Mode sombre
19-06-2024
Logo
Doctrine islamique-Les Plus Beaux Noms d’Allah 2008-Leçon (100-067 B ) -Le Nom- Le Suffisant à Lui-même.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Parmi les Noms les plus beaux de Dieu est le Suffisant à Lui-même :

  Chers frères, nous sommes encore dans le Nom de Celui qui se suffit à lui –même. Et parmi les applications de ce Nom concernant le croyant, ce sont les Paroles de Dieu dans un Hadith sacré et authentique :

(Je suis le plus Suffisant des associés dans l’association. Celui qui fait une action dans laquelle il associe un autre avec Moi, Je l’abandonne à ce qu’il associe).

[Mouslim et Ibn Maja d'après Abou Houraïra]

  Par conséquent: Il y-a un péché qui n’est pas pardonné, qui est l’association. Il y-a un péché qui ne sera pas laissé (oublié), c’est ce qui est entre vous et les serviteurs (gens). Et il y-a un péché qui peut-être pardonné, c’est ce qui est entre vous et Dieu.

L’homme doit demander aide auprès de Dieu contre la tentation de la richesse :

  Chers frères, Dieu -Gloire à Lui- est Suffisant à Lui-même dans l’association. Si tu associes à ton action un autre que Dieu le Tout-Puissant, Celui ci- t’abandonne cette action et ne l'accepte pas. L’action avec l’autre, Dieu ne l’accepte pas. Et celui qui associe en son action un autre que Dieu le Tout-Puissant, Celui-ci Dieu ne s’adresse pas à lui. Il n’accepte pas l’action associée, et ne s’adresse pas au polythéiste.

  Chers Frères, un autre sens, parmi les invocations (prières) du Prophète- Que la paix soit sur lui -concernant la richesse et la pauvreté, que le Prophète- Que Paix soit sur lui- demandait la protection d'Allah contre la tentation de la richesse. La richesse est une affliction. Le Prophète demandait la protection auprès d'Allah contre la tentation de la pauvreté. La pauvreté est presque une incrédulité, et la richesse est presque une tyrannie.

6. « Prenez –garde ! Vraiment l’homme devient rebelle
7. dés qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse)

(La sourate de l’adhérence).

  Cela veut dire qu'il se voyait lui -même riche, et parfois la richesse matérielle éloigne de Dieu le Tout-Puissant. La richesse matérielle, son propriétaire est entouré d’orgueil, d'arrogance, de vantardise et il oublie Dieu le Tout-Puissant.

L’homme doit s’empresser pour faire les bonnes :

  En tout cas, parmi les Hadiths gravissimes, et ceux qui sont qualifiés de réalistes, ce sont les paroles du Prophète- Que la paix soit sur lui-il disait :

(Empressez –vous de faire les bonnes œuvres. Qu’est- ce que l’un de vous attend de ce monde ? ) .

[Rapporté par Al-Hakim d’après Abu Houraïra].

  Empressez –vous et faites diligence.

(Qu'est-ce l’un de vous attend de ce monde ?).

  Est-il possible que l’homme se réveille chaque jour comme le jour précédent, à moins que Dieu ne le veuille ? Impossible.

(Empressez –vous de faire les bonnes œuvres. Qu’est- ce que l’un de vous attend de ce monde ? ) .

1- La pauvreté faisant tout oublier :

  Maintenant :

(Attendez-vous d’autre qu’une pauvreté faisant tout oublier)

  La pauvreté peut faire oublier toute chose. D’où les versets du Tout-Puissant :

« Dieu a cité en parabole une ville qui vivait dans la sécurité et la confiance et voyait venir de partout vers elle son lot de biens en toute abondance et sérénité. Elle renia alors les bienfaits d’Allah et Allah lui fit donc gouter au vêtement de la faim et de la peur pour ce qu’ils faisaient »

(La sourate de l’abeille).

  Les deux bienfaits accordés par Dieu à Ses serviteurs croyants sont le don de la sécurité, et celui de la suffisance. Et les deux châtiments douloureux, que Dieu a réservés à celui qui dénie les bienfaits de Dieu le Tout –Puissant, sont le malheur de la peur et celui de la faim.
  C’est pourquoi:

(Empressez –vous de faire les bonnes œuvres. Qu’est- ce que l’un de vous attend de ce monde ? Qu’Attendez-vous d’autre qu’une pauvreté faisant tout oublier).

[Rapporté par Al-Hakim d’après Abu Houraïra].

  La pauvreté est presque une mécréance.

2-Ou la richesse rendant tyrannique :

  Écoutez :

(Ou une richesse rendant tyrannique).

  Argent, pouvoir, il y-a des expressions familières dites par les gens qui sont l’essence même de l’association. Ils vous disent: « Les dirhams sont des remèdes pour tous les problèmes. »

  Je connais un homme, je crois qu’il est bon, mais il a péché. Une fois, il a déclaré dans une réunion : « Les dirhams sont des remèdes par lesquels tous les problèmes sont résolus ». Il est resté dans une chambre de prison soixante quatre jours, et chaque jour des centaines de pensées venaient à lui en méditant : « Les dirhams sont des remèdes ? ».

3-Ou la maladie mortifiante :

  Chers frères :

(Empressez –vous de faire les bonnes œuvres. Qu’est- ce que l’un de vous attend de ce monde ? Attendez-vous qu’une pauvreté faisant tout oublier, ou une richesse rendant tyrannique ou une
maladie mortifiante).

[Rapporté par Al-Hakaim d’après Abu Houraïra]

  Il y-a des maladies qui rendent le longanime perplexe. Il y-a des maladies qui transforment la vie de l'homme en enfer insupportable. Il y-a des maladies catastrophiques comme les maladies incurables. Pour cela, le Prophète- Que Paix et Bénédiction soient sur lui- utilisait souvent les invocations :

(Dieu ! Accorde- nous le pardon, la santé et le bien-être permanent dans la religion, dans ce monde et dans l'au-delà).

  Parmi les invocations secrètes et célèbres dans la nuit :

(Ô Dieu ! Guide-moi parmi ceux que Tu guides, accorde-moi une bonne santé parmi ceux que Tu accordes et protège-moi parmi ceux que Tu protèges).

[Tirmidhi d'après Abou Haoura]

Les grands bienfaits dont l’homme bénéficie :

  Les grands bienfaits dont l’homme bénéficie, ce sont: la bonne orientation de Dieu, la santé et la suffisance :

  Les grands bienfaits tels que classés par l'imam Ali- Que Dieu bénit sa face- sont: le bienfait de la bonne orientation de Dieu. Et les savants ont dit : « La bonne grâce est la la bonne orientation de Dieu, la santé, et la suffisance.

(Celui d’entre vous qui, le matin, est en sécurité avec sa famille, est en bonne santé dans son corps, qui possède la subsistance de son jour, c’est comme s’il possédait le monde entier).

[Rapporté par Tirmidhi d’après d'Oubaid Allah Ibn Mouhssn].

(Empressez –vous de faire les bonnes œuvres. Qu’est- ce que l’un de vous attend de ce monde ? Qu’Attendez-vous d’autre qu’une pauvreté faisant tout oublier)

[Rapporté par Al-Hakim d’après Abu Houraïra].

  Parfois, les prix augmentent tout d’un coup. Parfois, vous êtes mandaté par une société, le mandat vous est retiré tout d’un coup. Parfois vous êtes dans un grand déficit budgétaire. Parfois les prix baissent soudainement et vous perdez tout ce que vous possédez.

(Qu’Attendez –vous d’autre qu’une pauvreté faisant out oublier, ou qu’une richesse rendant tyrannique).

4- Ou une vieillesse sénescente :

  Le Prophète –Que Paix soit sur lui- a considéré la richesse matérielle comme l’un des plus grands malheurs.

(Ou une richesse rendant tyrannique, une maladie mortifiante ou une vieillesse sénescente)

  Cela veut dire, il est très âgé, il devient misérable à la fin de sa vie, il répète l'histoire des centaines de fois, il fourre son nez dans toutes les futilités, il n’est pas très accommodant. Ceux qui sont dans la maison le fuient, le laissant seul dans la pièce, ils ne peuvent supporter son existence, un invité vient et ce vieux se plaint à lui, c’est la vieillesse !
  Celui qui néglige les ordres de Dieu :

  Celui qui néglige les ordres de Dieu le Tout-Puissant, qui se dispense de Lui et qui s’en enorgueillit, perdra sa relation avec Dieu.
  Par conséquent, mes frères, celui qui vit pieux, vivra fort. Un grand uléma a vécu jusqu’à l’âge de quatre-vingt-seize ans. Il était en pleine force, en bonne santé avec ses cinq sens intacts. On lui a demandé : Quelle est cette santé que Dieu t’a accordée ? Il a dit : « Ô mon enfant ! Nous l’avons préservée dans la jeunesse et Dieu nous l’a préservée dans la vieillesse. Celui qui vit pieux, il vivra fort. »

  Une fois, j'ai rendu visite à un de mes amis. J'ai rencontré son père. Il m'a dit : « J’ai 96 ans, hier, j’ai fait un bilan complet, tous les résultats de mes analyses sont normaux ».   Il a dit : « Par Dieu ! Je n’ai pas connu l’illicite dans ma vie, ni celui des femmes, ni celui de l'argent (haram). Celui qui vit pieux, vivra fort ».

(Empressez-vous de faire les bonnes œuvres, l’un de vous, qu’est- ce qu’il attend de ce monde, qu’attendez-vous d’autre qu’une pauvreté faisant tout oublier, ou une richesse rendant tyrannique).

[Rapporté par Al –Hakim d’après Abu Houraïra].

  Quand le riche s’écarte de la voie de Dieu, néglige les ordres d'Allah le Tout-Puissant, s’enorgueillit et se vante ; il pense qu’il est dans l'opulence. Mais, il est dans une grande détresse, parce qu'il a perdu sa religion et sa relation avec Dieu le Tout-Puissant.

(Ou une vieillesse sénescente).

  L’héroïsme vrai c’est celui qui vit longtemps et fait une bonne œuvre. L’héroïsme vrai c’est celui qui s’éloigne de la superstition.

5. «tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant »

(La sourate du pèlerinage).

Celui qui vit pieux vivra fort :

  Celui qui vit pieux vivra fort. Dieu -Gloire à Lui- lui le fait jouir de sa vie, de ses sens, son ouïe et sa vue.

  A ce propos, il y-a une réalité en médecine. Le membre qui ne travaille pas s’atrophie. Et quand l'homme n'emploie pas son esprit il en aura des conséquences. Celui qui prie, son esprit sera activé. (Il exécute scrupuleusement les étapes de prière). La première rak'a, il récite la sourate du prologue et une autre sourate ; la deuxième rak'a, il récite le prologue et une autre sourate, puis il fait une inclination, revient à la position debout, il fait la première prosternation, puis la deuxième prosternation, s’assoit, se remet à la position débout. La troisième rak'a, il récite la sourate du prologue seulement. La prière de midi comporte quatre rak'a, Celle de l’après-midi en compte quatre, la prière de l’aurore deux rak’a, la prière d’après le coucher du soleil quatre, celle du moment du coucher du soleil trois. Il y-a une activité constante. Il lit le Coran tous les jours, accomplit les prières et parle de Dieu le Tout-Puissant. Le membre qui ne travaille pas s’atrophie, et l'homme qui ne recherche pas la science, ou qui ne prie pas, s’il ne lit pas le Coran, ce cerveau s’atrophie, il sera atteint de démence.

« Si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant ».

  Celui qui vit pieux vivra fort. Dieu le fait réjouir de sa vie, de ses sens, son ouïe et sa vue.

  Pour cela :

(Attendez –vous une pauvreté faisant tout oublier, une richesse rendant tyrannique, une maladie mortifiante, Ou une vieillesse sénescente).

  L’image du vieux se ternit, sa mémoire s’affaiblit, il répète l’histoire, intervient dans toute chose et ceux qui l’entourent ne le supportent plus.

5- Ou la mort rapide (ou soudaine) :

(Ou la mort rapide et soudaine).

  La mort est un malheur. Si une personne ne meurt pas dans la foi, la droiture et le monothéisme pur, se sera un grand désastre pour elle. La mort est un passage soudain au tombeau. D'une somptueuse maison à un petit tombeau, d’une épouse et des enfants à la solitude du tombeau.

6- Ou l'Antéchrist :

(Ou l'Antéchrist qui est le pire absent attendu).

  Il y-a l’antéchrist, et il y-a le borgne antéchrist. L’Antéchrist dit des mots et fait le contraire. Il vous dit : « La liberté, la démocratie ». Cela signifie, assassinat, effusion de sang, pillage des richesses. C’est l'Antéchrist. Le borgne voit son intérêt, mais ne voit pas celui d'autrui. Il voit sa dignité, mais pas celle d'autrui, voit sa culture, mais ne voit pas la culture des autres, voit ses chances et ne voit pas celles des autres. C'est une situation qui fait mal. L’homme est victime de « deux poids deux mesures », même un million de mesures.
  Voici ce Hadit :

(Empressez-vous de faire les bonnes œuvres, l’un de vous, qu’est- ce qu’il attend de ce monde, qu’attendez-vous d’autre qu’une pauvreté faisant tout oublier, une richesse rendant tyrannique, une maladie mortifiante, une vieillesse sénescente, une mort soudaine, l'Antéchrist qui est le pire absent attendu, ou l’Heure suprême et celle–ci est la plus amère).

[Rapporté par Al –Hakim d’après Abu Houraïra].

1. « Ô hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l’Heure est une chose terrible.
2. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera de ce qu’elle allaitait et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d'Allah est dur ».

(La sourate du pèlerinage).

Parmi les nécessités de la description divine :

  Parmi les nécessités de la description divine des pauvres, c’est que l’homme dois les rechercher et examiner leurs conditions :

  Chers frères, pardonnez-moi. La vérité amère est mille fois plus facile que l'illusion aisée. Celui qui craint Dieu dans ce monde, sera en paix le Jour de la Résurrection. Et celui qui est plein d’assurance en ce monde aura très peur le Jour de la Résurrection.

  Maintenant, à qui devons-nous l’aumône et la Zakat ? Nous allons évoquer la richesse, la pauvreté et les applications pratiques du nom de Dieu Le Suffisant à Lui-même sur le croyant. On dit : aux nécessiteux qui se sont confinés sur le sentier d'Allah, ne pouvant parcourir le monde, c’est le croyant pauvre :

273. « Et que l’ignorant croit riches parce qu’ils ont honte de mendier. Tu les reconnaîtras à leur aspect ».

(La sourate de la vache).

  Tu le vois élégant, ses vêtements sont propres, embelli, l’âme digne, il ne demande pas (ne mendie pas).

24. « et sur les biens desquels il ya un droit bien déterminé [la Zakat] ».

25. « Pour le mendiant et le déshérité (l’abstinent) ».

(La sourate des voies d’ascension).

  Pourquoi est-il qualifié d’abstinent ? Parce qu'il ne demande pas. Il y-a une personne qui t’envahit, qui te demande avec insistance, c’est un fardeau pour toi, elle te presse, tu lui donnes pour t’en débarrasser. Mais le croyant nécessiteux ne demande pas et il est sobre. C’est pourquoi il est dit « abstinent ».

24. « et sur les biens desquels il ya un droit bien déterminé [la Zakat] ».

25. « Pour le mendiant et le déshérité (l’abstinent) ».

(La sourate des voies d’ascension)

  Cette description divine pour le croyant pauvre, que nécessite-t-elle? Que tu le cherches toi-même. Lui, il ne te demande pas (il ne mendie pas), et tu ne vois pas par tes yeux qu’il est pauvre, il est sobre.

  Pour cela, parmi les nécessités de cette description divine pour les pauvres c’est que tu dois les rechercher, et tu dois inspecter leur état.

« Tu les reconnaîtras à leur aspect-Ils n’importunent personne en mendiant. Et tout ce que vous dépensez de vos biens, Allah le sait parfaitement ».

(La sourate de la vache).

La richesse est celle de l’âme :

  Chers frères, parmi les définitions du Prophète- Que paix soit sur lui- exhaustives et universelles :

(La richesse n’est pas dans l’exposition des biens multiples, mais la richesse est celle de l’âme).

[Rapporté par Bokhari, Mouslim, Abou Yala et Ibn Hibban d’après Abou Houraïra].

  Le croyant est riche, son cœur est grand, et tu ne vois pas sa grandeur (il est modeste). Toute grandeur est amoindrie devant lui. Mais le non- croyant est pauvre, même s’il a des milliers de millions, son cœur est petit et tu ne vois pas sa petitesse (il est orgueilleux), toute bassesse sera grande devant lui.

(La richesse n’est pas dans l’exposition des biens multiples)

  Les biens immobiliers et mobiliers, l’argent en devises, les terres, les maisons, les véhicules, les sociétés, et les actions, non, ce n’est pas ça la vraie richesse.

(La richesse n’est pas dans l’exposition des biens multiples mais la richesse est celle de l’âme).

[Rapporté par Bokhari, Mouslim, Abou Yala et Ibn Hibban d’après Abou Houraïra].

L’abnégation ou Le renoncement aux gens :

  Se dispenser des gens engendre un repos psychologique indescriptible :

  Chers frères, comme application évidente du nom de Dieu Le Suffisant à Lui-même, nous disons: chaque fois qu’on ne compte pas sur les gens on se sent à l'aise psychologiquement, et chaque fois qu’on renonce à ce que possèdent les gens, ceux-ci nous aiment.

  Autre chose: quelqu'un a dit: ais besoin d’un l'homme, tu en seras le captif, renonce à lui, tu en seras l’égal, et sois bienfaisant pour lui, tu en seras le dirigeant.

  Pour cela parmi les invocations du Prophète- Que Paix soit sur lui :

(Dieu ! Fais que nos besoins ne soient que de Toi, et dirige –nous par Toi vers Toi).

  Le croyant est riche. Riche par sa grandeur d’âme, par sa dignité. Le croyant ne devrait pas s’humilier.

(Celui qui s’assoit devant un riche en s’humiliant, il perdra les deux tiers de sa religion).

[Al-Baïhaqi dans les branches de la foi d'après Ibn Massoud]

  Un croyant ne doit pas s’humilier. Ne sois pas secoué devant un riche, ni devant un fort. Demande aide de Dieu. Ne sois pas désespéré.

(Dieu ! Fais que nos besoins ne soient que de Toi, et dirige –nous par Toi vers Toi).

  Chers frères, l'imam al Hassan-Bassri, qui est l’un des plus grands des successeurs du prophète, avait un grand prestige, il avait une grande notoriété. Une fois, on lui a demandé : « Comment as-tu atteint cette position » ? Il a dit: de ma dispense du monde des gens, et de leur besoin de ma science.

  Quand est-ce que la science tombe en désuétude ? Quand l’uléma a besoin de ce qui est aux mains du prince (dirigeant). Et quand le prince renonce à ce qui est aux mains de l’uléma, la science est en déclin. Mais quand le savant se passe de ce qu’il y-a aux mains des gens et que ceux–ci ont besoin de sa science, celle–ci sera en plein essor. La science est en essor ou en déclin ? Si les savants se passent de ce qu’il y-a aux mains des forts, et que les gens ont besoin de leur connaissance, la science sera en plein essor. Et la science sera en déclin quand celui qui prétend détenir la science a besoin de ce qui est aux mains des puissants, et quand les puissants renoncent à ce est aux mains des savants.
  Parmi les définitions merveilleuses de la foi c’est : la foi se dispense des nourritures et des interdictions. La cupidité humilie les cœurs des hommes, et plie leurs cous. De l'intérieur, il est secoué, et son cou est soumis.

  Celui qui renonce à ce qui est aux mains des gens :

  Celui renonce à ce qui est aux mains des gens, ceux –ci l’aiment.
  Et celui qui désire de ce qu’il y-a auprès de Dieu Celui-ci l’aime :

  L’un des plus grands littéraires avait une belle parole. Il disait : « J’ai un ami qui était l'un des plus grands à mes yeux. Et ce qui le rendait aussi grand a mes yeux, c’est la petitesse de ce monde à ses yeux. Il était hors de l’emprise de son ventre. Celui–ci a une emprise. Cet homme ne désirait pas ce qu’il ne trouvait pas et se contentait de peu de ce qu’il trouvait. Il était hors de l’autorité de l’ignorance et ne parlait pas de ce qu’il ne savait pas. Il ne disputait pas ce qu’il savait, et il était silencieux la plupart du temps.   S’il parlait, il triomphait des orateurs. Il avait l’air faible et affaibli. Mais en temps de difficulté, il était tel le lion bondissant. C'est-à-dire qu’il était hors de l’emprise de son ventre et de celle de son sexe. Pour cela :

(Malheureux est celui qui est esclave du dirham, du dinar, esclave du ventre, esclave du sexe et esclave du vêtement).

[Rapporté par Bokhari dans le livre d’Al- rakaik]

  Par conséquent, ils ont dit : « Prenez ce que vous souhaitez de ce monde, et prenez en autant de soucis. Celui qui prend de ce monde plus que sa suffisance prendra sa mort sans qu’il ne le sente ».

  On raconte que des gens sont entrés chez notre maître Abi- Ubaida Ibn-Al –Jarrah, il était alors le commandant de l'armée islamique en Syrie. Ils entrèrent dans sa chambre, dans laquelle se trouvaient une marmite d’eau couverte d’un pain arrondi, et son épée accrochée au mur, et il s'asseyait sur la peau d’une gazelle. Ils ont dit : Qu'est-ce que c'est que ça ? Il répondit : C'est (ma subsistance) pour ce bas-monde et c’en est même trop, la mort ne nous atteint-elle pas ?

  Pour cela, la règle est: renonce à ce qui est aux mains des gens ceux–ci t’aimeront, et aspire à ce qui est auprès Dieu, Celui–ci t’aimera.

  (Des vers)

Ne demande pas au fils d’Adam un besoin
Et demande à Celui dont les portes ne sont jamais fermées
Dieu sera en colère si tu abandonnes sa sollicitation
Et le fils d’Adam, sera en colère s’il est sollicité
* * * *

  Une fois Abou Jaafar Al-Mansour (un calife abbasside) a demandé à l'imam Abou Hanifa Al -Nouman, il lui dit : « Ô Abou Hanifa si tu nous demandais services (nous y répondrions) ». Il a déclaré : «Pourquoi vous-demanderai-je service ? Je n’ai rien à craindre de vous. Qui d’autre vous sollicite que celui qui vous craint pour quelque chose ?».

L’héroïsme de l’homme :

  L’héroïsme de l’homme. Ce n’est pas de vivre dans une tour d’ivoire intellectuelle, mais de vivre dans une tour d’ivoire morale :

  Donc, Il est un sujet très usité. On dit : Un tel vit dans une tour d'ivoire. En fait, c’est un mot de reproche. Mais, il y-a un détail subtil. Le fidèle (croyant) vit dans une tour d'ivoire morale, éloignée des fautes et des vices des gens. Et il est éloigné des conflits sur les débris (les richesses éphémères) de ce monde, éloigné du mensonge, éloigné de l’hypocrisie, et des bassesses des gens. Il est dans une tour d'ivoire morale, mais il est aussi dans une tour d'ivoire pratique, il vit les préoccupations des gens, leurs problèmes, leurs peines et partage certaines de leurs préoccupations. L’héroïsme c’est de ne pas vivre dans une tour d'ivoire pratique, mais de vivre dans une tour d'ivoire morale.

  On peut résumer cela en ces quelques mots: si tu veux être le plus riche des gens, soit plus confiant en ce qui est aux Mains de Dieu qu’en ce qui est dans tes mains.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image