Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Parmi les Noms de Dieu est L’Évident:

1-L’Évident est une description:

  La vérité, ce Nom est l’épithète du Soi. Dieu - Gloire à Lui- est Évident. C'est-à-dire, Il est Apparent. Et ce mot est dérivé d’un verbe paraître et le nom d’agent est paraissant.

 Mais si Dieu montre aux hommes Ses signes ; Il est Évident. Ceci est une épithète des actes. Le Nom Évident est à la fois une description du Soi et une description des actes.

2-Dieu montre les Signes:

« C’est ainsi qu’Allah vous explique Ses versets, afin que...»

 

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 242)

 

 Plusieurs versets sont révélés:

«Afin que vous raisonniez !»

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 242)

« … afin que vous soyez guidés »

 

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 53)

 

« …ainsi atteindriez-vous la piété »

 

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 21)

 

« …afin que vous soyez reconnaissants »

(La Sourate Al-Hajj, Le Pèlerinage: 36)

 Donc, Dieu -Gloire à Lui- montre Ses signes à Ses créatures ; afin qu’elles puissent connaitre la vérité, réfléchir, raisonner, soient guidées, aient la piété et soient reconnaissantes.

Quels sont les Signes de Dieu:

 Les savants ont dit: « Il y a des signes cosmiques, création de Dieu Gloire à Lui. Et il y a des signes faits qui sont Ses actes, et des versets coraniques, qui sont Ses paroles, pour que nous Le connaissions. Et la connaissance de Dieu est l’essence de la religion, à travers la méditation de Ses signes cosmiques, Ses Actes et réfléchir à Ses versets coraniques.

 Si l’on médite Ses signes cosmiques, Dieu -Gloire à Lui- nous ordonne de regarder dans les cieux et sur la terre. Et chaque ordre dans le Coran est une obligation. Car Dieu -Gloire à Lui- a fait de la méditation le plus haut rang de l’adoration. Le Tout Puissant dit:

«En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu.»

 

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 190-191)

 

Exemples des signes cosmiques de Dieu:

La vitesse de la lumière:

 Entre la terre et la plus proche étoile il y a quatre années lumière. Et la lumière traverse, en une seconde, une distance de 300 mille kilomètres. Combien traverse-t-elle en une minute ? On multiplie par 60, et en une heure ? On multiplie encore par 60. Et en une journée ? On multiplie par 24. Et en une année ? On multiplie par 365 jours. Combien traverse-t-elle en quatre ans ?

 N’importe lequel étudiant en secondaire peut calculer cette distance qui nous sépare de la plus proche étoile de notre terre. Si cette étoile était accessible par un chemin terrestre et qu’on avait une voiture roulant à une vitesse de cent km par heure, en divisant la distance par cent, on saurait la durée, en heures, du voyage. Si on divise le résultat par 24, on aura cette durée en jours. Et si on divise le résultat par 365, on aura la durée en année. On a besoin de cinquante millions d’années pour y arriver. Quand arriverons-nous à l’étoile polaire qui est à une distance de 4000 années lumière ? Ou encore à la galaxie d’Andromède qui est située à deux millions d'années lumière. Et quand arriverons nous à certaines galaxies qu’on a découvertes récemment, et qui sont à plus de 20 milliards années lumière. Si tu ouvres le Livre de Dieu et tu liras les paroles de Dieu Gloire à Lui:

«Non !...Je jure par les positions des étoiles [dans le firmament]. Et c’est vraiment un serment solennel, si vous saviez»

(La Sourate Al-Wâdi’a, L’Evénement: 75-76)

 Pour cela: chers frères:

«…Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah»

 

(La Sourate Fâter, Le Créateur: 28)

 

 Si tu veux ce bas monde demande la science. Si tu veux l’au-delà demande la science. Et si tu veux les deux, demande la science.

 Mais dans ce Noble Verset, il y a une notion très précise:

« Non !...Je jure par les positions des étoiles ».

 C’est le mot ‘Les positions’: L’objet dans cette position, pourrait ne plus y être. Car cette étoile ou cette galaxie qui est située à une distance de vingt milliards d’années a bien été dans cette position, et a envoyé sa lumière sur terre et la lumière commence à traverser l’espace extérieur une distance qui se prolongerait 20 milliards années. Mais où est l’étoile maintenant ? Elle n’est pas dans cette position, sa vitesse s’approche de celle de la lumière.

 Par conséquent, si un astronome, médite ces mots: « les positions » il se hâtera de se prosterner devant Dieu.

« Non !...Je jure par les positions des étoiles

 Si la tournure du verset avait été ’Je jure par les distances entre les étoiles’, ca n’aurait pas été des paroles du Coran.
 Mais le verset est bien précis:

« Non !...Je jure par les positions des étoiles [dans le firmament]. Et c’est vraiment un serment solennel, si vous saviez. »

La constellation du scorpion:

 Chers frères, la terre tourne autour du soleil et entre la terre et le soleil, une distance de 156 millions km que la lumière traverse en en 8 minutes. Le soleil est plus grand que la terre un million et 300 mille fois. C'est-à-dire que le soleil peut contenir un million et 300 mille terres. Entre les deux, Il y a 156 millions km. Et quand Dieu -Gloire à Lui - dit:

« Par le ciel aux constellations!»

 

(La Sourate Al-Bourouj, Les Constellations: 1)

 

 L’une des constellations est nommée le Scorpion dans lequel brille une petite étoile nommé « cœur du Scorpion ». Cette petite étoile brillante peut contenir le soleil, la terre et l’espace entre les deux. Ce Grand Dieu doit-Il être désobéi ? Ne faut-il demander Son affection ? Ne doit-on pas espérer Son Paradis ? Ne faut-il pas craindre son feu ?

«Non !...Je jure par les positions des étoiles [dans le firmament]. Et c’est vraiment un serment solennel, si vous saviez. »


 Un autre verset:

 

« Dis: « Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.» »

 

 

(La Sourate Younous, Jonas: 101)

 

Le moustique:

 Si on se déplace de ces galaxies, et ces cieux vers la créature la plus insignifiante pour l’homme: le moustique. Après l’avoir observé sous microscope, on a remarqué qu’il y a cent œil sur sa tête, 48 dents dans sa bouche, trois cœurs dans sa poitrine, un cœur central, et un cœur pour chaque aile et dans chaque cœur deux oreillettes et deux ventricules et deux valvules. Et le moustique a également un appareil de réception thermo sensoriel que les avions ne possèdent pas, de manière à voir les objets, non pas par leurs formes, ni leurs dimensions ni leurs couleurs ; mais par leurs températures. Et la sensibilité de cet appareil thermique est de un millième degré Celsius.

 Aussi, le moustique a un système d’analyse de sang, car il ne digère pas tous les types, et un système pour liquéfier le sang, car de par sa viscosité, ce dernier ne passe pas dans sa trompe. Et il a un système d’anesthésie. Il présente au niveau de Sa trompe six couteaux, quatre pour faire une incision carrée, deux couteaux qui forment un tube pour sucer le sang.  Dieu -Gloire à Lui- dit dans Son Coran:

«Certes, Allah ne se gêne point de authorr en exemple n’importe quoi: un moustique ou quoi que ce soit au-dessus…»

 

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 26)

 

 Ce verset se classe sous les aspects scientifiques miraculeux dans le Noble Coran.
 Le moustique présente également des griffes au niveau des pattes pour qu’il puisse s’accrocher à une surface rude, et des ventouses pour s’accrocher aux surfaces lisses.

« Dis ! Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre »

 

(La Sourate Younous, Jonas: 101)

 

«En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu.»

 

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 190-191)

 

 Chers frères ! Le nombre de versets dans le Coran qui parlent de la science, de la réflexion et de la raison s’approche de mille versets, tout comme le nombre des versets qui parlent de l’Univers. C’est pour cela, le chemin de connaître Dieu est la méditation dans Ses versets. Dieu- Gloire à Lui- quand Il dit

«Alors dans quelle parole croiront-ils après [la parole] d’Allah et après Ses signes.»

 

(La Sourate Al-Jâthia, L’Agenouillée: 6)

 

 Dieu- Gloire à Lui- est Évident. Il a mis en évidence ce verset. Dieu -Gloire à Lui- est Apparent. Et tout ce qu’il y a dans l’Univers atteste de l’existence de Dieu, Son unicité, Sa perfection. Ceci concernant Ses signes cosmiques.

Les signes de Dieu qui indiquent Ses actes:

 Nous sommes obligés de méditer Ses versets cosmiques. Mais Ses signes dits de formation ; ce sont Ses actes.

 Imaginez Pharaon, avec sa puissance, sa force, son orgueil, son arrogance, sa cruauté, son oppression, et sa tyrannie, qui poursuit Moïse, accompagné d’un petit groupe des fils d’Israël et qui sont arrivés sur la côte de la mer rouge.

« … les compagnons de Moïse dirent: « Nous allons être rejoints. » »

 

(La Sourate Ach-Cho’arâ’, Les Poètes: 61)

 

 La probabilité d’être sauvés est nulle.

« … les compagnons de Moïse dirent: « Nous allons être rejoints. » Il dit: « Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va me guider.» »

 

(La Sourate Ach-Cho’arâ’, Les Poètes: 61)

 

 Et vous connaissez tous l’histoire. Le Noble Prophète frappa la mer avec un bâton et elle devient un chemin que Moïse et ses compagnons empruntèrent en marchant. Pharaon les poursuivit et Moïse atteint l’autre rive alors que Pharaon, resté au milieu de la mer fut noyé.  Et la noyade de Pharaon a été un miracle parmi ceux de Dieu Gloire à Lui.

 Cette histoire nous apprend à ne pas perdre espoir, à avoir confiance en Dieu le Tout-Puissant et que Dieu n’abandonne pas Ses fidèles adorateurs.

«Ne vous laissez pas abattre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.»

 

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 139)

 

 C’est l'un de Ses versets confirmant Ses actes. Le Tout -Puissant dit:

« Dis: « Parcourez la terre et regardez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge. »».

(La Sourate Al-An’âm, Les Bestiaux: 11)


 Où sont ceux qui se sont opposés au Prophète? Dans les oubliettes de l’histoire comme Abou- Jahl et Abou- Lahab. Et qu’en est-il de ceux qui l’ont aidé ? Ils sont dans les hautes sphères du Paradis.

 

« Dis: « Parcourez la terre et regardez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge. »».

 Et dans un autre verset:

« Dis ! Parcourez la terre et voyez… »

 

(La sourate An-Naml, Les fourmis)

 

 Parfois la destruction vient rapidement ou en retard, et pour une sagesse voulue par Dieu Gloire à Lui. Nous sommes obligés de méditer Ses versets cosmiques, et aussi Ses versets des actes, Dieu nous a ordonnés de bien méditer.

Les versets coraniques:

 Dieu nous a ordonnés de réfléchir en Ses signes coraniques. Le Noble Coran est lu. Il est mieux d’être lu d’une manière correcte, selon les règles de la langue. Car le Coran a été révélé en une langue arabe bien claire. Et s’il est possible d’être lu selon les règles de l'art de la récitation coranique. Cela s’insére sous les paroles de Dieu le Tout-Puissant:

« … qui le réauthornt comme il se doit… »

 

(La Sourate Al-Baqara, La Vache: 121)

 

 Puis nous devons le comprendre et le méditer. Quelle est la distinction entre le comprendre et le méditer ? Le comprendre, signifie en comprendre le sens qui a été voulu par Dieu -Gloire à Lui -selon la science des fondements jurisprudentiels. Quant à la méditation, elle stipule que l’on se demande où on est de tel ou tel verset et si on le met en application ou pas. Pour cela le Noble Coran dit:

« … Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. »

 

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 159)

 

 Est-ce que je suis confiant ? Le croyant sincère quand il lit un verset dans le livre de Dieu, il se demande s’il le met en application ou pas. C’est la méditation. Et ce qui est le plus important dans la récitation du Coran est de le mettre en application. Donc:

« … qui le réauthornt comme il se doit,… »

 En commençant par le réauthorr selon les règles de la langue arabe, puis le lire selon la science de l'art de la récitation, puis le comprendre, le méditer, et l’appliquer.

(Celui transgresse les interdictions du coran n’est pas croyant)

 

[Rapporté par At-Termithi d’après Souhaib]

 


 On doit donc méditer dans les versets cosmiques. Une telle réflexion est un ordre dans le Noble Coran. Elle est même un des ordres prioritaires, car c’est un ordre qui a pris la forme au présent: ils réfléchissent. La réflexion est perpétuelle:

 

 

«En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu.»

 Et les versets qui sont plus de mille versets dans le livre de Dieu à parler de l’univers, sont en effet, une méthode pour nous, une méthode de réflexion. Chaque verset cosmique, on doit s’y arrêter et en déduire ce que Dieu veut, par exemple:

Qu'exige-t-elle la lecture des versets:

 Si on lit un verset dans lequel il y a un ordre, qu’exige –t-il de nous ? Que l’on obéisse à cet ordre. Si on lit un verset dans lequel il y a une interdiction. Que doit- on faire ? On doit interdire. Et si on lit un verset dans lequel il y a la description des habitants du Paradis. Que doit-on faire de ce verset ? On se doit de rechercher les moyens d’y accéder, tels les bonnes œuvres, le repentir, et la droiture. Et si on lit un verset dans lequel il y a la description des habitants de l’enfer, qu’exige ce verset de nous ? De nous éloigner de l’Enfer.

(Préservez –vous de l’enfer même d’une moitié d’une datte)

 

[Rapporté par Al-Bokhari et Moslim, selon ‘Oday Ibn Hatem que Dieu l’agrée]

 

 Si on lit un verset qui parle des peuples précédents. Qu’est- ce que ce verset t’exige ? De méditer et prendre exemple.

 Si on lit un verset cosmique, Qu’est- ce que ce verset exige ? De réfléchir dans la création des cieux et de la terre, et peut-être la réflexion est une adoration faite par l’homme. Parce que la réflexion est une voie pour connaitre Dieu. L’origine de la religion est Sa connaissance.  Et quand on connait le donneur d’ordre, puis on connait l’ordre, on s’ingénie en Lui obéissant. Mais quand on connait l’ordre sans connaitre celui qui l’a donné, on s’amuse à contourner l’ordre. C’est là le premier problème des Musulmans. Ils connaissent l’ordre et ne connaissent pas le Commandeur. Ils n’ont pas donné à l’ordre de Dieu sa vraie valeur, parce qu’ils n’ont pas connu Dieu et Dieu les a délaissés.

 Pour cela, pendant la première étape de la révélation à la Mecque, le Prophète –Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui- a passé de longues années à faire connaître Dieu à ses compagnons. La plupart des versets de la Mecque sont à contenu cosmique. Et la plupart des versets à Médine sont d’ordre législatif. En faisant l’appel à Dieu, il est nécessaire de faire distinction entre l’étape mecquoise dans laquelle, on fait connaitre Dieu- Gloire à Lui- et celle Médinoise dans laquelle il y a la connaissance de l’ordre de Dieu.

 L’expression que je répète souvent: par l’univers, on connait Dieu. Avec le Noble Coran, la méthode droite et la sunna du Prophète, on L’adore. On connait Dieu avec la réflexion et on L’adore avec l’obéissance. Le principe de l’existence de l’homme est d’adorer Dieu. Une adoration volontaire mêlée d’un amour dans le cœur, qui repose sur la connaissance avec certitude, et qui aboutit au bonheur éternel.

 Chers frères, à partir de la réflexion dans la création des cieux et de la terre, nous voyons une perfection, une majesté, une clémence, une sagesse, et une force. On perçoit les plus beaux Noms de Dieu en méditant dans la création des cieux et de la terre. À la fin, on peut arriver à la conclusion, que Dieu Existe, Parfait et Unique, et que Ses Noms sont les plus beaux et Ses Attributs sont les meilleurs.

 Et la perfection dans la création montre la perfection du comportement. Donc, parmi les nécessités de Sa perfection, est qu’Il montre à Ses serviteurs les signes pour qu’ils réfléchissent, pour qu’ils raisonnent, pour qu’ils soient guidés, pour obéir, avoir la piété et remercier.

" Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants".

 

(La Sourate An-Nissâ’, Les Femmes: 147)

 

 Quand on croit puis que l’on remercie, l’objectif de notre existence sera réalisé, parce que l’Univers est assujetti pour nous ! Comme assujettissement de connaissance et d’honneur.  Cela découle des paroles du Noble Prophète, quand il a vu un croissant, il a dit:

« Croissant de bien et guide »

 

[Rapporté par Abou Dâwoud d’après Qatâda]

 

 Nous en profitons et il nous guide vers Dieu -Gloire à Lui-. Toute chose sans exception créée par Dieu -Gloire à Lui- a deux fonctions: guider et faire profiter. Le monde occidental a réalisé les plus hauts degrés de la deuxième fonction. Il a profité des biens de la terre, ceux du ciel et ceux sous terre. Alors que le Musulman doit ajouter à son profit des biens de Son Seigneur -Gloire à Lui- Il doit se réjouir de ces biens par lesquels il peut connaitre Dieu.

 Donc, que Dieu nous montre Ses versets, c’est par nécessité de Sa perfection. De là, les missions célestes, les apôtres, les messagers et tous les moyens nécessaires pour guider les créatures sont utilisés dans une expression de l’amour de Dieu pour nous, et qu’Il nous a créés pour nous rendre heureux.

3-Qu'est-ce que l’on profite de l’Évident ?:

 En tant que musulman, que faut-il faire envers ce Nom ? Il faut montrer et mettre en évidence… Alors que le Prophète -Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui – était dans sa retraite, la dame Safïa- Que Dieu l’agrée- vint demander de ses nouvelles et lui offrit quelques besoins. Elle lui tint compagnie et quand elle voulut partir, il la raccompagna. En route, ils rencontrèrent deux compagnons que, le Prophète -Que Bénédictions et la Paix soient sur lui- interpella et dit:" Je suis le Prophète et c’est mon épouse Safia». Il faut montrer et clarifier.

 C’est la raison pour laquelle, on a dit: L’explication fait chasser Satan. Le croyant prenant la moralité de ce grand Nom se doit de clarifier et d’expliauthorr. Si par exemple, on a un compte à régler avec un partenaire, même si on est honnête, on ne doit pas se suffire de dire que les comptes sont bons, il faudra également les montrer et les présenter.
 De l’interpellation du Prophète: « C’est mon épouse Safia», on en tire plusieurs analogies.

 Si l’homme part en voyage et qu’il charge le frère de son épouse de demander de ses nouvelles en son absence, il se doit d’avertir les voisins, qu’il part en voyage et que le frère de son épouse viendra la voir, pour que les gens ne croient pas qu’il y a un homme étranger qui entre dans sa maison en son absence. On ne doit se mettre dans une position de doute ; puis blâmer les gens de douter de nous et nous accuser.

 En effet, il faudra éviter tout acte qui stipule plusieurs explications, sinon on se doit de montrer et de clarifier ce que l’on veut faire. Ce sont la les qualités du Croyant. Il montre.
Chaque fois que l’on clarifie et on met en évidence, on supprime les doutes, et on s’évite toute accusation. Le Croyant tient à sa réputation et à être à l’abri de toute diffamation. Dieu est clément envers un serviteur qui se protège de la diffamation.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers