Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Louanges à Allah Le Seigneur de L'Univers, Bénédiction et Paix sur notre Maître Mohammad, Le Probe, L'Honnête; O Allah, fais-nous  sortir des ténèbres de l'ignorance et de l'illusion aux lumières de la connaissance et du savoir, de la fange des désirs vers les Paradis rapprochés. 

  Chers frères, nous voici avec la deuxième leçon, traitant l'éducation des enfants dans L'Islam. 

L'homme est la première créature créée pour un paradis ayant les dimensions des Cieux et de la terre :

  En vérité, l'homme est la créature ayant le rang le plus élevé, Nous devons savoir cette vérité.  Si tu réalises que tu es la créature de plus haut rang parmi toutes les créatures, si tu crois en Allah (ton créateur) et que tu réalises le motif de ton existence, tu deviens alors la créature de plus haut rang et tu surpasseras même les anges, nos ancêtres ont dit :

Crois-tu être un corps insignifiant  alors qu'en toi tu renfermes tout un univers. 

  Ils ont dit aussi : celui qui se connaît, connaît par conséquence Son Créateur. Très souvent l’être humain est distrait du motif de son existence, nos prédécesseurs ont dit : parmi les gens, il y-a celui qui sait, et qui est conscient de son savoir, celui-là est le savant que vous devez suivre, il y-a également celui qui sait mais qui ignore qu’il, celui-là est le distrait, il vous incombe d'attirer son attention, il y-a aussi celui qui n'a aucun savoir et qui en es conscient, celui-là est ignorant, alors instruisez-le, il y-a enfin celui qui ne sais rien, il est complétement égaré mais il n’en est pas conscient, celui-là est à redouter, c'est un vrai diable que vous devez éviter.
  Quand tu es conscient  que tu es la créature au premier rang et qu'Allah Exalté Soit-Il t'a prédisposé pour paradis ayant la largeur des Cieux et de la terre, tu te rendras compte que quoique le monde terrestre s'étende, il équivaut à un zéro par rapport à L'Au-Delà, qu'il ne vaut absolument rien, de toute façon Allah Exalté Soit-Il n'a pas voulu que ce monde terrestre soit une rétribution pour qui que ce soit, encore moins que la  privation de ce monde soit une punition pour quiconque.

Celui qui dirige ses intérêts vers L'Au-Delà au détriment de ce bas monde emprunte la Bonne Voie :

  Chers frères, en dirigeant ton intérêt du monde terrestre vers L'Au-Delà, tu fais le premier pas sur La Bonne Voie (qui assureras ton salut) dans l’au-delà.
  Écoutez-bien ce que je dis là, c’est très important : si tu n’inverse pas complétement tes principes et tes valeurs après que tu aies cru en l’au-delà et le jour du jugement, alors ta croyance (en l’au-delà) n’est pas vraie, car Allah Exalté Soit-Il t'a prédisposé  spontanément à ces principes.
  A propos toutes les fois que vous récitez dans Le Coran ''l'homme'' précédé de l'article défini, il s'agit de l'homme avant qu'il ne connaisse Son Créateur.

((19. Oui, l’homme a été créé instable [très inquiet] ; 20. quand le malheur le touche, il est abattu ; 21. et quand le bonheur le touche, il  est grand refuseur. 22. Sauf ceux qui pratiquent la Ṣalāt))

Sourate Al Ma'arej.

((car l’homme a été créé faible))

Sourate A'nissa'a.

(( car l’homme est très hâtif. ))

Sourate Al 'Issra'a.

  Donc si tu vois dans Le Coran, le terme ''L'homme'' avec un pronom défini, il est désigné ainsi avant de connaitre la Foi quand il prenait plaisir à  s’entourer  de choses matérielles, mais après sa croyance, il trouve sa satisfaction en donnant -le critère s'est inversé-avant, il se croyait malin d'abuser des efforts des autres, à présent, il se consacre à servir autrui, avant il appréciait l’argent, maintenant il ne lui attribue aucune valeur.
  J'insiste là-dessus, c’est très important : si tes principes ne sont pas inversés après la croyance en l’au-delà, alors sois sûr et persuadé que ta foi n’est pas complète et qu’elle nécessite une sérieuse révision.  

Celui qui croit au Jour de La Résurrection se rend compte que l'éducation des enfants est de loin le plus noble des actes :

  L'héroïsme consiste à  porter ton intérêt vers L'Au-Delà tu découvriras alors combien est importante l'éducation des enfants, Ta Foi te mènera à la conviction profonde en Allah et en ses Paroles Divines :

((21. Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs œuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu’il aura acquis. ))

Sourate A'TTour/21.

  Ta Foi te laissera voir combien est sublime ton acte éducatif, que ton fils est le prolongement de ta vie, que ton fils, sa descendance et tous leurs bons actes s’ajouteront à ton registre, et ça,  jusqu'au jour de La Résurrection : 

((21. Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs œuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu’il aura acquis. ))

  C’est ça l’héroïsme, c’est lorsque tu crois en L'Au-Delà,  lorsque tu œuvres pour L'Au-Delà, c’est dans l'intérêt que tu portes à L'Au-Delà, dans ta prise de conscience du motif de ta création,  dans les faits  que tu dois accomplir, afin de connaître Ton Seigneur, et de suivre scrupuleusement sa voie, c’est de faire du bien à ses créatures, afin que cette connaissance, cette bonne conduite et ces bonnes œuvres soient le prix du paradis, un paradis ayant la largeur des Cieux et de la terre :

((Ce qu'aucun œil n'a perçu, ce qu'aucune oreille n'a entendu, ce qu'aucune personne ne peut imaginer.))

D'après Al Boukhary et Mouslem.

Celui qui s'imagine que son fils est un fardeau qui pèse sur ses épaules le perd imperceptiblement :

  Franchement, sans ta croyance au Jour de La Résurrection, tu considères que ton fils est un lourd fardeau dont tu cherches à te débarrasser, tu le juges insupportable, il a besoin de soins, d'intérêt, d'apprentissage, de conseils, de patience, de persévérance, et de vigilance.
  Lors d'une randonnée avec des amis, si tu emmènes ton fils, il sera un fardeau pour toi, ou est-il passé ? Qu’a-t-il  fait ? Tu tentes de l’orienter ; tu penses que tu aurais mieux fait de le laisser à la maison; presque tous les parents agissent de la sorte, ont la sensation que leur fils est un fardeau, et le négligent. Une fois grand, les parents s'aperçoivent trop tard qu'ils l’ont perdu. l’ayant délaissé, celui-ci s’est dirigé vers de mauvaises fréquentations dont les parents n'en savent rien. Ces derniers lui apprennent de mauvaises habitudes, des actes de délinquance, des mots grossiers, des comportements illicites, soudain le père remarque que son fils est égaré, qu'il adopte des pensées incorrectes, une conduite indécente, et quand il entreprend de le redresser, il s'aperçoit qu'il est  déjà  trop tard.
  Je me rappellerai sans cesse le discours de l'un des sermonneurs qui s'était  spécialisé  dans la pédagogie : toutes les belles qualités  que tu aimes apprendre à ton fils telles la discipline, la probité, la netteté, la bonne tenue des vêtements et des affaires, doivent lui être inculquées de la première année jusqu'à l'âge de  sept ans, après cela, c'est fini !
  La plupart des parents dans leur jeunesse ont des préoccupations qui les détournent de leurs enfants, même s'ils sont probes, ils ne se rendent pas compte de cette fâcheuse réalité  . 

Celui qui s'applique dans l'éducation de son enfant, Allah Exalté Soit-Il le rétribue ici-bas avant L'Au-Delà et fait de lui la prunelle de ses yeux : 

  Croyez-moi chers frères, le fils probe comble le cœur de son père de joie, de satisfaction, de plaisir indescriptibles. Même plus, à cause de l’importance de l’éducation des enfants, Allah Exalté Soit-Il t'en rétribue généreusement dans le monde terrestre avant L'Au-Delà. Quelle est ta récompense En ce bas monde ? Et bien que tes enfants soient un sujet de satisfaction et de quiétude pour toi (quand tu les regardes, tu es comblé et heureux de ce qu’ils sont devenus) tellement ton bel acte pèse pour Allah Exalté Soit-Il :

((74. et qui disent : «Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux»(1).))

Sourate Al Fourqan/

  Comme préambule très précis : tu ne te rends compte de la valeur de ton acte  éducatif  qu'après avoir cru au Jour de La Résurrection, qu'après avoir vu en ton fils  le prolongement de ton œuvre : l’être humain agit instinctivement pour l'amour de son existence, pour l’amour de sa sécurité, pour l’amour de sa perfection, pour l’amour de son immortalité ; la sécurité de ton existence dépend de ton obéissance à Allah Exalté Soit-Il, tu n'as jamais menti, tu n'as jamais trahi, tu as eu pitié d’autrui et tu n'as jamais oppressé qui que ce soit, tu as donné à chacun son dû. En obéissant à ton créateur, tu vis en paix, mais en accomplissant de bonnes œuvres, tu vivras heureux.

((Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions))

Sourate Al Kahf/110.

  Pour ta continuité, elle se réalise à travers l'éducation de tes enfants.
  Par Allah je garderai toujours en souvenir un des sermonneurs des Omayyades, défunt vingt ans auparavant, le troisième jour après sa mort, son fils s'est levé et a prononcé un sermon à la fin duquel j’ai eu les larmes aux yeux et je me suis dit :
  Ce sermonneur n'est pas mort, son fils est sa continuité.

La continuité de l'existence humaine revient à notre Foi au Jour de La Résurrection et à l'éducation islamique de nos enfants :

  Dans ton for intérieur, il te plaît de vivre longtemps, c'est normal c’est la nature humaine, pourtant ce qui augmente ta béatitude c'est le fait de connaître Ton Créateur et d'avoir la confirmation qu'en Lui obéissant, ton destin sera le paradis éternel, ce besoin est satisfait chez toi à partir de Ta Foi au Jour de La Résurrection.
  Ce besoin de permanence découle de l'éducation dont tu entoures tes enfants, quand Allah Exalté Soit-Il décide de te ravir ton existence, tes enfants probes, croyants, et bons se hâtent d'accomplir pour ta mémoire des œuvres de bienfaisance, et leur entourage demandera la miséricorde d’Allah pour toi qui les a si bien éduqués, comme tu le vois, ta  perpétuité est garantie d'abord par ta croyance dans L'Au-Delà, ensuite par l'éducation probe que tu donnes à tes enfants.

Le plus malheureux des hommes est celui dont le fils n’est pas comme il le souhaite :

  On ne peut connaître la vraie valeur de l'éducation des enfants qu'après avoir cru en L'Au-Delà, et qu'après avoir compris que ses bonnes œuvres, ses aumônes, ses dévotions et celles de sa progéniture s'ajoutent à ton registre.
  Une fois, j'assistais à une conférence en Amérique lorsqu'un sermonneur s'est levé et a dit : si tu n'es pas  sûr que ton arrière-petit-fils sera musulman dans ce  pays, il est  inutile d'y rester plus longtemps ! Ces paroles m'ont plu à tel point que je les répétées assidûment. Un congrès de médecins a eu lieu à Damas, la plupart de l'assistance venait de l'étranger, il y-avait environ une centaine de médecins de Detroit qui étaient venus pour y assister. Un des médecins qui était syrien et vivait en Amérique m'a invité à la célébration des fiançailles de sa fille, les invités venaient presque tous des U.S.A., j'ai sauté sur l'occasion pour répéter ces paroles et à ma grande surprise, quelqu'un s'est avancé vers moi les yeux larmoyants et quand je l'ai interrogé, il m'a répondu : n'as-tu pas dit aux musulmans  de quitter le pays étranger où ils résident s'ils n'ont pas la garantie que leur arrière-petit-fils sera musulman ? Hélas ! Mon propre fils n'est pas musulman !
  C’est pourquoi Je ne me lassais jamais de leur dire là-bas (aux USA) pendant le gouvernement de Clinton : S'il t'est donné un poste important comme celui de Clinton, une fortune énorme comme celle d'Onassis, un savoir éminent comme celui d'Einstein et que ton fils demeure très loin de ce que tu souhaites pour lui, tu es alors le plus malheureux des hommes. Prenez  mes paroles en considération, je vous jure par Allah que tout ce que je vous dit est sincère : combien même tu occupes un poste très important, même si ta fortune, est énorme, si ton fils n'est pas selon tes souhaits, tu seras le plus malheureux des hommes. Ne proteste pas en argumentant que tu n'es pas disponible, cette excuse n'est guère valable pour Allah Exalté Soit-Il, Si tu ne peux pas garantir que ton arrière-petit-fils sera musulman ou si ton fils n’est pas comme tu le souhaites, tu seras le plus malheureux des hommes.
  Par conséquent, la croyance au Jour de La Résurrection te permet de comprendre la valeur de l'éducation des enfants, ce fils, son mariage, ses enfants probes, ses petits-enfants probes seront autant de bonnes œuvres qui seront ajoutées dans ton registre le jour de la résurrection.

La première réussite et la plus durable dans la vie de l'homme est celle de la connaissance d’Allah son Créateur :

  Chers frères, je vais vous révéler cette vérité que j'ai tant citée dans mes sessions et que tout mon être a fort bien assimilée : il ne peut y avoir de réussite partielle,  la réussite partielle n’existe pas, une réussite ne peut être appelée ainsi que lorsqu’elle est totale.
  Celui qui a été doué pour gagner de l’argent en délaissant l'éducation de ses enfants qui se sont égarés de La Méthodologie Divine, ou celui qui  est parti très loin pour ramener une fortune exubérante au détriment de l'éducation de ses enfants n'ont jamais connu la réussite qui doit tout englober dans la vie de l'homme.
  Pour toi il existe quatre réussites à des étapes cruciales de ta vie : la première, la plus grande, la plus sublime, la principale et la plus durable, c'est celle de ta prise de conscience de l’existence du Seigneur de l'univers.

((O fils d'Adam, invoque-moi, tu Me trouveras, si tu Me trouves, tu disposeras de tout, si tu Me manques, tu perdras tout, vraiment je suis plus cher pour toi que toute autre chose.)) 

D’après la tradition.

  Par rapport à la femme, parfois, son premier et son ultime réussite consiste à trouver un époux pieux et  probe, pour elle le mariage satisfait  toutes les étapes de sa vie, alors que pour l'homme, il ne constitue qu' une partie de son existence à côté  de son travail, et de ses études, pourtant pour lui aussi la réussite primordiale qui est à l’origine de toutes les réussites  est la connaissance d'Allah Exalté Soit-Il.
  Imagine  une maison équipée d’un frigo, d’un réfrigérateur, d’une machine à laver, d’un climatiseur, d’un ventilateur, tous les appareils électroménagers sont là, mais il n’y-a pas d’électricité, ils ne sont d'aucune utilité.
  C’est comme si la connaissance d’Allah était le chiffre un (1), le mariage est un premier zéro placé à sa droite : la connaissance d’Allah plus le mariage égalent dix (10), avec les enfants ça égale cent (100), avec la réussite professionnelle ça égale mille (1000). Si tu effaces le chiffre un (1) tous ces nombres deviennent des zéros. Donc, notre vie avec tout ce qu'elle implique : mariage, enfants, succès…. est nulle sans la connaissance d'Allah Exalté Soit-Il, d’où Le Verset Précis :

((103. Dis : «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres ? 104. Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien.))

Sourate AlKahf.

Les classes en ce bas-monde innombrables, cependant elles ne sont que deux pour Allah Exalté Soit-Il :

  Le premier point important est ta croyance au Jour de La Résurrection, car :

((-74. Or, ceux qui ne croient pas à l’au-delà sont bien écartés de ce chemin.))

Sourate Al'Mou'Minoun.

  Je vais vous révéler un exemple  éloquent: voyez-vous les gens, pas seulement dans notre pays ou dans le monde arabe, plutôt dans le monde musulman, plutôt dans les cinq continents, prenez par exemple six mille millions de personnes, quelles sont leurs classes en ce bas-monde ? Il y-a les pays du nord et les pays du sud. Les pays du Nord contiennent 20% de la population mondiale et disposent de 80% des richesses terrestres, tandis que les pays du Sud comptent 80% de la population et disposent de 20% des richesses terrestres. Ces populations appartiennent à la race blanche, à la race africaine, à la race jaune, dont Les Ariens, Les Sémites, les aisés, les démunis, les puissants, les faibles, les exploitants, les  exploités…toutes ces classes ne valent rien pour Allah Exalté Soit-Il, pour Lui, il n'y-a que deux classes.

1- Celui (l’être humain) qui a connu Allah Exalté Soit-Il, s'est soumis

à ses commandements et en a été heureux ici-bas et dans L'Au-Delà.

  -La première classe : Celui (l’être humain) qui a connu Allah Exalté Soit-Il s’est soumis à ses commandements, s'est  bien comporté envers ses créatures, il a assuré son salut et est parvenu à être heureux  en ce bas-monde et dans l’au-delà.

2- L'homme qui a négligé de penser à Son Créateur,

a désobéit à ses commandements et s'est rendu malheureux :

  Celui (l’être humain) qui a négligé d'invoquer Allah Exalté Soit-Il, a désobéit à ses commandements, s'est mal conduit envers ses créatures, a récolté sa perdition ici-bas et dans L'Au-Delà.

L'humanité entière se trouve dans deux catégories : soit avec les puissants, soit avec les Prophètes :

  Tu ne trouveras pas de troisième catégorie dans Le Coran, écoute-bien ces versets :

((5. Celui qui donne et craint (Allah) 6. et déclare véridique la plus belle récompense))

Sourate AL'Layl.

  Par une grande sagesse, l'ordre est inversé :

(( et déclare véridique la plus belle récompense))

  C’est-à-dire le paradis.

((26. A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense)))

Sourate Younes/26.

  Le paradis signifie qu'il a compris qu'il a été créé pour le paradis, en se basant sur cette croyance fondamentale : il a craint de désobéir à Allah Exalté Soit-Il, il s'est rendu probe, il a bâti son existence sur le don et la générosité ; trois « mots », il a cru avec conviction qu'il a été créé pour le paradis, il s'est gardé de désobéir à Allah Exalté Soit-Il, il a bâti son existence sur une base solide : les bonnes œuvres qu'il faisait pour l'amour d'Allah Exalté Soit-Il.
  La deuxième catégorie :

((8. Et quant à celui qui est avare,))

Sourate Al'Layl/8.

  Il a fondé sa vie sur la cupidité, il s'est abstenu d'obéir à Allah Exalté Soit-Il, il a renié le paradis, il a désobéi à Allah Exalté Soit-Il et a raté sa vie terrestre et celle de L'Au-Delà. Donc deux catégories : celui qui a cru qu'Allah l’a créé pour le paradis, qui s’est soumis à sa volonté et qui a bâti sa vie sur le don et la générosité et celui qui au contraire a mécru, a désobéi et a fondé sa vie sur la cupidité. 
  C’est pourquoi, L'humanité toute entière a le choix entre deux partis : celui des tyrans, ou celui des Prophètes. Les prophètes ont gagné les cœurs, les tyrans ont détenu les sorts. Les prophètes ont tout donné sans contrepartie, les tyrans ont tout pris sans contrepartie. Les prophètes ont vécu pour servir les gens, les tyrans ont vécu pour se faire servir.    

Celui qui ne croit qu’en ce bas-monde n'a même pas besoin d'enfants :

  Chers frères, on ne peut concevoir la valeur de l'éducation des enfants dans l’islam, ni son rang éminent, ni ses dons généreux, que si on croit fermement au Jour de La Résurrection. Par contre, si on ne croit qu’en ce bas-monde, croyez-le et je n’exagère pas, vous n’avez même pas besoin d’enfants. J'ai un parent qui réside en Amérique, son frère lui a rendu visite.  A moment donnée, il est allé chez un de ses voisins américains. Au cours de la conversation, il lui demanderai combien d’enfants il avait ; car il avait vu dans sa maison des vêtements de bébé suspendus pour sécher, Il a répondu qu'il n'en avait pas, que ces vêtements appartenaient à son chien ! 
  Lorsque l'homme a renie l’Existence Divine, il n’a aucune raison d’avoir des enfants. Pour lui, c’est un lourd fardeau. Dans le monde occidental, on trouve des cas choquants : une mère a abandonné ses jeunes enfants seuls à la maison jusqu'à leur mort! Pour celui qui ne crois qu’en ce bas-monde, Les enfants sont un fardeau encombrant, il n’a aucune raison d’en avoir !
  Par contre, parmi les exigences de la Foi dans L'Au-Delà, c’est que ce fils, c’est lui qui assurera ta continuité dans la vie, c’est par lui que tu pourras être heureux en ce bas-monde et dans l’au-delà. 
  Un compagnon avait un fils adorable dont il ne se séparait jamais, quand il prenait place parmi les compagnons Du Messager, il le tenait sur ses épaules. Une fois Le Messager d'Allah, affable, l'a badiné : Tu l'aimes ?-Qu'Allah T'aime autant que je l'aime ! Quelques jours plus tard, ne le voyant pas, Le Messager d'Allah Salla Allah Alayhi Wassallam s'informe à son sujet et apprend la mort de son enfant, il le fait venir, lui présente ses condoléances, et lui demande : -O toi, tu aimerais te réjouir de sa présence à tes côtés le reste de tes jours ? Qu'il te suive comme ton ombre ? Un fils plein d'égards, serviable, obéissant, aimable, qui ne te quitte pas d'une semelle ?

Celui qui est probe et qui perd un enfant vertueux, ce dernier le précède au paradis et lui en ouvre les portes. 

  Un de mes confrères vivant en France m'a relaté avoir eu, dans un centre islamique, la visite étrange d'une femme française et de sa fille. La mère demanda à un responsable : « Pouvez-vous la convaincre de se convertir à L'Islam ? »—« Qu'en est-il de vous ? » Lui demandèrent-ils. –« Non, je refuse de me convertir (a-t-elle dit), je suis là pour ma fille ». -«comme c’est étrange ! Pour quelle raison voulez-vous qu'elle se convertisse ? » Lui a-t-on répondu-Elle répondit alors qu’elles avaient des voisins musulmans dont les filles  prenaient soin de leur mère et qu’elle avait vu de ses propres yeux combien elles l’entouraient d’attention et d’amour, tellement qu’elle a souhaité que sa propre fille se conduise avec elle de la même manière !
  Le  Prophète l'a interrogé : « Aimerais-tu te réjouir de sa présence ta vie durant, ou préférerais-tu qu'il te devance au paradis ? Qu’il t’y fasse entrer par n’importe quelle porte que tu aimerais » -Il répondit : « plutôt La deuxième proposition ! » -Le prophète le rassura alors : « Elle est à toi ! »
  Celui qui est probe et qui perd un enfant vertueux, ce dernier le précède au paradis et lui en ouvre les portes. 

A la lumière de la croyance du père en l’au-delà, un fils devient la meilleure raison de son bonheur.

  Partant de la croyance en l’au-delà, le fils constitue un trésor très précieux pour son père ; il représente pour lui une raison d’un bonheur éternel. A la lumière de ta croyance en l’au-delà cher père , ton fils peut collecter pour toi, la plus grande et la meilleure des bonnes œuvres, toutes ses bonnes œuvres seront également les tiennes et seront inscrites pour toi aussi bien que pour lui, ses aumônes et tout le bien qu’il fait. Car c’est toi qui l’a éduqué.
Même les jurisconsultes de l’école hanafite ont un avis assez étonnant sur le pèlerinage pour un tiers : Ce pèlerinage (Hadj) ne peut être récompensé à juste titre que si le bénéficiaire l’a demandé dans son testament. 

((39. et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts;))

Sourate A'Najem.

  S’il ne l’écrit pas dans son testament, ça veut dire qu’il n’a pas œuvré pour ce pèlerinage. Le testament est donc exigé, excepté pour celui dont le fils fait le pèlerinage a sa place (après sa mort), celui-là n’a pas besoin de le spécifier dans un testament. car c’est ce père qui l'a élevé d'une façon parfaite, sinon il n'aurait pas fait ce culte pour lui, le fils probe   atteint donc un rang éminent. Bien sûr tout ça devient possible pour le père par  sa foi en L'Au-Delà.  Mais si sa croyance se limitait au monde terrestre, il aurait mieux fait d'élever des chiens! Regardez la différence ! Entre Éduquer ton fils selon les critères de L'Islam, afin qu'il soit une continuité pour toi, qu’il préserve ton nom, qu’il suscite des invocations de la miséricorde d'Allah pour ta mémoire, qu’il se marie, ait des enfants probes qui lui donnent des petits-enfants probes, tout cela sera inscrit dans ton registre.
  Par Allah Exalté Soit-Il, un des Ulémas Du Coran m'a dit qu'il avait eu trente-huit petits-fils dont treize étaient médecins et treize autres avaient appris Le Coran : ça, c'est un véritable mariage fructueux  fondé sur des bases solides.
  Alors ou bien tu choisis de donner une éducation islamique à tes enfants visant La Satisfaction d'Allah Exalté Soit-Il et L'Au-Delà, ou bien tu choisis l'égarement et l'éloignement de la croyance en Allah Exalté Soit-Il et en L'Au-Delà, ce qui t'accable et te trouble.

Le vrai succès ne peut être que total, il n’est pas partiel, son point de départ est :

  Chers frères, en ce qui concerne l’éducation : il y a l’éducation de la foi, l'éducation morale, l'éducation psychologique, l'éducation sociale, l'éducation physique, l'éducation scientifique, et l'éducation sexuelle.

1-Connaître Allah Exalté Soit-Il :

  Comme je viens de le dire : Le vrai succès ne peut être que total, il n’est pas partiel, son point de départ est : la connaissance de Ton Seigneur.

2-Etre en très bon termes avec ta famille : la petite et la grande.

   Le deuxième point important c’est d’être en très bons termes avec ta femme, tes enfants, et avec le cercle social qui s'élargit autour de toi pour comprendre tes frères et sœurs, tes tantes paternelles et maternelles. Bref, tu dois être en bons termes avec ta petite et ta grande famille, c’est le second point important.

3-Que tu sois scrupuleux et appliqué dans ton travail :

  Ce point concerne ton travail, il t'incombe de le contrôler, de t’y appliquer, de le développer, afin qu'il soit rentable.

4-Que tu prennes soin de ta santé :

  Le premier rapport que tu dois entretenir soigneusement est celui que tu as avec Ton Créateur.

((Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous))

Sourate Al Anfal/1.

((entre vous))

  Ce passage du verset admet plusieurs sens (qui se résument à soigner ta relation avec autrui) : ton rapport avec Allah Exalté Soit-Il, c'est le premier sens,

« entre vous »

  Tes rapports avec ton entourage, c'est le deuxième sens,

« entre vous »

  Enfin les rapports sociaux entre les personnes. Le premier rapport s'établit entre Allah Exalté Soit-Il et toi, ensuite tes rapports avec ta famille intime : ta femme, tes enfants ; puis le cercle s'étend à tes oncles et  tes tantes, c'est le deuxième rapport, tes rapports avec ton entourage, tes amis, tes collègues, c'est le troisième rapport et enfin tes rapports avec ton organisme, c'est le quatrième et dernier rapport.

Personne ne réussira l'éducation de son enfant si elle n'est pas totale :

  Ton fils peut réussir un examen public mais il n'accomplit pas La prière (Salât) : tu as donc échoué dans son éducation. Il se peut qu’il soit un élève très intelligent et très brillant, mais il n’a aucune morale : tu n'as pas réussi son éducation. Il se peut qu’il ait un comportement vertueux, mais ses résultats scolaires sont nuls : tu as échoué dans son éducation. Il se peut qu’il soit pieux, et brillant dans ses études mais il a une tenue négligée, et une santé détériorée : tu n'as pas réussi dans son éducation.
  Comme tu es toi-même soucieux de réussir dans tous les domaines principaux de ton existence, il faut que ton éducation pour ton fils soit intégrale.

Il incombe à toute personne d'élever son fils d'une façon impeccable qui recouvre tous les domaines :

  Parmi les grands titres que nous allons exposer dès la prochaine leçon ce sera l'éducation pieuse :

((Il suffit comme crime impardonnable au serviteur de négliger celui qu'il entretient.))

D'après Mouslem et Abou David. 

  Le père fournit à son fils des moyens de subsistance, des vêtements, il prend soin de sa santé, de ses études, mais il néglige de prêter attention à Sa Foi, ou de l'exhorter à faire de bonnes œuvres, ou à accomplir les cultes de L'Islam ; il a tout à fait tort en cela, il est fautif.

((Il suffit comme crime impardonnable au serviteur de négliger celui qu'il entretient.)) 

D'après Mouslem et Abou David.  

  Le Prophète le décrit comme quelqu’un qui nourrit bien son enfant, l’habille, prend soin de sa santé mais qui ne prête pas attention à sa prière, à sa croyance religieuse, Il pourrait avoir un ami athée qui l’entrainerait si loin qu’il pourrait renier toute la religion ! Je vous jure par Allah le seul et l’unique que parfois je reçois, un père au cœur brisé, qui se plaint que son fils n’est plus du tout croyant. Plus encore, un autre père est venu me dire que son fils a renié sa religion et en a embrassé une autre, et qu'il allait en mourir !

((Il suffit comme crime impardonnable au serviteur de négliger celui qu'il entretient)) 

D'après Mouslem et Abou David.

  Réfléchis, si tu veux élever ton enfant pour lui donner une éducation de foi en premier lieu. Apprenez à vos enfants la politesse et la courtoisie, éduquez-les car ils sont nés à une époque différente de la vôtre, inculquez-leur l’amour de votre prophète. 
  Vous connaissez sans doute le réservoir d'eau de la voiture ? C’est un récipient qui a une ouverture au-dessus, et un robinet au-dessous. Ce que tu remplis par le dessus, tu le récupères en dessous par le robinet.
  Si l’écran est son seul moyen d’informations, à chaque mouvement il cite le nom d’un acteur, ou d'un footballeur, qu'en est-il des noms des compagnons du prophète ? il n’en a pas été nourri, sa foi n’en a pas été nourrie. Conséquence : il se préoccupes de personnes futiles. Si tu n’alimentes pas ce récipient convenablement en lui assurant une éducation islamique  qui implique la récitation Du Coran, la connaissance des compagnons du prophète d'Allah (Salla Allah Alayhi Wassallam), ses adeptes, alors sa seule « nourriture » sera le football et d’autres futilités. On est donc face à un problème infiniment grave, il faut absolument s'occuper de son éducation religieuse et nourrir sa foi des préceptes de l’Islam, c’est la première chose à faire.

Il incombe à toute personne d'élever son enfant d'une façon complète qui couvre tous les domaines :

  L'éducation morale veut dire que nous devons avoir de la probité, de l'honnêteté, de la politesse, de la modestie, de la pudeur ;

(( Ne le devance pas dans sa  démarche, ne prends pas place avant lui, ne le désigne pas par son prénom, ne lui provoque pas des injures.))

D'après Aicha la mère des croyants

  Ne commets pas de mauvais actes pour pousser les gens à injurier ton père.  Médite donc sur la courtoisie prophétique :

((Ne le devance pas dans sa démarche, ne prends pas place avant lui, ne le désigne pas par son prénom, ne lui provoque pas des injures.))

  Il y-a l'éducation pieuse, l'éducation morale, l'éducation psychologique : la patience, le contrôle de soi, la sagesse, la clémence, la circonspection, la vérification tous relèvent de l'éducation psychologique. 
  L'éducation sociale te pousse à saluer, à respecter, à t'excuser, à  être modeste et solidaire, telle est l'éducation sociale.
  L'éducation physique : organise tes repas, pratique des exercices physiques qui fortifient ton organisme.
  L'éducation scientifique : l'acquisition, les études, la réussite dans ta spécialité.
  L'éducation sexuelle : parfois, un père est embarrassé si son fils lui demande comment il est  venu au monde, il y-a des réponses précises, fort subtiles que tu peux lui donner sans gêne, il a le droit de te poser cette question, ne le repousse pas, ne le réprimande pas, ne le bats pas, ton réflexe violent le fais adhérer davantage à cette idée qui deviendra récurrente pour lui.
  Il y-a donc plusieurs sortes d'éducations : l’éducation sexuelle, l’éducation scientifique, l’éducation physique, l’éducation sociale, l’éducation psychologique, l’éducation morale, et l’éducation pieuse.
  Ces sujets seront traités dans les leçons à venir.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers