Mode sombre
01-10-2022
Logo
Doctrine :La Doctrine et l’aspect miraculeux -Leçon (19-36)-Les composants de l’obligation- Le désir -5- La différence entre la délectation et le bonheur .
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

 Gloire à Allah, Maître de la Création. Paix et Salut sur notre guide Mohammad qui croit en la promesse d’Allah, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné ; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais-en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais-en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde-nous les facilités pour la suivre, et fais-en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde-nous les facilités pour nous en éloigner. Fais-en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants. Ô Allah, délivre-nous des ténèbres de l’ignorance et de l’égarement et guide-nous vers les lumières de la connaissance et du savoir ainsi que de la boue des désirs vers les Hauts Paradis.

 

 Chers frères, c'est notre neuvième leçon au sujet de la doctrine et de l’aspect miraculeux. Mais, avant d’entamer le sujet de notre leçon d’aujourd’hui, nous vous rappelons le plan des leçons précédentes.

Le plan des leçons relevant de l’aspect miraculeux :

 A la première leçon, je vous ai affirmé que la raison de l'existence de l'Homme est l’adoration d’Allah. L'adoration est une obéissance volontaire, mélangée d'un amour émanant du fond du cœur, ayant pour base une connaissance évidente qui aboutit au bonheur perpétuel. Donc, la raison de notre existence est d'adorer Allah qui ne nous en a donné l'ordre qu'après nous en avoir donné les composants. Le premier de ces composants est l'univers qui affirme l'existence d'Allah, Son unicité et Sa perfection. L'univers qui est un Coran muet, en est la première constante, alors que le Coran est un univers éloquent et que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) est un Coran en mouvement.
 Nous avons déjà fait des arrêts circonspects au sujet de l'univers ; le sujet du deuxième composant de l’obligation, est le cerveau qui est l'objectif de la charge. Nous avons expliqué que le cerveau comprend trois principes : le principe de causalité, le principe de finalité et le principe de compatibilité ; nous avons précisé que le cerveau a pour charge de s'assurer de l’exactitude de l’information avant sa transmission ; puis de la compréhension de cette information une fois qu’elle sera transmise et qu'il ne peut arbitrer ce qui est transmis. Il nous a fallu plusieurs séances pour développer le sujet du cerveau.
 Ensuite nous avons soulevé le sujet de la nature primaire en précisant que l'être humain a été doté dès lors de sa création, d’une nature primaire intacte et conforme à la ligne de conduite prescrite par Allah. Le cerveau est une jauge scientifique, la nature primaire est une jauge psychique et l'univers est une preuve sensorielle.
 Le désir quant à lui, a formé l’objet de discussion de plusieurs séances de cette série ; nous avons indiqué que le désir est la force motrice et qu’il est neutre. Le désir peut être une échelle grâce à laquelle nous nous haussons ou un gouffre où nous dégringolons. Nous avons démontré en plusieurs leçons la différence entre la nature primaire et les traits de perfection puisés dans les qualités divines ; nous avons prouvé que l'être croyant jouit de la justice et du contrôle, s’il se laisse aller à ses désirs il sera exposé à des phases de soin de la part d'Allah, glorifié et exalté soit-Il, en premier lieu l'indication de la voie droite, suivie de la correction éducative, puis de la générosité progressive et enfin de la cassure ou de l’anéantissement. Notre sujet de débat de cette leçon présente est toujours le désir.
 Aujourd'hui j’aimerais vous montrer la différence minutieuse entre la délectation et le bonheur, l’écart entre eux étant énorme.

 

La différence entre la délectation et le bonheur :

 

1- La nature de la délectation est sensorielle :

 Chers frères, la délectation est sensorielle, son aspect est perceptible, elle a besoin de nourriture, d'une belle vue qui régale tes yeux, d'un abri ample et tiède, d'un véhicule à monter, d'une femme à épouser, d'argent à dépenser. Les délectations sont de nature sensorielle, elles ne jaillissent pas de l'intérieur, elles proviennent de l'extérieur : tu as besoin d'une maison, d’argent, de meubles à l'intérieur de la maison, de nourriture, de boisson… Il en est de même pour la femme, elle a besoin d'un époux… il y a donc parité entre les deux parties.

 

2- L'approvisionnement de la délectation est discontinu :

 Mais, Gloire à Allah ! Par une sagesse suprême qu'Il a désirée, notre Seigneur n'a pas voulu que l'approvisionnement de la délectation soit continu, mais Il, exalté soit-Il, a décidé que cet approvisionnement soit discontinu.
 imageToute délectation commence par une effervescence qui ne tarde pas à s’éteindre pour devenir une sensation habituelle et perdre de sa luisance. Aussi ceux qui réussissent dans la vie sentent-ils un vide au fond de leur être lorsque la réussite sera réalisée parce qu'il y a un vide dans l'âme qui ne peut être comblé par l'argent, ni par la femme, ni par le poste ni par les agréments de la vie non plus. Cette vérité doit absolument être tirée au clair. Toi Homme, tu es apprêté pour prendre connaissance d'Allah. La nature de ton âme n'est pas définitive, le plus grave danger serait de choisir un objectif limité et grand. Avant d'y parvenir, tu en rêves et lorsque tu y arrives et que tu l'encercles, tu sens un vide indescriptible t’envahir parce que tu as choisi ce qui est limité alors que tu es destiné à l'illimité. Tu as choisi ce qui meurt, alors que tu es apprêté pour Allah, Le majestueux, Le Vivant et Le perpétuellement Eternel.
 Je dis aux jeunes gens : “La chose à laquelle vous ne parvenez pas vous semble énormément importante et brillante. Lorsque vous y parvenez, son éclat s'éteint, sa taille s'amenuise et vous pouvez à un certain moment dire : “Elle ne vaut rien.” Les délectations ne peuvent te pourvoir d’un plaisir continu, leur plaisir va décroissant. Cela se produit surtout lorsque la délectation provient d'un fait liauthor car lorsqu'elle émane d'un fait illiauthor, ce sera l'accablement, le remords, le manque d'équilibre et le mépris de soi qui feront place au plaisir.
 Je parle d'une délectation que tu as recherchée dans une voie liauthor, tu t’en lasseras vite. Le monde éblouit, c'est-à-dire qu'il te paraît être beaucoup plus important qu'il ne l'est en réalité.
 J'ai souvent raconté l’histoire du jeune homme qui travaille dans un magasin ; il a le sens de l’humour. Il avait pris l’habitude de balayer le magasin, et de mettre les déchets dans une boîte luxueuse qu’il enveloppait d’un papier cadeau cher auquel il attachait un ruban rouge comme décoration pour donner l’impression que la boîte contient un diamant précieux. Il posait cette boîte dans un coin bien visible aux clients. Un jour, un homme en passant, croit avoir trouvé un diamant, il s’empare de la boîte et s’éloigne à vive allure. Le propriétaire du magasin le suit et le voit s’arrêter au coin de la rue et défaire le ruban; deux cents mètres plus loin, il défait le papier enveloppant enfin, au bout des deux cents autres mètres, il ouvre la boîte et à sa grande déception, il y découvre des ordures ; l'homme blasphème, insulte etc. Cette déception qu'il a éprouvée sera le fruit cueilli par chaque être humain qui aura aimé le monde et qui sera surpris par l'ange de la mort.

 

 

(Il dira : « Hélas ! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future ! " (24) Ce jour-là donc, nul ne saura châtier aussi sévèrement que Le Seigneur, (25) et nul ne saura garrotter comme Lui garrotte. (26))

 

Coran 89, AL-FADJR (L'AUBE) : 26

(...Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit : « Mon Seigneur ! Fais-moi revenir (sur terre) (99) afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais ». (100))

Coran 23, Al-Mu’minûn (LES CROYANTS): 99- 100

 Le monde éblouit, te fait du tort et passe. La vie est éphémère, notre maître Ali lui dit : “Ô monde, éblouis quelqu’un d’autre que moi, je te divorce trois fois, éblouis, éblouis.” Bien évidemment, je ne vous invite pas à délaisser le monde, au contraire, je vous inauthor à étudier, établir un projet, à vous marier-c'est une tradition du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam).  Je veux dire par là ne vous laissez pas vous éblouir par le monde, ne pensez pas qu'il soit l'ultime souhait, ni la dernière station, il est vide et peut être compensé.
 Il y a un hadith qui impressionne fortement : D'après Abou Houraïra, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit :

 

((Hâtez-vous de faire de bonnes œuvres avant d'en être empêchés par l'une des sept choses auxquelles vous devez vous attendre : Une pauvreté qui vous préoccupe tellement qu'elle vous pousse à l'oubli. Une richesse qui vous rend arrogant. Une maladie ruinant votre santé. Une vieillesse affaiblissant votre esprit. Une mort subite. L'arrivée de l'Antéchrist et c'est le pire de ce que peut vous cacher l'avenir. L'arrivée de l'Heure... et l'Heure est plus mortelle et plus amère encore ?))

 

At-Tirmidhi

 Ce sont là des mots scientifiques. Y a-t-il parmi nous quelqu'un qui peut se réveiller chaque jour comme au jour précédent ? Impossible ! Comme il y a des portières à l'aéroport, il y en a chez Allah. Le cancer en est une, le caillot de sang en est une autre, de même l'infarctus du myocarde et la thrombose dans la tête. L'insuffisance rénale, la cirrhose du foie et l'accident routier sont également des portières.

 

(( Hâtez-vous de faire de bonnes œuvres avant d'en être empêchés par l'une des sept choses auxquelles vous devez vous attendre : Une pauvreté qui vous préoccupe tellement qu'elle vous pousse à l'oubli…))

 La pauvreté risque d’engendrer l’athéisme.

 

 

(( Une richesse qui vous rend arrogant. Une maladie ruinant votre santé. Une vieillesse affaiblissant votre esprit. Une mort subite. L'arrivée de l'Antéchrist … ))

 Celui qui vient dans les pays musulmans sous le prétexte d’instaurer la liberté et la démocratie, ne fait en vérité que piller et ravager ses richesses enfouies en provoquant des massacres.

 

 

(( … et c'est le pire de ce que peut vous cacher l'avenir. L'arrivée de l'Heure... et l'Heure est plus mortelle et plus amère encore. ))

 C'est cela la vie, fais attention. Tu pourras -être arrivé au plus haut poste au monde, et après ? C'est la mort qui mettra fin à toute chose. -tu pourras avoir amassé la plus grande fortune sur terre, et après ? La mort. Peut-être tu as eu l’opportunité de jouir de tous les plaisirs de la vie et après ? La mort. Tu peux avoir visité toutes les régions du monde et ensuite ? C'est ainsi que la mort met fin à la force du puissant, à la faiblesse du faible, à la santé du bien-portant, à la maladie du malade, à la richesse du riche, à la pauvreté du pauvre, à la grâce du gracieux, à la laideur du laid, elle met fin à tout.
 Il y a une autre anecdote que je raconte souvent : Un bédouin possédait un lot de terrain au nord de Jiddah. Lorsque cette ville s'étendit, les constructions s'approchèrent de son terrain dont le prix haussa. L'homme vendit son terrain à une compagnie immobilière très malhonnête qui l'acheta au quart de son réel prix et y construisit un immeuble de douze étages. Cette compagnie appartenait à trois associés. Le premier tomba du haut de l'immeuble et se cassa le cou et le deuxième fut écrasé par une voiture. Le troisième s'avisa. Il passa six mois à la recherche de l'ancien propriétaire et lui remit trois fois le prix qu'ils lui avaient payé auparavant. Le bédouin lui dit : “Tu as pris conscience de ce qui te concerne.”
 Chers frères,

 

 

((Hâtez-vous de faire de bonnes œuvres avant d'en être empêchés par l'une des sept choses auxquelles vous devez vous attendre : Une pauvreté qui vous préoccupe tellement qu'elle vous pousse à l'oubli. Une richesse qui vous rend arrogant. Une maladie ruinant votre santé. Une vieillesse affaiblissant votre esprit. Une mort subite. L'arrivée de l'Antéchrist et c'est le pire de ce que peut vous cacher l'avenir. L'arrivée de l'Heure... et l'Heure est plus mortelle et plus amère encore ?))

 

At-Tirmidhi d’après abû Houraïra

 Donc, les délectations ne peuvent te pourvoir d'un plaisir continu mais discontinu. Et si ce plaisir provient d'un péché, il sera suivi d'accablement et de malaise psychologique :

 

(Ceux-là sont dans un égarement évident.)

 

Coran 39, Az-Zumar (LES GROUPES) : 22

 Celui qui agit ainsi sera emprisonné dans la misère, dans l'accablement, dans le malaise, dans la morosité et dans la médiocrité, tandis que les croyants :

 

(Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur (5))

 

Coran 2, Al-Baqara (LA VACHE) : 5

 Ils sont sur le bon chemin, bien guidés et hautement placés, tandis que les égarés sont enfoncés dans l'accablement, emprisonnés pour avoir commis un meurtre, ou souffrant d’angoisse ou alors, ils sont plongés dans un malaise psychologique. Quant aux croyants :

 

(Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur (5))

 

Coran 2, Al-Baqara (LA VACHE) : 5

 La bonne voie sur laquelle ils avancent les a haussés à un rang éminent.
 Chers frères, il y a quelque chose de très important à préciser. Allah donne la santé, l'intelligence, les biens, la beauté à beaucoup de Ses créatures mais Il donne la quiétude par mesure aux croyants qu'Il choisit. Cette quiétude est un lien avec Allah, un sentiment de sécurité, de satisfaction, de succès, de soutien et de triomphe. La délectation provenant du liauthor est discontinue et elle délasse, tandis que provenant de l'illiauthor, elle sera suivie d'abattement. Elle a besoin d'un élément extérieur, et en particulier d'argent.

 

La délectation a besoin d'un élément extérieur :

 A ce sujet, certains psychologues ont dit : “La délectation a besoin de trois conditions pour avoir lieu : le temps, l'argent et la santé. Gloire à Allah ! Au début de la vie, le temps existe, la santé est bonne mais les biens n'abondent pas. Un jeune pourrait dire qu'il ne possède rien, plus tard et au milieu de l’âge adulte, il obtient un bon emploi. Il fait fortune, Il est en pleine forme mais le temps lui fait défaut. Il passe toute la journée au travail pour pouvoir organiser les conditions de sa vie.
 Un homme qui possède une fabrique de textile m'a juré en disant : “Par Allah, je n'ai quitté Damas qu'une seule fois pour aller chercher ma voiture du port de Lattaquié. Je passe toute la journée dans le magasin.”
 Donc, il dispose de l'argent et de la santé mais il n’a pas assez de temps. En prenant de l’âge, cet homme a concédé ses affaires à ses enfants. A présent, il dispose de l'argent et du temps mais la santé n’est plus solide. Il souffre de cinquante maux : de l'acide urique, des triglycérides, d’une inflammation dans les jointures, d’une hernie discale, son état est lamentable.  De nos jours chaque personne porte avec elle beaucoup de médicaments, dont certains sont à avaler avant ou après le repas, certains autres en étant à jeûne, et ensuite c'est le faire part du décès.
 Chers frères, ainsi est la délectation, elle a besoin d'argent, de santé et de temps. Elle provient de l'extérieur et elle est de nature sensorielle et discontinue, puis lorsqu'elle a pour cause un fait illiauthor, elle se termine par le malaise.

 

 

3- Le bonheur provient de l'intérieur de l’âme humaine :

 imageLe bonheur provient de l'intérieur de soi, tu n'as besoin de rien à part suivre les ordres d'Allah, entrer en connexion avec Allah, te rappeler de Lui, prier de jour et de nuit, lire du Coran, baisser le regard face au interdits d’Allah, tenir ta langue. Tu n'as pas besoin d'argent, ni de santé ni de temps, tu as besoin du repentir.
 Par Allah, chers frères, si vous ne dites pas : “Je suis le plus heureux des gens à moins qu'il n'y ait qui craignent Allah plus que moi.” vous aurez certainement un dérèglement dans votre foi. Impossible d'être lié avec Allah et d’éprouver de l'inquiétude, de la crainte, de l'humiliation, du désespoir ou de la faiblesse.
 Le bonheur jaillit de l'intérieur de soi, il est disponible à nous tous. Il n'est pas possible à tout le monde de vivre dans une maison luxueuse, une maison de quatre cents mètres à quatre-vingts millions, ni de posséder une grande automobile mais il est possible à tout le monde d'être heureux.

 

 

Par la foi, tu es le plus heureux des gens même si as tout à perdre :

  imagePar Allah, tu peux parvenir à l'ultime bonheur même en prison. J’ai parfaitement conscience de ce que je dis et je n'exagère pas.

 

 

Si tu es avec moi à tout moment
Pas besoin de porter de provisions…

 

Puisses-tu t'embellir alors que la vie est très amère…
Puisses-tu être satisfait quand les tous gens sont en colère…
Puisse ce qui est entre nous deux soit établi…
et ce qui est entre les autres et moi soit détruit…

Si tu avais vu de notre beauté…
ce qu’ils avaient vu, …
tu ne te serais pas détourné de nous…
et si tu avais entendu de tes oreilles la beauté de notre discours…
tu aurais été moins étonné et tu aurais accouru vers nous…
et si tu avais goûté ne serait-ce qu’un atome de notre amour…
tu aurais excusé celui qui est mort d’amour pour nous…
et si une brise de notre proximité t’avait touché…
tu serais mort en étranger désireux de nous rencontrer…
et si tu avais perçu une de nos lumières…

tu aurais délaissé toutes les créatures pour nous.

 

 Le bonheur d'Abraham alors qu'il est dans le feu :
 Abraham a trouvé la quiétude, le bonheur et la magnificence dans le feu :

(Nous dîmes : "O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire (69))

Coran 21, Al 'Anbiyâ' (LES PROPHETES) : 69

Le bonheur des gens de la caverne dans leur caverne :

 Les gens de la caverne ont trouvé le bonheur, la quiétude et la magnificence dans la caverne.
 Le bonheur du Prophète (BPSL) dans la caverne Thawr :
 Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a trouvé le bonheur, la quiétude et la magnificence dans la caverne Thawr. Abû Bakr (qu’Allah soit satisfait de lui) lui avait dit : “Ô Messager d'Allah (BPSL), ils nous ont vu.” Il répondit :

 

((Que penses-tu Abû Bakr de deux dont le troisième est Allah.))

 

Boukhari et Moslim

 Par Allah mes frères, si Allah nous fait goûter Sa proximité, nous oublierons le monde avec ce qu'il contient. Celui qui connait Allah, se désintéressera de tout le reste.
 Le bonheur de la coiffeuse de la fille du Pharaon :
 La coiffeuse de la fille du Pharaon :

 

((un jour alors qu'elle coiffait la fille du Pharaon, le peigne lui tomba des mains. Elle s'exclama : “Au nom d’Allah.” La fille de Pharaon l’interrogea : “Tu veux dire mon père ?!” La coiffeuse lui dit : “Non, mon Seigneur et le Seigneur de ton père, Allah.” La fille dit : “ Dois-je en tenir mon père informé ?” ---“Oui.” répliqua la coiffeuse. La fille tint son père au courant de ce qu’elle a entendu ; il fit venir la coiffeuse et lui dit : “Ô toi, tu as un autre seigneur que moi ?” --- “Oui, mon Seigneur et ton Seigneur, c’est Allah.” répondit-elle. Il ordonna d'attiser le feu dans une vache en cuivre et de l'y jeter avec ses enfants. La femme lui dit alors : “Je te demande veux une faveur.” Il demanda : « quoi donc » ? “Que tu rassembles mes os avec ceux de mes enfants lui dit-elle, et que tu nous ensevelisses dans un seul linceul ». Il lui répondit : “Tu l'auras.” Le Pharaon ordonna ensuite que ses enfants soient jetés l'un après l'autre dans le feu jusqu'à ce que ce fût le tour d'un nourrisson qu’elle portait dans ses bras. Il semble qu'elle hésita à sa vue mais l'enfant lui dit : “Ô mère, avance, la souffrance de l'au-delà est pire que celle d'ici-bas. Elle avança alors d’un pas ferme.))

 

Ahmad

 Lors de son ascension au ciel, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit :

 

((Lors de mon ascension au ciel, une bonne senteur me chatouilla le nez” J’ai demandé : “Ô Gabriel, quelle est donc cette odeur ?))

 --- “C'est l'odeur de la coiffeuse de la fille du Pharaon.” lui répondit Gabriel.
 Honorables frères, cherchez l'éternité, ce monde fait du tort, éblouit et passe. Ne voyez-vous pas des funérailles sur votre chemin ? Tous les plaisirs du mort sont terminés et le voilà transporté vers le tombeau qui sera un des jardins du paradis ou un des fossés de l'enfer. Le bonheur est en toi, tu n'as pas besoin d'argent, tu n'as pas besoin d'une automobile grandiose, ni d'une maison ni d'un poste éminent, ni d'une belle femme, tu as besoin d’être en perpétuelle connexion avec Allah.
 Chers frères, le bonheur jaillit de l'intérieur.

 

 

4- Le bonheur est croissant, il est suivi d'un bien-être psychologique :

 Le bonheur va croissant non décroissant, il est suivi d’un bien-être psychologique, d'équilibre, de stabilité, de confiance, d'optimisme, de certitude, c'est une âme éclatante parce qu'elle s'est liée à Allah. Ce verset précise :

 

 

(Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force tout entière est à Allah (165))

 

Coran 2, Al-Baqara (LA VACHE) : 165

 Quelle puissance (désirez-vous) ? Pourquoi gagner de l'argent illiauthor ? Pour épouser une belle femme dont la dote est chère, qui a beaucoup de caprices, qui désire une belle maison : vas-tu gagner de l'argent illiauthor pour lui faire plaisir ?

 

(Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force tout entière est à Allah (165))

 

Coran 2, Al-Baqara (LA VACHE) : 165

 La force de la beauté qui t'a séduite est une touche de la beauté divine, ton désir d’entrer en possession d’une fortune qui t'a attirée est un don de la part d'Allah qui a la Beauté, la Perfection et le Bienfait. Nous aimons tous la beauté, la perfection et le bienfait.
 Donc, chers frères, le bonheur est croissant. Par Allah, la ligne graphique du croyant monte constamment et la mort en est un point après quoi, il continue à monter. Si tu connais Allah, ton bonheur sera croissant et chaque fois que tu découvres une des perfections d'Allah, tu dis “Allahou Akbar” (Allah est Le Plus Grand). Plus grand que je ne pensais, plus grand que ce que j'en savais et tel est le bonheur qu’on peut trouver même au fond d’une hutte ou pendant une maladie grave.
 Un médecin m'a raconté une des histoires les plus étranges. Il a dit : “Un malade touché d’une tumeur maligne qui s'était propagée dans tout son corps vint nous voir. Il en ressentait des douleurs insupportables. Tous les visiteurs le trouvaient souriant il ne cessait de répéter : “Je témoigne que je suis satisfait d'Allah, louange à Toi, Ô Seigneur.” Il était étonnamment ferme.
J'ai lu une fois une étude qui a résolu un problème pour moi. Pourquoi la même maladie peut pousser un malade à blasphémer de douleur alors qu'un autre en sent à peine 1%. Les savants ont dit des paroles peu convaincantes. Ils ont dit que la douleur a un seuil qui n'est pas pareil pour tout le monde. Mais après, il a été certifié que le chemin de la douleur a des portières. Il part des nerfs qui entourent la moelle épinière vers le cervelet, puis le cerveau, pour finir dans le cortex. Ce trajet comporte des portières qui, ouvertes, multiplient la douleur cent fois plus, alors que fermées, elles la diminuent jusqu'à 1%. Cette étude est traduite et je pense que l'auteur n'est pas croyant. Il dit : “L'état psychologique a de la maîtrise sur ces portières.” Donc, si le malade croit en Allah, les portières se fermeront et la douleur sera moindre.
 Le malade dont nous avons parlé disait à chaque fois que quelqu'un lui rendait visite : “Je témoigne que je suis satisfait d'Allah, louange à Toi, Ô Seigneur.” Le docteur qui racontait l'histoire me dit : “Lorsqu'il appuyait sur la sonnette, les infirmières et les médecins accourraient vers lui, sa chambre était illuminée d’un éclat étrange, elle était attirante, on y sentait de la spiritualité. Un homme qui avait une tumeur maligne et qui ne criait pas ! Il a eu une belle mort. Par une sagesse d'Allah, un autre homme touché par la même maladie vint occuper la même chambre. Il insultait tous les prophètes, criait et injuriait tous ceux qu'il voyait. Lorsqu'il appuyait sur la sonnette personne ne répondait, sa chambre était sombre, une chambre pleine d'athéisme et de mécontentement bien que la maladie soit la même.
 Chers frères, le bonheur jaillit de l'intérieur, il n'a besoin de rien de matériel, tu peux être le plus heureux des hommes dans une hutte.
 Il m’est arrivé de prendre part à un congrès islamique au Maroc dans le plus grand hôtel à Casablanca. A l'aube, j'entendis quelqu'un réauthorr du Coran, par Allah, j'en ai pleuré. J'ai regardé par la fenêtre et je vis le jardinier qui accomplissait la Salat du Fadjr (de l'Aube). Sa voix était belle. Je dis : “Seigneur, peut-être que ce jardinier t'est plus proche que tous les membres de ce congrès islamique. Le lien avec Allah a un prix, l'amour d'Allah et l'obéissance à Ses ordres.

 

Si le désir est l'objectif, il sera source de douleur :

 Tenez au bonheur mes frères. Un philosophe égyptien a dit : “Si le principe de la délectation est un objectif, il deviendra source de douleur.
 Vous imaginez-vous un être dont le revenu mensuel atteint le million, malgré cela il se trouve sujet à la morosité et finit par se suicider ? La plus grande proportion de suicide au monde se trouve dans les pays les plus riches. L'ingénieur qui a conçu le plan du pont le plus long au monde, qui peut être traversé par trois cents mille automobiles, était japonais. Au moment de la coupe du ruban inaugural, il se jeta dans le Bosphore. Ils ont été voir dans sa chambre et y ont trouvé un papier où était écrit “J'ai goûté à tout et je n'ai trouvé du goût à rien, j'ai voulu alors goûter la mort.”
 La vie est fade. J'ai beaucoup voyagé à l'Est et à l'Ouest et j'ai vu un trait commun dans les deux mondes : oriental et occidental. Un être humain sans but, riche, sans problèmes, qui se trouve ainsi dans la situation la plus compliquée puisqu'il n'a pas de problème. Une vie monotone, tout lui est habituel, il mange, boit et voit des films. Et après ?
 Il arrive que ceux qui réussissent leur vie matérielle ne supportent rien et sont insupportables à leur tour, ils s'ennuient, sont inquiets et dégoûtés.
 En vérité, si l'être humain ne connait pas Allah, exalté et glorifié soit-Il, le désir devient chez lui une raison de douleur. Pourquoi ? Parce qu'il ne suit pas la méthode divine, il agresse. Il a une épouse et s'il n'en a pas, il a une amante, une jeune fille qui aurait pu être une mère avec des enfants et des parents par alliance. C'est une mère et une épouse respectable en potentiel, qui a été gâtée par ce jeune homme qui l'a changée d'une femme respectable en une femme dépravée. Si cet homme a une conscience et une nature primaire intacte, il en souffrira. C'est ainsi que tout être qui s'écarte de la méthode divine souffre de malaises psychologiques, dont le premier est la dépression qui sera suivie d’un déséquilibre moral.

 

 

(Or, ceux qui ne croient pas à l'au-delà sont bien écartés de ce chemin.)

 

Coran 23, Al-Mu’minûn (LES CROYANTS) : 74

(Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement ». (124))

Coran 20, Tâ-Hâ : 124

Les fléaux sont absolument les conséquences de la désobéissance :

 imageJ'ai mentionné un fait : Les catastrophes de la vie ne sont pas des punitions, ni de la vengeance, ni une revanche, elles sont les conséquences scientifiques logiques des désobéissances et des péchés. Nous savons que l'automobile est fabriquée pour circuler et qu'elle a besoin d'un frein pour l'arrêter bien qu'il soit contradictoire à la raison de la fabrication de l'automobile. Ce frein est nécessaire et il est ce qu'il y a de plus dangereux dans l'automobile. De même, lorsque l'être choisit le désir illiauthor, il a devant lui une série de remèdes que nous avons mentionnés précédemment parmi lesquels l'indication de la voie droite, la correction éducative, suivie de la générosité progressive et enfin l’anéantissement et la vengeance.

 

5-Le plaisir du désir et l'effort dans l'obéissance :

 Chers frères, les plaisirs causés par les péchés sont éphémères et la responsabilité demeure. Que de passions qui ont duré une heure et ont engendré de grandes peines.
 Les efforts dans l'obéissance ne durent pas, ils finissent tandis que l'honneur dure. Le plaisir est momentané et il passe mais la responsabilité dure ; les efforts dans l'obéissance passent et finissent tandis que l'honneur dure.
 Mais, ce qui est le plus vrai est que nous avons dans nos âmes un vide qui ne peut être comblé qu’en prenant connaissance d'Allah. L'argent, le poste, la délectation, les plaisirs avec lesquels nous essayons de combler la place vide de la foi ne l'emplissent pas.
 Lors d’une de mes visites, j’ai été dans un pays, des gens m'ont appelé d'une ville près de celle où je demeurais et me demandèrent de leur rendre visite. Je me suis excusé la première fois, la deuxième fois et la troisième fois. A la quatrième, j'ai été. Après la conférence, un frère me dit : “Je suis le frère d'untel et l'ami d'untel. Savez-vous quelle est la distance que j'ai parcourue pour venir entendre la conférence ?” Je demandai combien et il répondit : “Six cents milles, c'est-à-dire mille kilomètres.” Il y a là de la désertification. Un homme qui fait mille kilomètres pour écouter une conférence. En Syrie, par la grâce d'Allah, nous avons des leçons, des sermons, des séminaires. La science est précieuse. Lorsque vous connaissez Allah, vous aurez tout connu et si vous manquez la vérité vous serez perdu et égaré.”
 Je demande encore une fois : “Ô Allah, que peut avoir perdu celui qui s’est réconcilié avec Toi ? Et que peut avoir trouvé celui qui a rompu tout lien avec Toi ? Si Allah te soutient, qui peut te porter préjudice et s'Il est en colère contre toi qui peut bien te soutenir ?

 

 

Le sujet scientifique : Toutes les cellules du corps se mutent à part …

 

1- Les cellules du cerveau :

 Vous savez tous mes frères que les cellules de votre corps changent tous les cinq ans et que la cellule qui a la vie la plus longue est cellule osseuse et celle à la vie la plus courte est la cellule de la Villosité intestinale qui vit quarante-huit heures. Ainsi, tu changes entièrement tous les cinq ans, les cellules de la peau, ceux des cheveux ceux de tout le corps. Toutes les cellules se renouvellent à part celles du cerveau et du cœur.
 imageLe cerveau implique les cellules de ta mémoire, ton expérience, tes talents, tes connaissances, tout ce que tu as acquis durant ta vie est déposé dans ton cerveau ; tes connaissances, les gens dans ton entourage, tes enfants, tes amis, ta famille, ta spécialité, si tu es un médecin, les informations acquises durant de longues années seront ancrées dans ton cerveau. Si les cellules de ton cerveau devaient se renouveler que ferais-tu, si tu perdais tes connaissances, ta spécialité ? J’étais un médecin dirais-tu, à présent je suis illettré, tu perdrais ta mémoire, tu ne reconnaitrais plus tes enfants, tu perdrais ta spécialisation, tu perdrais ton doctorat. Un américain avait perdu la mémoire et lorsqu'il vit son fils, il lui demanda qui il était.
 Un homme de nos connaissances avait perdu sa mémoire avant de mourir. Il avait oublié le lieu de sa maison mais se rappelait celui de son fils. Il alla vers ce dernier et lui demanda où était sa propre maison. Si les cellules du cerveau étaient sujettes au renouvellement chez l’homme, il perdrait toutes les informations qu’il avait déjà acquises. Il perdrait trente-trois ans d’études. Aussi le cerveau ne change-t-il pas, la sagesse en est apparente comme le soleil, je vous l'avais mentionnée auparavant.

 

2- Les cellules du cœur :

 imageCe qui est nouveau c’est que les cellules du cœur ne changent pas de même. Pourquoi ? Dernièrement, il a été prouvé que le cœur est le centre des sentiments, des goûts et des tendances. Comment l'ont-ils découvert ?
 Après que les chirurgiens ont procédé aux opérations de greffe du cœur, ils ont découvert cela. On avait implanté le cœur d'un jeune homme de vingt ans qui a trouvé la mort à la suite d’un accident routier à un homme de quatre-vingts ans. Dans les années quarante, la musique classique était à son apogée, or ce vieil homme en était passionné. Après qu'on lui eut implanté le cœur du jeune homme, on trouva qu'il aimait le jazz. C'était étrange mais ses goûts avaient changé même du côté de la nourriture, il réclamait des plats qui lui étaient autrefois détestables.
 De nos jours, il y a au monde soixante-treize cœurs transplantés. Les histoires qu'on raconte à leur sujet sont très intéressantes :
 Un homme qui avait subi une greffe de cœur prononçait des paroles qui n'avaient aucun sens. Il passa un coup de fil à la femme de l'homme décédé dont il avait pris le cœur qui lui répondit que c'étaient des mots secrets entre elle et son mari. Certains autres aiment un genre de musique qu'ils n'aimaient pas auparavant. Pleins d'histoires intéressantes de ce genre que nous trouvons dans les références.
 Le cœur est donc le centre des sentiments et des goûts et si les cellules avaient à changer on aurait affaire à des histoires étranges. Un homme qui aimait écouter du Coran peut aimer autre chose. Allah a stabilisé les cellules du cœur.
 Je pensais que ce cœur à la forme conifère n'avait aucune relation avec le cœur mentionné dans le Coran. Je disais qu'il était juste une pompe tandis que celui mentionné dans le Coran était le cœur de l'âme. De nos jours, il a été prouvé que le cœur dont le Coran parle est ce cœur même, le lieu des sentiments, des sensations et des goûts. Le sujet est long, je peux vous raconter soixante-treize histoires à propos de gens à qui on a implanté des cœurs et dont les sentiments et les goûts de ceux qui leur ont donné leurs cœurs ont été transmis en eux en même temps que la greffe.
 Le plus important c’est qu'Allah a consolidé autour du cœur des cellules nerveuses perceptives dont la force est cinq cents fois plus intense. Ces cellules donnent des ordres au cerveau qui se trouve ainsi maîtrisé par le cœur. C'est une étude disponble sur l'internet et ceux qui ont fait cette découverte n'ont aucune relation avec la religion.

 

 

(Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes(53))

 

Coran 41, Fussilat (LES VERSETS DETAILLES): 53)

 Des cellules nerveuses entourent le cœur avec une force au centuple de celles du cerveau, voire, elles maîtrisent la plupart de celles-ci. Un des savants du monde et des sciences religieuses nous rendit visite et mentionna ces informations. Je les ai suivies sur l'internet et je les ai trouvées justes.
 Chers frères, plus la science avance et pus elle découvre la majesté de l'honorable Coran. Plus la science avance et plus nous voyons que Celui qui a créé les univers est Celui qui a révélé ce Coran.

 

(Nonc!.. Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament))

 

Coran 56, Al-Wâqi`a (L'EVENEMENT): 75

Conclusion :

 Il y a des étoiles qui sont loin de nous à une distance de vingt-quatre mille millions années-lumière ou vingt-quatre milliard d’années-lumière. Sachant que la vitesse de la lumière est de trois cents mille kilomètres /seconde ; multipliez par soixante pour obtenir la vitesse de la lumière en une minute ; et ensuite par soixante minutes pour obtenir la vitesse de la lumière en une l'heure et par vingt-quatre pour obtenir la vitesse de la lumière en un jour ; par trois cents soixante-cinq pour obtenir la vitesse de la lumière en une année et finalement par vingt-quatre mille millions d’années !

 

(Non !.. Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament) (75) Et c'est vraiment un serment solennel, si vous saviez (76))

 

Coran 56, Al-Wâqi`a (L'EVENEMENT) : 75-76

 La réponse à ce serment dit :

 

(Et c'est certainement un Coran noble )

 

Coran 56, “Al-Wâqi`a (L'EVENEMENT): 77

 Le caractère scientifique inimitable certifie et affirme que Celui qui a créé les univers est Celui qui a révélé le Coran.
 Si Allah le veut bien, dans les dernières dix minutes des leçons prochaines, nous débattrons un des sujets de l’aspect miraculeux du Coran.

 

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image