Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Des préparatifs pour le mois de Ramadan :

  Honorables frères, c’est une occasion très propice de parler en cette semaine du mois de Ramadan parce que vous savez déjà de l'année passée qu'on se mobilise durant ce mois sacré avec des préparatifs basés sur la récitation du Coran de l'aube et pendant les prières du Tarawih. Si Allah le veut, on lira chaque jour quatre pages pendant la prière de l'aube et seize pages pendant les prières du Tarawih. Après la prière de l'aube et les prières du Tarawih, on donnera une leçon. Dans la mosquée AL Tawosya, comme vous le savez, il y a une leçon quotidienne après la prière du Dohr et dans la mosquée AL Ahmadia à Hamadya, on a une leçon le dimanche, le mardi et le jeudi après la prière du Asr et une autre le vendredi après AL 'Asr au mois du Ramadan. Pour les leçons du samedi, du dimanche et du lundi, on les arrêtera durant le Ramadan comme l'an dernier.
  J'ai voulu avec cette introduction arriver à la vérité suivante : souvent, l'étudiant se mobilise pendant l’année scolaire pour faire une session soutenue dans une matière quelconque. Je l'ai dit lors de la leçon précédente et j'insiste dessus: tu as une chance d'ouvrir une nouvelle page avec Allah. J’ai dit aussi que parfois l'homme parcourt des kilomètres pour aller acheter une denrée chère comme la fève par exemple te disant qu’à Midan, il y a un très bon vendeur. Cet homme part de sa maison située à Mouhagirine vers le quartier AL Midan pour acheter une quantité de fèves qu'il croit très bonnes.   Pourquoi ne choisit-il pas pour sa religion la mosquée dans laquelle il se sent à l’aise, la prière qui l’apaise et la sincérité qu’il pense ou qu’il juge vraie ?
  Ô frères, parler du Ramadan est un sujet très vaste, quand le prophète (PSL), a dit :

(( Malheureux est celui qui a atteint le Ramadan mais qui n’a pas eu le pardon d’Allah. S’il n’est pas pardonné en cette occasion alors ç’est pour quand ? ))

AL Tirmithi d'après Abou Houraira

  On peut parler de quelques directives concernant ce mois, même si je les avais déjà mentionnées dans une leçon précédente.

Multiplier la récitation du Saint Coran durant le mois de Ramadan :

  Honorables frères, le prophète (PSL) s'intéressait beaucoup au Saint Coran, il en récitait beaucoup. Vous savez tous que la récitation du Coran peut être un acte d’adoration ou de méditation. Pour la lecture d’adoration, on peut lire chaqueimage
jour une ou deux parties (juz’=1/30 du coran) quand le temps le permet. La lecture de méditation est très importante car elle peut t’élever auprès d’Allah. En fait, Allah, Exalté soit-Il, a dit :

(Nous l'avons certes fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al Qadr* et qui te dira ce qu'est la nuit d’Al Qadr ?* la nuit d’Al Qadr est meilleure que mille mois)

Sourate AL Qadr 1-2-3

  Le Coran peut avoir plusieurs interprétations mais l’interprétation la plus noble de ce verset : si tu estimes Allah, exalté soit-Il, comme il se doit, c’est meilleur pour toi, que tu L'adores quatre-vingt ans sans L’estimer à Sa juste valeur. La nuit d’Al Qadr est meilleure que mille mois. Pour cela, Allah a dit :

(Ils n'apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : "Allah n'a rien fait descendre sur un humain". Dis : "qui a fait descendre le livre que Moussa a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous, ni vos ancêtres. Dis : "c'est Allah". Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement)

Sourate AL An'am 91

  Quand l'homme ne connaît pas Allah, il Lui désobéit mais dès qu'il Le connaît bien, il s'empresse de Lui obéir. Si tu veux une motivation sérieuse pour obéir à Allah, c'est de Le connaître.

Le temps le plus précieux est celui que tu passes dans la connaissance d'Allah :

  Le temps le plus précieux est celui que tu passes dans la connaissance d'Allah, c'est un investissement du temps qui te rapportera beaucoup de biens à la fin de ta vie. Ô frères, dans sa relation avec Allah, l'homme ne doit pas être formel. Allah t'écoute, ne dis-tu pas dans la prière : "Allah écoute celui qui Lui fait louange ?" Allah vous observe pour voir comment vous œuvrez et Il est :

(Et Il est avec vous où que vous soyez. Et Allah observe parfaitement ce que vous faites)

Sourate AL Hadid 4

  Quand tu fais une bonne œuvre au Ramadan, Allah le sait. Parfois, tu suis de grandes lignes mais que penses-tu de te réconcilier avec Allah en suivant les petites lignes précises ? Que dirais-tu de noter ce que tu dois faire durant le Ramadan ? J'insiste sur cette idée : si on veut à partir de cette idée, partir à une vitesse de 100 km/h, il faut se mobiliser bien avant ce point de départ pour arriver à maintenir cette vitesse à l’arrivée. Quand le Ramadan est là, les gens ont pris l’habitude de ne connaître sa vérité, ses devoirs, ses exigences et ce qu'on doit y faire, qu’une fois que la moitié de ce mois sacré soit passée. Ce sont trente jours comme ceux qu’Allah, Gloire à Lui, a promis à Moussa (PSL) et qu’Il a terminés avec dix autres jours. Ces trente jours sont une occasion annuelle pour que tu ouvres une nouvelle page avec Allah.

La droiture est la base au Ramadan :

  Maintenant, si on se pose des questions sur les sujets suivants : le Ramadan du Coran, de la prière et de la dépense dans le sentier d'Allah, ces trois sujets ne passent pas à l’esprit des gens avant le mois de Ramadan et la droiture est absente. C’est insensé et ce n’est pas de l'engagement si l'homme laisse les actes licites, la nourriture et la boisson mais commet des actes illicites, c'est comique et c'est une contradiction amère entre celui qui commet les péchés et en même temps laisse la nourriture et la boisson. imageAllah, exalté soit-Il, ne nous a ordonné de laisser les choses licites qu’en vue de nous préparer à fuir les choses illicites.   Ramadan ne supporte pas de transgression, à moins que tu ne veuilles être du nombre des gens ordinaires qui estiment que le jeûne est le fait de ne pas prendre de nourriture et de boisson. L'Imam AL Ghazali a nommé ce genre de jeûne "le jeûne des animaux". Quant au jeûne des croyants, c'est la désertion des désobéissances et des péchés et le jeûne des pieux est de tout quitter sauf la compagnie d’Allah, exalté soit-Il. Le renoncement à la nourriture et à la boisson est le jeûne des gens ordinaires, le renoncement aux désobéissances et aux péchés est le jeûne des croyants et le renoncement à tout ce qui est éloigné d'Allah est le jeûne des pieux et des grands.

Le plus dangereux dans l'adoration est qu'elle devienne une habitude :

  J'ai dit, le Ramadan est droiture, Coran et dépense dans le sentier d'Allah et prière, quatre centres de gravité en ce mois sacré. Si on dit droiture, c'est ce mouvement spontané dans la vie ; c’est ainsi qu’on vit, c’est ainsi que sont l'épouse, les filles, les fils, la vente et l'achat, il y a une exagération, une fraude, un mensonge et une complaisance, c’est un état qui n'est pas stable et qui ne t'encourage pas à faire un jeûne accepté par Allah. Quand tu te juges pour chaque mot, chaque regard, pour une seule lire, comment tu l'as gagnée et comment tu l'as dépensée, en ce moment, tu es qualifié et fin prêt pour jeûner mais quand tu es complaisant, cette complaisance est accompagnée d'un voile. Chers frères, la chose la plus dangereuse dans l'adoration est qu'elle devienne une habitude, qu'elle se vide de son essence et qu'elle devienne une ligne de conduite incomprise. C’est pour cela que nous sommes pour l’épanouissement, pour que la température de la foi augmente et cueillir les fruits du jeûne et pour espérer parvenir à L'Unique et Le Souverain Juge, et il nous faut absolument suivre le droit chemin.

La droiture exige le silence et le contrôle de la langue, du regard et de l'ouïe :

  Le contrôle de la langue : je vous ai dit que l'obligation est exigeante et parfois l'homme est satisfait lorsqu'il entend les défauts, les scandales, les problèmes et les bêtises des gens. Il écoute ces discours, participe à la discussion et exagère. Mais la véritable droiture exige le silence et le contrôle de la langue.

((d'après Anas Ben Malek, il a dit : le messager d'Allah (PSL) a affirmé : la croyance de l'homme n'est droite que si son cœur est droit et le cœur de l'homme n'est droit que si sa langue est droite. Et l'homme n'entre pas au paradis si son voisin n’est pas à l’abri de ses maux))

Ahmad d'après Anas Ben Malek

image  Le contrôle de la langue : lorsque tu t'habitues pendant trente jours à contrôler ta langue, tu le fais pour ton autocontrôle aussi, de nombreux savants si on parle devant eux de quelqu’un, ils disent : tais-toi, c'est une médisance. Quand l'homme laisse la médisance, il sait qu'il a contrôlé son âme, sa langue et son regard. Je sollicite Allah, exalté soit-Il, pour que les gens s’emploient davantage à baisser leurs regards parce que la liberté dans les regards et sa tolérance produit un voile entre Allah et l'homme. Je mets la main dans la plaie en disant que le jeûne est le jeûne et que vous ne compreniez pas qu’il n'est qu’un abandon de nourriture et de boisson, si c'est cela l'adoration, Allah se passerait bien d’elle.   Il est impensable que le Créateur de l'univers t'ordonne de laisser la nourriture et la boisson toute la journée pour manger tout ce que tu veux pendant la nuit. Les gens dans leur majorité changent la nuit en jour et le jour en nuit pendant le Ramadan en prenant trois repas, le premier très gras durant l'Iftar (la rupture du jeûne), un autre à minuit avant de dormir et un dernier avant le lever du soleil (le shour). Ce n’est qu’un changement d’horaire, ces trois repas qui se prenaient pendant la journée sont pris durant le Ramadan la nuit.
  En vérité, le Ramadan a besoin du contrôle de la langue, ni mot déplacé, ni fraude, ni médisance, ni calomnie, ni exagération, ni regard qui ne convient pas. Ceci doit être dans les propos, le regard et l’écoute. D’après de nombreux hadiths, l'écoute des chansons est interdite et dans une leçon précédente, j’ai cité des preuves très claires et suffisantes tirées du Coran et la sunna sur ce sujet.   Et dans les sollicitations du prophète, paix et salut sur lui, vient en premier lieu celles qui concernent le contrôle de l’ouïe, du regard et de la langue.

Le contrôle de soi rapproche l'homme d'Allah, exalté soit-Il :

  Le contrôle de soi te rend proche d'Allah et cette proximité, quand doit-on en profiter ? Durant la prière des Tarawih lors de la rencontre avec Allah, Gloire à Lui. Quand l'homme a une rencontre avec une personne importante, il se prépare, s'habille, se fait beau, se parfume et il est satisfait, s’avançant vers lui affable et souriant. Toi aussi au mois du Ramadan, tu as un rendez-vous avec Allah, exalté soit-Il, j'ai déjà mentionné que celui qui passe le mois du Ramadan avec foi et contentement, Allah lui pardonnera ce qu’il avait comme péchés.image

((Quiconque jeûne le mois de Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées))

Raconté à l'unanimité d'après Abou Houraira

((Quiconque prie les nuits du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner Au Ramadan, tu as un rendez-vous avec Allah. ses fautes passées))

Raconté à l'unanimité d'après Abou Houraira

  Tous les deux auront le pardon d'Allah et de son messager. Il y a un point précis qui est toujours abordé, pourquoi y a-t-il des problèmes dans la vie ? Comme ceux de la pauvreté et de la discorde conjugale. Un homme m'a interrogé : pourquoi les femmes viennent nous torturer jusqu’au désespoir ? Tu es logique, Allah, exalté soit-Il, se passe de nous torturer.   Pourquoi la pauvreté, pourquoi le malheur conjugal et celui des fils? Pourquoi les problèmes de la société s'aggravent-ils ? Tu dois savoir avec certitude lorsqu'Allah, exalté soit-Il, dit :

(Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup)

Sourate Achoura 30

  Tu es maintenant devant une étape de contrôle, il faut le faire sur le champ avec ce dont tu es capable de contrôler et de faire un plan pour les choses qui te dépassent. Une seule nuit est insuffisante pour convaincre ta femme ou tes enfants d'être comme toi. Mais si tu leur prépares un plan pour qu'ils soient droits, avec de l’amabilité et de la bonne conduite, les emmener avec toi à la mosquée, les honorer, les convaincre et t'asseoir avec eux, ce plan te pardonnera tes négligences passées.

Surveiller son regard et sa langue est une des étapes du jeûne des croyants :

  Le premier point est la rectitude dans tes faits et gestes. Lorsque tu jeûnes, tu ne dois pas avoir de regard ou de mot déplacés. Tu dois surveiller et contrôler ton regard, tes propos et ton ouïe devant les interdits d’Allah comme la médisance, la malédiction, le mensonge, la calomnie, l'ironie, l'illusion et la moquerie. Le contrôle de tout ce qu’Allah a interdit est une des étapes du jeûne des croyants. Sous peu, je vous ai dit que le jeûne des gens ordinaires diffère du jeûne des croyants alors que le jeûne des gens pieux est une chose à part. Notre espoir est de parvenir au jeûne des croyants en quittant tout ce qu’Allah a interdit. Quand l'homme s'attache à une mosquée et s'engage, c’est un bien pour lui car les actes les plus aimés par Allah sont celles qui durent même s’ils sont peu nombreux.

La dispersion des méthodes aboutit au désarroi et à l'hésitation :

  J'ai un remarque : il incombe à l'homme d'unifier sa direction, la dispersion affaiblit la progression. imageParfois l'homme fréquente une mosquée qui suit une certaine méthode et avec elle, il y a eu en lui un changement en bien. Et quand il se rend dans une autre belle mosquée mais qui suit une autre méthode, cette diversité le perturbe, l’une a une méthode rigoureuse et l’autre a une méthode tolérante, qui des deux a raison ?   Ici, il y a de la rigueur et là, il y a de la tolérance et quand l'homme passe d'une méthode à une autre, il se perd entre elles. Le conseil que je donne à chacun est de suivre une seule méthode et de puiser dans une seule source jusqu'à la maîtrise de sa religion, ainsi on pourrait lui dire: rends-toi où tu veux et assieds-toi avec qui tu veux. Mais en début du parcours, il y a un danger avec la multiplicité des méthodes qui peut mener à la confusion et à l'hésitation. Tu peux être dans un état de persévérance et d'élévation de rang et passer à un autre état où il est question de comparaison de méthodes, à un état où tu te demandes qui a le plus raison ? Qui a des preuves et quel est le point de vue d’un tel ? Le mieux est de suivre une seule méthode pour arriver à un résultat et après cela, chercher à approfondir ses connaissances.

Le chemin vers Allah est dégagé quand tu suis le droit chemin :

  C'est le premier point qui parlait de la droiture alors que le deuxième point : c'est la prière. Comme je vous ai dit : Allah, gloire à Lui, est plus Grand et Majestueux que son ordre ne soit donné uniquement que pour s’abstenir de nourriture et de boisson ; c'est un mois d’adoration, une session intense et un bond de qualité pour s’approcher d’Allah, exalté soit-Il.

image


  La deuxième chose : quand tu es dans le droit chemin et que tu surveilles tes propos, ton regard, ton ouïe, ton salaire, tes dépenses, ta famille et ton désir, le chemin vers Allah devient libre et dégagé. Comment pries-tu ? En premier, un des moyens pour être avec Allah pendant la prière est que ta pensée soit avec ce que tu récites ou ce que tu entends parce que le prophète, paix et salut sur lui, a dit :

((l'homme n'a de sa prière que ce qu'il s’est rappelé))

Mansour AL Daylami dans la tradition AL Firaous, d'après Oubay Ben Ka'b

  Quand tu écoutes l'imam réciter la Fatiha en méditant ses interprétations et méditant aussi "gloire à Allah le Grand" dans la prosternation et "gloire à Allah le plus Haut" dans la génuflexion, et dans les prières d'Ibrahim dans la position assise, en principe, si tu suis toutes ces étapes dans ta prière, c'est une sorte d’humilité. Et je dis encore une fois : Allah, gloire à Lui, se passerait bien à ce que tu te tiennes entre Ses mains mais en étant inattentif à ce que tu lis. Allah a dit :

(Et qui sont réguliers dans leur prière)

Sourate AL Ma'areg 34

  En priant, le croyant sincère écoute le Coran comme si Allah s’adresse à lui :
  Quant à Sa parole, exalté soit-Il :

(Tout en étant négligents dans leurs prières)

Sourate AL Ma'oun 5

  Les prières du Fajr, du Icha et des Tarawih doivent être accomplies dans la mosquée et le croyant sincère, quand il prie, il écoute le Coran comme si Allah s’adresse à lui en personne. Allah, exalté soit-Il, a dit :

(Dis : "ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très miséricordieux)

Sourate Azzoumar 53

(Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à Nos versets (le Coran), dis : "que la paix soit sur vous! Votre Seigneur s'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé….Il est, alors, Pardonneur, et Très miséricordieux)

Sourate AL An'am 54

  Quand tu écoutes l’Imam réciter des versets, il faut que tu sois attentif à la lecture et que tu reçoives ce Coran d'Allah, exalté soit-Il.

Retarder la prière de son horaire est un acte du diable :

  Une autre fois, je dis que le mois de Ramadan est le mois de la droiture, c’est une expression moderne. imageC'est le mois de la prière qui doit être accomplie dans ses horaires et quiconque la retarde, Allah lui efface la bénédiction dans son âge. Au mois du Ramadan, essaie cette méthode; dès l’appel à la prière, laisse tomber tout et va à la prière. Grâce à Allah, chacun a suivi ce conseil, à l’appel de la prière, laisse tout et va à la prière parce que le muezzin t'appelle "venez à la prière, venez à la réussite". C’est le Ramadan, et retarder la prière de son heure est un acte du diable car parfois les travaux sont successifs et attrayants. Pour cela, certains logiciels dans les ordinateurs ou dans les portables te rappellent l’heure de la prière. L'homme reste assis oubliant que le temps passe, soudain sur l'écran, un réveil lui rappelle le temps de la prière d’Al 'Asr, as-tu prié Al 'Asr ? Mais le croyant a son propre réveil qui lui rappelle le temps des prières et il médite sur ce qu'il lit. Et plus que cela, Allah a des jours pleins de gratifications, exposez-vous à elles. Ces gratifications ne sont pas entre tes mains mais entre Les Mains d’Allah, Il te les accorde aux temps et lieu convenables, alors sois prêt pour les intercepter, expose-toi à elles et Allah, exalté soit-Il, ne t'en privera pas. Parfois, l'homme pleure pendant la prière des Tarawih et a la sensation indescriptible qu'Allah est proche de lui, comme cela peut arriver un vendredi ou deux ou trois jours selon sa détermination. Parfois, Allah se manifeste dans ton cœur et tu ressens un rapprochement indescriptible de Lui, exalté soit-Il. L'homme, quand il prie les Tarawih, se rapproche d'Allah, exalté soit-Il, et il y a des versets dans la sourate AL Nadjm qui nous renseignent sur quelques sens spirituels: Allah a dit :

(Et puis il se rapprocha et descendit encore plus bas* et fut à deux portées d'arc, ou plus près encore)

Sourate Anadjm 8-9

Ramadan est le mois de la droiture, de la prière et du Coran :

  Je vous avais dit : si l’un de nous, dans des moments de droiture avec Allah, accomplit une prière parfaite avec la sérénité qui l’entoure et la manifestation d'Allah dans son cœur, il doit se dire : c'est cela la prière ordonnée par Allah et à laquelle le prophète a dit : "ô Bilal, repose-nous avec elle".   C'est la prière qui t'élève et dont tu tires la perfection auprès d'Allah, qui remplit ton cœur de quiétude et de satisfaction et qui fait jaillir les sources de l'amour, c'est la prière idéale. Ramadan est le mois de la droiture mais les gens l'ont rendu un mois de relations sociales et de rencontres. Il ne change rien à ses habitudes, ses soirées, ses péchés, sa manière de vendre, d’acheter, de gagner ou de dépenser son argent, ses festins et ses rencontres avec ses amis, mais au Ramadan, tout se multiplie. Ce genre de comportement est inadmissible chez quelques particuliers parmi les croyants, ce mois de prière est pour Allah, exalté soit-Il, et la droiture doit primer dans notre comportement. L'homme doit veiller à accomplir les prières dans leurs temps dans la mosquée car la prière en groupe égale vingt-sept fois la prière individuelle. Si un homme veut lire un livre dans sa chambre, le sommeil l’envahira dans un lit confortable et un livre ennuyeux qui lui tombe de sa main et s'endort. Mais quand il s'assoie dans une bibliothèque avec ses copains pour étudier ensemble, le livre ouvert devant lui avec une bonne lumière, un crayon à la main et bien installé sur une chaise ; c'est la véritable ambiance pour l'étude et c’est la manière la plus suivie pour étudier. La lecture dans le lit pousse la personne à dormir et en comparaison, la prière à la maison est vite expédiée parce que le lit est prêt, tes yeux sont rivés sur lui, tu pries et tu lis la plus petite sourate « Dis : Il est Allah, l’Unique » pour regagner vite le lit. Mais dans la mosquée, quand tu pries en groupe en écoutant l'imam réciter une page ou plus, méditant les versets, c'est la prière voulue par Allah, exalté soit-Il. Tu dois comprendre que la prière est le pilier de la religion, quiconque l’accomplit, a accompli la religion et quiconque la délaisse, a détruit la religion. C’est pour cette raison que le Ramadan est le mois de la droiture et de la prière.
  Pour le Coran, je souhaite que chacun d'entre vous commence la récitation du Coran sacré, avec méditation et cette récitation égale celle de l'adoration.   Lis chaque jour une lecture d'adoration puis lis une autre de méditation. Prends un des corans de la maison et avec un crayon mets des signes, des flèches et des commentaires, ou choisis quelques versets et écris-les. Il faut bien étudier le Coran et s'arrêter à son ordre impératif, à son ordre prohibitif, à son licite, à son illicite, à ses versets cosmiques, historiques et narratifs et ceux concernant les chemins d'Allah dans Sa création. Il faut avoir un arrêt posé et réfléchi avec le Livre d'Allah qui est, ô frères, comme une mer généreuse, à chaque fois qu’on y plonge, on trouve des perles et des pierres précieuses. Parfois, on se réjouit au sens trouvé d’une lettre, d’un mot ou à la découverte d’un jugement légal, et il arrive que tu comprennes un verset qui remplit ton cœur de quiétude et de confiance en Allah, exalté soit-Il.

L’effort dans l’écoute du Coran, enracine ses sens :

  Si un étudiant assiste à une conférence dans l'université, en l'écoutant, il se peut qu'il la comprenne ou pas. Les savants éducateurs conseillent, si cette conférence traite d’un thème sur un livre du programme, il faut le lire et essayer d’anticiper ce qui pourrait se poser dans les débats et quels sont les points importants et comment expliquer cet autre point ? Sachant qu’au deuxième jour du Ramadan, l’imam arrivera probablement à la deuxième partie du Coran, pourquoi ne la lis-tu au premier jour pour bien comprendre ses sujets ou ses points principaux ? Et tu prieras derrière l'imam en écoutant ce que tu as déjà en tête, en t’arrêtant à certains versets et à d’autres qui te touchent profondément. Ainsi, en écoutant la lecture, tu veux comprendre les paroles de l'imam, le verset récité ; comment l'abordera-t-il, de quelle façon, quelle en est la signification et quel est le caractère profond de ce verset ?   Cet effort dans l’écoute du Coran enracine ses sens dans l’esprit.
  Je vous explique d'une autre manière : si on peut donner un pourcentage pour l'effort déployé dans l'étude ; un homme tient un livre qu’il lit allongé sans fatigue, sans réflexion, sans rigueur, sans vérification et sans lenteur. Il le feuillette pour le terminer vite. On dit que cet homme a fourni 10% de son effort et qu’est-ce qui reste ? 90%. Mais s'il a donné 90% de son effort dans la première lecture, combien lui restera-t-il ? 10%. Quand tu lis auparavant les versets que l'imam va réciter, en mettant des notes pour différencier entre les versets cosmiques, ceux des jugements, ceux de l'ordre impératif et prohibitif, ceux de la loi cosmique bien solide et ceux des mots d'Allah, en faisant cela derrière l'imam pour prier, tu vas bien réagir à sa récitation parce que tu es bien préparé. Allah, exalté soit-Il, n'a-t-Il pas dit :

(Dis : "je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu'ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon n'est nullement possédé)

Sourate Saba' 46

  Cela veut dire que tu es chargé d'examiner cette parole- la parole d'Allah, exalté soit-Il- en t'arrêtant à sa signification, sa dimension, son ordre impératif et prohibitif, son licite et son illicite, ses récits, ses nouvelles et son inimitabilité scientifique, légale, pédagogique, linguistique, explicative et tout ce qui ressemble à cela.
  Donc, en premier, Ramadan c’est la droiture, en deuxième vient la prière et le Coran en troisième place. Tu dois lire ce Coran, le comprendre, écouter son interprétation et appliquer ses versets. Tu dois faire du Coran le printemps de ton cœur au mois du Ramadan afin qu'il reste avec toi après Ramadan.

Ramadan, mois de dépense :

  La quatrième chose : Ramadan est le mois de la dépense. Le prophète (PSL) était :

((Le plus généreux des hommes, mais il l’était encore plus encore durant le Ramadan, lorsqu’il rencontrait (l’ange) Gabriel (que la paix soit sur lui). Gabriel venait le voir chaque nuit du Ramadan jusqu’à sa fin pour l’enseignement du Coran. Le prophète lui récitait le coran. Chaque fois que Jibril lui rendait visite, le prophète se montrait plus généreux dans le bien que le vent envoyé (qui amène la pluie).))

AL Bokhari d'après Ibn 'Abbas qu'Allah soit satisfait d'eux

image  Par exemple, les liens de parenté sont une adoration qu’ignorent la plupart des gens. Tu dois rendre visite à tes frères, tes sœurs, tes beaux fils, tes cousins et toutes les connaissances au Ramadan, une visite de reconnaissance, d'aide, d'invitation à Allah et consacre une partie du Ramadan aux relations sociales et le temps le plus convenable pour les visites est l’après-midi juste après la prière d’Al Asr. C’est le temps où les gens quittent le travail à cause de l’effet du jeûne et l’homme doit faire une liste des choses à faire.
  Au Ramadan, dans tes dépenses, tu dois vérifier qui demande ton aide et réviser sa situation et tu peux trouver qu'il est convenable de donner une aide matérielle ou de le guider à Allah, exalté soit-Il. C'est une des exigences du Ramadan. Mais nous, comme croyants qui demandons la science légale sacrée, si nous saisissons bien le sens du jeûne, nous ferons un bond significatif d’un niveau à un autre, d'une étape à une autre, d'un endroit à un autre, d'un état à un autre et d'un rang à un autre. Cette compréhension profonde nous fait comprendre le jeûne en étant dans un état d’extrême bonheur.
  La raison d'avoir les 'Ides après une adoration :
  Vérifiez, les musulmans ont beaucoup de fêtes dont les plus importantes sont Al Fitr et Al Adha, quelle est la raison d'avoir deux 'Ides après deux adorations? La raison est que si l'homme a accompli cette adoration idéalement, il est très heureux et il exprime sa joie avec l'Ide. Allah lui a donné la possibilité de jeûner comme Il a voulu, exalté soit-Il. Et toutes ces leçons anticipées visent à nous préparer pour ce mois.

Les choses préférables et celles qui ne le sont pas au Ramadan :

  J’ai déjà mentionné que les relations tendues sont inacceptables au Ramadan comme le fait de dissoudre une société, de divorcer d'une femme ou une violente mesure à prendre, ce sont toutes des actions inacceptables au Ramadan. Le message du Ramadan est d’adorer Allah et de se consacrer à Lui, exalté soit-Il. Le mieux est que tu t'éloignes de toute relation tendue, agressive ou violente, car ceci t'éloignera de la pureté de l'esprit qui doit se consacrer à Allah, exalté soit-Il.
  La deuxième chose : si un homme fréquente toujours une mosquée pour assister à la prière des Tarawih et de l'aube, s'il a une voiture, il devrait inviter des voisins pour les emmener avec lui, et c’est une bonne œuvre. Il devrait s'accorder avec les prieurs pour aller avec lui à la mosquée tous ensembles pour les prières de l'aube et du 'Icha, et de cette manière, il garantira la permanence et la continuité de sa prière. En plus, il leur offrira un chemin facile pour arriver à la mosquée, ceci élèvera la valeur de sa bonne œuvre. Le prophète, paix et salut sur lui, a dit :

((Allah ne rassemble pas ma nation –ou il a dit : la nation de Mohammed (PSL)- sur un égarement. La main d'Allah est avec la communauté et quiconque s’isole, s'isole au Feu))

AL Tirmithi d'après Ibn 'Omar

  Il est beau de voir que les frères s'entraident. A Minin et à Tal, quelques frères m’ont dit qu'ils louent une grande voiture publique moins cher que le tarif payé pour aller de Damas à Minin. Ce grand bus qui a une capacité de vingt passagers les conduit à la mosquée et les ramène avec un accord conclu avec le chauffeur.
  Allah, exalté soit-Il, a dit :

(ô vous qui croyez ! Ne profanez ni les rites du pèlerinage, ni le mois sacré, ni les animaux de sacrifice, ni les guirlandes, ni ceux qui se dirigent vers la maison sacrée cherchant de leur Seigneur grâce et agrément. Une fois désacralisés, vous êtes libres de chasser. Et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la mosquée sacrée à la Mecque vous inciter à transgresser. Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition)

Sourate AL Mayda 2

L'aide, la générosité et la gentillesse font les gens aimer Ramadan :

  N'oubliez pas, ô frères, qu'à chaque Ramadan de nouveaux gens viennent à la mosquée, attirés par la prière et par les leçons religieuses. Si tu vois un nouveau frère, tu dois être d’une extrême perfection dans l'attention, l’aide, la générosité, la gentillesse et la poignée de mains avec lui ? Je connais beaucoup de gens qui ont commencé leur relation avec Allah au mois du Ramadan, dans une mosquée indiquée. Il arrive qu'un homme vienne dans une mosquée de passage pour devenir un frère fidèle grâce à la prière et aux leçons qui l'ont attiré. Toi aussi participe en invitant tes amis, tes frères et tes voisins à une mosquée, c’est une bonne œuvre. Au Ramadan, il y a une ambiance, une inspiration et une influence spéciales et tout cela fait partie des choses nécessaires du Ramadan. Fais du Ramadan un mois pur consacré à Allah, exalté soit-Il. Dans ce mois, ajourne ton problème avec Allah, il y a l’homme qui n’a que son problème à la bouche, il se plaint tout le temps et pourtant tout le monde a des problèmes. Ces problèmes sont les nécessités de la vie d'ici-bas et la preuve, la parole du prophète, paix et salut sur lui :

((D'après Khaled Ben Abou 'Imran, Ibn 'Omar a dit: le messager d'Allah (PSL), ne se levait d'une réunion, qu’après avoir sollicité Allah pour ses compagnons avec ces invocations : "ô Allah, donne-nous de Ta crainte ce qui nous empêche de Te désobéir et de Ton obéissance ce qui nous fait entrer au Paradis. Donne-nous et de la certitude ce qui facilite à nos yeux les malheurs de la vie. Fais-nous jouir de nos ouïes, de nos vues et de nos forces tant que Tu nous fais vivre, et fais-le notre héritier. Venge-nous de celui qui nous a fait tort et fais-nous vaincre de nos ennemis. Ne fais pas notre malheur dans notre religion et ne fais pas de la vie notre plus grand souci, ni le sommet de notre savoir et ne rend pas maître sur nous celui qui n'a pas de pitié envers nous))

AL Tirmithi d'après Khaled Ben Abou 'Imran

Le croyant solide qui est certain de la Miséricorde d'Allah :

  On ne peut pas éliminer les malheurs mais atténuer leurs effets sur le croyant. Si tu as la certitude en te rapprochant d'Allah et en te mobilisant pour L’adorer, exalté soit-Il, l'effet de certains problèmes s'affaiblira beaucoup, le problème est le même mais il s'est atténué. Il y a des médicaments amers et des médicaments sucrés pour les enfants. Parfois le malheur arrive au croyant comme le médicament pour les enfants qui contient un produit actif mais sucré et ce goût est aimé d’eux. Le croyant solide aussi qui est certain de la Miséricorde et des dons d'Allah, gloire à Lui, Il lui fera atténuer l'effet de ses problèmes mais un autre homme ne peut pas les supporter.
  J'implore Allah, exalté soit-Il, qu’Il traduit cette leçon en actes et que nous soyons tous du nombre de ceux pour lesquels Allah est satisfait d’eux et qui sont satisfaits de Lui et du nombre de ceux qui ont fait un jeûne accepté. Ramadan est le mois de l'obéissance, du rapprochement, de l'amour, de la dépense, de la piété, de la prière et du Coran et tous ces noms désignent le Ramadan et le hadith le plus éloquent dit par le prophète à ce sujet :

((Malheur à celui qui atteint Ramadan mais qui n’a pas eu le pardon d’Allah, s’il n’est pas pardonné en ce mois alors c’est pour quand ? ))

AL Tirmithi d'après Abou Houraira

((Quiconque prie les nuits du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées.))

Raconté à l'unanimité d'après Abou Houraira

La mort annule tout et ne restent que les bonnes œuvres :

  Ô frères, j’avais dit que Ramadan est le mois attendu avec impatience et avec les jours qui passent rapidement, nous voilà en train de parler de lui, il est à nos portes. Mais, par Allah, vous n’allez pas croire, entre ouvrir son œil et la fermer, Ramadan se terminera et l’Aïd arrivera puis on attendra l’Aïd Al Adha qui arrivera vite, suivi par l’été et l'hiver pour qu’arrive de nouveau le mois de Ramadan jusqu'à ce qu'on rencontre l'Unique et le Souverain Juge.   L'homme n'est que quelques jours, et chaque jour qui passe, c’est un peu de lui qui s’en va. A chaque aube naissante, le jour appelle : je suis une nouvelle créature et je suis témoin de ton œuvre, approvisionne-toi de moi car je ne reviendrai qu'au jour de la Résurrection. Tout ce qui est en dehors de l'obéissance d’Allah, de Sa connaissance et des bonnes œuvres n’a aucune valeur. La mort finit tout, la pauvreté du pauvre, la beauté du beau, la laideur du laid, la bonté du bon, la maladie du malade, la force du fort et la faiblesse du faible. Elle annule tout et ne laisse que les bonnes œuvres. L'homme, quand il jeûne d'une façon juste, sent qu'Allah a accepté son jeûne et qu'Il l’a délivré du Feu, alors il a remporté une grande victoire.
  Nous sommes aux portes d'un mois qui, si on le jeûne comme Allah le veut nous permettra de remporter une très grande victoire. J'implore Allah, exalté soit-Il, de faire ce noble mois, une chance de nous délivrer de l'Enfer.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers