Mode sombre
19-06-2024
Logo
Doctrine islamique-Les Plus Beaux Noms d’Allah 2008-Leçon (100-080 A) -Le Nom : Le Tenant 1.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Le Tenant :

  Parmi les Noms les plus beaux de Dieu est le Tenant :
  Chers frères, avec un nouveau Nom parmi les Noms les plus beaux d'Allah. Et le nom aujourd'hui : est le Tenant.

La citation du Tenant :

  La citation du Tenant dans la Sunna prophétique authentique et son absence dans le Noble Coran :

  Premièrement, ce nom n'a pas été cité dans le Noble Coran. Mais il a été cité dans la Sunna authentique. Le Prophète -Que Paix soit sur lui- a dit :

(Dieu est Priseur, Tenant, Étendant, Pourvoyeur, et j'espère rencontrer Dieu sans qu’aucun d’entre vous ne me tienne grief ni dans le sang ni dans l’argent).

[Rapporté par Abou Daoud et Tirmidhi d'après Anas Ibn Malik].

  Lorsque le gouverneur adopte une tarification qui nuit au vendeur, ou lorsque le marchand vend une vente dans laquelle Il y-a une injustice infâme, il y-a là une injustice. Une fois c’est le vendeur qui est opprimé, et une fois c’est l'acheteur.

  Donc le Prophète- Que Paix soit sur lui- dit :

(Dieu est Priseur, Tenant, Étendant, Pourvoyeur, et j'espère rencontrer Dieu sans qu’aucun d’entre vous ne me tienne grief ni dans le sang ni dans l’argent).

Le Tenant dans la langue :

  Mais dans la langue (arabe), le Tenant est un participe présent. Le verbe est tenir, il le tient, et le nom est l'empoignement. L'empoignement est autre que la détente. Le Tenant et l'étendant (sont des noms de Dieu). Qui est en ce qui nous concerne, le rassemblement de la paume de la main sur quelque chose. Je veux dire en ce qui concerne l’être humain. Ça fait partie de la description de la main et de ce qu'elle fait. Et la poignée, c’est ce que tu prends pour remplir complètement ta main. tu peux remplir ta main de blé. Nous appelons la quantité de blé que contient ta main une poignée. C'est la poigné de ma main. C’est-à-dire ce que tient ma main. D’où l’expression : «J'ai pris une poignée des traces de l'apôtre », de la poussière qui a été touchée par le sabot du cheval du Prophète.
  On a rapporté selon Mouslim d'après un Hadith d'Iass ibn Salamah, d’après son père :

(Nous avons combattu auprès du Messager de Dieu –Que Paix d'Allah soit sur lui - à Hunain. Quand nous faisions face à l'ennemi, je me suis avancé et je me suis placé en haut d’un talus quand je fus surpris par un ennemi. je lui ai jeté une flèche. Il se déroba à moi. Je ne savais plus quoi faire. Et j'ai regardé nos ennemis. Je les vis apparaitre d'un autre côté. Ils ont rencontré les compagnons du Prophète- Que la Paix soit sur lui-. Les compagnons du Prophète –Que la Paix soit sur lui- ont reculé. Je revins vaincu avec deux manteaux sur moi, l'un qui me couvrait et l’autre que je portais comme un pagne. Mon pagne se desserra. Je rassemblai tous (mes vêtements) sur moi et m’empressai vaincu, chez le Messager de Dieu-Que Paix d'Allah soit sur lui. Et il était sur sa mule grise. Il déclara : «Ibn-Al-Akwa a vu une panique ». Et quand ils l’entourèrent, le Messager de Dieu- Que Paix d'Allah soient sur lui- descendît de sa mule, puis il prit une poignée de poussière de la terre, puis se mit face à leur visage en disant : « Laideur ! Aux visages». C’est alors qu’aucun homme que Dieu n’ait créé parmi eux n’eut les yeux épargnés par la poussière provenant de cette poignée. Ils reculèrent en arrière. Dieu le Tout-Puissant les vaincus).

[Mouslim d'après Ayas ibn Salamah de son père]

  Nous sommes encore dans le sens de tenir, il tient, l'emprise, la poignée. Et l'emprise vient du sens de prendre, la retenir, et non pas l'étendre. Il prend sa main cela veut dire qu'il l'a retirée c'est-à-dire qu’il l'a éloignée.
  Il a été déclaré :

(Qu'une femme a tendu la main au Prophète- Que la Paix soit sur lui- pour lui remettre une lettre, il retint sa main. Elle déclara : «Ô Messager de Dieu ! J'ai tendu la main pour vous donner une missive mais vous ne l’avez pas pris. Il lui dit : « Je ne sais pas si c’est la main d'une femme, ou d’un homme).

[Nissai d'après Aïcha]

Serrement de la main des femmes :

  Interdiction du serrement de la main de la jeune femme étrangère dans l'Islam :
  Chers frères, ce sens exact de la rétention (de la main) du Prophète afin que sa main ne touche pas celle d'une femme, nous amène à une règle jurisprudentielle islamique.

  Dans l'Encyclopédie koweïtienne de la jurisprudence islamique elle est énoncée comme suit :
  Quant au serrement de l'homme de la main de la jeune femme étrangère, les Hanéfite, Malikites, Shaféites et Hanbalites ont déclaré : (dans la tradition sélectionnée) son interdiction. Et les Hanbalites ont ajouté : Que même sous un vêtement (un gant ou autre) l’interdiction est de rigueur. Les juristes ulémas ont justifié cela par un Hadith de Aïcha -Qu'Allah soit satisfait d'elle- qui a dit : Par Dieu :

(La main du Messager de Dieu-Que Paix soit sur lui- n’a jamais touché la main d'une femme).

[Rapporté par Mouslim d'après Aïcha]

  Bien entendu, cela signifie une femme étrangère. En vérité, un jour alors que je donnais une conférence en Amérique à Detroit, j'ai reçu une question d'une chère sœur, qui demandait l’avis de l’islam sur le fait de serrer la main. Elle était médecin et travaillait à l'hôpital. Je lui ai dit : La reine Elizabeth ne serre la main qu’à sept hommes parmi ses sujets. À cause de sa haute place dans sa société en vertu de la loi britannique. Et la femme musulmane est également reine. Il n’y-a que sept de ses proches qui peuvent lui serrer la main, à cause de la hauteur de son rang dans sa société en vertu de la loi coranique. Cette réponse lui avait beaucoup plus et elle l'accepta.

  J'ai entendu une histoire dans un pays arabe et qui a reçu une ministre d’un pays occidental. Le ministre homologue l’a reçue à l'aéroport avec ses hauts fonctionnaires. L'un de ces fonctionnaires ne lui avait pas touché la main, apparemment par respect de ses propres principes religieux. Il était très compétent dans son domaine, mais très respectueux des principes de sa religion. En plus de sa compétence, il était engagé pour le respect de sa religion. Il ne lui avait pas serré la main. Le ministre qui l’a reçue en fut très dérangé et le réprimanda, le dispensant d'assister au déjeuner de réception. Cette ministre invitée a demandé au ministre d'accueil : l’un de vos hauts fonctionnaires ne m'a pas serré la main. Où est-il ? Il lui dit : Par Dieu ! Il s'est excusé. (Alors que c’était lui qui l’avait congédié à cause de cet agissement). Elle a déclaré : «Je veux le voir, et elle a insisté pour cela.

  Il se présenta alors et elle lui dit : Pourquoi ne m'as-tu pas serré la main ? Il lui dit : Je suis un musulman, j'adhère aux préceptes de Dieu, et nous, en vertu de ces préceptes, nous ne serrons pas la main à une femme étrangère. Elle a entendu ses explications, et a été particulièrement touchée. Et elle a dit au ministre d'accueil : "Si les Musulmans étaient comme ce fonctionnaire nous serions sous votre règne ».

  Maintenant, lorsque l'homme voyage vers un pays lointain, il veut prendre une caution, il sera éprouvé dans sa religion. S'il a été adhérant (à sa religion), on lui donnera une caution. Parce que l'homme, en adhérant à un principe, cela signifie que cette personne a des valeurs.

  Ce qui a été cité également dans les dictionnaires de la langue arabe sur Le Tenant.

Le Tenant dans les dictionnaires :

  En tout cas, nous sommes encore dans l’explication linguistique du nom Le Tenant. On dit : j'ai tenu la chose par une tension, ce qui veut dire, je l'ai prise. Et la préhension, c'est l'acceptation des biens (charges, bagages). Je veux dire que j’ai vu les biens (bagages) et je les ai reçus. Même si tu ne les transfères pas à ton lieu, ils sont devenus une possession. La possession est également un déplacement des biens vers ton lieu c’est-à-dire vers ton magasin, ou ton entrepôt. La possession peut - être faite par le regard. Il vit les marchandises, les contrôla par son regard, et les a posséda ainsi. Et la possession peut- être aussi le fait de les déplacer à son entrepôt. Et on dit que la chose est dans ma poigne, cela veut dire qu’elle est en ma possession. En arabe, le malade a été « empoigné » s'il est mort ou sur le point de mourir.

(La fille du Prophète -Que la Paix soit sur lui- lui a envoyé ce message : notre fils a été « empoigné » (par la mort) viens chez nous).

[Al-Boukhari selon Oussama ben Zaïd]

  Elle voulait dire qu'il était mort où sur le point d'être mort ou à l'agonie. Dieu le Tout-Puissant a dit dans la description des hypocrites :

67." Et replient leurs mains (d'avarice) ".

(Sourate du repentir).

  Cela veut dire qu'ils étaient avares, cela veut dire qu'ils les retenaient (leurs biens) et ne les cédaient pas pour l'aumône et la charité. Et ils ne s'acquittaient pas de la Zakat. Voilà donc ce qui est cité dans les dictionnaires de la langue pour « Le tenant».

Dieu est le Tenant :

  Dieu -Gloire à Lui- est Le Tenant qui détient les biens des serviteurs par Sa douceur et Sa sagesse :
  Mais Dieu le Tout-Puissant est le Tenant, qui détient les biens et les autres choses de ses sujets par Sa douceur et Sa sagesse.

  Il ravit les âmes au moment de la mort par son ordre et Son pouvoir. Il restreint les causes (les rend pénibles) pour un peuple, et les étend (les rend aisées) pour d’autres en tant que mise à l’épreuve. Sa rétention et Sa possession sont une description réelle. Seulement nous ne savons pas comment (Sa modalité) cela se réalise-t-il. Vous trouverez des pays bénis par d’abondantes pluies, les plantes y poussent, et d’autres pays, où les pluies sont rares, et où les plantes meurent.

  Nous croyons en Lui selon Son apparence et Sa réalité. Nous, ne nous Le représentons pas, nous ne L’adaptons pas (à nos sens), et nous ne désactivons pas (notre perception de Lui), et nous ne falsifions pas (son message divin). La foi en les qualités de Dieu est une branche de la foi en Lui. Et la discussion de Ses qualités est comme la discussion de son être. Parce que nous n'avons pas vu Dieu et nous n'avons rien vu de pareil. Il sait la modalité de Sa rétention et de Son déploiement, et de Sa possession et de Sa préhension. Pas besoin d’interprétation à la façon de ceux qui insinuent autre chose. Nous croyons que ça fait partie de la foi authentique, nous croyons en ce dont Dieu le Tout-Puissant nous a informés, sans une représentation (erronée), ni désactivation. Et c’est ainsi qu’est la foi de la communauté musulmane en toutes les qualités et les actes de Dieu.

Le Tout - Puissant a dit :

67. Ils n'ont pas estimé Dieu comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa [main] droite. Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent.

(Sourate des groupes).

  Il été cité que :

(Allah- Qu'Il soit béni et exalté- a créé Adam d’une poignée de (poussière) prise de la terre entière. Les enfants d'Adam furent à l’image de la terre: il y en a le rouge, le blanc, le noir, et entre cela, et, il y en a le facile et le triste et le mauvais, et bon).

[Abou Daoud a rapporté d'après Abou Musa-Ashari]

Les noms de Dieu :

  Toujours et à jamais, dans les Noms les plus beaux de Dieu, on a des noms qu'on doit prononcer ensemble (ils vont par paires).

  Chers frères, l'un de nous ne devrait pas dire que Dieu est Tenant (seulement) car cela aurait un sens de détention et de privation (et d’avarice). Mais il devrait plutôt dire que Dieu est Tenant et Étendant. Ce qui signifie que tu l’as décrit par son pouvoir absolu, et par sa sagesse. De la même manière, ne dites pas de Dieu qu’Il est nocif (nuisant). Dites plutôt : Profitable (avantageux) et Nocif (Nuisant). Ne dites pas Humiliant, mais Humiliant et Glorifiant. Ne dites pas l'Interdisant, mais dites: L'Interdisant et Le Donneur. Ne dites pas Abaissant mais Abaissant et Élevant. Ça veut dire qu’Il abaisse pour élever. Il prend pour donner, il éprouve pour récompenser, Il humilie pour donner la gloire. Il nuit pour rendre profitable.
  Pour ces Noms, il est plus indiqué de les mentionner deux par deux (ils vont par paires). Dieu, Gloire à Lui, dit :

245. Quiconque prête à Dieu un bon prêt, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Dieu restreint ou étend (Ses faveurs). Et c'est à Lui que vous retournez..

(Sourate de la vache).

  Si vous souhaitez expliquer (ses noms en paires), il faut comprendre qu’Il restreint pour étendre, qu’Il nuit pour faire profiter, qu’Il empêche pour donner, qu’Il humilie pour donner la gloire. C’est ainsi que vous êtes sur la bonne voie (de comprendre la vérité sur ces noms).

La subsistance est un sujet de restriction et d’extension :

  Chers frères ! La deuxième chose dans le sens de la restriction en langue arabe : c'est la privation et la restriction. Et l'élargissement est l'extension et la prospérité. Tenir et étendre. Ces deux attributs se généralisent à toutes les choses. Toute chose que Dieu Le Tout-Puissant restreint est tenue par Lui, et toute chose que Dieu le Tout-Puissant étend est étendue par Lui. Parfois on trouve une large subsistance, et parfois une faible subsistance. Parfois des choses sont élargies, aisées, et parfois elles sont bien serrées et ardues.
  Parmi les sujets de restriction et d'extension, la subsistance. Dieu le Tout-Puissant a dit :

62. Dieu dispense largement ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Dieu est Omniscient.

(Sourate de l'araignée).

  Il étend ou restreint. Il élargit ou rétrécit, donne et prive.

Les subsistances s'élargissent et se rétrécissent :

  Les subsistances s'élargissent et se rétrécissent comme épreuve aux serviteurs et par pure sagesse de Dieu le Tout – Puissant.

  Chers frères, nous devons croire et c'est l’essence même de la foi. N'oubliez pas que dans l'Islam Il y-a des croyances, des cultes, des comportements, des mœurs. La chose la plus grave dans l'Islam, ce sont les croyances. La croyance, si elle est correcte les actes seront bons. Et si les actes sont bons, l’être humain sera sain et heureux. Mais si la croyance, n’est pas correcte, l'action (les actes/agissements) sera mauvaise. Et si les actes sont mauvais, l'homme sera malheureux et se perdra.

  C’est pourquoi, l'erreur dans la foi, est nécessairement reflétée par une erreur dans le comportement. La restriction de dieu vis-à-vis de l'homme est le résultat de sa faiblesse. Mais Dieu le Tout-Puissant, s'Il restreint (retient) les subsistances et les pluies, c'est une restriction de discipline pour l’être humain. La preuve :

27. Si Allah attribuait Ses dons avec largesse à [tous] Ses serviteurs, ils commettraient des abus sur la terre ; mais, Il fait descendre avec mesure ce qu'Il veut. Il connait parfaitement Ses serviteurs et en est Clairvoyant.

(Sourate de la délibération).

  Donc, les subsistances sont distribuées avec largesse ou parcimonie, premièrement, pour tester les serviteurs, et comme épreuve, ou par pure sagesse de Dieu –le Tout Puissant. Parmi Mes serviteurs, il en est qui n'est bon que par la richesse. Si Je l’appauvris, je lui corromps sa religion. Et il y a une autre tranche de Mes serviteurs pour qui seule la pauvreté est profitable. Si Je l'enrichis, Je lui corromps sa religion. Il y a un homme à faible revenu qui est droit. Mais Dieu sait que s’il avait un revenu illimité, il dévierait du chemin de Dieu (du droit chemin).

  À cette occasion, dans l’au-delà, quand Dieu révèlera à l'homme, le Jour de la Résurrection, le secret de tout ce qu’Il lui a envoyé comme difficultés il devra fondre, comme une bougie, d'amour pour Dieu le Tout-Puissant (pour l’avoir ainsi dirigé vers le droit-chemin).

Parmi les sens du Tenant :

1. Dieu ravit les âmes :

  Parmi les significations du nom de Dieu Le Tenant, c’est que Dieu le Tout-Puissant ravit les âmes (les retient). S'Il tient l'âme de l'être humain, cela veut dire que cette personne décède, et s'Il étend son âme, cela veut dire qu’Il lui rend la vie. Et chaque être humain aura une « porte de sortie », c'est la maladie de la mort :

(Toute maladie a un remède).

[Rapporté par Abou Daoud d'après Abou Darda].

  Sans exception.

  Ou :

(Il n’y-a pas de maladie sans qu'elle n’ait un remède).

  Ce Hadith, si le malade l’entendait, son cœur serait rempli d’optimisme pour la guérison.

(Il n’y-a pas de maladie sans qu'elle n’ait un remède).

  Si un médecin entendait ce Hadith, il sentirait une négligence s'il n'a pas encore trouvé un remède pour telle ou telle maladie. Donc il incite le médecin à la découverte de médicaments, et rempli le cœur du malade de confiance en la guérison. C'est l’un de ces merveilleux Hadiths qui remplissent l'âme du malade de confiance en la guérison et pousse le médecin à la recherche du médicament.

2. Dieu retient la terre :

 De même parmi les significations du nom de Dieu Le Tenant, c’est qu'Il retient (attire) la terre. Dieu le Tout – Puissant dit :

67. Ils n'ont pas estimé Dieu comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa [main] droite. Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent.

(Sourate des groupes).

   Chers frères, la terre tourne autour du soleil selon une orbite ovale (elliptique). Et cette forme ovale est une trajectoire fermée. Cette forme a deux diamètres : le plus petit, et le plus grand. Si la terre était positionnée selon le diamètre le plus grand et se dirigeait vers la position du plus petit, la distance serait réduite entre elle et le soleil. Il y a une possibilité qu'elle soit attirée vers le soleil. Et si la Terre est attirée vers le Soleil, elle s’évaporerait en une seule seconde. C'est le désastre.

  Par conséquent, Dieu le Tout – Puissant est Tenant et Étendant. La vitesse de la terre s'élève. Alors qu’elle est inanimée et irrationnelle. Dieu élève la vitesse de la terre pour en produire une force centrifuge qui équivaut à la force d'attraction qui fait qu’elle reste sur son orbite.

41. Allah retient les cieux et la terre pour qu'ils ne s'affaissent.

(Sourate du Créateur).

Le maintien de la terre sur son orbite :

  Le maintien de la terre sur son orbite est un des signes de Dieu témoignant de Sa Grandeur :

  Le maintien de la terre sur son orbite est un signe d'Allah qui montre Sa Grandeur. Pourquoi est-elle restée bien qu'elle se soit déplacée du plus grand diamètre au plus petit, et la loi de la gravité est liée à la masse et à la distance ? La distance s’est réduite, l'attraction devrait augmenter. La possibilité pour que la terre soit attirée par le soleil existe. Si elle était attirée elle s’évaporerait en une seconde, parce qu’au centre du soleil la chaleur dépasse les vingt millions de degrés. Maintenant si elle se déplace de son plus petit diamètre à son diamètre le plus grand, il y-a une possibilité d'échapper à la gravité du Soleil parce que la distance si elle augmente, la gravité serait affaiblie.

  Par conséquent, Dieu retient la terre, cela veut dire qu’Il réduit sa vitesse pour qu’il en résulte une force centrifuge inférieure qui équivaut à une force d’attraction inférieure pour qu’elle reste en place (sur la même orbite).

41. Allah retient les cieux et la terre pour qu'ils ne s'affaissent.

  Certains disent : «Si elle s'échappait, et que nous voulions la ramener au soleil, nous aurions besoin d'un milliard de câbles d'acier tressé. Et c'est là un des éléments les plus solides sur terre. Le diamètre d’un tel câble serait de cinq mètres. Et la corde dont le diamètre est de cinq mètres porte deux millions de tonnes. D'une façon ou d'une autre, la force attractive du soleil à la Terre équivaut à un million de million multiplié par deux millions. Ce qui signifie un millions de millions, un nombre suivi de 12 zéros, multiplie par deux millions multiplié par deux avec six zéros. C'est une chose hallucinante. Toute cette force colossale d’attraction de la terre pour qu’elle soit déviée de trois millimètres chaque seconde afin que soit créé un chemin fermé empreinté par la terre dans sa rotation autour du soleil, qui dure 365 jours.
  Cela veut dire que Dieu le Tout-Puissant est Retenant. Il retient la terre, en réduisant sa vitesse, et Il l'élargit, en augmentant sa vitesse, afin qu’elle reste en orbite et ne soit pas attirée par le soleil, elle s'évaporerait alors en une seconde, et aussi pour qu’elle ne s’éloigne pas du soleil, elle entrerait alors dans le zéro 'absolu’, où c’est la fin de la vie.
  C’est la main de qui fait déplacer la terre ?

67. Ils n'ont pas estimé Dieu comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa [main] droite.

  Chers frères, ces versets montrant la grandeur de Dieu, nous devrions y réfléchir, parce que Dieu le Tout-Puissant dit :

2. Allah est Celui qui a élevé [bien haut] les cieux sans piliers visibles.

(Sourate du tonnerre).

  Le sens de ce verset c’est qu'Il les a élevés par des piliers que vous ne voyez pas.

3. Dieu prend les aumônes :

  Maintenant parmi les sens du Tenant, Dieu le Tout-Puissant Tenant, c’est qu’Il prend les aumônes dans Sa main de Ses serviteurs croyants. Le Prophète -Que la Paix soit sur lui- dit :

(Si le serviteur fait une aumône de bonne intention, Dieu l’agrée de lui. Il la prend dans Sa main droite et l'élève comme quelqu'un qui élève sa pouliche. Et l'homme fait l’aumône d’une bouchée, elle sera décuplée dans la main de Dieu, (ou dans la paume de la main de Dieu) jusqu’à ce qu’elle soit comme une montagne. Faites donc la charité).

[Rapporté par Ibn Khouzayma d'après Abou Houraïra].

  L'homme en mettant une bouchée dans la bouche de sa femme, la verra (cette bouchée de nourriture) le Jour de la Résurrection telle la montagne d'Ouhd. Donc Dieu le Tout-Puissant prend (tient) la charité du croyant qui provient de l'argent halal, de Sa main droite. Et Dieu Tout-Puissant est Retenant. Il retient et étend la terre.

67. Ils n'ont pas estimé Dieu comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa [main] droite.

4.Dieu retient les subsistances :

  Dieu le Tout – Puissant est Retenant. Il ravit les âmes des gens. C’est-à-dire dire, Il les fait mourir, ou les étend pour les rendre à la vie. Dieu le Tout-Puissant est Retenant. Il retient la subsistance par discipline et pas par faiblesse.

Dieu est Retenant,Il éduque les gens pour leur bonheur et leur salut :

  Ce sont là tous des sens du nom de Dieu le Retenant. Et Dieu le Tout-Puissant est Retenant, c'est aussi dans le sens d'éducateur.

  La voiture, le véhicule, pourquoi est –t- elle faite ? Elle a été fabriquée pour rouler. Mais elle a des freins qui s'opposent à la cause de sa fabrication. Elle est faite pour rouler, et le frein l'arrête. Mais il est très important pour sa sécurité. Et comme le frein contraste avec la cause de la fabrication de la voiture en l’empêchant de rouler, il en va de même pour le Retenant qui est la sécurité du bonheur de l'homme.
  Parce que Dieu le Tout – Puissant l’éduque, Il est Le Seigneur de l'univers. Si l'homme comprenait les malheurs (qui lui arrivent dans la vie) de cette manière, il serait un érudit et c’est alors qu’il serait satisfait.

  C’est pourquoi, il se peut que Dieu te donne pour te priver. Le véhicule part en pleine vitesse, il s'écroule, son propriétaire est décédé. Probablement Il te donne (le véhicule puissant) pour te priver de la vie. Et, il se peut qu’Il te prive pour te donner. S'Il te dévoilait la sagesse de la privation,la privation deviendrait elle-même l’essence du don.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image