de l’arrière ; il s’agit de l’une des techniques du vol.
  Par ailleurs, le battement de l’aile est une question surprenante car il se fait d’une façon tout à fait harmonieuse entre tous les oiseaux de la même nuée, et justement, ce battement d’aile contribue à provoquer la sortie de l’air.
  L’oiseau qui vole au second rang profite de la densité réduite de l’air. Je ne prétends pas que le mouvement des oiseaux soit le même mais il est harmonieux et rythmé. Cette disposition des oiseaux au sein de la nuée a pour fonction de régler le battement des ailes des oiseaux pendant le vol, car l’oiseau peut parcourir jusqu’à 17 mille km de distance pendant son vol, soit 86 heures et ce, d’une façon continue et ininterrompue.
  J’avais dit dans un épisode passé que l’encyclopédie la plus importante relative aux oiseaux inclut dans sa préface : que le plus gros avion fabriqué par l’homme ne peut parvenir à la technique suivie par un oiseau ; Allah (Exalté soit-Il) dit : 

(N’ont-ils pas vu les oiseaux au-dessus d’eux, déployant et repliant leurs ailes tour à tour ? Seul le Tout Miséricordieux les soutient. Car Il est sur toute chose, Clairvoyant.)

AL-MULK (LA ROYAUTÉ) : 19

  Une vérité tranchante :

(Seul le Tout Miséricordieux les soutient.)

  Dans leur interprétation de ce verset, certains exégètes ont précisé que personne n’a pu éclairer l’arrivée de l’oiseau à destination, on ne dispose que d’hypothèses et d’interprétations, quant aux détails, ils demeurent énigmatiques, cela est d’ailleurs justifié dans le verset suivant :

(Seul le Tout Miséricordieux les soutient.)

  Il paraît qu’Allah (Exalté soit-Il) a voulu inviter Ses créatures à méditer sur cette question. 

Professionnalisme de la cigogne durant son long voyage de migration :

  Nous passons à un sujet plus développé : la cigogne vient à la tête des oiseaux professionnels à pouvoir déterminer sa direction.

La cigogne parcourt annuellement des milliers de kilomètres pour parvenir à son but. La cigogne migrante se dirige du continent d’Afrique vers le continent d’Europe en survolant la mer méditerranée ; lors de son arrivée à destination, elle trouve une saison différente, une verdure des plantes et un paysage distinct, bref, le couvert terrestre d’Europe est totalement différent de celui d’Afrique. Comment donc la cigogne parvient-elle à distinguer son chemin en passant d’un continent à un autre par-dessus la mer méditerranée ?

Les données d’observation les plus récentes ont pu découvrir l’existence d’un système particulier dans le corps de la cigogne ; ce système perçoit la gravité terrestre magnétique de cette boussole naturelle qui se réfère à la gravité magnétique.

Grâce à cela, la cigogne parvient à déterminer la direction à emprunter et s’engage dans son voyage qui s’étend sur des milliers de kilomètres.

  Mr. Alaa’ est un pilote d’avion, il dispose d’un téléphone sans fil, de directives terrestres, de cartes, de pilote automatique, d’un système d’alerte permanent, d’un contact régulier avec les tours, quant à cet oiseau, il ne dispose ni d’appareils, ni de boussole, ni d’agents, ni de cartes, ni de directives extérieures qui le soutiennent à trouver la bonne direction à emprunter… tout cela parait être stupéfiant.

Dans les hautes altitudes, l’avion doit pomper de l’air huit fois son poids, car la pression diminue, c’est pourquoi les aviateurs militaires doivent utiliser un appareil qui leur fournisse de l’oxygène, au moment où l’oiseau vole sans aucun besoin de respirateur, sans oxygène, sans pompage, l’air est huit fois moindre, il dispose d’appareils qui se conforment au taux réduit d’oxygène dans les hautes altitudes 

L’appareil magnétique chez l’oiseau :

  L’oiseau dispose d’un appareil magnétique qui le guide vers sa destination, tel est le premier point crucial, mais ce résultat auquel les chercheurs sont parvenus n’est pas confirmé à 100%, il s’agit d’une hypothèse ; quant au fait confirmé, il n’a pas été mis au point jusqu’à nos jours :

(Seul le Tout Miséricordieux les soutient.)

  L’oiseau trouve son chemin en pleine nuit, au milieu des accidents du terrain, il vole dans l’obscurité. Suivant la théorie du champ magnétique, si l’on met un oiseau dans un champ magnétique opposé, il retrouvera aisément sa destination. Ils ont mené une expérience sur un oiseau qu’ils ont transporté de la Bretagne en direction des Indes, en supposant que le chemin allait du Nord vers le Sud, ils l’ont dirigé vers l’Est, cependant l’oiseau a pu regagner sa bonne direction.

(Seul le Tout Miséricordieux les soutient.)

Un autre détail à signaler, des fois les oiseaux trouvent leur chemin en pleine nuit, ils se laissent guider par les étoiles. Nous autres les humains qui sommes des gens cultivés, qui avons obtenu des diplômes, nous pouvons très bien perdre notre chemin en nous référant aux étoiles, au moment où certains types d’oiseaux arrivent à destination en s’en remettant aux étoiles.
  Ce type de séance doit nous amener à une réflexion profonde au sujet de la création des cieux et de la terre, cette réflexion est le chemin le plus concis qui puisse nous guider à mieux connaître Allah et le plus grand portail par lequel nous pouvons communiquer avec Allah ; par cette réflexion nous découvrirons la Majesté d’Allah (Exalté soit-Il).

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image