Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Qu’entend-on par l’âme humaine ?

  Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers, que la Miséricorde et la Paix soient accordées à notre maître Mohammad, le fidèle à ses promesses et l’honnête. 

  L’être humain est à l’origine, une âme laquelle constitue sa propre essence. C’est elle qui est chargée des obligations ; c’est elle qui subit les épreuves ; c’est elle qui se plie aux ordres ou les transgresse. 
  C’est elle qui réalise le succès ou se précipite au fond du gouffre. 
  C’est elle qui prend en affection ou fait preuve d’animosité.
  Le cœur représente le socle de cette âme et son centre ; l’être humain est donc une âme, une essence qui ne peut mourir.

 ((Toute âme goûtera la mort.))

AL’IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN) : 185

  « Goûter la mort » est totalement différent de « mourir » ; l’âme humaine goûte la mort mais ne meurt pas. 
  L’âme humaine, c’est ton essence.

((« Ô toi, âme apaisée, …))

AL-FADJR (L’AUBE) : 27

((Il connaît bien le contenu des poitrines.))

AL-MULK (LA ROYAUTÉ) : 13

  De ce fait, l’âme est l’essence qui anime l’être humain, elle se distingue par son immortalité, elle est chargée de remplir les obligations ; elle aura des comptes à rendre ; elle sera récompensée en bien ou en mal ; elle sera vouée au bonheur ou condamnée au malheur.
  L’âme est l’être humain lui-même, c’est elle qui l’anime. Le corps est l’enveloppe qui protège cette âme alors que l’âme en est la force motrice.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers