Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Louange à Allah, Seigneur de l'Univers, et que la Bénédiction et la paix d’Allah soient accordées à notre maître Mohammad, le véridique, le probe. Ô Allah, nous ne parvenons à aucune science à part celle que Tu nous apprends, Tu es L’Omniscient, le Sage. Ô Allah, apprends-nous ce qui nous sera utile, fais-nous profiter de ce que Tu nous as appris et fais accroitre notre science. Fais-nous voir le vrai tel qu'il est et aide-nous à le suivre, fais-nous voir le faux tel qu'il est et aide-nous à l'éviter, place-nous parmi ceux qui suivent le meilleur de ce qu'ils entendent, fais-nous compter par Ta Miséricorde dans le rang de Tes Serviteurs vertueux.

Définition de La Hidjra (émigration) :

  A l’occasion de la célébration de la Hidjra (émigration) du Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) ou du jour de l’an Hidjri (de l’Hégire) j’aimerais bien vous expliquer ces versets de sourate Al-Anfâl (Les Butins) ; Allah, exalté soit-Il, dit au premier verset :

(Et s’ils veulent te trahir..., c’est qu’ils ont déjà trahi Allah [par la mécréance] ; mais Il a donné prise sur eux [le jour de Badr]. Et Allah est Omniscient et Sage. * Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent. Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez.) 

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 71- 72)

  Au troisième verset Allah, exalté soit-Il, dit : 

(Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) :73)

La Hidjra qui est une des nécessités de la foi, a un sens large et un sens strict :

  La Hidjra qui est une des nécessités de la foi, a un sens large et un sens strict. Au sens strict ou propre elle désigne le déplacement du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) de la Mecque vers Médine, alors qu’au sens large elle signifie que l’être délaisse ce qu’Allah, exalté soit-Il, a interdit. 
  Le Messager d’Allah dit dans un hadith Qudussy : 

« L’adoration en temps d’émeutes est une émigration vers moi . »

  Soit dit, en un temps où le véridique est démenti et le menteur cru sur parole, où l’honnête est accusé de traitrise et le traître est considéré d’honorable, où la vertu est désavouée et le vice reconnu comme un bienfait, voire, où le vice est recommandé et la vertu réprimée. En un temps pareil, l’adoration d’Allah dans ce chaos sera comme une Hidjra vers moi, comme cela est dit dans le hadith Qudussy. 
  En vérité la Hidjra est une attitude pratique alors que la foi est une croyance théorique qui ne vaut rien si elle n’est pas appuyée par la Hidjra :

(Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 72)

  Vous êtes chargé d’émigrer du vice vers la vertu, de la désobéissance vers l’obéissance, de la fréquentation des dépravés vers la fréquentation des gens de foi, des bars vers les mosquées et des gens de ce bas monde vers ceux de celui de l’au-delà, de ce qui vous éloigne d’Allah vers ce qui vous rapproche de Lui, exalté soit-Il. C’est là le sens large de la Hidjra qui est une obligation qu’il incombe à tout Musulman vivant dans un pays qui ressemble à la Mecque au jour de la Hidjra alors qu’il y a une ville qui ressemble à Médine en ce même jour, de s’y soumettre.   La Hidjra est sensée durer jusqu’au Jour de la Résurrection. Cependant après la conquête de la Mecque, la Hidjra vers Médine s’est arrêtée car la Mecque est devenue musulmane. D’un autre côté, la Hidjra la plus dangereuse est celle accomplie vers Satan.
  D’après Djaryr ibn ‘Abd Allah :

(Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a envoyé une expédition à destination de Khath‘am ; à l’arrivée de la troupe certains d’entre eux cherchèrent à s’en prémunir en se prosternant mais ils furent les premiers tués. Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) en fut averti et ordonna de leur donner la moitié du talion en disant : « Je me désiste de tout Musulman qui vit parmi les polythéistes. » Ils demandèrent : « Pourquoi, ô Messager d’Allah ?» ---« Ils ne doivent pas voir leurs feux réciproques. » leur répondit-il.)

(Al-Tirmidhi)

La coopération de l’Occident pour éteindre la lumière d’Allah et dérober les richesses des Musulmans :

  D’après ‘Abd Allah, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit :

(Toute personne sera ressuscitée avec celle qu’elle aime)

(Al- Boukhari)

  Quant à ces deux versets :

(S'ils veulent te trahir…  c’est qu'ils ont déjà trahi Allah par la mécréance] ; mais Il a donné prise sur eux [le jour de Badr]. Et Allah est Omniscient et Sage. * Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent. Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez.)  

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 71- 72)

  Ceux qui ont hébergé les Musulmans et fait triompher la religion d’Allah, exalté soit-Il :

(… ceux-là sont alliés les uns des autres)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 72)

  Mais faites attention à ce verset :

(Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 73)

  Ceux-là s’entraident, se soutiennent, font preuve d’engagement solidaire et planifient pour repousser la vérité, éteindre la lumière divine et ravir les biens des Musulmans.

(Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 73)

Le verset suivant offre au croyant deux choix :

  Allah, exalté soit-Il, dit :

(Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 73)

  Que désigne le pronom personnel ‘en’ ? Il signifie que si vous ne croyez pas, vous n’émigrez pas, vous ne luttez pas avec vos biens et votre personne, vous ne vous entraidez pas, et ne faites pas triompher la religion d’Allah, à ce moment-là, l’émeute règnera sur terre et une grande corruption y sera fixée. Les exégètes ont dit : « Ce pronom (en) se rapporte au contenu du verset précédent. Nous nous trouvons donc devant un choix difficile. Ou bien nous nous entraidons, nous émigrons, nous faisons triompher autrui, nous le soutenons ou bien l’émeute et la corruption séviront sur terre, sans épargner personne ni rien laisser. Nous vivons de sérieux troubles en ces temps-ci.
  D’après Abou Sa‘îd al-Khoudry (qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit : 

(Il est imminent le temps où la meilleure fortune pour un Musulman serait de posséder un troupeau de moutons, de le mener paître sur les cimes des montagnes et dans les lieux arrosés par la pluie pour sauvegarder sa religion contre les émeutes.)

(Al-Boukhari)

  D’après Abou Houraïra (qu’Allah soit satisfait de lui) : le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) s’est rendu un certain jour au cimetière dit :

« Que la paix soit sur vous, ô Croyants de cette demeure. Nous autres, si Allah veut, allons bientôt vous rejoindre. J’aurais bien aimé voir nos frères ». Ils lui demandèrent alors : « Ne sommes-nous pas tes frères, ô Messager d’Allah ? »
- « Vous êtes plutôt mes compagnons, leur répondit-il, mes frères sont ceux qui ne sont pas encore venus dans ce monde et je les devancerai au Bassin. »
- « Comment, ô Messager d’Allah, reconnaîtras-tu (au Jour de la Résurrection) ceux de ta Communauté qui ne sont pas encore venus dans ce monde ? » lui demandèrent-ils.
- « Pensez-vous qu'un homme possédant des chevaux ayant des taches blanches aux fronts et aux pieds, ne puisse pas les reconnaître s'ils sont parmi des chevaux noirs? »
- « Certes oui, ô Messager d’Allah. » lui répondirent-ils.
- « Ainsi, mes frères viendront le Jour de la Résurrection avec des marques blanches aux fronts, aux mains et aux pieds à cause des ablutions et je les devancerai au Bassin. »

(Al-Nassâ’i)

  Avec ce verset nous nous trouvons devant deux choix, être ou ne pas être. Pour exister, nous devrons avoir foi, émigrer au sens large du terme avec notre argent, notre propre personne, héberger, nous entraider, nous soutenir et nous appuyer les uns les autres. Si nous ne nous entraidons et nous ne faisons pas preuve de solidarité, les épreuves séviront sur terre, et la corruption gagnera du terrain. 

La désunion et les différends entre les croyants est de l’incroyance :

  Observez bien ce pronom ‘en’ qui se trouve dans ce verset il signifie que les autres planifient, veillent, complotent, s’entraident, et se soutiennent pour éteindre la lumière d’Allah, étouffer la vérité et faire triompher le faux. 

Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 73)

  Allah, exalté soit-Il, soulage les croyants en leur disant :

(Ne faiblissez pas dans la poursuite du peuple [ennemi]. Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d’Allah ce qu’il n’espère pas. Allah est Omniscient et Sage.) 

(Al-Nissâ’ (Les Femmes) : 104)

  La question se concentre sur le fait d’exister ou de ne pas exister, de faire partie de l’islam ou non. Nous existerons si nous nous entraidons, si nous oublions nos différends, si nous faisons prédominer les intérêts des Musulmans sur les nôtres personnels, si nous nous enquérons les uns des autres, si nous nous épaulons, si nous nous portons conseil, si nous promouvons la vertu et réprimons le vice et si nous faisons prévaloir l’islam. Mais si nos intérêts personnels prennent le dessus sur ceux des Musulmans et si nous désirons nous imposer serait-ce aux dépends de leurs buts communs, dans ce cas-là, nous ne mériterons pas d’exister. Allah, exalté soit-Il, permet à l’incroyance de persévérer si les incroyants se soutiennent et permet à la foi de disparaître si les croyants se font concurrence, sachez mes frères que la concurrence est synonyme de l’incroyance. Au temps du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) un homme des gens du Livre a rappelé à un jeune homme un poème écrit durant le temps de la Djâhiliya qui portait atteinte à la tribu de al-Khazradj. Le jeune homme a repoussé cet homme et a lancé le poème aux Khazradj pour les provoquer, ceux-là le furent effectivement et une émeute dévastatrice était sur le point d’éclater entre al-Aws et al-Khazradj. Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam sortit de chez lui alors qu’une une grande colère l’avait envahi et dit : « Vous agissez ainsi alors que je suis toujours parmi vous ? » Allah, exalté soit-Il, fit alors révéler ce verset :

(Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous sont récités, et qu'au milieu de vous se tient Son messager ? Quiconque s'attache fortement à Allah, est certes guidé vers un droit chemin. )

 (Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 101)

  Allah a qualifié ce différend entre les musulmans d’un signe d’incroyance, Allah exalté soit-Il, dit :

(Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous sont récités, et qu'au milieu de vous se tient Son messager ? Quiconque s'attache fortement à Allah, est certes guidé vers un droit chemin. )

 (Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 101)

Réalisation de l’émigration dans son sens large :

  Au jour de l’émigration, nous devons avoir foi, agir d’une façon pratique et émigrer au sens large du mot. Nous devons émigrer de la désobéissance vers l’obéissance, de la société des gens de ce bas-monde vers celle des croyants, de la société des gens du faux vers la société de ceux de la vérité, des boîtes de nuit vers les mosquées à la recherche de la science islamique, nous sommes appelés à nous entraider afin d’empêcher que l’émeute et la corruption ne sévissent sur terre. A savoir que l’émeute et la corruption ont fini par gagner certains gens. Un de mes frères ma dit : « Une construction de trente-deux maisons et vingt-deux chaînes satellites, toutes installées pour voir la Ka‘ba : c’est bel et bien une émeute qui risque de détruire notre religion. » 
Allah, exalté soit-Il, dit à ce sujet : 

( Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.)

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 73).

  En d’autres termes, un plan assez fin se prépare quelque part pour anéantir les Musulmans au moyen de l’envoûtement de nos jeunes gens et de nos jeunes filles avec une culture hybride.

  1-(N.B. : en temps d’émeutes aussi bien qu’en temps de guerre, de peur ou de terreur, de troubles économiques ou sociaux, de confusion ou de désordre… qui rendent la vie indisciplinée).

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers