Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Premier discours:

L’apprentissage et l’enseignement sont le pilier de la religion:

 O respectueux frères, sachez que l’apprentissage et l’enseignement constituent le pilier de cette religion. L’essence de cette dernière ne persiste qu’à travers ces deux moyens et son avenir ne s’épanouit que par eux. Les hommes se divisent en deux: un étudiant qui recherche le salut, et un enseignant qui veut d’avantage de savoir, le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit:

(( Le savant et l'apprenantsont associés dans le Bien, et point de bien parmi le reste des gens))

[Ibn Mâdja d’après Ibn Omâma]

 L'apprentissage les sciences matérielles permet de réaliser le peuplement de la terre par l’extraction de ses richesses, l’exploitation de ses énergies, l’élimination des difficultés et l’approvisionnement des besoins, suivant les Propos d’Allah (Pureté à Lui):

{De la terre Il vous a créés, et Il vous l'a fait peupler (et exploiter)}

 [Sourate Houd, verset 61]

 C'est-à-dire, Il veut que vous l’exploitiez et que vous appreniez les sciences matérielles,. Maitriser ces sciences est une puissance, que les Musulmans doivent détenir, afin d’affronter leurs ennemis, ennemis de la Vérité, ennemis du Bien et ennemis de la Paix, car Allah (Pureté à Lui) a dit:

 {Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le vôtre.}

 [Sourate Al-Anfâl, verset 60]

 La force, dans notre époque, est la force de la science, et la guerre actuelle n’est pas une guerre entre deux corps ni entre deux épées ni entre deux fusils, mais c’est une guerre entre deux cerveaux. En se libérant de l’ignorance et de l’illusion, en adoptant la théorie scientifique et en suivant la méthode objective, on peut rejeter toutes les prétentions fausses et fabriquées que nos ennemies, ennemis de la religion, diffusent pour atteindre nos capacités et nos ambitions. En effet, si on adopte la méthode scientifique, notre vision s’éclaircit, notamment avec notre foi en Allah et le suivi de Son Ordre d’où nous puisons notre force, Allah (Pureté à Lui) a dit:

{Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours? C'est à Allah que les croyants doivent faire confiance.}

 [ Sourate La Famille Imran]

Quelques vérités relatives aux révisions et aux examens:

 O frères croyants, permettez-moi, pour une fois dans toute l’année, et à l’occasion de l’approche des examens, de consacrer ce discours à nos chers étudiants et chères étudiantes, contrairement aux thèmes, que ceux qui fréquentent les mosquées et ceux qui écoutent les discours ont l’habitude d’entendre, car l’Islam c’est la vie, et nos enfants sont ce qu’il y a de plus important dans la vie car ils sont notre détention, dans certains hadiths, il est mentionné: « le meilleur de ce que l’homme détient est son enfant »
 Ce qui signifie que le plus glorieux des actes de l’homme est de bien éduquer son enfant. Par ailleurs, nos jeunes hommes et jeunes femmes sont l’espoir de notre Communauté, ils sont notre avenir, et le fait qu’ils réussissent dans leurs études scientifiques et qu’ils aient un bon comportement, est l’une des causes de notre triomphe face aux défis que nous affrontons.

 O frères, vous chers étudiants, voici quelques vérités relatives à la révision et aux examens,

 La révision a des règles, premièrement:

 imageIl a été démontré scientifiquement que le fait de lire en étant allongé sur un fauteuil confortable, ou assis à la terrasse donnant sur la rue où des passants circulent, ou dans le salon avec ta famille, notamment tes petits frères, ne donne aucun résultat notable, car de ce que tu as lu, tu ne te souviendras d’aucune information, si ce n’est une idée générale. Nos examens, qui sont malheureusement restés conventionnels, ne s’appuient que sur les informations apprises par cœur. Supposant que l’effort fourni pour la compréhension du livre scolaire, et la capacité de répondre aux questions de l’examen, se mesurent par des unités telle que la chaleur se mesure en degrés. Une pareille lecture superficielle en étant dans le salon allongé sur un sofa confortable devant ta fenêtre à observer le va-et-vient des gens, une telle révision ne réalise que 5% des unités de l’effort requis, une telle révision est sans valeur.

 Tu peux lire un livre de cette manière-là, mais une semaine après, tu ne te souviendras de rien de ce que tu as lu, si ce n’est une idée générale du livre. Et ceci ne te mènera nulle part le jour de l’examen. Tu devrais te passer de ce genre de révision, car elle ne t’aidera pas à réussir, et malheureusement c’est la méthode de révision de la plupart de nos étudiants.

 Néanmoins, lorsque tu t’assois devant ton bureau loin du bruit, et loin des paysages qui te distraient, tu ouvres ton livre et tu lis lentement et attentivement, tu soulignes à l’aide d’un marqueur toutes les idées principales, et avec un crayon les idées secondaires, ensuite tu écris un résumé sur la marge, tu soulignes en rouge chaque mot que tu désires ajouter à ton vocabulaire ou à ton style d’expression, et avec une autre couleur toute idée confuse dont tu demanderas l’explication à ton enseignant ou ton camarade doué dans cette matière. Ensuite tu mets au point un plan de l’exposé que tu viens de lire, en le chargeant d’idées principales, puis tu le lis à ceux qui t’entourent ou bien tu essayes de le mémoriser ou de l’écrire. C’est cela la lecture efficace, c’est cette lecture qui te servira à l’examen. Grâce à elle et à ton effort tu réaliseras 70 à 80% d’unités requises.

Les problèmes auxquels les élèves font face:

 

1. Ecrire lentement lors de l’examen:

 O frères, les élèves affrontent un grand problème, je prie Allah de m’aider à l’expliquer. C’est qu’ils écoutent les cours beaucoup, et lisent beaucoup, mais lorsqu’ils prennent leurs places aux examens, ils n’arrivent pas à écrire facilement, car chez l’homme on trouve une mémoire de « reconnaissance » et une mémoire de « rappel ». Tu ne te souviens des mots qui sont dans ta mémoire de « reconnaissance » qu’en les voyant: en lisant un article, tu tombes sur un mot dans la phrase « il y a des relations intenses entre untel et untel », en lisant cette phrase, tu sais que « relations intenses » veut dire « relations solides », mais lorsque tu veux rédiger, tu n’arrives pas à sortir le mot « intense » de ta mémoire de « reconnaissance », car il se trouve dans la mémoire de « rappel ». La mémoire de « reconnaissance » est remplie avec ce qu’elle prend, mais la mémoire de « rappel » se remplit avec ce qu’on lui donne, et n’oublie pas ce que tu lui offres. Si tu veux mémoriser écris ce que tu lis, et parle de ce que tu apprends. La mémoire de reconnaissance ne t’est absolument pas utile le jour de l’examen ; pour trouver les données, les lois et les mots précis, tu dois puiser dans l’autre mémoire (de rappel), qui est une mémoire se développant par ce qu’on lui offre et non pas par ce qu’elle prend. Quand tu parles, tu écris, tu t’exprimes la mémoire de rappel fait son plein, et ce n’est qu’elle qui te rendra service le jour de l’examen.

2. Lire, sans prendre des notes:

 Essaye de lire ton texte à une personne de ton entourage, remets-lui le livre et demande-lui de t’écouter, que ce soit ton frère, ta mère ou ton père ; ou bien écris ce que tu lis sans l’aide de personne: tu as lu un chapitre en physique par exemple, ferme-le puis écris un résumé de ce que tu as lu.   Avec l’expression et la prise de notes, ta mémoire de rappel se développera, c’est elle qui t’aidera lors de l’examen. Nos étudiants lisent énormément mais ils n’ont jamais rédigé une dissertation, ils lisent un chapitre de physique, à titre d’exemple, sans jamais le résumer. Bref, lorsque tu écris, tu utilises la deuxième mémoire (de rappel) dont tu auras fortement besoin le jour de l’examen.

3. Perdre son temps:

 Il y a un troisième problème: l’étudiant répartit les livres, de sorte à pouvoir réviser deux livres en deux ou trois jours. Il est maintenant sur un livre de physique, il lit un chapitre dur, il s’ennuie, il perd son temps, il arrête la révision, s’assoit avec les membres de sa famille à écouter leurs histoires, il sort de la maison parce qu’il s’ennuie et parce qu’il a tout le livre de physique à assimiler en trois jours ; ce n’est pas la bonne méthode. Classifie les livres du plus difficile au moins difficile.image De chaque livre lis un chapitre: un chapitre de physique, un de chimie, un autre de sciences de la nature, et un chapitre d’éducation islamique. Exemple: lorsque tu mets dans ta main un poids d’un kilogramme et tu le soulèves en haut jusqu’au maximum, et tu répètes l’exercice 50 ou 100 fois, le muscle de la main s’use, mais si tu portes après un demi-kilo, tu peux le soulever encore cent fois. Au lieu de ce poids tu mets 100 grammes, tu peux le soulever cent fois encore, tu le remplace par 50 grammes, tu peux le faire encore cent fois. Quand tu lis un chapitre de chaque livre, du plus difficile au moins difficile, tu peux étudier 10 heures, 10 minutes de repos entre chacune d’elles, sans éprouver de la fatigue. En revanche, lire un seul livre pendant trois jours mène à l’ennui, sans compter le temps perdu, que tu ne sens pas passer.

 O frères, ce fut le troisième souci dont souffrent les étudiants.

4. Le non-respect de la globalité, de la cohésion et de l’ordre:

 Autre chose, pour qu’une réponse soit forte et conduise à la réussite, il faut qu’elle englobe tous les éléments de la question: la globalité, la justesse et l’ordre, c’est ce qu’on appelle le contenu. Ensuite, le style, qu’est le résultat du lexique que l’étudiant mémorise, du choix de ses mots, de la solidité de ses expressions, et de la beauté de ses images ; c’est ce qu’on appelle la forme. Que le style soit noté par le professeur ou pas, ce dernier donne une bonne note à tout étudiant ayant un style puissant, que ce soit consciemment ou inconsciemment, malgré l’existence d’un barème minutieux.
 Exemple, un étudiant connaît en vocabulaire, de langue arabe, relatif à « la vision »: « nadhara » (regarder), « raa » (voir), et peut-être son sens figuré (j’ai vu les avantages de la sciences ». Il connaît aussi « châhada » (constater) et son nom « châhid » (témoin). Il a donc trois mots, regarder, voir et constater. Il y a aussi « hadadja » (regarder quelque chose avec amour) et dans le hadith, « parle aux gens, lorsqu’ils te regardent avec amour.. », « ramaqa » (regarder une chose du coté de son oreille), « lamaha » (regarder une chose puis détourner son regard), « lâha » (une chose lui est apparue, mais a aussitôt disparut), « tawadhaha » (regarder pour s’assurer de quelque chose.), « istachrafa » (regarder en mettant les mains devant les yeux), « istachaffa » (regarder une chose en la tenant et la palpant avec la main), « hamlaqa » (regarder avec insistance jusqu’à ce qu’on voie l’intérieur de sa paupière ), « nadhara chazran » (regarder avec haine et mépris », « chakhassa) (regarder en ayant peur) ; plus de cent verbes relatifs à la vision. Celui qui détient un vocabulaire riche, aquiert un style vigoureux.  Demande à une personne de colorier un paysage et donne lui deux couleurs, le paysage sera beaucoup plus beau si tu lui donnes cinq couleurs, en revanche cent couleurs donnent des mélanges assez délicats. Plus ton vocabulaire linguistique est riche plus ton style est puissant. On a enregistré le langage d’un homme analphabète, en 80 ans, il n’a utilisé que 300 mots.  En revanche, un homme instruit s’exprime avec 1500 mots. Donc ton style se renforce selon la richesse de ton vocabulaire et se développe selon les expressions que tu mémorises. Ainsi, tu as besoin de transférer les mots, les vérités et les connaissances d’une mémoire de « reconnaissance » à une mémoire de « rappel », afin de pouvoir les utiliser.

Conseils importants pour les examens:

1. Déterminer les périodes de révision:

 Chers frères, le mieux est de fixer les périodes pour la révision et d’établir un programme concret, étudier six jours, se reposer un jour ; réviser dix heures, et se reposer dix minutes toutes les deux heures. Révise toujours suivant un programme détaillé mais raisonnable. Une fois exécuté, ta confiance augmentera, alors que si tu ne l’exécutes pas tu te sentiras très mal, c’est la dépression.

2. Prendre du repos:

 Prends du temps pour te reposer avant l’examen. Des milliers d’étudiants ne dorment pas la veille de l’examen, ce qui est une grande erreur.     L’énorme effort physique, le manque de sommeil et l’épuisement, tout cela te fait oublier des centaines d’informations dont tu as énormément besoin.

 Prends suffisamment de temps pour te reposer avant l’examen.

3. Se nourrir convenablement:

 Mange de la nourriture adaptée à tes besoins. Il y a beaucoup d’étudiants qui ne mangent pas tellement ils sont stressés, alors que la nourriture équilibrée et réfléchie est vraiment nécessaire à l’étudiant.

4. Lire attentivement les questions:

 Lis les questions de manière attentive, lire attentivement relève de la précision, tu dois poser ton stylo sur la table et commencer par la lecture, cela n’est pas une perte de temps mais plutôt un investissement de ton temps. Plus tu lis minutieusement plus les notes que tu auras seront meilleures. Donc, lis lentement et scrupuleusement afin de t’assurer de ce qui est exigé. Je me rappelle une fois au Baccalauréat en littérature sociale, il y a eu une question qui contenait le mot « littérature nationaliste » plusieurs fois dans le texte, 90% des étudiants ont répondu « littérature nationalistes », ils ont eu zéro. Il y avait aussi dans le texte trois termes « l’entre deux-guerres » « l’avant-guerre » et « l’après-guerre », les étudiants ont cru que le thème était « littérature nationaliste », et il y a eu un grand problème cette année-là. Donc, lis attentivement et pose ton style, ce n’est pas du temps perdu mais du temps exploité. Par la suite, tu pourras commencer la rédaction.
 S’il y a une question dont tu ne connais pas la réponse, écris quand même ce qui devrait être écrit pour gagner quelques points. Mais si tu n’avais pas révisé le sujet de la question, alors essaye de solliauthorr tes connaissances emmagasinées dans ta mémoire ou ta culture, car ceci pourrait te rapporter des points.

5. Suivre le chemin d’Allah (Exalté soit-Il):

 O frères, le soleil brille en ce moment, si tu prends une feuille et tu la mets sous le soleil, elle ne brulera pas, mais si tu prends une loupe et tu l’exposes à la chaleur du soleil, ensuite tu mets la feuille en dessous, elle brulera, pourquoi ? parce que les rayons du soleil se sont réunis en un seul point ce qui a fait bruler le papier. Quel est le rapport entre cet exemple et notre sujet ? l’étudiant croyant, suivant le droit chemin, qui met toute son énergie dans les études, réussira. En revanche, celui qui a des regards, des pensées ou des rencontres, vis-à-vis desquels Allah n’est pas satisfait, celui-ci n’est pas stable, plus tu es dans le droit chemin et attaché à Allah, plus tes énergies se rassemblent. Il ne faut pas s’étonner si la plupart des étudiantes dont les photos ont été affichées pour avoir réussi leurs diplômes, sont des filles portant le voile.

 Lorsque l’étudiant suit le chemin d’Allah (l’Exalté), ses forces se dirigent vers une seule direction, ce qui lui apportera le succès.

6. Dormir suffisamment, se nourrir sainement et consciemment:

 O frères, je suis certain que Napoléon, qui a mené des guerres interminables, et envahi presque toute l’Europe et une partie de la Russie, avait peur des examens, car l’examen fait peur, et tout le monde a peur ou est angoissé à l’approche des examens, mais il faut faire la distinction entre l’angoisse appréciée et l’angoisse rejetée. La première est l’angoisse de l’envie de réussir et d’acquérir les meilleures positions, qui est une angoisse motivante et exigée. Quant à l’angoisse ou la peur désapprouvée, c’est celle qui influe sur la confiance en soi, démotive, et diminue tes notes, en dépit de tes veillées et de tes efforts. Donc, prends du temps pour dormir d’un sommeil raisonnable et moyen, tu n’es pas en train de perdre de temps mais plutôt de l’exploiter, et évite d’angoisser.

 Prends des rep as légers et réfléchis, évite tout ce qui est gras et ce qui pourrait ralentir ta compréhension, sache que comme il y des comprimés qui empêchent la grossesse, il existe des comprimés qui empêche la compréhension.

 Le mouvement est très conseillé, bouge de temps à autre, car cela diminue le stress et l’angoisse, marche un peu, s’asseoir pendant de longues heures devant ton bureau entrave ta capacité d’assimilation.

Etre totalement serein et compter sur Allah sont les bases de la réussite:

 Qu’est ce qui détruit les étudiants aujourd’hui? c’est que la veille de l’examen, ils se mettent à imaginer toutes les éventuelles questions qu’on pourrait leur poser, ils sont alors angoissés. Ne pense pas à ce genre d’idées et le mieux est de ne pas prendre tes livres avec toi le jour de l’examen, ni de rencontrer tes camarades avant, sauf dans la salle de l’examen. Tu peux te souvenir de tout alors ne stresse pas, tu as bien révisé selon le plan élaboré. Je rassure les étudiants qu’un 20/20 n’est pas donnée sur toutes les informations mais sur une grande partie, soit 80% des informations.

 Lorsque tu prends la feuille de l’examen, évoque le Nom d’Allah, et dis: « ô Allah rien n’est facile sauf ce que tu rends facile », pose la montre devant toi, et divise ton temps selon les questions posées, sans qu’aucune ne prenne le dessus par rapport aux autres. Commence par la question la plus facile, celle dont tu connais la réponse, et laisse la question que tu trouves difficile à la fin. Parfois, tu es dérangé parce qu’un étudiant est sorti à mi-temps et a remis sa copie. Tu peux avoir une note complète si tu restes jusqu’à la fin, ne te soucie guère de celui qui sort avant l’heure, car il se peut qu’il échouera, c’est ton temps à toi, profite alors de chaque minute.

Nécessités de l’examen:

 Autre chose, si tu es pris par la panique, redis encore l’invocation « ô   Allah, il n’y a de facile que ce que tu rends facile », car Allah est avec toi.

 Les questions sont souvent préparées par des experts, généralement sur les informations principales du livre alors prends soin de les connaître.

 Autre chose, il y a des questions qui solliauthornt l’intelligence de l’étudiant, elles ne sont pas nombreuses mais elles sont nécessaires, il faut lire les questions précédentes pour comprendre la manière dont la question est posée, le système de l’examen, la répartition des points dans toutes les matières, tu dois compter sur ta culture dans les questions précédentes.

 imageO frères, il y a une vérité délicate: si tu as deux questions au choix, la première à 10 points et la deuxième à 10 points mais celle-ci comprend deux parties, chacune à 5 points, opte pour la première question, car tu peux avoir une note complète sur une seule question, alors que si tu choisis la deuxième tu peux ne pas avoir une notre complète sur l’une des deux parties de la question.

 Il y en a qui arrivent en retard ce qui leur fait perdre toute l’année scolaire, alors il faut aller voir un jour à l’avance où se trouve exactement le centre d’examen. Il faut également sortir une heure et demie avant l’heure présumée de l’examen, pour éviter tout éventuel problème de transport. Tout ce qu’on a évoqué est parmi les nécessités de l’examen. Il faut arriver au centre à l’heure, et éviter de parler de prévisions avec ses camarades car cela est très perturbant.

 O frères, il y a eu des centaines de cas où l’élève écrit tout sauf son nom et son numéro, ce qui est une grosse erreur, commence par écrire ton nom et ton numéro.

 Lis toutes les questions, mets une croix sur les questions faciles afin de commencer avec, et fais une dernière relecture avant de remettre ta copie, parce que tu peux gagner beaucoup de points en révisant ta copie. Et assure-toi que tu as répondu à toutes les questions.

 O respectueux frères, nos enfants nous sont chers, et notre ambition est de les voir maîtres de cette communauté, et c’est un mois d’examens, alors prions Allah de leur accorder la réussite. Il reste encore quelques orientations dans le deuxième discours.

Conclusion

 Je conclus mon discours, en demandant à Allah, Le Glorieux Suprême, de me pardonner, à moi et à vous, ô le salut des demandeurs de pardon ! à Allah je demande pardon.

Deuxième discours:

 Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, j’atteste qu’il n’y a de divinité qu’Allah, Le Souteneur des vertueux, et j’atteste que notre maitre Mohammad est Son serviteur et Messager, celui dont la moralité est imminente, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soient sur notre maitre Mohammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Orientations à la famille et aux voisins à propos des examens:

 O frères, je m’adresse avec un grand espoir à tous les frères citoyens, en sollicitant leur sentiment de responsabilité envers leurs enfants petits et grands, garçons et filles, ainsi qu’envers les enfants de leurs voisins, et leur demandant de préparer l’environnement qui aide leurs enfants et ceux de leurs voisins à étudier, car les études sont le pilier sur lequel ils se basent dans l’ici-bas.

 imageO frères, je prie tout respectueux frère d’écouter seul ce qui lui plait sans le faire écouter à tous ses voisins ; augmenter le volume de la radio et de la télé durant ce mois est un acte incorrect, une grande nuisance. Je me rappelle qu’un étudiant m’avait dit: « il y a eu un concert dans la ville de Damas, le chant et la musique ont duré jusqu’à 2h00 du matin, et c’était la période des examens, les enfants du quartier ont été tous perturbés. Certains sont allés chez d’autres personnes pour étudier ». Donc, il est de la courtoisie, du tact, du respect, et de la décence, de baisser le volume pendant ce mois-ci, Allah a dit:

{Ceux qui t’appellent à haute voix de derrière les appartements, la plupart d’entre eux ne raisonnent pas}

 [Sourate Les Appartements, verset 4]

 Donc il faut éviter d’élever la voix en général, d’augmenter le volume de la radio, de la télévision, de klaxonner avec sa voiture: l’homme qui, dans sa voiture, fait des klaxons à sa femme se trouvant au cinquième étage à 1 heure du matin ! Ces gens qui dorment, n’ont-ils pas des droits ? Durant le mois des examens, il faut éviter de célébrer les occasions sociales, elles devraient être reportées par miséricorde aux étudiants et étudiantes. Les conflits conjugaux doivent être interrompus lors de ce mois, par pitié aux enfants, car c’est eux la première victime. L’enfant a le brevet ou le baccalauréat à passer, et les parents se disputent verbalement et dévient du droit chemin, c’est une énorme erreur. Même le fait de se déplacer d’une maison à une autre est interdit pendant cette période.

 Maintenant je m’adresse aux mères et je leur demande de se consacrer à leurs enfants. Souvent le jeune-homme se trouve seul à la maison, il s’endort et rate son examen. Il perd son année parce que sa mère est invitée ailleurs. Les femmes devraient se libérer complètement pour leurs enfants, le Prophète (paix et prière sur lui) a dit:

((N'entre pas au Paradis celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal))

 [Rapporté par Ahmed d’après Anas ibn Mâlik]

 Je parle de celui qui dit: « moi j’ai pas d’enfants qui passent des examens », oui mais tes voisins ont des enfants, tu es un être humain qui vit dans une société, si toi tu n’as pas d’enfants, tes voisins ont des enfants qui ont des examens à passer, alors il est de la courtoisie, du tact, de la moralité et de la foi, de faire en sorte que l’environnement de l’étudiant lui permette d’étudier.

Invocation de clôture:

 Ô Seigneur ! Guide-nous parmi ceux que Tu as guidés, accorde-nous le salut (ou la santé) parmi ceux auxquels Tu l’as accordé, prends-nous en charge parmi ceux que Tu as pris en charge, bénis ce que Tu nous as donnés, épargnez-nous le mal que Tu as décrété, car c’est Toi certes qui juge loyalement et on ne peut Te juger. Ne sera jamais humilié celui que Tu prends en charge, comme il ne sera jamais honoré celui que Tu as pris comme ennemi. Béni sois-Tu, ô Seigneur et sois exalté, louange à Toi pour ce que tu as décrété, nous Te demandons pardon et nous nous repentons à Toi. O Seigneur, dirige-nous vers les meilleures actions et le meilleur comportement car personne ne peut nous y guider à part Toi. O Seigneur corrige (c’est-à-dire rends-la bonne) pour nous notre religion qui est une protection pour nos affaires; et corrige pour nous notre vie ici-bas dans laquelle nous vivons ; et corrige pour nous notre vie dans l’autre monde dans laquelle je serai ressuscité ; fais que la vie soit une augmentation pour nous dans tout bien, et fais que la mort soit un repos pour nous de tout mal, ô Maitre, Seigneur de l’Univers. Seigneur, donne-nous ce qui est liauthor et préserve-nous ainsi de ce qui est illiauthor, enrichis-nous d'obéissance envers Toi et éloigne-nous de toute désobéissance, et enrichis-nous de Ta grâce afin que nous ne puissions avoir besoin que de Toi. O Seigneur, par Ta faveur et Ta grâce, place haut la parole de la vérité et de la religion, accorde Ton soutien à l’Islam, honore les Musulmans, et accorde leur le triomphe où qu’ils soient, dans les quatre coins du monde, ô Seigneur de l’Univers.   Seigneur, montre-nous Ta puissance vis-à-vis de Tes ennemis, Tu es Le plus Magnanime.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers