Mode sombre
27-01-2023
Logo
Doctrine islamique-Les Plus Beaux Noms d’Allah 2008-leçon (100-006B ) : Le Compatissant 2.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Parmi les Noms de Dieu est le Compatissant :

Les nom de Dieu ont des applications pratiques pour le croyant :

  Chers frères, nous sommes encore dans l’interprétation du nom : le Compatissant. Ce nom a des applications pratiques qui concernent l'homme croyant, mais : tous les Noms les plus beaux de Dieu ont des applications pratiques concernent le croyant. Le Prophète dit :image

(O ‘Aïcha ! Dieu est Compatissant, et Il aime la compassion dans tous les ordres).

[Ce hadith est convenu sur lui]

  D'après ‘Aïcha, l'épouse du Prophète-Que la Paix et la Bénédiction soient sur lui-Le Prophète-Que la Paix et le Salut soient sur lui- dit :

(Ô ‘Aïcha ! Dieu est Compatissant, aime la compassion, Il donne une récompense pour la compassion qu’Il ne donne ni pour la violence, ni pour toute autre chose.)

(Ô‘Aïcha ! Dieu est Compatissant, aime la compassion, et rétribue pour la compassion ce qu’il ne rétribuerait ni pour la violence. Ni pour toute autre chose).

[Rapporté par Mouslim]

  Selon ‘Aïcha la femme du Prophète-Que la Paix et le Salut soient sur lui-Que le Prophète - Que la Paix et la Bénédiction soient sur lui- dit :

(La compassion Ne peut être ajoutée à quelque chose sans l’embellir et ne peut être enlevée de quelque chose sans l’enlaidir ).

[Rapporté par Mouslim]

Le gain du musulman du Compatissant :

  Quel est le gain du croyant de ce nom ?

1. La compassion à ton âme :

  La compassion pour l'âme (soi) dans les devoirs et les adorations :

  Premièrement : Chaque homme doit être compatissant envers lui-même. Peut-être l'homme fait des actions, dont il ne supporte pas les résultats. Ton âme : C'est ta « monture » (un moyen de te rapprocher de lui) à Dieu. Aie de la pitié pour elle. Il y-a des actions qui causent l'éloignement de Dieu, et d'autres qui causent l'absence entre toi et Dieu.
Aie pitié de ton âme, n’exige pas d’elle ce qu'elle ne peut pas. Celui qui est droit, qui applique l'ordre de Dieu le Tout–Puissant, ne dépasse pas les limites de Dieu. Celui qui s'approche de Dieu, fait son propre bonheur en s'approchant de Dieu. Mais ; s'il fait des actions qui ne sont pas agréées par Dieu, il fera de sa volonté et de son action un voile entre lui et Dieu. Il s’inflige les souffrances de l'éloignement, et l’amertume du péché, d'une façon qu'on ne peut supporter.

  C’est Pour cela: On a raconté dans une variante :

  (Ton âme est ta monture, Que tu en aies de la compassion).

  Le premier des gains du croyant de ce nom, que sa droiture soit sous l'ordre de Dieu. Avec cette droiture, la voie vers Dieu sera libre et accessible. Donc : Le croyant est heureux dans le paradis rapproché. Il ya un paradis dans ce bas monde, celui qui n'y entre pas, il ne pourra pas entrer dans le paradis de l'au-delà. Et voici ce qui le montre :

6.«il les fera entrer au paradis qu'Il leur aura fait connaître».

(Sourate de Mohamad)

  Quelques savants ont dit :
  "Les gens de ce bas monde sont pauvres, ils y viennent et en sortent, et n’en dégustent pas le meilleur. Le meilleur dans ce bas monde, c'est le rapprochement de Dieu, ceci est appelé le paradis rapproché".

  Quelques savants ont dit aussi :
  (Que me font mes ennemis ? Mon jardin (la croyance) est dans ma poitrine; s'ils m'éloignent, ce sera un tourisme, s'ils m'emprisonnent, ce sera une retraite, et s'ils me tuent, ce sera un martyre. Qu'est-ce que mes ennemis peuvent bien faire de moi).

  Chers frères, l'Homme est heureux en se rapprochant de Dieu. Si l'Homme commet quelques désobéissances et péchés, ou s'il manque à quelques droits, un voile se formera entre lui et Dieu. Il fait porter à son âme ce qu'elle ne peut supporter. Pour cela : ton âme est ta monture, que tu en aies de la pitié, ceci d'une part, d'autre part : Si l'homme surcharge son âme de l'adoration, de ce qu'elle ne peut supporter, les paroles du prophète - Que la paix soit sur lui - seront appliquées contre lui :

«La religion est forte, applique-la doucement. L'exagérateur ne peut appliquer toute la religion».

[Rapporté d'après Al Bazar selon Jabir d'une chaîne faible, dans le livre appelé (Al -Jamai Sagir]

  Donc : fais des actions que tu peux supporter :

  Selon ‘Aïcha, le Prophète –Que la paix soit sur lui- entrait chez elle, en y trouvant une femme, il a dit :

(Qui est-ce ? Elle a dit : Une telle, celle-ci mentionne ses prières. Il a dit : Attention ! Que vous fassiez selon votre capacité. Par Dieu ! Il ne se lasse pas jusqu'au moment où vous vous êtes lassés. La meilleure religion appliquée pour Lui, est celle que l'homme applique continuellement).

[Le Hadith est convenu]

  Selon Aïcha, le Prophète - Que la Paix soit sur lui - dit :

(Acquittez les bonnes œuvres, ne soyez pas fatigués, et sachez que personne ne peut entrer au Paradis par son œuvre, la meilleure action pour Dieu, est la plus durable même si elle était peu).

  Accomplis des adorations que tu peux faire, pour pouvoir continuer de les pratiquer. Mais l'homme qui est effervescent de ferveur puis qui s’affaiblit, son graphique tantôt monte en haut rapidement, puis descend brusquement en bas d'une façon étonnante. Ça, ce n'est pas la sagesse du croyant.

(Dieu ne se lasse pas de vos actions jusqu'au moment où vous vous lassiez).

  Faites selon vos capacités !

(La meilleure action pour Dieu est celle qui dure même si elle est peu)

  Chaque jour, l'homme doit avoir une réunion de science, une invocation en secret, une récitation du Coran. La continuité de ces actions fait un état appelé l'accumulation.

  L'accumulation des cultes rituels, les mentions, et les récitations font des effets étonnants, et un rapprochement auprès de Dieu –le Tout Puissant.

  C’est pourquoi, la première clause de la compassion : Sois compatissant envers ton âme, ne la surcharge pas de péchés et de désobéissances qu'elle ne peut supporter , ne l’éloigne pas de Dieu le Tout-Puissant, et ne la surcharge pas non plus des adorations qu'elle ne peut accomplir, sinon ce sera la chute. L’héroïsme : Il faut que les adorations soient continuelles.

(Les actions préférées pour Dieu sont celles qui sont continuelles même si elles sont peu).

  L'exagération soit dans l'excès, soit dans l'insouciance est mauvaise. Donc ton âme est ta monture, sois- en compatissant. C'est la première clause de l'application du Compatissant.

La compassion dans la dépense, découle de la compassion de l’âme :

  Même dans les dépenses. Dieu le Tout-Puissant dit :

195. « Et dépensez dans le sentier d'Allah. Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction.»

(Sourate de la vache)

  La plus précise des explications de ce verset, dépensez dans la voie de Dieu. Car si tu ne dépenses pas, tu jettes ton âme dans la destruction. Quelques exégètes ont dit : "Dépensez dans la voie de Dieu. Si tu dépenses tout ton argent, tu jetteras ton âme dans la destruction". Pour cela : Le Prophète -Que la paix Soit sur lui- n'accepte pas d'un compagnon tout son argent, sauf d'Abou Bakr Siddiq. Le Prophète refuse de prendre tout l'argent d'un compagnon.

195.«Et dépensez dans le sentier d'Allah. Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction.»

(Sourate de la vache)

  Si tu ne dépenses pas tu seras perdu. Si tu dépenses tout ton argent tu seras perdu.

  Dans un moment d'émotion de la foi, tu dépenses tout ton argent, mais tu deviendras pauvre. Puis tu ne réussiras pas.Donc, ton âme est ta monture, sois compatissant avec elle.C'est le premier sens.

2. La compassion avec les femmes :

  La personne la plus proche de toi est ta femme. C’est Pour cela que le Prophète –Que la paix soit sur lui- dit :

(Honorez les femmes, par Dieu ! Ne les honore qu’un généreux, et ne les insulte qu’un sournois)

[Rapporté dans une variante]

  C'est la compagne de ta vie, l'associée de ton âge. Tu dois avoir la compassion envers elle. Elle est la personne la plus proche pour toi. Elle est la plus prioritaire pour être bien traitée, il n'y a aucune personne qui n'ait des péchés. Selon Abou Houraïra, le Prophète –Que la paix soit sur lui – dit :

(Recommandez le bien aux femmes, la femme a été créé d'une côte, la partie sinueuse de la côte est en haut. Si tu veux la redresser, tu la casseras, et si tu la laisses, elle restera sinueuse. Recommandez le bien aux femmes).

[Hadith convenu]

 imageC'est une compassion pour l'homme. L'homme sera heureux avec sa sagesse en compagnie d'une femme du cinquième degré, et sans la sagesse, et par la voie de la violence, l'homme sera malheureux en vivant avec une femme du premier degré. Pour cela : le don le plus grand de Dieu est la sagesse. Dieu le Tout- Puissant dit :

269.«Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c'est un bien immense qui lui est donné».

(Sourate de la vache)

(Honorez les femmes, Par Dieu ! Ne les honore qu’un généreux, et ne les insulte qu'un sournois).

[Rapporté dans une variante]

(Traitez bien les femmes.)

  Le saint Prophète te recommande de bien traiter les femmes.
  Le plus précis de ce que j'ai lu: Dans les paroles de Dieu le Tout- Puissant :

19. « Et comportez-vous convenablement envers elles».

(Sourate des femmes)

  Quelques commentateurs ont dit : Le comportement convenable envers elles, ce n'est pas seulement t'interdire de lui nuire, mais il faut que tu supportes sa nocivité.»

  C'est une compassion pour l'être humain. Dans la maison, il doit y avoir de la gentillesse, l’échange de salutations, et le sourire.

(Quand le Prophète –Que la paix soit sur lui- entrait à la maison, il était souriant et riant)

(Rapporté par Ibn Assakr d'après ‘Aïcha,variante peu correcte)

  Il a dit au sujet des femmes :

(Ne contraignez pas les filles, elles sont les compagnes chères)

(Rapporté par Al-Hakam,et Tabarani, selon Oukba Ibn Amr,variante peu correcte)

  L'amour sera fait par tes mains : par un sourire, une salutation, la tolérance, et parfois avec la coopération.

  Al- Assouad a dit : «J'ai interrogé ‘Aïcha : " Que fait le Prophète avec sa famille à la maison ? Elle a dit :

(Il fait la même profession que sa famille. Le moment de la prière, il se lève pour prier).

[Al- Boukhari]

  Il balayait sa maison, rapiéçait son vêtement, trayait sa brebis, et s'occupait du ménage de sa famille. L'aide de l'épouse avec compassion est une chose miraculeuse. Aussi, le Prophète –Que la Paix soit sur lui –a dit que les meilleures actions sont celles qui sont faites à la maison (aider les siens). ‘Aïcha a dit: Le Prophète – Que la Paix soit sur lui- dit :

(Le meilleur d'entre vous, c’est celui qui est meilleur pour les siens, et moi Je suis le meilleur pour ma famille)

[Rapporté par Tirmidhi]

  Peut-être, l'homme extérieurement, pour bien servir son intérêt, montre sa gentillesse, son élégance, ses salutations, et son sourire. Ceci devient comme une partie de son travail, pour gagner l'admiration des gens, et atteindre ses intérêts. Mais à la maison, il ne fait pas cela, parce qu'il n'y a aucune surveillance. Donc, la réussite du croyant : Il faut qu'il soit un compatissant avec les siens, supporte quelques erreurs. Il n'y-a rien qui dérange la sérénité entre le mari et son épouse. Il la tolère, elle aussi le tolère. Dieu le Tout-Puissant dit :

6.«Et concertez-vous de façon convenable»

(Sourate du divorce)

  À cette occasion, le Tout- Puissant dit :

180. «À Dieu les noms les plus beaux, appelez –Le par ces noms.»

(Sourate d'Al-Araf)

  Le sens de ce verset: Tu peux te rapprocher de Dieu en ayant Ses caractères inspirés de Ses plus beaux noms et Sa perfection. Dieu est compatissant, aime tout compatissant. Etre compatissant est une façon de te rapprocher de la Perfection Divine. Si tu es compatissant, ta compassion sera comme un moyen pour accéder à Dieu le Tout-Puissant. Tu peux être auprès de Lui en adoptant Son intégrité. Si Dieu est compatissant envers Ses serviteurs, il faut que tu sois compatissant pour tout ce qui t'entoure. La plus proche pour toi est ta femme.
  Une fois, Notre mère Aïcha a parlé au Prophète-Que la paix soit sur lui-longtemps d’Abou-Zari et d’Om Zari (un couple), de son courage (l’époux) et de sa générosité. Il a été un bon mari. ‘Aïcha a été très désolée en informant finalement le Prophète qu'Abou-Zari a répudié sa femme. Le Prophète était compatissant envers son épouse. Il lui disait : - Je suis comme Abou Zara mais je ne te répudierai pas.

  Ta femme n'a que toi. Parfois le mari ne trouve d'autres moyens pour plaisanter que de dire à sa femme, «je veux épouser une deuxième femme et je veux te répudier». Ce n’est pas une plaisanterie. Mais cela établit un gouffre entre le couple. Il humilie sa femme avec cette blague, c’est pourquoi, il faut que tu sois compatissant envers cette femme qui a été offerte comme don pour toi par ton Seigneur.

  Le prophète dit :

(Donc : Honorez les femmes. Par Dieu ! Personne ne les honore qu'il ne soit généreux, personne ne les humilie qu'il ne soit sournois, elles sont les affables et les aimables.)

  Quand le prophète entre chez lui, il faisait rire les siens, aidait les siens en faisant ce qu’ils faisaient. C'est une sorte de compassion. Les bons caractères de l'homme doivent être en premier lieu chez lui. Il faut que les foyers des musulmans soient comme un paradis plein d'affection. Ce n'est pas seulement avec le pain, que l'homme peut vivre. Si tu leur offres un mets précieux (aux femmes), ou si tu leur fais habiter une maison magnifique ; elles veulent ton affection, ton sourire, et ton amour. La femme a un caractère spécial : C'est l'amour et les sentiments qui dominent chez elle. Si tu l'alimentes d’un mets grossier, mais à condition que tu sois gentil, il est mille fois meilleur que de la nourrir d’un mets délicieux, en étant dur avec elle. L'amour est entre tes mains. Il y a des propos dits par les gens ordinaires : «Après peu de temps, chacun d'eux (les époux) se familiarise avec son compagnon, et ensuite il n'y-a aucune relation d'amour». Ce sont des paroles contraires à ce qui a été dit par le Prophète, Que la Paix soit sur lui- a dit :

(Louange à Dieu qui m'a octroyé l'amour pour ‘Aïcha).

[Rapporté dans une variante]

  Le bonheur de l'homme c’est quand celui –ci aime sa femme. Car celle-ci est sa femme légale, et la mère de ses enfants. La chose est entre tes deux mains. Dieu ne nous a pas imposés ce que nous ne pouvons pas faire. Dieu le Tout-Puissant dit :

286. «Allah n'impose à quelqu’un que selon sa capacité»

(Sourate de la vache)

  Il faut que tu sois compatissant envers toi-même et envers ton épouse.

3. La compassion pour les enfants:

  Il faut que tu sois compatissant envers tes enfants. Voici le Hadith merveilleux :image

(Apprenez et ne réprimandez pas, le maître est meilleur que l'homme violent).

[Rapporté d'après Abou Houraira,document peu correct,livre appelé “Al-Jamai Sagir]

  Apprenez et ne violentez pas. Présentez les cadeaux au lieu des punitions. Ne dites pas:«Si un homme ne fait pas la prière de l'aurore, je le frapperai». Il y-a d'autres mots, tu peux dire : Celui qui va faire avec moi la prière de l'aurore, je le récompenserai d'une somme d'argent ou un cadeau. La façon de donner des cadeaux est merveilleuse. Il faut que la relation entre toi et tes enfants soit bonne. Moi, je ne doute pas que chaque père aime ses enfants. Mais, parfois, il est dur envers eux, voulant le meilleur. C'est une grande faute. Ils nous ont enseignés dans l'université de psychologie éducative que la mère qui allaite son bébé doucement, et avec une affection, le résultat sera la bonne moralité du bébé. Mais si elle l'allaite violemment, peut-être cet allaitement sera parfois la cause de sa dureté.
  C'est une chose précise. c’est pourquoi :

(Apprenez et ne réprimandez pas, l'instituteur est meilleur qu'un réprimandant).

4. La bonté envers les parents :

 Il reste les parents : La compassion dans la grammaire donne le sens de l'homogénéité.
 Par exemple : ne dis pas : «J'ai acheté cent mètres carrés et une cuillère, il n'y a pas de d’homogénéité. Mais si tu disais ; «J’ai acheté un terrain et une maison, un véhicule et une maison, une fourchette et une cuillère, c'est acceptable. Donc : Est-ce que vous croyez que Dieu le Tout- Puissant a élevé la bonté envers les parents au niveau de Son adoration, Dieu dit :

23 «Et ton Seigneur a décrété : «N'adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère».

(Sourate du voyage nocturne)

  Il a coordonné la bonté envers les parents au culte du Seigneur de l'Univers. Il a élevé la bonté au niveau le plus haut.

23. « Et ton Seigneur a décrété : «N'adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère»

(Sourate du voyage nocturne)

  Donc, s'il y-avait dans la langue un mot de colère plus insignifiant que « ouf » (bof), Dieu le Tout- Puissant le dirait. Faites en sorte de satisfaire le père et la mère. Mais à condition de ne pas commettre des péchés. La procédure est différente. Il est interdit d’obéir à une créature en désobéissant au Créateur. Et la preuve :image

15.«Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance alors ne leur obéis pas ; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable».

(Sourate deLuqman)

  Donc, il est très important d'avoir de la bonté en traitant le père et la mère. Si tu leur désobéis quand ils voudront faire le péché, il faut que tu aies de la bonté en repoussant leur désir sans violence ni dureté.

  Chers frères, le père et la mère sont la cause de ton existence dans cette vie, et Dieu le Tout-Puissant a créé l'homme.

1.«Ne s'est-il pas écoulé une longue période de temps durant laquelle l'espèce humaine était totalement inconnue ?»

(Sourate de l'homme)

  Mais cet homme a été créé à partir des parents. Il doit avoir de la bonté, et de la compassion envers eux. Pour cela :

23. «Si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse».

(Sourate le voyage nocturne)

  Par exemple, l'homme dit : «J'ai quatre enfants ».Quand il devient vieux, où habitera-t-il ? Chez son fils. Au début, ses enfants ont été chez lui, après, il ira chez eux. Et le père qui est jeune, il est très facile d’être défèrent envers lui. Mais parfois l'homme grandit et dans la vieillesse, il aurait une raison altérée. Parfois il répète l'histoire cent fois. Et il y-a des choses avec lesquelles, il n'a aucune relation. Fais attention déférent avec eux quand ils seront vieux et dans ta maison, c’est ca qui est très laborieux. Il faut que tu t'efforces de les agréer. Ce travail est héroïque.

23.«Si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi ; alors ne leur dis point : «Fi !»et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.»

(Sourate du voyage nocturne)

  Chers frères, croyez ! que celui dont les parents meurent en étant satisfaits de lui, sent le bonheur toute sa vie. Parce qu'il a bien fait son devoir avec perfection intégrité. Pour cela : il doit avoir de la compassion envers soi même, la femme, et les enfants.

  Le croyant est compatissant, car Dieu est compatissant, parce que cette perfection est dérivée de Dieu le Tout-Puissant. Et avec elle, l'homme peut se rapprocher de Dieu. Et le longanime est sur le point d'être un prophète. La longanimité est le premier rang de la moralité.

5. La compassion envers tout le monde :

  Tu es responsable. Sous ta direction travaillent dix fonctionnaires, ce sont tes subordonnés, et tu es mandaté d’eux. Tu leurs demandes des comptes pour leur soins et leur négligence. Voici le Hadith qui suscite vraiment l’attention. Le Prophète –Que la Paix soit sur lui- a dit :

(Ô Mon Seigneur ! Celui qui a le commandement pour ma communauté,

  (soit directeur d'une école, d'une université, d'un établissement, ou n'importe quelle fonction)

(et commence à la gêner, Mets le en difficulté ! Et celui qui sera commandeur pour ma communauté et la traite aimablement, Traite-le avec compassion).

[Rapporté par ‘Aïcha]

  Sous ta direction tu as dix personnes, traite-les bien :

(Ô Mon Seigneur celui qui sera commandeur de ma communauté, et la gêne, Mets-le en difficulté).

 image Parfois le directeur général charge le personnel d’un fardeau qu'il ne peut supporter. Il lui impose ce qu'il ne peut pas supporter et lui interdit les récompenses et lui fait subir des choses qu'on ne peut pas supporter.

  À cette occasion: Chères frères, on a rapporté dans une variante :

(Si vous voulez Ma clémence, ayez pitié de Mes serviteurs).

  Parfois dans les examens, le niveau des questions est en dehors de la capacité de tous les étudiants. Ensuite, vous voyez des catastrophes dans les foyers, car l'instituteur fait de l’héroïsme en mettant des questions très difficiles Ou une question qui n'a pas été étudiée. C'est une grande erreur. Parfois, Le professeur n'est pas compatissant envers ses étudiants.
  Parfois un directeur général charge les fonctionnaires d’un travail qu’ils ne peuvent supporter, il fait alors de l’abus de pouvoir c’est pourquoi :

(Mon Seigneur ! Celui qui commande une telle affaire de ma communauté et qu’il est dur envers eux, Que cela soit contre lui, et celui qui a été commandeur par un tel ordre de ma communauté, et il qu’il est doux envers eux, Sois compatissant envers lui).

  Si tu es directeur général, Tu es à un poste de commandement. Sois clément envers ceux qui sont moins que toi. Sois positif, et doux avec eux.

  Une fois : J'étais dans une administration ; le directeur général disait au fonctionnaire : " Mon fils:Comment vas-tu ? Tu es satisfait ? As-tu besoin de quelque chose". Mon Seigneur! Un mois passe. Et cet employé n'a pas oublié ces mots. Cet homme est comme vous. Chaque fois que l'homme est modeste envers ceux qui l'entourent, estime les difficultés de la vie, les efforts dont les employés souffrent, il sera vénéré.

  Parfois, le directeur général sait que le revenu de l'employé est modeste, ne suffit pas, mais il le surcharge au -dessus de sa capacité, en prononçant des mots durs, en vertu de l'autorité qu'il a sur lui par sa fonction.

(Mon Seigneur ! Celui qui commande un tel ordre de ma communauté et qui traite ses hommes avec rigueur, Que Tu le mettes en difficultés, et celui qui commande un tel ordre de ma communauté, et qu’il est compatissant envers eux, Sois Compatissant envers lui).

La compassion d'Omar :

  Des exemples de la compassion de notre maître ‘Omar envers ses gouvernés:

  Notre Maître ‘Omar a interrogé un gouverneur pour l'éprouver, en lui disant : (Que faits – tu si les gens t'amènent un voleur ou un bandit en application du jugement islamique ? -Je couperai sa main, dit-il. ‘Omar lui dit : - Alors Quiconque vient vers moi de tes sujets, affamé ou chômeur, je couperais tes mains, Dieu m'a investi sur Ses Créatures pour répondre à leur faim, cacher leurs sujets de honte. Si nous appliquons ces ordres nous aurons à répondre de leurs remerciements. Ces mains que voici ont été créées pour travailler. Si elles ne trouvent pas dans l'obéissance un travail, elles chercheront des travaux dans la désobéissance.

  Occupe- les à l'obéissance avant qu'elles ne t'occupent de la désobéissance.)

  Chaque fois qu'un gouverneur venait chez ‘Omar, celui –ci l'interrogeait : - comment sont les prix chez vous? Tellement Il avait une grande clémence envers ses sujets. Et les savants interrogeaient leurs adeptes quand ceux-ci venaient d'un voyage : - Comment la pluie a -t- elle été dans vos pays ? C'est la clémence.

  Quand ‘Omar a été investi le califat, il a été sévère, les gens ont eu peur de lui, il leur a dit : «Ô gens! J'étais le serviteur du prophète de Dieu, son prêt sabreur, et son soutien. Et il a été décédé tout satisfait de moi. Louange à Dieu, et j’en suis très heureux; puis j'étais le serviteur d'Abou Bakr, son prêt sabreur, et son soutien, il a été décédé tout satisfait de moi. Et je loue beaucoup Mon Seigneur et j'en suis heureux, puis tout revint vers moi. Sachez : Ô hommes ! La sévérité s'est affaiblie sauf contre les péchés et la débauche ; mais les pieux et les hommes de chasteté, moi je suis plus doux avec eux qu’ils ne le sont avec eux-mêmes. Et je mettrais ma tête par terre pour qu'ils la foulent de leurs pieds. Vous avez sur moi cinq droits, Je vous en fais juge : Je m’engage à ne prendre de vos biens qu’avec droit ; et à ne le dépenser que d'une façon correcte ; je ne vous trahis pas dans les missions, et si vous êtes absents dans des missions, je serai le protecteur pour vos familles jusqu'au moment où vous retournerez, et vous me devez de vous donner encore plus, s'il plaît à Dieu ». Ainsi était Omar.

  D'après ‘Aïcha, l'épouse du Prophète –Que la Paix soit sur lui – Le prophète a dit :

«La compassion ne peut être ajoutée à quelque chose sans l’embellir et ne peut être enlevée de quelque chose sans l’enlaidir».

[Rapporté d'après Mouslim]

audioside

00:00/00:00

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image