Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers, que la Paix et le Salut soient accordées à notre maître Mohammad, ainsi qu’aux siens bons et chastes.

La Volonté Divine est reliée à une Sagesse Absolue :

  La première vérité est appuyée par le verset ci-après :

(Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas)

AL-BAQARAH (LA VACHE) : 216

  Ce premier verset implique un détail explicite fort subtil, se rattachant à l’Unicité d’Allah, un détail évident qui n’admet aucune équivoque : tout ce qui a eu lieu au niveau des cinq continents, depuis Adam jusqu’au Jour de la Résurrection, est voulu par Allah (Exalté soit-Il). Cependant, ‘Allah l’a voulu’ ne signifie pas qu’Il (Exalté soit-Il) en ait donné l’ordre pour que cela se produise, ni qu’Il l’ait approuvé, mais, Allah (Exalté soit-Il) a tout simplement permis que cela se produise.
  Donc… 
  Tout ce qui a eu lieu, est voulu par Allah (Exalté soit-Il).
  De même, tout ce qu’Allah (Exalté soit-Il) a voulu, s’est produit.
  La Volonté d’Allah est reliée à la Sagesse Absolue laquelle se rattache à son tour, au Bien Absolu.
  Par conséquent, le Mal absolu n’existe pas sur terre, le Mal absolu soit dit ‘le Mal pour le Mal’ réfute l’Existence d’Allah ; voire, tout ce qu’Allah a permis qu’il se produise finira notamment en un Bien, si Allah le veut bien.

Les actes d’Allah traduisent une épreuve ou un châtiment :

  Les alternatives que possèdent les serviteurs d’Allah à l’égard de leurs semblables sont limitées, il s’agit là d’une vérité fine. Supposons que tu occupes le poste de directeur des services, ou de directeur d’un établissement quelconque, tu ne disposes que d’un nombre limité d’alternatives à l’égard d’un certain employé, au sens que tu peux le punir, le récompenser ou alors tu te désintéresses de lui.
  Mais Le Créateur de l’univers, Le Très Grand, dispose de mille et une alternatives. 
  Un être vivant qui ne peut être perçu à l’œil nu, extrêmement faible, a réussi à tout annuler sur terre, il est parvenu à paralyser tout mouvement, toute activité de transport aérien, il a suspendu la permanence des fonctionnaires, le travail en usine, et ce, à l’échelle des cinq continents. Les savants ont concrétisé ce phénomène à travers le verset suivant :

(Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui.)

AL-MUDDAṮṮHIR (LE REVÊTU D’UN MANTEAU) : 31.

  Il s’agit d’une des armes d’Allah dont l’impact varie d’une personne à l’autre, au sens que le croyant subit une affliction, il est éprouvé, au moment où cette épreuve représente un châtiment pour un autre ; les actes d’Allah (Exalté soit-Il) constituent soit une épreuve pour les croyants, ou un test neutre que le croyant peut ou non passer, soit un châtiment infligé aux pervers.

L’épreuve est notre destin, la prouesse de l’être humain serait de la passer brillamment :

  Par le biais des épreuves, quels que soient leur diversification, leur subtilité, leur grand impact, leurs limites et leur exhaustivité, Allah (Exalté soit-Il) nous exhorte à nous tenir à Sa Porte, car nous avons été créés pour vivre dans un Paradis aussi large que les cieux et la terre. Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit à propos du Paradis :

((Il renferme ce que nul œil n’a jamais vu, nulle oreille n’a jamais entendu et nul esprit n’a jamais imaginé.))

Boukhari et Mouslim d’après Abou Houraïra

  Pour parvenir à ce Paradis, Allah (Exalté soit-Il) nous inflige une correction disciplinaire ; à savoir que toute épreuve découle d’un péché et ne sera dissipée que par un repentir. Cette épreuve vécue actuellement, celle du covid-19, est la même infligée à tous les habitants de la terre mais est motivée différemment entre eux, ce sera un châtiment pour raison de négligence, de dépravation, de suppression de la religion, de libertinage, de chaînes spatiales, d’une injustice sociale ou d’une oppression des états puissants… en fait, on compte actuellement un milliard de causes négatives dans la vie des Musulmans aussi bien que dans celle des habitants de la terre ; le croyant peut être tout aussi bien sujet à l’épreuve ; le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit :

((On m’a fait subir du tort en voulant manifester la religion d’Allah comme personne d’autre ne l’a subi ; on m’a effrayé en voulant manifester la religion d’Allah et personne n’a été effrayé autant que moi. Trente jours et nuits se sont écoulés et Bilal et moi n’avions aucune nourriture que ce que Bilal pouvait cacher sous son aisselle.))

At-Tirmidhî d’après Anas ibn Malek

  Cela signifie que les épreuves représentent notre destin, tout comme elles sont notre raison d’être sur terre, l’épreuve est notre propre sort :

(Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, - alors que Son Trône était sur l’eau, - afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux.)

HŪD : 7

  Le fait d’échapper à l’épreuve ne traduit pas ton exploit, car ton exploit serait de réussir à t’en sortir sain et sauf. Ce signe étonnant, criant, intégral, qui a touché tous les habitants de la terre, ce virus imperceptible à l’œil nu s’avère être des plus faibles créatures d’Allah (Exalté soit-Il), cependant, il a réussi à invalider tout mouvement, il a bloqué les affaires des êtres humains, leurs activités et leur déplacement, il a infirmé la manifestation de vie sous tous ses aspects à l’échelle des cinq continents et au sein de la majorité des pays du globe terrestre.

(Gloire à Allah, Seigneur de l’univers !)

ĞĀFIR (LE PARDONNEUR) : 64

  Allah ne peut être interrogé sur ce qu’Il fait, Sa Perfection est Absolue, Sa Sagesse est Absolue. Nous autres, nous vivons dans la demeure des épreuves, dans la demeure des charges non dans celle des honneurs ; dans la demeure des afflictions non dans celle des réjouissances.
  La vie terrestre est une demeure de distorsions et de chagrins, non une demeure d’exultations, celui qui la comprend à fond ne sera point réjoui pour une aisance qui l’atteint et ne sera point chagriné non plus pour un malheur qui le touche. Allah (Exalté soit-Il) a fait de la vie d’ici-bas une demeure d’épreuves et de celle l’au-delà une demeure de récompenses ; ainsi Il (Exalté soit-Il) a rendu les épreuves de cette vie un motif pour les récompenses de l’au-delà. De même qu’Il (Exalté soit-Il) a rendu les dons de l’au-delà une récompense contre les épreuves vécues dans cette vie. Allah ravit pour rétribuer et éprouve pour gratifier.

La raison d’être de l’être humain est de se purifier et de retourner vers son Seigneur :

  En conséquence, les postulats de la pensée religieuse se trouvent mentionnés à travers le hadith suivant :

((Le croyant fort est meilleur et plus aimé par Allah que le croyant faible et dans les deux il y a un grand bien))

Mouslim d’après abou Houraïra

  La maladie est une faiblesse, ce virus provoque justement la faiblesse, laquelle provient de chez Allah (Exalté soit-Il) dont les Actes dénotent d’une Sagesse Absolue. Des fois, l’accomplissement des charges chez l’homme risque d’être sujet à la négligence, voilà pourquoi le croyant est tenu de faire preuve de patience, de guetter la Récompense divine et de chercher une issue favorable à sa douleur.
  Ceci explique que la raison d’être de l’être humain dans cette vie ici-bas serait de se purifier, de longer une fois de plus le chemin menant vers Allah, de reprendre la Méthode d’Allah (Exalté soit-Il), de fonder une famille vertueuse, de mener son travail à la perfection. Nous avons commis, en tant que monde islamique ou en tant que monde totalitaire, un nombre illimité de péchés. Ceci étant l’aspect doctrinal de cette épreuve, l’aspect idéologique. Cependant, l’aspect religieux n’est pas moins important : 

 (Ô les croyants ! …)

AN-NISAA’ (LES FEMMES) : 59

  Le message y inclus est d’autant plus grave :

(… Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement.)

AN-NISAA’ (LES FEMMES) : 59

  Au cas où le couvre-feu est proclamé dans un pays comme la Jordanie, où la restriction à la liberté de circulation est imposée, cela signifie que les responsables visent le bien commun, d’où le verset :  

(… Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement.)

AN-NISAA’ (LES FEMMES) : 59

  L’obéissance à ceux qui détiennent le commandement qui sont d’ailleurs des nôtres, exige d’être mise en œuvre. Je parle de la Jordanie, Macha’Allah !
  Il existe également un troisième aspect, celui dit l’aspect psychique. Tout ce qui est advenu est voulu par Allah.
  « Allah l’a voulu » ne signifie pourtant pas qu’Il en ait donné l’ordre, ni qu’Il en soit Satisfait.
  Un médecin peut s’être marié depuis une dizaine d’années sans avoir eu d’enfants et lorsqu’enfin il en a un, il permet que cet enfant tant chéri, soit anesthésié et subisse une intervention chirurgicale afin d’avoir l’appendice éradiqué, parce que ce père médecin a découvert que son fils souffre d’une appendicite.

Les grâces d’Allah sont apparentes et latentes :

  Tout ce qui a eu lieu dans les cinq continents, depuis Adam jusqu’au Jour de la Résurrection provient d’une Volonté divine. Cela ne signifie pas qu’Allah en ait donné l’ordre, ni qu’il l’ait apprécié. 
  Vice-versa, tout ce qu’Allah a voulu a eu lieu. La Volonté divine est reliée à la Sagesse Absolue. Si cela n’a pas eu lieu, Allah en sera blâmé (loin d’Allah) ; et si ce qui a eu lieu ne s’est pas produit, la Sagesse d’Allah en marquera une défaillance. Or, la Sagesse Absolue est reliée au Bien Absolu. Autrement dit, le Mal absolu « le mal pour le mal » n’a pas d’existence sur terre, car il sera incompatible avec l’Existence d’Allah (Exalté soit-Il). Tant qu’Une Divinité Très Miséricordieuse existe, cela signifie que tout ce que cette Divinité décrète appartient au Bien. Allah (Exalté soit-Il) dit :

(Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés.)

LUQMĀN : 20

  La santé est un bienfait, le gain raisonnable est un bienfait, les enfants sont un bienfait, le logement est un bienfait, le véhicule est un bienfait, le rang social est un bienfait… tels sont les bienfaits apparents ; parallèlement, il y a des bienfaits invisibles dont les infortunes, les calamités qui paraissent pénibles à première vue mais qui au fond, laissent entrevoir un grand bien.
  Un enfant a tourné le dos aux études et a quitté l’école, son père lui a laissé la bride au cou ; les jours ont passé, devenu un jeune homme, l’ex-enfant a remarqué que ses amis étaient devenus des médecins et des ingénieurs, qu’ils avaient fondé des foyers, possédaient des voitures et jouissaient d’un rang social remarquable au moment où lui, n’avait même pas de travail. Son cœur se remplit de rancœur vis-à-vis de son père, jusqu’au jour où il lui avait demandé : « Père, pourquoi ne m’avais-tu pas infligé une correction le jour où j’avais renoncé à fréquenter l’école ? pourquoi ne m’avais-tu pas frappé ? Pourquoi ne m’avais-tu pas incité à poursuivre mes études ? »
  De ce fait, les calamités se terminent par un Bien, bien qu’apparemment elles sont inquiétantes, mais au fond, elles forment une motivation pour s’engager dans la voie menant à Allah. Je constate à titre personnel, que les Musulmans ont tiré un plus grand profit des infortunes. A quoi peut-on référer le fondement de ce magnifique retour à la religion islamique vécu au sein du monde islamique ? Eh bien, aux forces étrangères elles-mêmes qui ont poussé très loin leur injustice, leur agression, leur tyrannie, leurs mensonges, leur hypocrisie… Qu’est-ce que cela a-t-il engendré ? Un retour de la communauté musulmane à la religion islamique, un retour vers Allah (Exalté soit-Il).

((Quand un serviteur désobéissant revient vers Allah, on appelle dans les cieux et la terre : « Félicitez untel, il s’est réconcilié avec Allah. »))

Les traditions

  À en conclure que toute infortune résulte d’un péché et ne sera dissipée que par un repentir ; on les appelle calamités (correspondant à ‘Masa’eb’ en langue arabe) du fait qu’elles touchent directement au but, ainsi elles atteignent la personne orgueilleuse pour la faire passer au stade de la modestie, la personne qui a des excès pour la pousser à adopter la modération, la personne qui vit perpétuellement des troubles conjugaux pour se réconcilier avec son conjoint…

L’héroïsme de toute personne consiste à bien assimiler la Sagesse d’Allah : 

  Allah (Exalté soit-il) dit :

(Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, …)

AL-MULK (LA ROYAUTÉ) : 2

  En conséquence, nous vivons dans la demeure des épreuves, la demeure des tests, la demeure des sélections. Pour comble, il arrive souvent que cela provoque un avertissement chez l’homme qui l’entraîne au retour à la religion islamique, un retour qui se manifeste à la fois, au niveau des pays et des Musulmans, un retour que j’interprète personnellement – et là, je peux très bien être dans le vrai ou dans le tort- être une attitude réactionnaire contre le rôle joué par « l’autre partie », par sa cruauté, son iniquité, sa prédominance et la guerre permanente qu’elle a menée contre les Musulmans.
  A rappeler que nous possédons des herbes fines de couleur verte, qu’on appelle le gazon, qui est vendu à très bon marché et donne un beau paysage naturel vert ; en même temps, nous possédons un autre type de gazon conçu spécifiquement pour les terrains de sport, qui à force d’être foulé du pied croit et devient plus fort.
  J’ai cité ce simple exemple pour démontrer que la religion islamique ne fait que s’enraciner à force d’oppression et de répression, voilà pourquoi nous affirmons que tout se passe bien, que les calamités ont leur portée positive et que tu peux faire preuve d’héroïsme en assimilant favorablement la Sagesse d’Allah y incluse. Pour faire le point, on dirait que celui chez qui la calamité ne produit aucun effet doit sans doute souffrir d’une plus grande calamité dans sa propre personne. Or, nous avons tous vécu des calamités, à commencer par le meilleur des êtres humains, du maître des créatures (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) qui a dit :

((On m’a fait subir du tort en voulant manifester la religion d’Allah comme personne d’autre ne l’a subi ; on m’a effrayé en voulant manifester la religion d’Allah et personne n’a été effrayé autant que moi. Trente jours et nuits se sont écoulés et Bilal et moi n’avions aucune nourriture que ce que Bilal pouvait cacher sous son aisselle.))

At-Tirmidhî d’après Anas ibn Malek

  C’est la raison pour laquelle nous nous trouvons face à une situation doctrinale assez fine, nous vivons une calamité, nous faisons face à une pandémie, une maladie, un virus, nous sommes censés identifier les causes sous-jacentes et les considérer comme étant la seule issue puis nous fier complètement à Allah comme si ces causes n’étaient de rien. Voilà bien ce que je souhaite à travers notre présente discussion ; auriez-vous des questions à poser ?

  Le présentateur :
  Puisse Allah vous bénir et vous récompenser ; nous voulons vous épargner tout effort supplémentaire, nous vous remercions pour votre souci de bien avoir voulu adresser vos paroles aux palestiniens via radio Coran Nablus. Nous vous présentons nos remerciements, Dr. Nabulsi, le prédicateur islamique dans la commission des signes scientifiques dans le Coran. Puisse Allah vous bénir.

Allah est avec vous où que vous soyez :

  Dr. Rateb :
  Juste un dernier mot que j’aimerais ajouter. Allah (Exalté soit-Il) établit un rapport d’accompagnement avec Ses serviteurs de deux façons, dont le premier est général alors que l’autre est distinct :

(… et Il est avec vous où que vous soyez.)

AL-HADĪD (LE FER) : 4

  Il s’agit d’un rapport d’accompagnement tenu avec les serviteurs à titre de connaissance, au sens qu’Allah tient compagnie aux despotes et aux pervers, ainsi qu’aux obéissants et aux pieux.

(… et Il est avec vous où que vous soyez.)

AL-HADĪD (LE FER) : 4

  Alors que l’autre compagnie laquelle est plus délicate et plus subtile, est celle distincte ou particulière :

(Car Allah est vraiment avec les croyants.)

AL-ANFĀL (LE BUTIN) : 19

  Allah est avec les croyants en les soutenant par la victoire, par Son Appui, par le témoignage d’honneur. Nous souhaitons qu’Allah soit avec nous où que nous soyons. 

(… et Il est avec vous...)

AL-HADĪD (LE FER) : 4

  Je tiens à souligner que le désespoir, le découragement, le pessimisme et la mélancolie sont tous des traits qui avoisinent la mécréance, quant au croyant, il fait confiance à Allah (Exalté soit-Il).
  Je dirais aussi que la foi me rend optimiste, Allah (Exalté soit-il) ne délaisse jamais les croyants, Il ne se désintéresse jamais d’eux, mais Il leur inflige de temps en temps, une correction disciplinaire pour les inviter à se tenir à Sa Porte. Par moments, Il (Exalté soit-Il) les séduit par le Paradis, à d’autres, Il (Exalté soit-Il) les avertit du Feu, mais de là à les délaisser… jamais.
  Puisse Allah vous bénir et vous donner victoire.

Conclusion et Adieu :

  Le présentateur :
  Puisse Allah vous bénir et vous récompenser ; nous avons tellement besoin de vos paroles réconfortantes, vous nous avez soulagés, j’invoque Allah de vous soulager vous aussi et vous épargner tout mal et tout souci.
  Puisse Allah vous bénir et vous guérir.

  Dr. Rateb :
  Puisse Allah vous bénir vous tous aussi, vous satisfaire et vous honorer.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers