Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Soulever une cause controversée représente un attentat contre les Musulmans :

  Chers frères, le sujet de notre débat que voici est purement religieux, de même qu’il touche aux notions de citoyenneté et de nationalité, il se rapporte à l’unité des Musulmans. Le monde occidental traite les musulmans avec mépris en les mettant tous dans le même panier ; en réponse à cette prise de position, nous sommes tenus de nous épauler les uns les autres et de nous soutenir pour lui faire face.
  Sachez qu’en débattant une question qui fait l’objet de contestation entre les Musulmans n’est qu’un attentat mené contre la communauté, contre l’établissement de sa paix, contre sa sécurité et son développement. En foi de quoi, le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) s’activait à rassembler les gens et à les réunir. Je jure par Allah, chers frères, depuis près de trente-cinq ans, aucune question qui vise à semer la discorde entre les Musulmans, n’a été discutée dans cette mosquée et ce, par la grâce d’Allah, exalté soit-Il ; en revanche, des questions qui ne suscitent pas de dissension fut-ce au niveau de deux Musulmans, y ont été conférées.
  Ceci dit, dans l’objectif de tenir les Musulmans unifiés, d’éviter de provoquer leur opposition et leur dissension, les prédicateurs sont à priori, appelés à débattre des causes d’ordre commun, et ces causes fort heureusement, ne manquent pas.image
  Chers frères, nos agresseurs coopèrent ensemble en travaillant conjointement alors que les points qu’ils ont en commun ne dépassent pas les cinq pour cent, parallèlement, les Musulmans se font la guerre, en faisant couler leur sang au sein même de leurs pays respectifs au moment où les points en commun qui les réunissent s’élèvent à quatre-vingt-quinze pour cent.
  C’est pourquoi, lorsqu’Allah, exalté soit-Il, a évoqué Pharaon à Moussa, Il, exalté soit-Il, a dit de lui :

( Pharaon était hautain sur terre ; il répartit en clans ses habitants,…)

Coran 28 ; AL-QAṢAṢ (LE RÉCIT) : 04.

  La seule carte d’atout dont disposent les agresseurs des Musulmans s’avère être les émeutes sectaires. A cet effet, le ministre des affaires étrangères Christopher avait un jour dit : « Il ne me plaît guère de voir le monde réparti en deux cents états, je souhaiterais vivement qu’il soit divisé en petites communautés dont le nombre atteindrait cinq mille états ».
  Croyez-moi, le projet d’un « Nouveau Moyen Orient » auquel ils aspiraient en divisant ces pays en une dizaine de pays, de façon à ce que toute région soit indépendante des autres, tout secte forme un état à part, toute doctrine soit isolée des autres, a échoué et le stratagème qu’ils ont combiné a été déjoué par la grâce d’Allah, exalté soit-Il, en premier lieu puis par la prise de conscience des Musulmans en second lieu. Le monde occidental nous voue le mépris en nous mettant tous dans le même panier, à notre tour nous devons nous soutenir mutuellement et traduire notre réaction par notre unité.

Le Prophète fut le premier à avoir établi l’unité nationale :

  Est-ce que l’unité nationale ou la coexistence auraient un fondement bien solide dans notre religion ? La réponse est affirmative car c’est bien notre Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) qui fut le premier à y avoir pensé ; au fond, il en est le véritable promoteur sinon le véritable fondateur. Par la Révélation divine qui nous fut transmise par le Maître des Prophètes (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) notre religion se trouve basée sur des preuves évidentes, autrement les prétentions seraient innombrables. En effet, lorsqu’il a fait son entrée à la Madinah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), il y a trouvé les deux tribus des Aouss et des Khazradjhs, ils adoraient les idoles, de même, il y avait des Aouss et des Khazradjhs musulmans, en plus des Juifs, des Chrétiens, des esclaves et des Nomades. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), ne prononce aucune parole sans qu’elle ne lui soit révélée ou inspirée ; Allah exalté soit-Il, dit de lui :

(…et il ne prononce rien sous l’effet de la passion) ; (…ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée).

Coran 53 ; AN-NAJM (L’ÉTOILE) : 3-4.

  Il a dit (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((les habitants de Yathreb appartiennent à une seule communauté)).

  Y a-t-il de preuve aussi évidente et aussi nette ?

((Les habitants de Yathreb appartiennent à une seule communauté, ils vivent tous ensemble un état de paix ou bien ils sont tous ensemble en état de guerre ; les Juifs ont leur religion nous autres, nous avons la nôtre)).

  Que peut-on en déduire ? Leur existence est simultanée, ils sont tous unis, néanmoins, chacun d’eux est libre de décider de ses rapports avec son Créateur, quant à ses liens avec son frère avec il vit c’est l’intérêt commun qui les fixe ; en d’autres mots, si la Madinah réunissant différentes sectes, se trouvait exposée au sida ou si elle souffrait d’une carence d’eau ou d’une autre épreuve, tous les habitants seraient motivés pour y faire face ; au sens que toutes ces calamités représentent un défi lancé contre l’ensemble des habitants, en foi de quoi, ils sont tous appelés à le relever, animés par le désir de traiter le problème d’un même geste. Tel était le procédé du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

Quiconque sème la dissension entre les Musulmans se sera détourné de la méthode divine :

  Tout bien considéré, chers frères, j’espère vivement que le Musulman se distingue aujourd’hui par une profonde foi, qu’il soit conscient du concept du patriotisme, du concept de la nation, qu’il ait une conscience islamique bien solide pour couper court à tout complot tramé contre l’unité de notre communauté ; Allah, exalté soit-Il, a favorisé ce pays et a mis en défaut les astuces de ses agresseurs. Les Paroles d’Allah appuient cette notion :image

( Les croyants ne sont que des frères )

Coran 49 AL-HUJURĀT (LES APPARTEMENTS) : 10

  Chers frères, nous devons vous rappeler la nécessité de préserver l’union et la coalition, de réfuter la dissension et la discorde ; nous sommes une communauté unifiée, notre Créateur est Unique, nous avons un seul Prophète, un Seul Coran, la Djannah est une vérité, le feu est une vérité, les points communs qui unissent les Musulmans sont illimités, en raison de ces questions qui nous unissent, nous sommes tenus de discuter ensemble des questions qui forment l’objet d’un accord commun.
  Je ne me lasserai jamais de répéter que depuis trente-cinq ans aucune question qui risque de semer la discorde n’a été soulevée dans cette mosquée, car nous avons en commun un tas de sujets qui nous tiennent unis.
  Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Celui qui sème la discorde n’est pas des nôtres))

 En effet, celui qui essaie de disperser les gens unis aura laissé tomber la méthode prophétique.
  La fameuse alliance du Fudul qui avait autrefois réuni les Quraychites, a incité à la coopération des tribus Arabes, à l’assistance mutuelle, à l’entraide mutuelle, de plus cette alliance a exhorté les habitants de Makkah à serrer leurs rangs pour affronter leur agresseur. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a pris part à cette alliance, l’a louée et a dit :

((Si j’avais à être invité à une alliance semblable, je n’hésiterais point à y participer)).

  Donc toute alliance est en principe, supposée nous rassembler et nous réunir.

L’atout dont dispose les ennemis des Musulmans :

  Honorables frères, les émeutes sectaires représentent le seul atout que possèdent nos ennemis contre nous. Je m’adresse à toi, cher prédicateur, tu as la possibilité d’inviter les gens à avoir foi en Allah, exalté soit-Il, et ce pendant les cinquante années à venir en te fondant sur les sujets qui forment l’unanimité de la communauté des Musulmans et en laissant tomber les sujets qui peuvent provoquer leur opposition. Quel en serait le motif ? Un Seul Créateur, un seul Coran, une seule tradition prophétique authentique, tout cela forme des points communs, essaie d’y tenir fermement.
  Chers frères, quel est le bénéficiaire de notre dispersion, de notre division, de nos polémiques plutôt de nos conflits sanglants ? Ce n’est que dans l’intérêt de nos agresseurs.
Si tu désires connaître l’auteur d’un certain acte au niveau des sciences sociologues, tu n’as qu’à t’enquérir sur le véritable intéressé. La division des Musulmans, qui pourrait en tirer profit ? Seul, le diable, le diable se contente de susciter l’inimité et la haine entre eux. Donc celui qui dispersera les musulmans n’est qu’un des adhérents du diable et un de ses partisans. Cramponne-toi aux fondements, aux sujets de débats qui ont été approuvés à l’unanimité.
  Fort heureusement, ces sujets sont illimités en Islam, tes jours s’écouleront et ces sujets ne seront pas tous soulevés. Dispense-toi de semer le désaccord entre les Musulmans, d’avoir pour seul souci d’évaluer les gens, d’avoir pour seul souci un tel est l’adepte de qui, un tel assiste aux cercles d’études de quel Cheikh, un tel fréquente quelle mosquée ? Garde-toi de dire à ton interlocuteur « tu te trompes, ton cheikh a mal interprété telle cause… » Sache que tu fais fausse route, ce chemin que tu as longé ne mène qu’à la brouille ; telle est la tendance de la dissension, la tendance des invectives qu’on se lance. Cette tendance ne fait plaisir qu’au diable.

L’Islam est une large bande :

  L’Islam n’est nullement une ligne délicate, au sens que si tu en dévies l’espace d’une phalange tu auras violé la religion ; non par Allah, l’Islam est une bande assez large qui réunit toutes les sectes musulmanes, qui étreint quiconque aurait une bonne doctrine, quiconque aurait une bonne conduite. Les invitations à Allah il y après de cinquante ans, étaient dispersées, chacun cherchait à persuader ses adeptes qu’elle son invitation est unique dans ce monde ; ce qui justifie que les invitations antérieures représentaient une ligne fine, Allah, exalté soit-Il, dit dans Son Noble Coran :image

( Les croyants ne sont que des frères ).

Coran 49 AL-HUJURĀT (LES APPARTEMENTS) : 10.

   Allah, exalté soit-Il, dit aussi :

( Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent ).

Coran 26 ; AŠ-ŠU˒ARĀ (LES POÈTES) : 215.

  Allah, exalté soit-Il, dit dans un autre verset :

(… et abaisse ton aile pour les croyants ).

Coran 15 ; Al Hidjr : 88.

  Tu ne dois pas prétendre : « Je fréquente une telle mosquée » ; si tu te plais à fréquenter cette mosquée, d’accord, il n’y a aucun inconvénient à le faire, cette sensation de fierté qui te hantes et cette conviction que tu as acquise ne signifient pas que cette mosquée soit la seule sur terre, il y en a bien d’autres qui ont une mission bien sincère et un savoir bien fondé ; tu n’es pas à la recherche de cas spécifiques irréels.
  Je conseille tout frère croyant d’annoncer son appartenance à l’ensemble des croyants, conformément aux Paroles d’Allah, exalté soit-Il :

( Les croyants ne sont que des frères ).

Coran 49 AL-HUJURĀT (LES APPARTEMENTS) : 10.

Le diable est le premier bénéficiaire :

  Je jure par Allah, il y a des prédicateurs dans ce pays que je considère comme étant des miens, qui sont des frères. Il est une fois où j’ai dû m’absenter, j’ai chargé un adepte de l’un des ulémas de prêcher à ma place, ce qu’il fit sans hésitation. Nous appartenons à une même communauté, nous avons un besoin pressant de notre union. La réponse est assez nette et indubitable : « Qui peut profiter de cette désunion » ? C’est bien le diable. Qu’est-ce que Pharaon a fait des israéliens ? Il les a divisés en petites communautés :

( Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants,…)

Coran 28 ; AL-QAṢAṢ (LE RÉCIT) : 04.

  De plus, lorsque les Romains ont essuyé un échec, Allah, exalté soit-Il, dit :

( Les Romains ont été vaincus ), (dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs ), ( dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront).

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS) : 2-3-4.

L’unité des Musulmans est à la base de tout :

  Allah, exalté soit-Il, dit :

( Les Romains ont été vaincus ), (dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs ), ( dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront…) (…du secours d’Allah. Il secourt qui Il veut et Il est le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux )

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS) : 2 à 5.

  imageQui sont donc les croyants auxquels Allah fait allusion dans ce verset ? Serait-ce toi et moi ? Eh bien, non, ce sont les compagnons honorables du Prophète :

(…et ce jour-là les Croyants se réjouiront…)

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS) : 4

  Oui, ce sont les compagnons du Prophète. Donc, si Allah, exalté soit-Il, a fixé aux compagnons leur joie par la victoire prochaine que remporteront les Romains – allusion aux Chrétiens- sur leurs ennemis les Perses, ces compagnons qui appartiennent au rang des prééminents, qui sont les élites par excellence au niveau des humains, ont été réjouis de la victoire des Romains ; nous devons nous autres à plus forte raison nous réjouir de la victoire que remportera toute secte islamique sur les ennemis de la communauté islamique ; personnellement, j’approuve le Coran et la teneur de ses versets ; à vrai dire, lorsque nous lisons les versets du Coran, nous devons cesser de réfléchir :

( Les Romains ont été vaincus ), ( dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs ), ( dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront…) (…du secours d’Allah. Il secourt qui Il veut et Il est le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux )

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS) : 2 à 5.

  Chers frères, l’alliance du Fudul a incité à la coopération des tribus Arabes ; à cet effet, lors de son émigration à la Madinah, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), où ses compagnons l’y avaient déjà précédé, les souverains des Aouss musulmans et les souverains des Khazradjhs musulmans se sont empressés pour offrir chacun sa maison au Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ;

((Laissez-là, leur a-t-il dit, elle a reçu un ordre divin)).

  Quel était son objectif à travers sa réponse (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ? L’unité des Musulmans.

La méthode d’Allah s’oppose à la méthode du diable :

  Honorables frères, quel fut le procédé suivi par le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) à la Madinah ?

( Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n’aurais pu unir leurs cœurs; mais c’est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage ).

Coran 8 AL-ANFĀL (LE BUTIN) : 63.

  Allah, exalté soit-Il, établit la concordance entre les croyants au moment où le diable s’acharne à semer la discorde entre eux ; sur ce, toute personne qui cherche à semer l’entente entre les croyants ne fait que suivre la méthode d’Allah et celle qui s’enhardit à animer le désaccord suit la méthode diabolique.

Le comportement des Musulmans entre eux :

  Il se peut qu’on croise un individu qui fait partie d’un certain groupe. J’approuve ses paroles tant qu’il parle dans les limites du vrai, mais si ses paroles dévient du vrai je lui corrige son erreur avec pondération, nous nous entraidons au sujet des questions communes et nous acceptons les justifications de l’autre dans les questions objet de notre opposition ; cependant ce conseil doit subir une modération: nous nous entraidons sur les questions qui nous unissent et nous nous conseillons réciproquement sur les questions qui forment l’objet de notre désaccord.
  Bien évidemment, il déplaît aux hypocrites de constater que l’unité règne parmi les Musulmans, ce qui les pousse à attiser l’animosité entre eux pour provoquer le désaccord entre eux. Ibn Hicham a relaté dans sa « Biographie » qu’en passant par un groupe des Aouss et des Khazradjhs, Chas ibn Qayss ressentit l’exaspération s’emparer de lui en remarquant que la haine et l’hostilité d’antan ont cédé la place à l’affection et à l’union, les voilà qui vivent dans l’harmonie et l’entente après avoir embrassé l’Islam. « Les voilà bien réunis, je jure par Allah s’est-il dit, que nous ne trouverons jamais la paix s’ils s’entendent bien ». De ce pas, il a dit à un jeune juif qui se trouvait avec lui : « Va chez eux, prends part à leur réunion et rappelle-leur le jour de Bou’ath et les jours qui l’ont précédé –le jour de Bou’ath fut témoin d’une guerre déclenchée entre ces deux tribus- rappelle-leur les vers qu’ils chantaient à cet effet ». Le juif a mis les paroles de Qayss à exécution, ce qui éveilla une colère réciproque chez les deux tribus et les opposa. Une des partie a même dit : « Si vous le désirez, nous sommes prêts à rendre cette guerre plus véhémente » et l’autre de répondre: « Nous nous retrouvons à midi » ; l’armée fut mobilisée.
  En apprenant cela, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est sorti à leur rencontre et leur a dit :

((O vous les Musulmans ! Rappelez-vous Allah, rappelez-vous Allah ! Vous évoquez des jours de l’ère préislamique et vous vous conduisez comme vous le faisiez auparavant alors que je suis toujours parmi vous ? Vous vous comportez ainsi après qu’Allah vous ait guidé à l’Islam, après qu’il vous ait honorés, qu’Il vous ait détournés des conduites erronées, qu’Il vous ait sauvés du feu de Géhenne et qu’Il ait uni vos cœurs par la foi ?!))

  Ces paroles furent suffisants aux Aouss et aux Khazradjhs pour se secouer et se rendre compte qu’il s’agit d’une incitation du diable et d’un stratagème tramé par leurs ennemis, ils ont pleuré et se sont étreints les uns les autres puis ils sont partis tous ensembles en compagnie du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) après qu’Allah ait eu étouffé la ruse de l’ennemi d’Allah et leur ennemi.

L’unité des Musulmans fait partie de notre vie présente :

  Chers frères, l’unité des Musulmans est un sujet assez long et assez grave, il est en étroite relation avec la vie que nous menons aujourd’hui. Nos ennemis, ou les ennemis de la communauté des Musulmans, fut-ce les européens qui sont lointains ou les juifs qui sont à proximité de nous, ne possèdent qu’un seul atout qui n’est autre que les émeutes sectaires. Je vous adjure et vous presse chaleureusement par votre foi, par votre piété, par votre souci d’obéir à Allah et à Son Messager de ne pas permettre à ces ennemis de disperser vos rangs et de semer la discorde parmi vous. Qui est dans le vrai ? Nous autres les Musulmans ou nos ennemis qui tentent par tous les moyens de nous porter préjudice ? Allah Seul est en mesure de savoir qui se trouve dans le vrai et sur le droit chemin, la preuve :

( Et ton Seigneur suffit qu’Il soit Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur les péchés de Ses serviteurs ).

Coran 17 AL-ISRA< (LE VOYAGE NOCTURNE) : 17.

  Tu peux passer les cinquante ans à venir à discuter des points communs qui unissent les Musulmans, leur proportion peut atteindre les quatre-vingt-quinze pour cent. Un pays avoisinant dont nous sommes séparés par une ligne de démarcation assiste à des centaines de martyrs quotidiennement. Ne le percevez-vous pas ? Jusqu’à quand cela va-t-il durer ? C’est un affront que nous essuyons à chaque minute, cette situation s’avère être assez pénible.
  Il possède son bureau en Italie et il habite en Suisse, ce frère m’a invité chez lui ; en route, je fus surpris par l’absence d’écriteaux qui délimitent les frontières ; « Où sont les frontières » ? Lui ai-je demandé au bout de quelques kilomètres. Aucun panneau, aucun signe, on peut parcourir toute l’étendue de terre de l’Europe sans trouver de ligne de démarcation qui délimite chaque pays à part, aucune affiche n’indique qui tu viens de quitter un tel pays et que tu roules sur la route du pays d’à côté, l’Allemagne, la Hollande… les chemins sont ouvertes, tout le monde peut passer bien que les nationalités soient innombrables, que les guerres broyeuses les aient opposés et que le sang ait coulé abondamment et ce, pendant des centaines d’années, ils ont bien réfléchi à leur situation, ils ont pesé le pour et le contre, ils ont trouvé qu’il est dans leur intérêt de s’unir, ils sont devenus un seul pays, mêmes marchandises, mêmes devises, mêmes régimes, ils gèrent leurs affaires dans l’intérêt de leurs pays, ils sont unis au niveau de toute l’Europe.
  Mais lorsqu’ils ont eu de l’emprise sur nos pays ils ont établi leurs plans pour nous diviser en petits états désunis.

Les répercussions de l’unité de la communauté musulmane :

  Les croisées ont conquis nos pays, ils y sont restés pendant quatre-vingt-dix ans. Or, au lendemain de la défaite que les croisées ont subie par la bataille que leur a livrée Salah Eddine al-Ayyoubi, qu’Allah lui fasse miséricorde, ce dernier avait déclaré : «Ils ne pourront plus remettre les pieds dans nos pays tant que nous sommes des hommes ».
Malheureusement lorsque le général Ghor s’est introduit près de la tombe de Salah Eddine, il lui avait dit avec un défi : « Nous voilà de retour, Salah Eddine ! » Cela signifie que nous ne sommes pas des hommes ! Ils sont là de nouveau.
  Mais, nous arriverons à les chasser et nous les vaincrons par la Volonté d’Allah.image
  Un rapport a paru des C.I.E qui ne sont que leurs alliés et qui annonce que l’entité des israéliens durera encore vingt ans. En tout cas, cela dépend de notre unité, de notre entente réciproque, et de notre perception de la valeur de notre unité.
  Je vous le répète pour la dernière fois, nos ennemis s’entraident et se soutiennent bien que les intérêts qui les réunissent ne dépassent pas les cinq pour cent contre quatre-vingt-quinze pour cent que possèdent la communauté musulmane, cependant les Musulmans autour de nous se livrent incessamment des batailles ; c’est une humiliation qui nous est infligée.
  Partant, tu es en mesure d’inviter les gens à Allah dans les cinquante années à venir en soulevant les points communs qui sont supposés nous tenir unifiés et rassemblés, de même tu peux puiser dans l’histoire islamique des événements et des faits qui peuvent nous opposer et tu peux en puiser d’autres qui peuvent nous affaiblir et réaliser les visées de nos ennemis.
  Ils ont projeté un nouveau Moyen Orient qui renferme des dizaines de petits états, chaque montagne forme un état, chaque préfecture forme un état ; mais leur complot a échoué grâce à l’assistance d’Allah puis grâce à cette communauté islamique qui a préféré son union plutôt que de mettre à exécution les intrigues de ses ennemis.
  Ceci dit, j’implore le pardon d’Allah pour qu’Il remette mes péchés et les vôtres ; heureux sont ceux qui implorent le pardon d’Allah, j’implore le pardon d’Allah.
***

Sermon 2 :

  Louange à Allah, Seigneur de l’univers, j’atteste qu’il n’y a d’autre divinité à part Allah, l’Allié des vertueux et j’atteste que notre maître Mohammad est Son serviteur et Son Messager, le détenteur d’une moralité éminente. Ô Allah, accorde Ta paix et Ta bénédictions à notre maître Mohammad, aux siens et à tous ses compagnons.

Les qualificatifs du croyant :

  Cher frère, en tant que père, garde-toi de soulever des causes aléatoires ; les ulémas des Musulmans se retrouvent tous dans l’invitation à Allah, dans leurs desseins ; tache cher père, de traiter des sujets d’un intérêt commun. Celui qui sème la discorde n’appartient pas à notre communauté, tu dois discuter de points communs avec tes frères croyants, ces points raffermissent notre force et consolide notre unité. Si tu as des griefs contre ton frère, fais lui la remarque discrètement et gentiment. Le conseil adressé discrètement reste dans les limites d’un conseil mais le conseil émis en public provoque un scandale, des tensions, et peut avoir de graves séquelles sur le côté psychique de ton frère.
  Tout compte fait, le croyant se montre un bon conseiller et ne provoque pas de scandale, rassemble et ne sème pas la discorde, réunit et ne disperse pas.

Les sollicitations :

  Ô Seigneur, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés ; préserve-nous contre tout mal parmi ceux que Tu as préservés. Prends-nous en charge parmi ceux que Tu as pris en charge. Bénis les grâces dont Tu nous as fait don. Épargne-nous le préjudice dans tout ce que Tu as décidé pour nous. Tu es Seul à pouvoir décider de tout et nul autre que Toi ne peut en décider..
  Celui que tu as soutenu ne saurit être humilié et celui que Tu as pris en hostile ne saurait être honoré. Toute la gloire est à Toi, Allah, Le très Élevé.
  Gloire à Toi pour ce que Tu as décrété. Nous implorons Ton pardon et nous nous repentons à Toi.
  O Allah, guide-nous à faire les œuvres pies, Tu es Seul à pouvoir nous y guider.
  O Allah, guide-nous aux bonnes moralités, Tu es Le Seul à pouvoir nous y guider.
Seigneur, rectifie notre religion qui est infaillible pour notre action, et améliore pour nous notre monde qui est le siège de notre vie d’ici-bas ; arrange notre vie future à laquelle nous sommes destinés et fais en sorte que la vie soit pour nous un lieu de récolte de biens, et fais en sorte que la mort soit pour nous un repos exempt de tout mal, Toi, notre Seigneur, Maître de l’univers.
  Seigneur, fais que Ta licéité nous épargne d’aller puiser dans ce qui est illicite ; fais que par Ton obéissance nous évitons Ta désobéissance, et fais que Tes bienfaits nous dispensent d’aller en chercher auprès d’autrui.
  Ô Allah, par Ta grâce et Ta Miséricorde, fais brandir la vérité et hisse la religion bien haut, fais triompher l’islam, ennoblis les Musulmans, assiste les Musulmans à remporter la victoire partout sur cette terre et dans tous les coins et recoins de ce globe, Ô Seigneur de l’univers.
  Ô Allah, par Ta générosité suprême fais-nous assister à Ta Puissance contre Tes ennemis.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers