Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

  Honorable frères :
  Les téléfilms et les feuilletons télévisés ont un impact fort sérieux. Certains sont persuadés que le péril des téléfilms découle des scènes excitantes qui y sont exposées, cela est relativement vrai.

  Or, la question est d’autant plus dangereuse lorsque le téléfilm présente ce qu’on appelle une visée, ou un objectif. Le téléfilm tourne autour d’une intrigue, laquelle a un objectif à atteindre. Ce qui est encore plus douloureux c’est que le fil de l’histoire du téléfilm lance des valeurs qui réfutent les vertus de la religion et les contredisent.

  On peut à la rigueur, vous présenter un personnage corpulent et énorme, qui plus, est dépravé et n’a donc aucune bonne moralité, pourtant, il habite dans un palais somptueux, une maison de luxe, ou encore une villa.
  Le scénariste a sans doute, écrit cette histoire pour vous prouver que le Cheikh qui habite près de chez vous, vit une misère noire alors que sa maison est en désordre et ses enfants passent la plupart de leur temps dans la rue. 

  Force est de constater que cette histoire qui fut adaptée à un film est d’ailleurs plus dangereuse que le fait de critiquer la religion tout droit et de l’attaquer. 
  L’enseignement par l’image s’avère être plus éloquent et plus expressif que l’enseignement par l’idée.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers