Mode sombre
07-12-2022
Logo
L’adoration
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Doctrine : La Doctrine et L’aspect miraculeux -Leçon (03-36) -L’adoration.


  Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers, que la paix et le salut soient sur notre maître Mohammad le véridique qui croit en la promesse d’Allah. Ô Allah, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné, Toi le Savant et le Sage. Ô Allah, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais-en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais-en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde-nous la possibilité pour la suivre et fais-en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde-nous la possibilité pour l’éviter. Fais-nous compter du nombre de ceux qui écoutent le discours pour en suivre le meilleur. Fais-nous entrer dans Ta miséricorde avec Tes serviteurs bienfaisants. Fais-nous sortir des ténèbres de l’ignorance et de l’illusion aux lumières de la connaissance et du savoir, et des impuretés des désirs aux paradis du voisinage.

L’adoration est le but de l’homme sur terre, et la raison de son existence :

  Chers frères, nous voici à la troisième leçon qui porte sur la doctrine et l’aspect miraculeux de la science. Dans la leçon passée nous avions soulevé le sujet de l’adoration qui est la raison de notre existence.image A présent, je vous fais part d’un sondage qui a été mené sur mille jeunes hommes et portait sur une seule question : ( quel est ton objectif dans le monde ? ) Les objectifs n’étaient pas clairs, en fait, trois pour cent de ces jeunes s’étaient fixés leurs objectifs. Lorsque l’être humain ne perçoit ni le secret de son existence ni son but, son mouvement devient arbitraire et ne peut engendrer ni sûreté ni bonheur. Ce qui nous amène à nous poser cette question pertinente : ( pourquoi sommes-nous dans ce bas monde et quel est le motif de notre existence? ) J’ai abordé ce sujet précédemment quand j’avais récité la parole d’Allah, exalté soit-Il :

( Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent )

Coran 51, AḎ-ḎĀRIYĀT (QUI ÉPARPILLENT) : 56

  La teneur du verset est claire et nette ; selon le terme des savants en fondements de la Jurisprudence islamique, il s’agit d’un argument religieux irréfutable. L’adoration est la raison de notre existence.

L’adoration ne peut se restreindre aux cinq cultes :

  Il y a une divergence d’opinions entre les Musulmans sur la notion de l’adoration ; la première catégorie imagine que l’adoration ne dépasse pas la pratique des cultes rituels comme la Salât, le jeûne et le hajj. En revanche, l’autre catégorie interprète l’adoration dans son sens le plus large. Crois-moi : Les gestes que tu entreprends, les moments de répit que tu t’accordes, les propos que tu tiens, les dons que tu fais, les privations que tu t’imposes, les liens de sang que tu maintiens ou que tu romps, le sourire que tu adresses, l’air renfrogné dont tu témoignes, l’état de satisfaction ou de colère dans lequel tu te mets… tout cela implique un culte rituel de ta part.

L’adoration rituelle et l’adoration comportementale doivent être associées pour être admises :

  Quand on se rend à l’évidence que l’homme est en état d’adoration perpétuelle, dans toutes les circonstances et toutes les occupations, on peut dire que son adoration est rendue à juste titre.   Pour cela, dans la rencontre passée, on a parlé de l’adoration rituelle et de celle du comportement, on a démontré que ces deux adorations se complémentent et dépendent l’une de l’autre. ( Se détourner de l’illicite, dit un des savants, serait-ce d’une sixième partie d’un dirham est meilleur que de faire suivre l’obligation du pèlerinage imposée par l’islam par quatre-vingt autres. ) et j’ai cité le hadith du prophète, (Salla Allahou Alaihi wa Sallam):

((Assister un frère à résoudre son problème vaut mieux pour moi que de faire la retraite spirituelle dans ma mosquée que voici))

At-Tabarani d’après Ibn ‘Umar


image  De ce fait, nous poursuivons notre thème en soumettant la notion de l’adoration à une étude plus approfondie, en traitant ce sujet comme il se doit, voire comme Allah, exalté soit-Il, le désire ; au fond, l’essence de cette religion consiste à adorer Allah :

( Ô hommes ! Adorez votre Seigneur )

Coran 2, Al Baqarah (La Vache) : 21

  Chers frères, le noble verset :

( Qui est donc mieux guidé ? Celui qui marche face contre terre ou celui qui marche redressé sur un chemin droit ? )

Coran 67, AL Mulk (La Royauté) : 22

  Celui qui s’est fixé un but précis dans sa vie, longe le Chemin Droit, bien déterminé à atteindre son but. Alors que celui qui ne sait ni la raison ni le but de son existence, marche face contre terre. J’ai déjà mentionné dans une rencontre précédente que si tu étais dans une cité et tu y avais une destination très claire, tu choisirais les moyens qui réaliseraient ce but. C’est le cas de l’homme normal, sage, raisonnable et brillant. Mais quand tu ne t’es pas fixé de but précis, ton mouvement serait arbitraire et vain dans cette ville. Le verset est tranchant :

( Dis : voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvre ?* Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien )

Coran 18, AL Kahf (La Caverne) : 103- 104

  Ce cas s’applique sur celui qui est à moitié cultivé, qui n’est ni suffisamment cultivé pour tirer profit de ses connaissances et de son savoir, ni parfaitement ignorant pour apprendre la science.   C’est pourquoi il existe des gens ignorants et pour comble, ne savent pas qu’ils sont ignorants, ceux-là incarnent le diable en personne dont il faut se méfier.
  Nous avons également soulevé des idées très précises sur l’adoration comportementale et celle rituelle.
  L’adoration comportementale exige que tu sois sincère et confident, chaste et clément, modeste et juste.
  L’adoration rituelle exige que tu accomplisses la Salât, que tu observes le jeûne, que tu fasses le hajj, que tu donnes l’aumône légale et que tu attestes qu’il n’y a de divinité adorée avec vérité qu’Allah.

Une autre notion de l’adoration:

1-L’adoration de l’identité:

  Il existe une autre division de l’adoration :

1-L’adoration du riche consiste à la dépense de l’argent à juste titre :

  Il existe en premier lieu, ce qu’on appelle l’adoration de l’identité : ( Qui es-tu ? ) Chaque personne a un rôle dans la société.
  Les gens se répartissent en homme, femme, mâle et femelle.
  En second lieu : ( Qui est cet homme ? ) Un homme riche, son identité est qu’il appartient à la catégorie des gens opulents. Cet homme est fort puisqu’il occupe un poste important dans la société. Il est puissant et la signature qu’il appose est décisive, il peut établir le vrai et annuler le faux, attester les bonnes œuvres et en dénier les mauvaises. Cet homme est savant, son identité chez les gens est un prédicateur- savant.
 imageLa première question dans cette nouvelle rencontre- si Allah le veut bien, serait de savoir ton identité. Il existe des adorations qui font un point commun entre nous tous : nous devons, nous tous, accomplir la Salât parce que la Salât est la première adoration rituelle ; compte tenu qu’une religion où la Salât fait défaut est une religion défectueuse. La Salât est le pilier de la religion et celui qui l’accomplit, aura établi la religion alors que celui qui la néglige, aura détruit la religion. La Salât vient à la tête des voies qui nous tiennent à proximité d’Allah, elle devance les obéissances et constitue l’ascension du croyant vers le Seigneur des cieux et de la terre.
  Nous tous, nous accomplissons la Salât, c’est une adoration commune et un diviseur commun entre nous. Nous tous, nous observons le jeûne, nous payons l’aumône de nos biens s’ils remplissent la condition du Nissaab. Nous nous rendons tous à la maison sacrée d’Allah, exalté soit-Il, pour y accomplir le rite du hajj, si nous avons la possibilité et l’argent. Cependant, il existe des adorations qui concernent notre identité. Qui es-tu ? Si tu es riche, ta première adoration sera la dépense de l’argent parce qu’Allah ne t’a fait don de cet argent que pour que tu le dépenses pour faire prévaloir Sa Cause ainsi que pour te réjouir dans l’au-delà en le dépensant dans la vie d’ici-bas, voire, pour que tu entres en concurrence avec les savants. La preuve : Abdullah Ibn ‘Umar, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, a dit :
  J’ai entendu le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dire :

((L’envie ne peut être animée contre quelqu’un qu’en deux cas : un homme qu’Allah, exalté soit-Il, a pourvu du Coran qu’il récite durant la nuit et aux extrémités du jour et un autre qu’Allah a favorisé d’une fortune considérable qu’il dépense de nuit comme de jour)).

Al-Boukhari et Moslim

  La première question porte sur ton identité : ( Qui es-tu ? ) Pose-toi cette question. Le croyant riche doit être sûr qu’Allah ne lui a donné cet argent que pour l’aider à accéder au Paradis. Voici, chers frère, une vérité absolue : les riches peuvent atteindre les rangs les plus élevés au Paradis par l’argent qui est en leur possession, car posséder une fortune représente une force, en un mot, l’argent est le pivot de la vie.
  Tel est un marchand qui gagne de l’argent licite et le dépense pour servir les intérêts des musulmans, il gagne auprès d’Allah le rang des prophètes et des sincères. Le marchand sincère et véridique aura le rang des prophètes et des véridiques. En fait, tant que je peux te convaincre de mes idées, je suis en mesure de posséder ton cœur par le biais de mon argent. C’est pourquoi, la première adoration chez les fortunés, c’est la dépense de leur argent. Avec leur argent, ils peuvent réduire une fissure, rassembler les familles désunies, essuyer les larmes d’un orphelin, marier les jeunes hommes et les jeunes filles, construire des logements pour les pauvres, donner à manger, s’occuper des orphelins : avec leurs argents ils peuvent posséder les cœurs. Pour cela, la première adoration est celle concernant l’identité.
  ( Qui es-tu ? )
  On s’est mis d’accord depuis peu, sur le fait des adorations communes, des diviseurs communs comme la Salât, le jeûne, l’aumône légale, le pèlerinage et l’attestation de foi. Mais après avoir accompli ces adorations rituelles qui sont des diviseurs communs, il existe des adorations liées à l’identité de l’homme. La première adoration confiée au riche, c’est la dépense de l’argent parce qu’Allah lui a fait don de cet argent pour l’amener à Lui obéir.
  La preuve :

( Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie )

Coran 28, AL-QASAS (LE RÉCIT) : 77

  Le verset est explicite. C’est la question financière, ô frères il arrive que quelqu’un glisse la pente, commet des péchés, se voit réduit à la merci de l’argent et que son âme soit atteinte d’un mal aussi dangereux que les maladies malignes contractée du corps :

( Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent )

Coran 64, AT-TAĞĀBUN (LA GRANDE PERTE) : 16

  L’avidité est une maladie grave et le cupide mène une vie pauvre pour mourir en riche. Pour cela, on lit dans certaines traditions que l’âme du décédé survole le tombeau et dit : ( ô ma famille, ô mes fils, ne laissez pas la vie vous séduire comme elle a fait avec moi. J’ai amassé de l’argent tant licite qu’illicite et je l’ai dépensé dans les bonnes voies aussi bien que dans les mauvaises, réjouissez-vous- en alors que moi, je n’aurai que la punition )
  La personne qui sera le plus en proie des remords le Jour de la Résurrection, sera celle dont la fortune fera entrer ses héritiers au Paradis au moment où sa résidence éternelle sera en Enfer. Somme toute, la dépense de l’argent est la première adoration du riche.
  Voilà pourquoi :

( Et dépensez pour la cause d’Allah et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction )

Coran 2, Al Baqarah (La Vache) : 195

  Plus précisément, ce verset signifie : vous courez pas à votre perte si vous ne dépensez pas votre argent dans les voies licites. Les arguments et les preuves sont très nombreux.

2- L’adoration du fort consiste à établir la justice avec le lésé et à supporter le faible :

  ( Qui es-tu ? ) Si tu es puissant, ta première adoration sera d’établir la justice, d’être juste avec le persécuté, de restituer son droit au faible en le prélevant au fort qui l’a opprimé, de prendre du riche pour donner au pauvre, de soutenir le lésé contre le despote. Avec une simple signature tu peux promulguer une loi. Les puissants se vantent de se voir attribuer le poste ( d’un grand responsable ) mais s’ils pouvaient saisir le sens de ce mot ils auraient tremblé de peur ! Un grand responsable signifie :

( Par Ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous* sur ce qu’ils œuvraient )

Coran 15, Al Hidjr 92- 93

  Cela dit, faites vos comptes avant qu’on ne les fasse pour vous parce que la puissance est une responsabilité, ainsi en est-il de l’argent.
  Chers frères, il arrive que l’homme gagne un rang élevé avec son argent, son poste ou sa science, or, au fur et à mesure qu’il s’élève, le cercle de ses choix dans les bonnes œuvres s’élargit.

3- L’adoration de l’enseignant :

  L’autorité de l’enseignant dans une classe touche trente étudiants, celle du directeur de l’école abrite quatre cents étudiants. Quant au directeur de l’enseignement, l’autorité dont il dispose couvre une cité toute entière, tandis que l’autorité du ministre de l’enseignement maintient les méthodes pédagogiques. Ce dernier peut rectifier les méthodes, charger des personnes pour composer de nouveaux livres d’un niveau supérieur. Il peut faire un contrôle et superviser les affaires.
  Donc, l’alternative des bonnes œuvres disponibles sera d’autant plus large que le rang que tu occupes est important. Bref, les forts qui ont le pouvoir sur terre, sont mieux placés que les autres pour faire de bonnes œuvres. Le mot ( détenir un pouvoir sur terre ) signifie avoir de la force, de la fortune ou de la science.
  La première adoration est celle liée à l’identité : ( Qui es-tu ? )
  Le puissant a une adoration supplémentaire à celle rituelle qui est un diviseur commun entre tout le monde. Le puissant peut établir le vrai, soutenir le lésé, prendre la défense de l’opprimé contre son oppresseur, prendre le parti du plus faible contre le plus fort et prélever de l’argent du riche pour le donner au pauvre. Celui qui possède la puissance doit être juste et équitable car la justice rendue en une heure, équivaut à l’adoration vouée à Allah en quatre-vingt ans.
  La première adoration est celle liée à l’identité ainsi, le riche fait preuve d’adoration en dépensant de son argent dans les œuvres de charité.

4- L’adoration du savant consiste à apprendre aux gens le bien dans le sentier d’Allah :

  Le savant doit faire don de sa science, Allah a dit :

( Ceux qui communiquent les messages d’Allah, Le craignent et ne redoutent nul autre qu’Allah. Et Allah suffit pour tenir le compte de tout )

Coran 33, Al Ahzab (Les Coalisés) : 39

image  Faites attention

( Le craignent )

  Ceux qui communiquent les messages d’Allah disposent de traits assez nombreux qu’Allah a laissé tomber pour n’en retenir qu’un seul.

( Ceux qui communiquent les messages d’Allah, Le craignent et ne redoutent nul autre qu’Allah )

Coran 33, Al Ahzab (Les Coalisés) : 39

  Que resterait-il au messager d’Allah s’il prenait peur des serviteurs d’Allah, gardait le silence, renonçait à faire prévaloir la vérité et faisait grand cas du faux pour les satisfaire ? Sa prédication serait annulée. Donc, il y a un seul trait commun, tranchant et suffisant : redouter Allah, Le craindre et n’avoir cure des lamentations des gens dans les œuvres menées dans le sentier d’Allah.
  Chers frères, la première adoration concerne l’identité. Si tu es savant, ta première adoration sera de communiquer ton savoir à autrui dans le sentier d’Allah, exalté soit-Il. Si tu es puissant tu devras établir le vrai et annuler le faux et si tu es riche tu devras dépenser de l’argent dans le sentier d’Allah.

5- L’adoration de la femme au foyer consiste à servir son époux et ses enfants :

  La première adoration de la femme au foyer serait de prendre soin de son époux et de ses enfants. Sache chère femme et apprends aux autres femmes que la rétribution du bon comportement de la femme à l’égard de son mari est égale à celle de la lutte dans le sentier d’Allah.
  Je ne cesserai jamais de citer en exemple le cas d’une mère de cinq enfants qui a passé toute la nuit à accomplir la Salât, à pleurer en cours de la Salât par recueillement et par amour voué à son Seigneur. Or, se sentant fatiguée à six heures du matin elle se retire au lit en demandant à ses enfants de se débrouiller seuls ; le petit déjeuner n’est pas servi, le salon est froid, l’un n’a pas fait le devoir, l’autre est mal habillé, le vêtement du troisième a besoin de raccommodage. Ses enfants ont pris le chemin de l’école en ayant chacun son problème, le devoir qui n’a pas été fait, les vêtements qui ne sont pas propres, la tâche d’huile sur le livre parce que le sandwich n’était pas mis dans un sac.image
  Ces enfants ont été tous humiliés. A mon avis si cette femme s’était réveillée une demi-heure avant le lever du soleil, si elle avait réchauffé le salon, préparé le petit déjeuner et les sandwichs pour ses enfants, si elle avait surveillé leurs devoirs, leurs vêtements et leurs cartables, si elle les avait accompagnés jusqu’au bus, cette femme serait décidément de mille fois plus proche d’Allah que l’autre, car la première s’est limité à rendre des cultes à Allah, alors que l’autre a adoré Allah en assumant ses responsabilités de mère de famille dont Allah, exalté soit-Il, l’a chargée.
  Donc, la première adoration concerne l’identité : ( Qui es-tu ? ) Tu as ta propre adoration. Si les gens avaient assimilé cette vérité, les Musulmans auraient réalisé une situation bien différente. D’où, notre maître ‘Ali, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : ( La religion et la vie sont fondées sur quatre types d’hommes : un savant qui exploite au mieux sa science, un ignorant qui ne cesse d’aller à la quête de la science et du savoir, un riche dénué de tout esprit d’avidité et un pauvre qui ne cède pas sa vie future pour faire plaisir aux autres. )
  Faites attention : si le savant n’exploite pas sa science comme il se doit, l’ignorant cessera d’en apprendre. Si le riche se montre cupide, le pauvre traitera avec le diable et s’humiliera aux autres pour survivre, prêt à vendre sa vie future.
  Je reprends : ( La religion et la vie sont fondées sur quatre types d’hommes : un savant qui exploite au mieux sa science, un ignorant qui ne cesse d’aller à la quête de la science, un riche dénué de tout esprit d’avidité et un pauvre qui ne vend pas sa vie future pour faire plaisir aux autres. )
  Donc, si le savant ne met pas en pratique la science qu’il a apprise, l’ignorant renoncera à acquérir la science ; et si le riche se retient de payer l’aumône légale, le pauvre sera prêt à vendre sa vie future pour faire plaisir aux autres.
  Or, le pire des hommes est celui qui vend sa vie future pour satisfaire les autres quel qu’en soit le prix.
  Chers frères, telle est l’adoration de l’identité.
  Donne-toi la peine de réfléchir sur ton identité. Etant riche, puissant ou savant, tu as une adoration qui t’es propre ; et toi chère femme, tu as ta propre adoration. Sache, ô toi chère femme et informe les autres femmes que les bons soins que l’épouse présente à son mari lui valent le rang de ceux qui luttent dans le sentier d’Allah.

((Toute femme au foyer qui s’occupe de ses enfants, me tiendra compagnie dans le Paradis. Je serai le premier à secouer les anneaux de la porte du Paradis, mais voici qu’une femme me bouscule pour y mettre les pieds avant moi. Je m’enquiers auprès de Djibril sur l’identité de cette femme et il me répondra que c’est une femme dont le mari est décédé en lui laissant des enfants. Elle a refusé de se remarier pour prendre soin d’eux)).

  Cette femme rivalisera le messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pour entrer au Paradis avant lui.
  Telle est l’adoration propre à l’identité. En un mot, tu dois adorer Allah à travers la place qu’Il t’a réservée.

2-L’adoration de la circonstance :

  Un homme dont le père est malade, doit assister à certains cercles d’études religieuses. Lequel est le plus important ? Garder le chevet de son père pour s’occuper de lui, lui donner ce dont il a besoin, s’amuser avec lui ou bien le quitter et le négliger pour aller accomplir une autre adoration ? On lui dira : ( non, tu dois faire l’adoration de la circonstance qui est plus importante que les autres adorations à part celles obligatoires bien sûr : tu dois t’occuper de ton père. )
  L’adoration prioritaire pour un homme dont le père est malade, serait de le soigner.
  L’adoration prioritaire pour celui qui reçoit un visiteur serait d’honorer son hôte.
  L’adoration prioritaire pour celui dont le fils a un examen serait de lui fournir une atmosphère convenable pour ses études.
  L’adoration prioritaire pour celui qui a une fille en âge de se marier serait de lui procurer un mariage heureux.
  L’adoration prioritaire pour celui dont le fils risque de succomber aux tentations et aux épreuves serait de lui trouver une épouse vertueuse.
  La question est des plus délicates.
  C’est la deuxième adoration, celle qui se rattache à la circonstance vécue.
 imageDevoir honorer son hôte, prendre soin de son malade, fournir une atmosphère reposante à l’étudiant…
  On trouve des parents qui font preuve d’une grande sagesse durant la période des examens de leurs enfants ; toutes les visites, les rencontres et les soirées s’annulent, c’est toute la maison qui se prépare aux examens. Toute la famille se met au service des enfants. L’atmosphère est calme, la nourriture est convenable, on prend soin des enfants et on les surveille. Nombreux sont les étudiants qui n’ont pas passé l’examen parce que leurs parents ne les ont pas réveillés le matin de l’examen. Il faut chercher mille et un moyens pour soigner ses enfants.
  Voilà pourquoi, chers frères, on parle de l’adoration de la circonstance et il existe beaucoup d’histoires douloureuses en ce qui concerne l’homme qui ne prend pas compte des priorités. Son père est malade alors qu’il accomplit une adoration dont la récompense est inférieure à celle qu’il peut avoir en gardant le chevet de son père. En foi de quoi, Allah n’accepte pas d’adoration surérogatoire qui amène la négligence d’une adoration obligatoire.
  Ton fils est jeune et il vit à l’époque des tentations. Alors que toi, tu es occupé à accomplir en chaque année une ‘Umra et un hajj, tu as déjà fait le hajj trente fois. Marie ton fils. Tu as fait le hajj cinq fois environ, bravo, qu’Allah te bénisse, félicitations mais ton fils souffre et souhaite avoir une épouse qui le sauvegarde pour ne pas tomber dans le gouffre des tentations. Je vous jure que l’homme qui entreprend de marier ses enfants en ce temps plein de séductions, aura une grande rétribution auprès d’Allah. Cela ne signifie pas que tu négliges le devoir du pèlerinage, tu peux le faire une fois toutes les cinq années. Tu dois t’occuper de tes enfants, les aider au mariage et les préserver contre toutes tentations. Ils n’ont personne à part toi. Ecoute ce que je dis : tu peux aider les gens autour de toi au moment où ces derniers sont assistés par d’autres que toi, alors que tes enfants n’ont personne à part toi pour les soutenir.
  Je connais un père qui a aidé ses deux fils à se marier. Ces fils le respectent et l’aiment comme s’il était un officier dans l’armée. C’est une grande œuvre qu’un père aide son fils à se marier.   Pourtant, certains pères ont une mentalité très arriérée comme un père qui possède plus de dix immeubles mais il refuse d’aider son fils en disant : ( j’étais autodidacte et mon fils doit se débrouiller seul. ) C’est une grande cruauté. En fait, le père idéal est celui qui s’occupe de ses fils et les pères héros ne manquent pas heureusement ; l’un d’eux vend sa maison qui est au centre-ville et accepte d’habiter dans la banlieue pour acheter cinq maisons pour ses enfants. Certains parents vivent dans une maison qui coûte trente ou quarante millions alors que leurs fils souffrent de solitude, ils n’ont pas d’épouses. Je souffle à l’oreille de ces parents : cherchez une maison qui coûte dix millions et achetez des maisons pour vos fils avec le reste de l’argent.
  Je connais des pères qui vivent dans l’opulence et qui reçoivent des prétendants pour leurs filles lesquelles possèdent des maisons. C’est ce qu’on appelle une offre. Telle fille possède une maison et tu peux la marier de cette manière. Il y a beaucoup de jeunes hommes croyants qui sont sincères mais qui n’ont pas les moyens de s’acheter une maison, ils trouvent une fille qui en possède et c’est une grâce. Il y a des pères qui sont sages et qui marient leurs filles par le biais de cette maison et leur mariage est réussi.
  Telle est l’adoration de la circonstance.

3- L’adoration du temps :

  On arrive à l’adoration du temps. L’aube est le moment où il est répugné de faire ses comptes, ou de laver sa voiture, c’est le moment des adorations, de la récitation du coran, des Salâts et des invocations. D’après ‘Aicha : le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

(( Si les gens prenaient connaissance de la rétribution réservée à la Salât du Ishâ’ et à celle du Fadjr accomplies au Masjed, ils n’auraient jamais manqué de s’y rendre, serait-ce à quatre pattes.))

An-Nasâ’i

  L’adoration du temps signifie de consacrer à chaque œuvre son temps convenable. Il est des œuvres accomplies en pleine nuit qu’Allah n’accepte pas qu’elles soient accomplies dans la journée et d’autres œuvres accomplies dans la journée qu’Allah n’accepte pas qu’elles soient accomplies dans la nuit.
  Le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a vu un jeune homme qui récite le Coran et adore Allah au moment du travail. Il lui a demandé :

((Qui te donne à manger ?)) ( mon frère ) lui a-t-il répondu. Le prophète a dit : (( Ton frère est plus dévot que toi. ))

La tradition

  Faites attention : c’est le temps du travail, le prophète a dit :

((Ton frère est plus dévot que toi))

  Parce que son frère gagnait de l’argent licite et le dépensait sur la personne qui vivait à ses dépens.
  Il est des œuvres accomplies en pleine nuit qu’Allah n’accepte pas qu’elles soient accomplies dans la journée et d’autres œuvres accomplies dans la journée qu’Allah n’accepte pas qu’elles soient accomplies dans la nuit.
  Cela dit, le troisième type des adorations est celui du temps. L’aube est le moment de l’accomplissement des Salâts et des sollicitations alors qu’on doit passer la journée à travailler. Notre maître ‘Umar a vu un homme qui ne travaille pas au moment du travail et lui a demandé :
  ( Ce Coran a été révélé pour qu’on appliques ses ordres et instructions, aurais-tu considéré que sa récitation est un travail ? )

4- L’adoration de l’époque contemporaine :

Entre l’époque des principes, des personnes et des objets :

  Chers frères, il existe une adoration qui mérite d’être examinée de près ; c’est l’adoration de l’époque. Il faut reconnaître a priori que les époques se diversifient : on distingue l’époque des principes, l’époque des objets qui sont au service des principes et enfin l’époque des personnes qui sont également au service des principes. Ces époques sont les plus nobles dans l’histoire de l’Humanité, les personnes et les objets sont au service des principes. Allah, exalté soit-Il, a dit :

( Dis : Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans )

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 24

  Les personnes :

( Les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables )

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 24

  Les objets :

( Vous sont plus chers qu’Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d’Allah )

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 24

  La première époque de l’Islam concrétise l’époque des principes par excellence.
  On raconte qu’un roi des Ghassanides nommé ( Jibila Ibn AL Ayham ) a embrassé l’Islam. ‘Umar l’a chaleureusement accueilli et lors de la circumambulation qu’il effectuait autour de la Ka’ba, un bédouin de Fazara lui a marché sur la queue de son habit en le lui retirant des épaules. Ce bédouin était un homme modeste qui appartient au peuple, ou selon l’expression contemporaine, il est ignorant et vulgaire. Pour toute réponse, ce roi lui a administré son poing en pleine figure, ce qui lui a cassé le nez. Ce bédouin vivait dans une société qui vénère les principes. Il est allé chez ‘Umar et lui a raconté ce qui s’est passé. ‘Umar a convoqué le roi et a eu un entretien avec lui qu’un poète contemporain a reproduit en vers. ‘Umar lui a dit :
  ( Est-ce que les dires de cet homme blessé de Fazara sont vraies ?
  Jibila, le roi a répondu : je ne suis pas un homme qui dénie ses actes. Je lui ai infligé une correction. J’ai restitué mon droit avec ma main.
  ‘Umar lui a dit : Faix la paix avec ce jeune homme, c’est indispensable. Ton ongle porte toujours les traces de son sang. Sinon, il te cassera le nez et tu auras reçu l’égal de ton acte.
  Le roi a dit : comment cela peut-il se produire, Ô émir des croyants ?! C’est un homme vulgaire alors que j’ai une couronne et un trône. Comment accepterais-tu que l’étoile tombe à terre ?
‘Umar a répondu : nous avons enterré les caprices préislamiques et les traits de l’orgueil pour bâtir à la place un nouveau monument. Désormais les gens sont égaux, libres furent-ils ou esclaves.
  Le roi a dit : je me faisais des illusions en pensant occuper une place plus noble auprès de toi, si tu m’obliges à me réconcilier avec lui, j’annoncerai mon apostasie.
  ‘Umar a dit : c’est un monde qu’on construit et à chaque cassure il y aura une réparation. Le plus noble des hommes occupe la même place que les esclaves et les vagabonds. )
  La deuxième époque est celle des personnes. Allah, exalté soit-Il, dit :

( Pharaon était hautain sur terre ; il répartit en clans ses habitants, afin d’abuser de la faiblesse de l’un deux : il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les corrupteurs )

Coran 28, AL Qasas (Le Récit) : 4

  C’est pourquoi, il existe toujours des prophètes. Or, à l’époque des hommes, les puissants décident de la vie ou de la mort des gens mais ne sont pas parvenus à posséder les cœurs, ils prennent ce qui leur plaît et se retiennent de donner. Les gens ordinaires ont été assujettis aux gens puissants, en foi de quoi, les gens ordinaires ont aimé les prophètes et ont redouté les puissants.
  Le deuxième type des époques, est l’époque des personnes où les principes et les objets sont au service des personnes, telle est l’époque des personnes. Il se peut qu’une personne soit puissante et bienfaisante, un état intermédiaire entre l’idéalisme et la douleur. C’est l’époque des personnes. Cependant, le comble réside dans le troisième type dit celui des objets.
  Un jeune homme a demandé une fille en mariage. Le père de la fille lui a demandé : ( As-tu une maison ? ) Il a répondu : ( Bien sûr. ) Le père a demandé un document qui affirme la propriété ; puis il lui a demandé s’il possédait un véhicule et le jeune homme a répondu que oui. Le père a demandé de lui en apporter les papiers. Le père a de nouveau demandé au prétendant : ( As-tu une usine, apporte-moi le papier de la propriété. ) Ce prétendant a en sa possession une maison, une voiture et une usine. Sur ce, le père a donné son consentement au mariage. Quelques temps plus tard, le jeune homme a rendu visite à son beau-père dans son magasin, ce dernier l’a présenté à ses amis qui étaient présents chez lui ; ils furent choqués et l’un deux s’est écrié : (   Est-ce possible !!! il n’est pas musulman. ) S’adressant à son gendre, le père lui a demandé : ( Vraiment tu n’es pas musulman ? ) Le jeune homme lui a répondu : ( mais tu ne m’as jamais demandé quelle religion je professe. )
  C’est l’époque de l’adoration des objets.
  De nos jours, la valeur de l’homme est évaluée suivant l’étendu de sa maison, l’aménagement de cette maison, son intérieur, et son ameublement, ainsi que selon le cellulaire, la voiture et le chiffre de sa fortune.
  Lorsque les objets dominent, les principes et les personnes se réduisent au service des objets et c’est le comble.

Certaines adorations contemporaines :

1-La lutte constructive dans le sentier d’Allah :

  On passe à la quatrième adoration, celle de l’époque. C’est un sujet très important parce qu’il concerne tous les musulmans. Si l’autre partie vise à appauvrir les musulmans, la première adoration des Musulmans devrait viser l’exploitation des terrains, la construction des barrages, la mise à profit des richesses, le développement des industries, l’autosatisfaction et l’autonomie, l’exportation des productions et la collecte des richesses pour fournir les besoins de la société. Si tu disposes de la puissance tu seras libre ; si tu as la puissance et si tu ne réussis pas ta vie, ta religion ne sera pas respectée. Si tu ne disposes pas de puissance tu ne seras pas responsable de ta décision. Cela est une vérité évidente. Qui soulève toutes ces questions ? Le Saint Coran. Faites attention :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  Le mot ( force ) n’est pas précédé d’un article défini. La science est une force, l’industrie solide est une force et l’industrie stratégique est également une force. Parfois on permet d’effectuer des projets dont la majorité se trouve dans le domaine du tourisme ou dans le domaine des services. Mais nous n’avons pas d’industrie stratégique proprement dite. Malheur à une nation qui mange de ce qu’elle ne cultive pas, s’habille de ce qu’elle ne tisse pas et utilise des machines qu’elle ne fabrique pas. En outre, malheur à une nation qui achète ses armes à d’autres nations, cette nation ne pourra jamais décider de son propre sort, telle est l’adoration de l’époque ; Allah, exalté soit-Il, ditimage

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  Je suis sûr que les Etats nucléaires ne sont pas obligés d’utiliser cet armement dans les cinquante années à venir. Cependant, cet armement est une force dissuasive qui effraye les pays voisins. Allah, exalté soit-Il, a dit :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  Le mot ( force ) est indéfini et cela indique la globalité. A l’époque du prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), la force était la cavalerie ; elle a été suivie de la catapulte, plus tard des canons puis des tanks, actuellement on assiste aux avions.
  Vous avez remarqué qu’au Liban, l’infrastructure a coûté quarante milliards et elle a été totalement détruite en un mois. Par conséquent, si tu ne possèdes pas d’armement aérien effectif tu ne disposeras pas de puissance. Donc :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  Les savants ont nommé ce cas : l’enchaînement du privé et du général. Faites attention : quel est le sens de la puissance ? La force est un armement développé comme un avion dont la portée de visibilité efficace est de sept kilomètres, la portée de visibilité d’un tank est de trois kilomètres, ce qui permet à un seul avion de détruire à la fois cent tanks. Un autre type d’avion ne peut déceler que deux cibles à une distance de cinq kilomètres. Un troisième type d’avion peut voir dix-huit cibles à une distance de deux cents kilomètres. Donc la puissance est un sujet très grave et très décisif.

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) 60

  L’armement est une puissance ; l’armement développé est une puissance ; les satellites sont une puissance ; les informations sont une puissance ; le moral ou l’état psychologique est une puissance ; la formation est une puissance ; l’entrainement est une puissance et l’organisation est une puissance. Allah, exalté soit-Il, dit :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) 60

  Il se peut que vous n’ayez pas besoin d’utiliser cette puissance mais elle est en mesure d’effrayer l’ennemi. Certains savants ont peur de ce mot ( d’effrayer l’ennemi d’Allah ) ils nous accusent d’être des terroristes. Mais ils ignorent que le terme ( d’effrayer ) utilisé dans le verset est justement employé pour annuler le terrorisme. Le verbe ( effrayer ) ici vise à empêcher le terrorisme.   Effrayer l’ennemi d’Allah.
  Un frère d’un pays voisin islamique où les musulmans sont très opprimés, m’a dit qu’un autre pays islamique a lancé une bombe atomique. Ce frère m’a dit : par Allah, l’attitude des responsables des pays étrangers a changé positivement à l’égard de ce pays. Allah a dit :

( Afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  Au demeurant, si l’autre partie tend à nous appauvrir, nous devons rester aux aguets : c’est ce qu’on appelle la lutte constructive dans le sentier d’Allah. Nous devons construire notre pays et notre nation, exploiter nos richesses, réformer nos terrains, construire des barrages, développer la production industrielle et assurer notre autosuffisance, cela fait partie de l’adoration. Vous pouvez constater qu’un milliard et demi de musulmans possèdent d’innombrables richesses. D’ailleurs, un pays islamique est actuellement occupé sachant qu’il possède les réserves du pétrole les plus importantes au niveau du monde entier, soit quatre cent cinquante milliards de barils.
  Allah, exalté soit-Il, a dit :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

  C’est la première adoration qui consiste à la lutte constructive dans le sentier d’Allah. L’ouvrier, l’agriculteur, l’enseignant, le médecin et l’ingénieur, tous, sont appelés à maîtriser leurs métiers et à s’en tirer à la perfection. Le métier de chacune de ces catégories sociales est pour ainsi dire un outil qui lui garantit sa puissance ainsi, le perfectionnement de son métier et son développement représentent un des plus grands devoirs religieux.

2- La lutte scientifique et prédicative dans le sentier d’Allah :

  Par ailleurs, si l’autre partie cherche à provoquer notre égarement, notre première adoration devrait être l’enracinement des aspects de cette religion ; la réponse aux suspicions et aux mensonges se traduit par la mise au point des principes et des valeurs. Des fois, l’invitation à Allah fait partie de la lutte dans le sentier d’Allah, cela nous amène à dire que l’ancre des savants a presque la même valeur que le sang des martyres car le savant accomplit l’adoration d’enraciner les principes et les valeurs, de répondre aux suspicions et d’établir la vérité, telle est une autre adoration.
  À en déduire que l’adoration est une lutte constructive dans le sentier d’Allah. ( Préparez pour lutter contre eux ). A la réflexion, on a l’adoration qui consiste à enraciner les principes et l’adoration prédicative. La preuve est puisée dans la parole d’Allah :

(…et avec ceci (le Coran), Lutte contre eux vigoureusement )

Coran 25, AL FURQĀNE (LE DISCERNEMENT) : 52

  L’enseignement du Saint Coran, l’interprétation de la teneur de ses versets et l’enracinement de ses principes, sont une lutte dans Son sentier pour faire prévaloir Sa Cause. Allah a demandé au prophète de lutter vigoureusement contre les ennemis avec le Coran. C’est une autre adoration de l’époque.

3- Les activités islamiques qui protègent les jeunes :

  Nous avons une troisième adoration : si l’autre partie essaie de nous corrompre avec huit cents chaines télévisées y compris les chaines indécentes, cherchent-ils par-là à nous honorer ou à nous corrompre ? Ce qui est certain c’est que le but est de provoquer notre corruption non de nous rendre honneur. Pour cela, il faut préserver la jeunesse musulmane par des activités islamiques, des collèges islamiques, des universités islamiques, ce qui revient à dire c’est que les substituts islamiques sont le meilleur moyen de la protection. Tant que l’autre partie cherche à nous corrompre, nous devons recourir aux substituts. On trouve parfois des mosquées liées à des prairies naturelles qui attirent les enfants. Ils peuvent remplir leur temps, jouer et se réjouir.   Ainsi, nos jeunes ne seront pas corrompus. C’est la troisième adoration.
  La première : l’enrichissement, le développement, la construction.
  La deuxième : l’éclaircissement et l’enracinement.
  La troisième : l’adoration des activités islamiques qui protègent les jeunes hommes et les jeunes filles.

4- La lutte combative dans le sentier d’Allah :

  Si l’autre partie s’acharne à nous humilier, nous devons sacrifier tout ce qu’on possède et tout ce qui nous est précieux. Lorsque certains Etats occidentaux ont occupé des pays islamiques ils ont fait face à une résistance très forte. Personnellement je pense qu’à l’avenir ils réfléchiront mille fois avant de penser à occuper un autre pays. Si l’ennemi tyrannique veut nous humilier, nous saurons l’affronter. Telle est une autre adoration. C’est l’adoration combative dans le sentier d’Allah et une lutte prédicative. Allah a dit :

(… et avec ceci (le Coran), Lutte contre eux vigoureusement )

Coran 25, AL FURQĀNE (LE DISCERNEMENT) : 52

  Allah, exalté soit-Il, dit à propos de la lutte constructive :

( Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

Coran 8, AL Anfâl (Le Butin) : 60

5- La lutte au niveau personnel :

  Il existe une lutte au niveau personnel. Allah, exalté soit-Il, dit :

( Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guideront certes sur Nos sentiers )

Coran 29, Al ‘Ankabût (L’ARAIGNÉE) : 69

  Tel est un homme qui détourne son regard devant l’illicite, contrôle ses propos, gagne son argent par des moyens licites ; il effectue une lutte au niveau personnel qui s’avère être la meilleure lutte dans le sentier d’Allah. La personne qui essuie des défaites ne peut pas tenir devant une fourmi. La lutte peut être personnelle et constructive. ( Et préparez pour lutter contre eux. ) et prédicative ( et lutte contre eux vigoureusement )
  Quant à la lutte combative, Allah, exalté soit-Il, dit :

( Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués de se défendre parce que vraiment ils sont lésés. Et Allah est certes Capable de les secourir )

Coran 22, Al Hajj (Le Pèlerinage) : 39

  Tout cela représente des adorations.

Entre la moralité de la prédication et la moralité de la lutte dans le sentier d’Allah :

  Il y a une différence entre la moralité de la prédication et celle de la lutte. Quant à la première, Allah, exalté soit-Il, dit :

( Et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux )

Coran 41, FUṢṢILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS) : 34

  Tout comme Il, exalté soit-Il, dit à propos de la moralité de la lutte :

( Ô prophète ! Lutte contre les mécréants et les hypocrites et sois rude avec eux )

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 73

  La différence est bien nette. Or, ce qui est gênant et désagréable c’est de constater que certains prédicateurs ne distinguent pas la moralité de l’appel à Allah de celle de la lutte pour faire prévaloir la Cause d’Allah, exalté soit-Il
  A propos de la moralité de la prédication, Allah exalté soit-Il dit :

( Et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux )

Coran 41, FUṢṢILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS) : 34

( Et discute avec eux de la meilleure façon )

16 AN-NAḤL (LES ABEILLES) : 125

  Quant à la moralité de la lutte dans le sentier d’Allah, Allah dit :

( Ô prophète ! )

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 73

  Chers frères, nous venons de soulever les différents types de la lutte pour faire prévaloir la Cause d’Allah : à commencer par la lutte personnelle jusqu’à la lutte de prédication passant par la lutte constructive et combative. C’est l’adoration de l’époque. Si l’ennemi veut provoquer notre appauvrissement, nous devrons enrichir nos pays respectifs par le travail ininterrompu et perfectionné. S’il cherche à nous égarer nous devrons enraciner les aspects de la religion et rejeter les suspicions ; s’il tente de nous corrompre nous devrons prémunir la jeunesse et si enfin il vise à nous humilier nous devrons sacrifier tout ce qui est cher pour nous honorer.
  Chers frères, nous venons de traiter certains types de l’adoration et vous avez sans doute perçu qu’elles tiennent compagnie à l’homme dans toutes les étapes de sa vie et dans toutes ses affaires.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image