Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Parmi les Noms de Dieu ‘le Guérisseur’:

Chers frères, nous discutons encore du Nom ’Le Guérisseur’. Le Prophète –Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui –quand il rendait visite à un malade, il disait:

« O Allah, éloigne le mal, Seigneur des Hommes guéris le et par toi vient la guérison. Il n'y a pas de guérison si ce n'est la tienne et ta guérison ne laisse point (de trace) de maladie.»

Les symptômes: une miséricorde:

En effet, sans la Sagesse de Dieu- Gloire à Lui – de doter pour chaque maladie ses symptômes, il aurait été impossible d’en guérir. Le Tout-Puissant dit:

« ainsi que des points de repère.».

(La Sourate An-Nahl, Les Abeilles: 16)

C’est un verset très large. S’il n’y avait pas de symptômes, l’homme ne pourra pas détecter sa maladie.

Ainsi, les plus graves maladies sont celles qui n’ont pas de symptômes, comme les tumeurs cancéreuses. Et Dieu -Gloire à Lui- par Sa Miséricorde, a créé pour les maladies des symptômes, créant ainsi un moyen de la guérison.

Si nous élargissons la compréhension de ces signes ou symptômes, la maturité des fruits a des signes, tout événement ou notion sur terre a des signes. Ces symptômes sont de la Clémence de Dieu envers nous.

 

L’unité de la physionomie de l’homme:

L’homme a et a toujours eu, en tout temps et tout lieu, la même structure anatomique unifiée. Un médecin peut étudier la médecine en Amérique et soigner les patients en Chine. La place de l’artère, le nerf, la structure des appareils, la structure anatomique de l’être humain, dans les moindres détails, est la même. Les positions des vaisseaux, des nerfs, des appareils, et de tous les tissus sont unifiées. S’il n’y avait pas cette unité dans la structure anatomique de l’homme, il aurait été impossible d’étudier la médecine dans un pays, et de traiter les patients dans un autre pays. De fabriquer les médicaments dans un pays et les utiliser dans un autre. Tous ces sens sont englobés dans le Nom ‘Le Guérisseur’.

La cicatrisation des tissus:

S’il n’y avait pas cette fixation des lois, très précises, régissant le corps, cette unité dans cette création, il aurait été impossible que l’homme puisse guérir.

Et comme je l’ai précisé avant, Dieu, Tout Puissant, a fait que la maladie soit un des moyens pour discipliner l’homme, l’éduquer et pour qu’il puisse être rapproché de Dieu- Gloire à Lui.
Et des lois très précises régissent le corps. Elles stipulent que, parfois, les tissus se cicatrisent quand ils sont déchirés. Qui a légiféré cette loi ? Alors que le tissu de l’hymen, affirmant la chasteté de la fille, ne se cicatrise pas, une fois déchiré. La cicatrisation de tissus fait partie de la clémence de Dieu envers nous. Dès que l’on se blesse, le médecin recoud la blessure qui, après peu de temps, se cicatrise par la grâce divine d’avoir posé cette loi. Il est le Guérisseur.

Même l’os peut se cicatriser. En effet, les cellules osseuses peuvent rester inactives pendant soixante ans, et si une fracture a lieu, ces cellules se réveilleront et se cicatriseront. Mais quel est donc le rôle du médecin ostéopathe ? Il ne fait qu’aligner les os fracturés, et son rôle se termine. Et ces cellules redeviennent actives et participent à la cicatrisation des blessures et des fractures.

Que de sujets dont la précision témoigne des sens contenus dans le Nom ‘Le Guérisseur’. La cicatrisation des tissus est parmi les signes qui montrent La Majesté de Dieu. Un tel phénomène ne se trouve qu’au niveau de la création de l’Homme. On ne le trouvera pas, en effet, au niveau des métaux. Un homme qui a un véhicule accidenté, ne pourra pas s’attendre à ce que le mécanicien lui recommande d’attendre que la tôle se répare toute seule. Ceci est impossible au niveau des métaux, mais bien possible chez l’homme, parce que Dieu est ‘Le Guérisseur’.

 

Les lois de Dieu en homme:

Ce qui attire l’attention, est que certains tissus ne se cicatrisent jamais, parce que leur déchirure reste une preuve, et il est impossible de colmater cette déchirure.

Il y a plusieurs notions à tirer du Nom ‘Le Guérisseur’. Par exemple, certains organes présentent des réserves que Dieu a créées, tel le cas des reins. En effet, l’être humain peut vivre avec un seul rein, alors que le deuxième rein est réserve. On souhaite à celui qui étudie la médecine, de le faire sous la lumière de la foi et il se rendra compte que toutes ces lois, que Dieu a placées dans l’homme, confirment le sens du Nom ‘Le Guérisseur’.

Imaginons que nous voulons procéder à une opération chirurgicale au niveau du cœur, et qu’on arrête son rythme par refroidissement le temps de l’opération, pour le réanimer par la suite et qu’il soit naturellement impossible qu’il fonctionne après un tel arrêt. Il est sûr, dans ce cas là, que la chirurgie cardiaque n’aurait plus raison d’exister, ainsi que toute la procédure d’opérations à cœur ouvert. Si Dieu n’avait pas doté le cœur de cette loi, de pouvoir fonctionner après un arrêt cardiaque provoqué ou non, la chirurgie cardiaque n’aurait pas existée.

La méditation dans la création:

Si l’on veut méditer dans la création des cieux et de la terre, on verra le Nom du Guérisseur évident dans chaque loi légiférée par Dieu- Gloire à Lui-, dans chaque tissu créé par Dieu -Gloire à Lui- et dans chaque caractéristique de n’importe quel organe que Dieu a doté de cette qualité.

Un chirurgien cardiaque nous dit que dans le cœur, il existe une artère, très solide, qui semble inutile. Mais quand on a quelques artères obstruées, on utilise cette artère en remplacement de l’artère abîmée. Comme si Dieu avait placé dans le corps de l’homme certaines pièces de rechange, et cela montre la perfection de Sa création, Gloire à Lui. Et comme on prend des artères en remplacement d’autres abîmées, dans le squelette, il y a des parties qu’on peut utiliser comme des pièces de rechange. Nous montrant ainsi la grande précision dans cette création.

 

« Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite »

(La Sourate At-Tîn, Le Figuier: 4)

Le Tout-Puissant dit:

 

« ainsi qu’en vous-mêmes. N’observez-vous donc pas ?»

(La Sourate Adh-Dhariyâte, Qui éparpillent: 21)

Si l’homme médite dans la création des cieux et de la terre, il connaîtra Dieu. Il connaîtra Dieu, Le glorifiera et attestera de Sa Grandeur en toute révérence. Et s’il médite dans son corps, il sera encore plus proche de Dieu.

Pour chaque maladie, un remède:

Par Dieu ! Chers frères, si on passe toute notre vie à méditer sur les merveilles dans la création de l’homme, elle ne suffira pas pour bien y méditer:

« Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite ».

Et qui a permis au médicament d’avoir son effet ? Le médicament est de la clémence de Dieu envers nous, puisqu’Il a créé pour chaque maladie, son remède. Et le Prophète- Que les Bénédictions et la Paix soient sur Lui- a dit:

 

« Pour chaque maladie il y a un remède »

[Hadith authentique rapporté par Moslim et l’Imam Ahmad d’après Jabir]

Tout un malade qui lit ce Hadith, devrait avoir le cœur rempli d'espoir de guérison. Et Notre Dieu et Seigneur, à travers Son messager et Son prophète nous dit:

« Pour chaque maladie il y a un remède »

De même, tout médecin qui entend ce Hadith, devrait s’appliquer à travailler à la recherche des remèdes, et ressentira qu’il a failli à sa tâche s’il ne le trouve pas, puisque Dieu a certainement créé un remède pour chaque maladie.

 

L’homme tient à son existence:

 

Comme nous l’avions déjà précisé, Dieu -Gloire à Lui- nous discipline à travers notre santé nous élève et nous rapproche ainsi de Lui. Et l’homme comme vous le savez, tient à préserver son existence, une existence saine, continue et parfaite. Et nous avions déjà dit, que ceci n’est possible que s’il évite les dangers et que s’il veut préserver la sécurité de son existence, il se doit d’appliquer les commandements du Créateur. Et la préservation de la perfection de son existence exige qu’il soit proche de Dieu -Gloire à Lui- pour qu’il soit heureux de Sa proximité. Et la protection de la continuité de son existence signifie qu’il éduque ses enfants pour qu’ils soient une bonne descendance après sa mort. Dieu -Gloire à Lui- a programmé l’homme et l’a doté de cet amour inné de son existence, de la perfection de son existence ; un amour de la sécurité et la continuité de son existence, pour qu’il atteigne les plus hauts degrés de félicité et de sécurité.

 

Le médecin croyant:

Chers frères, un des médecins me racontait que parfois, quand une artère du cœur est bouchée, d’autres artères croîtront dans l’ensemble de son diamètre et équivalent l’artère bouchée. On ne le sent pas, mais il existe un système d’auto-guérison dans le corps. Quand un organe s’affaiblit, un autre croîtra. Quand une artère se rétrécie, une autre la remplace. Tant de signes parmi les preuves de Dieu qui montrent Sa Majesté. Et le médecin croyant quand il voit les signes de Dieu dans la création de l’homme, il fond d’humilité devant Dieu le Tout-Puissant.

Aussi, prenons le foie comme exemple. Il a des centaines de fonctions et chaque cellule qui le compose, remplit toutes ses fonctions. Si la cirrhose atteint les deux tiers du foie, ou même les quatre-cinquièmes du foie, et que le chirurgien les ente tous, le foie se reconstruit et se régénère en seize semaines. Ceci est possible, parce que, chaque cellule du foie remplit toutes les fonctions de celui-ci. Et si le foie venait à mourir, la mort de l’homme s’ensuit. Parce que le foie représente le laboratoire et l’usine chimique du corps.

Chers frères, la méditation dans la création des cieux et de la terre est le plus court chemin vers Dieu et la plus large porte par laquelle nous entrons vers Dieu. Et lorsque l’on connaît les attributs de Dieu et que l’on comprend le nom ‘Le Guérisseur’ on comprend que le corps est conçu pour la guérison. Les maladies ont des symptômes et que la structure anatomique de l’homme est étonnement la même.

L’individualité de l'homme, un honneur:

Quelques érudits connaisseurs de Dieu disent: « Par Dieu ! Mon Seigneur ! Si deux feuilles d’olivier se ressemblaient ; Tu n’aurais pas pu Te nommer l’Omniscient. Il y a sur la Terre six mille millions de personnes et elles ne se ressemblent pas. L’homme est un individu unique, et Dieu- Gloire à Lui- a accordé l’un de Ses Attributs à l’homme, il s’agit de l’individualité, et ce parce que l’homme est honorable auprès de Dieu. L’homme est unique: dans la forme de son visage, sa taille, sa manière de bouger, l’iris de ses yeux... Il n’y a pas, sur terre, deux iris de deux hommes différents, qui soient semblables. Certains pays, commencent même à utiliser l’empreinte oculaire comme identification sur les documents de voyage qui ne peuvent être falsifiés. Il existe également, certains cadenas qui ne s’ouvrent qu’à l’aide d’un scan de l’iris. Cela veut dire que seul le propriétaire du cadenas peut l’ouvrir. L’iris de l’œil étant l’identité de l’homme.

De même pour l’odeur de la peau, qui est également considérée comme une identité pour l’homme. Il n’y a personne dont l’odeur est semblable à celle d’une autre personne. Et si chaque homme n’était pas distingué par une odeur spéciale, nous n’aurions pu avoir recours aux chiens policiers, dont l’odorat est un million de fois plus fort que celui de l’homme.

De plus, le ton de la voix est également une identité pour vous. Il n’y a personne sur Terre dont le ton de la voix est semblable au tien. Et on distingue clairement cela lorsque l’on reconnait tel ou untel, au téléphone, par le ton de sa voix.

De même, le plasma sanguin, le groupe histologique est différent du groupe sanguin. Chaque homme a son propre groupe histologique.. C’est un honneur dont Dieu a doté l’Homme en le créant unique. Il est unique au niveau de son iris, la forme de son visage, sa taille, l’odorat de sa peau, le ton de sa voix, son groupe histologique, son plasma sanguin, et son empreinte. Et enfin, on a découvert que l’homme est unique dans sa goutte de sperme. Chaque goutte de sperme a une marque distinguée et la femme a un appareil de réception de cette marque. Tant que cet appareil reçoit des indications que la marque qu’il réceptionne est la même, elle viendra de son mari. Si un autre signe est reçu, ceci indiquera l’existence d’une maladie au niveau de l’utérus. Toutefois, la femme est capable de recevoir une autre marque après quatre mois, la durée de la période d’attente légale.

 

Dieu Gloire à Lui est Unique et Omniscient:

Chers frères, l’homme est unique, or pour bien pour comprendre le Nom ‘Le Guérisseur’ il faudra saisir une distinction. Chaque Homme est un individu unique qui ne ressemble pas aux autres et en même temps, il y a six mille millions d’individus qui ont la même structure anatomique, la même position des artères, des nerfs... Si ces derniers, par exemple, changeaient de place, la paralysie est assurée pendant une intervention au visage par exemple. Mais, la position des nerfs est connue et le chirurgien a une grande habileté pour les situer, ainsi que les vaisseaux et les artères.
Donc la même structure anatomique des Hommes affirme le Nom ‘Le Guérisseur’.
De même, pour les fonctions psychologiques chez l’homme. Elles confirment également le Nom ‘Le Guérisseur’. la réponse du corps, cet organe noble, vis-à-vis des médicaments, nous renvoie également vers le Nom ‘Le Guérisseur’. Toute maladie qui nous atteint, n’est que le moyen de nous rapprocher de Dieu, Gloire à Lui, pour que la guérison s’ensuive. Dieu -Gloire à Lui -est Le Guérisseur, en créant tous ces remèdes pour l’homme. Qui a conçu cette herbe pour apaiser le rythme cardiaque ? Et ces autres médicaments qui ralentissent le fonctionnement des appareils, ceux qui dilatent les artères, d’autres qui renforcent le muscle cardiaque, ou qui permettent à l’homme de déstresser. Certains sont analgésiques et d’autres antalgiques… la pharmacologie, toute une science en soi.

Donc, on perçoit le Nom «Le Guérisseur » dans l’unicité de l’homme dans sa structure anatomique ; dans ses fonctions physiologiques. Alors que chaque homme a sa propre identité. Tout cela, confirme que Dieu est Unique, le Créateur est Unique. Alors que la multiplicité dans la forme de l’homme, ses caractéristiques, et ses identités affirment le Nom de l'Omnipotent, Dieu est Unique et Omnipotent.

 

Légiférer des lois donne l’espoir de guérison:

Chers frères, le sang a des caractéristiques étonnantes. Si on prélève du sang que l’on dépose dans une banque de sang sous le nom de son propriétaire. Et que après des années, certaines cellules deviennent endommagées ou inactives au niveau d’un organe, on injecte ce sang dans ce même organe et il prendra racine à partir de ces cellules endommagées. C'est-à-dire si, par exemple, les cellules de la moelle osseuse, qui fabriquent les globules rouges, deviennent inactives, on injectera ce sang au niveau de la moelle osseuse et les cellules régénèreront.
Les cellules souches sont un sujet d’actualité, puisqu’on a pu observer, après une biopsie histologique et injection de ce sang, que de nouvelles cellules, du même type que celles endommagées, croîtront tout autour ; Ce sang est hors prix et on commence à créer des banques des cellules souches.

Donc, Dieu -Gloire à Lui- est ‘Le Guérisseur’, Il a légiféré ces lois et a doté ce sang de ces caractéristiques, et sans cela, tous les efforts des médecins auraient été vains. Sans ces lois, aucun espoir de la guérison de ces maladies n’aurait été possible. Donc Dieu -Gloire à Lui- est Le Guérisseur.

Le progrès de la science:

Pour cela, le Hadith:

 

(Pour chaque maladie il y a un remède.)

[Hadith authentique rapporté par Moslim et l’Imam Ahmad d’après Jabir]

Quand le malade lit ce Hadith, il sera rempli de confiance en la guérison. Et le médecin, en le lisant, ressentira comme il manque à son devoir envers l’humanité. Il est de notre devoir de chercher ces remèdes. Et si le médecin réussit à bien diagnostiquer la maladie, et aura parcouru la moitié du chemin, il ne reste que trouver le remède et la guérison est assurée par la volonté de Dieu.

Le médecin a donc deux tâches: bien diagnostiquer la maladie, et de réussir dans la prescription du médicament. Si le diagnostic est correct et le médicament est adéquat, l'homme sera guéri, mais uniquement si Dieu le veut.

Le Prophète -Que les bénédictions et la Paix soient sur lui- a dit:

 

(Guérissez vos malades en faisant des aumônes)

[Rapporté par At-Tabarâni d’après Ibn Massoud]

Tout d’abord, Dieu t’a donné des lois constantes, les mêmes structures anatomiques, des fonctions physiologiques, et des médicaments qui ont des influences contre les maladies. Dieu a préparé des médecins, et ceux-ci sont de la Clémence de Dieu envers l’homme. Chers frères, le progrès en médecine, n’est que le résultat de l’honneur que porte Dieu à l’homme. Car Dieu est ‘Le Guérisseur’.
Mais la maladie de la mort, elle n’a pas de remède, car c’est une porte de sortie. Comment l’homme va–t-il sortir ? Il sort de la vie par le biais de la maladie de la mort. Peut-être sera-t-il atteint dans le foie, ou dans le rein, le cœur, les cerveaux, ou par un accident, parfois, un accident cérébral, une crise cardiaque, ou un infarctus. Ces maladies dites de la mort, sont comme la porte de sortie. Et quand se rend compte que cette sortie de ce bas monde est inéluctable, il reçoit l’un des plus grands sermons et leçons.

 

Utiliser les moyens et se fier à Dieu:

 

Résumons, (Pour chaque maladie il y a un remède) et quand l’homme est atteint d’une maladie, il doit trouver un médecin Musulman, habile et pieux, parce qu’il conseille et vous comme vous le savez, que la religion est le conseil.
Puis, ce médecin réussit dans le diagnostic de cette maladie, si Dieu le veut il réussira dans la prescription du remède. Ensuite, tu t’adresses à Dieu de permettre à ce médicament d’être effectif et de guérir cette maladie.

Et ceci nous amène à une notion très importante dans la foi. Elle stipule qu’il faut utiliser les moyens comme s’ils étaient tout, puis tu te fies à Dieu comme si moyens n’existaient pas ou n’ont aucune valeur. Il est du courage d’aller chez le meilleur médecin, de suivre minutieusement ses conseils, puis de s’adresser du fond du cœur à Dieu et Lui dire: « O Allah, éloigne le mal, Seigneur des Hommes guéris le et par toi vient la guérison. Il n'y a pas de guérison si ce n'est la tienne et ta guérison ne laisse point (de trace) de maladie.» Ainsi, tu utilises tous les moyens, comme si tu n’avais que cela, puis tu te fie et mets toute ta confiance en Dieu, comme si ces moyens ne sont rien. Il est très facile d’adopter les moyens et de compter dessus sur eux en oubliant Dieu. Ceci est évident dans le monde occidental, où ils ont divinisé les moyens, ils les utilisent, se fient à eux en oubliant l’Unique, et le Très Puissant. Mais parfois, Dieu les vainc. Donc, tu te fies à Dieu comme si ces moyens ne sont rien.

 

Utiliser les moyens est de la religion:

Parce que l’homme est faible, il prend les causes en comptant sur elles et oublie Dieu. Certains Musulmans manquent à la règle et ne n’utilisent pas ces moyens, ils sont désobéissants. Le bon chemin est situé entre deux vallées très profondes. Si l’homme utilise les moyens en se fiant uniquement à eux, il sera tombé dans la vallée du polythéisme, et s’il ne les utilise pas, il sera tombé dans la vallée de la désobéissance. Les compagnons du Prophète disaient pendant la bataille de Hounayn:

(Nous ne serons pas vaincus ; nous sommes si nombreux)

[Rapporté par Abou- Dâwoud, At-Termithi et Al-Hâkim d’après Ibn- Abbas]

Mais Dieu- Gloire à Lui- dit:

 

« Et [rappelez –vous] le jour de Hunayn, quand vous étiez fiers de votre grand nombre et que cela ne vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue vous devint bien étroite ; puis vous avez tourné le dos en fuyards. »

(La Sourate At-Tawba, Le Repentir, Le désaveu ; 25)

Prendre les causes ; c’est de la religion:

 

(Dieu blâme le désespoir et de ne pas utiliser les moyens, il vous incombe d’utiliser les moyens disponibles, mais si une affaire vous surpasse, dites: « Allah me suffit ; Il est mon meilleur garant)

[Abou Dâwoud et Ahmad d’après Aouf Ibn- Malik]

Nous répétons qu’on doit utiliser les moyens comme si ils étaient tout. Il faut donc consulter un médecin habile et utiliser soigneusement les médicaments et au même temps, il faut que le cœur soit rempli d’espoir en Dieu- Gloire à Lui- pour qu’Il permette que ce médicament ait de l’effet.

 

Dieu récompense le croyant:

Par conséquent:

 

(Pour chaque maladie il y a un remède. Quand le remède est compatible avec la maladie, il va la guérir, avec la permission de Dieu,).

[Hadith correct rapporté par Mouslim et l’Imam Ahmad d’après Jabir]

Ce qui exige, l’invocation, la supplication à Dieu -Gloire à Lui-, faire des aumônes, et utiliser les moyens.
Prenons Un exemple par analogie ; On prépare pour un voyage et on fait examiner le véhicule, Il est en parfait état de marche. Nous aurions ainsi utilisé les moyens, ensuite, on s’adresse du fond du cœur à Dieu en disant: « Mon Seigneur, Tu es Le Protecteur, Celui qui accorde le succès, et Qui Sauvegarde dans le voyage, et Tu es le Partenaire». Ainsi est le croyant dans tout ce qu’il entreprend, il utilise les moyens comme s’ils étaient tout et se fie à Dieu comme si les moyens n’étaient rien.

Dans un hadith Qudssi, Dieu dit:

 

(O Fils d’Adam, Je suis tombé malade et tu ne M’as pas rendu visite. Il a dit:-O Seigneur comment puis-je Te rendre quand Tu es le Seigneur des mondes ? Il a dit: «Ne savais-tu pas que Mon serviteur untel était tombé malade, et tu ne lui as pas rendu visite ? Ne sais-tu pas que si tu lui avais rendu visite tu M'aurais trouvé chez lui ?)

[Rapporté par Moslim d’après Abou- Houraira].

Par Dieu ! Chers frères, ce Hadith comprend une remarque qui nous ferait aimer plus Dieu. Si Dieu diminue de la santé du croyant, en contrepartie, Il lui facilitera Sa proximité: Ne sais-tu pas que si tu lui avais rendu visite tu M'aurais trouvé chez lui ?
Qu’est-ce qu’on peut dire de plus au sujet du nom ‘le Guérisseur’ ? Toute chose dans la création de l’homme affirme le sens d nom ‘le Guérisseur’. Tout ce qui entoure l’homme l’affirme également. Tout dans la structure anatomique de l'homme, dans les fonctions du corps, et sa physiologie l’affirment. Chaque médicament créé par Dieu pour l’homme affirme le nom ‘le Guérisseur’.

Et les recherches médicales affirment cette vérité. Après chaque période, un médicament, remède à certaines maladies jugées incurables, voit le jour. Donc, Dieu -Gloire à Lui- est ‘Le Guérisseur’.

« qui m’a créé, et c’est Lui qui me guide, et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire, et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit. »

(La Sourate Ach-Cho’arâ’, Les Poètes ; 78-80)

 

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers