Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Honorables frères,

  Lorsque tu poses un baiser sur la joue de tes enfants dans la matinée du Eid, rappelle-toi tout un peuple qui gémit sous le joug de l’occupation et de l’oppression.


  Rappelle-toi, dans la matinée du Eid, les orphelins qui cherchent en vain la tendresse du père décédé.
  Rappelle-toi les femmes veuves qui sont privées du sourire de leur conjoints.
  Rappelle-toi les parents qui ont perdu leurs enfants.


  Rappelle-toi tes frères qui, sous l’effet de la tyrannie, sont expatriés et vivent à domicile perdu ; les voilà se réveiller dans la matinée du Eid, tout en pleurs, en souffrant mille morts tout en ayant perdu le confort et la stabilité.
  Rappelle-toi durant les jours du Eid que lorsque tu retournes au foyer chaleureux, dans ta vaste maison et que tu gagnes ton lit douillet, rappelle-toi tes semblables dont la terre leur sert de matelas et la voûte céleste de couverture ; rappelle-toi tes frères qui sont désormais sans abri et ont l’estomac tordu par la faim.


  Aie présent à l’esprit que lorsque tu cherches à les débarrasser de leurs douleurs et à répondre à leurs besoins, tu ne fais que te soulager toi-même et combler ta propre disette, conformément aux Paroles d’Allah (Exalté soit-Il) :

(Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres.)

AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) : 71

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers