Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

L’épreuve :

  Allah, glorifié soit-Il dit :

( Alif - Lâm - Mîm.* Les hommes s'imaginent-ils qu'on les laissera dire : «Nous croyons» sans que l’on ne les mettent à l'épreuve ? Nous avons, assurément éprouvé leurs prédécesseurs et ainsi, Allah distinguent ceux qui sont véridiques de ceux qui mentent)

(Sourate de l'Araignée (Al-'Ankabût) : 2)

  La règle d’Allah sur terre se base sur l’épreuve. L’être humain est éprouvé dans sa religion, ses biens et sa famille. Tous les malheurs ne sont que des épreuves au moyen desquels Allah teste Ses serviteurs pour distinguer le pervers du bon, purifier ceux qui ont cru, et anéantir les mécréants.image
  Il a raison celui qui affirme : Allah, exalté soit-Il, renforce Ses ennemis jusqu’à ce que ceux dont la foi est faible disent ‘ Où est Allah ?’ Ensuite, il fait apparaître Ses signes à travers la vengeance des opprimés jusqu’à ce que les incrédules reconnaissent ‘Il n’y a pas de divinité à part Allah’.

Les épreuves imposées aux croyants sont nombreuses :

  Parmi celles-ci, leur exposition à l’oppression des gens du mal, des ennemis du bien et de l’humanité, sans qu’ils ne trouvent d’alliés pour repousser le mal loin d’eux ; étant incapables de se protéger ou de trouver la force de faire face aux oppresseurs.

Cinq vérités dans la jurisprudence de l’épreuve :

  Pour quelle raison Allah éprouve-t-Il les croyants ?

 La première vérité : Le véritable apprêt pour porter la charge

  La première vérité est qu’Allah n’a nullement besoin de châtier Ses serviteurs et, loin de là, exalté soit-Il, que cela soit son but. Il est le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Il a créé Ses serviteurs pour les couvrir de Sa miséricorde et les rendre heureux de Sa connaissance.image
  Le but de l’épreuve est d’apprêter le serviteur au port de la grande charge et de la majestueuse responsabilité. Le port de la charge n’est pas acquis par la souffrance et l’arrogance face aux passions mais par la vraie endurance des souffrances et la vraie confiance en l’aide d’Allah et Sa rétribution en dépit de la durée ou l’intensité de l’épreuve.
  Il est à l’image du feu qui purifie l’or de ses impuretés ; de la même manière, les épreuves affectent les esprits qu’ils mettent en fusion pour en expulser la malice.

La deuxième vérité : l’épreuve expie les fautes et les péchés.

  La deuxième vérité relative à la compréhension de l’épreuve, c’est qu’elle expie les fautes et les péchés et hausse le degré (de l’individu) auprès d’Allah.
  A travers l’épreuve, Allah témoigne de la solidité de la foi de celui qui patiente. Il, exalté soit-Il, les choisit pour les éprouver.image
  Nous avons parmi les hadiths :
  Mus‘ab ibn Sa‘d, qu’Allah le recouvre de Sa miséricorde, rapporte ces paroles d’après son père :

(( Ô Messager d’Allah quels sont les plus éprouvés parmi les gens ? » --- « Les prophètes, puis les meilleurs, puis les meilleurs. L’être est éprouvé selon sa foi. L’épreuve est dure si la foi est solide ou bien légère si la foi l’est. L’épreuve ne quitte pas l’être avant qu’il ne marche sur terre pur de tout péché. ))

(Rapporté par Al-Tirmidhi)

  Le Prophète Elu (bénédiction et paix sur lui) dit :

(( Les gens les plus éprouvés sont les prophètes, puis les vertueux. L’un d’eux pouvait subir la pauvreté au point de ne trouver qu’une cape comme vêtement et subir les poux jusqu’à en mourir. Avec cela, ils étaient plus heureux d’être éprouvés que vous d’avoir des dons.))

(Rapporté par Al-Hâkim dans Al-Moustdrik)

  Sahîh Al-Boukhari rapporte qu’une fois le Messager était en train de prier près de la Ka‘ba et que ‘Uqba ibn Mu‘ayt le prit par son encolure et la serra au point de l’étouffer. Abou Bakr vint et repoussa ‘Uqba par ses épaules loin du Prophète (bénédiction et paix sur lui) en s’écriant : « Tuez-vous un homme parce qu’il dit ‘Allah est mon Seigneur.’ ?
  Il est également mentionné dans Al-Boukhari que Khabbâb Ibn Al-Arat dit : J’ai été vers le Prophète (bénédiction et paix sur lui) alors qu’il avait la tête appuyée sur une cape pliée près de la Ka‘ba. Nous avions subis beaucoup de souffrances de la part des polythéistes et je lui dis: Ô Messager d’Allah, ne peux-tu invoquer Allah pour nous, ne peux-tu demander le triomphe pour nous ? Il se releva le visage tout rouge et dit :

((Avant vous l’homme étaient peigné avec des peignes en fer jusqu’aux os en passant par sa peau et ses nerfs sans réfuter sa religion. Allah complètera cette religion au point où le voyageur ira de Sana à Hadramaout sans rien craindre d’autre qu’Allah.))

  Si ces attaques étaient dirigées contre le Prophète (bénédiction et paix sur lui) qui était respecté de tout le monde, que dire alors de celles que subissaient les honorables Compagnons, surtout les faibles d’entre eux. Vous n’ignorez pas ce qui est arrivé à Bilâl, Khabbâb, Yassir, Suhayb, Ibn Mass‘ûd et d’autres (compagnons) parmi ceux qui attestaient qu’il n’y a pas d’autre divinité à part Allah.’
  Ils ont donné les meilleurs exemples d’endurance, face aux épreuves et de sacrifice physiques et moraux pour cette religion.

La troisième vérité : Le tri.

  La troisième vérité dans la jurisprudence est qu’Allah purifie les gens par les épreuves et les trie. Il dévoile l’hypocrisie et le mensonge tout comme il révèle la force de la foi. Allah dit :

( … afin qu'Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants. )

« (La Famille d'Imran (Âl-'Imrân) : 141) »

  Ibn Al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit :image

  La sagesse d’Allah, exalté soit-Il, exige l’imposition de tests et d’épreuves aux êtres pour distinguer les bons qui méritent de s’approcher de lui des mauvais. Il les purifie comme le soufflet du forgeron purifie l’or qui ne peut être purifié des résidus que par le feu. A l’origine, l’âme est ignorante et injuste. Cette ignorance et cette injustice la pervertissent et la perversion ne peut sortir que par la fonte ou le filtrage. Elle doit sortir en ce monde, pour que le serviteur purifié puisse entrer au Paradis, sinon elle sortira par le soufflet de l’Enfer.
  Il n’y a pas de plus attaché à la vérité qu’Allah … mais Ses règles relatives aux épreuves et à la purification ont libre cours. Il dit :

( Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: «Nous croyons!» sans les éprouver ?)

(l'Araignée (Al-'Ankabût) : 2)

La quatrième vérité : Montrer Ses signes

  La quatrième vérité est qu’à travers les épreuves Allah révèle Ses signes à Ses serviteurs en leur montrant le résultat de l’injustice et la fin des injustes qu’Il remplace par Ses serviteurs bienfaisants quelle que soit la durée de l’épreuve.image
  Où est Pharaon qui tint les propos suivants à son peuple :

( Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi.)

(Le Récit (Al-Qasas) : 38)

(C'est moi votre Seigneur, le très haut)

(An-Nâzi`ât (Les Ames qui arrachent les Ames) : 24)

(Ne suis-je pas le maître absolu du royaume d'Égypte avec tous ces canaux d'eau qui coulent à mes pieds ? Ne le voyez-vous pas ?)

(L'Ornement (Az-Zukhruf) : 51)

  Allah le renversa.
image  Quelle a été la fin deHamâne, Qarûn, ‘Âd et Thamûd ?

(Nous saisîmes donc chacun pour son péché : Il y en eut sur qui Nous envoyâmes un ouragan ; il y en eut que le Cri saisit ; il y en eut que Nous fîmes engloutir par la terre; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, Allah n'est pas tel à leur faire du tort ; mais ils ont fait du tort à eux-mêmes. )

(L'Araignée (Al-'Ankabût) : 40)

  Il a raison celui qui s’interrogea : « Où sont les oppresseurs et leurs adeptes et où sont le Pharaon et Hamâne ? » Où sont ceux qui ont empli le monde par leur voix, leur injustice et leur oppression ? Où sont les tyrans et où sont ceux qui leur ont fait miroiter l’insouciance et le pouvoir ? La mort a-t-elle laissé le noble ou la richesse a-t-elle sauvé quelqu’un ? Par Allah les hommes et les djinns doivent tous périr. Nous avons dans un hadith :

(( Evite, les implorations de l’opprimé, car il n’y a pas de voile entre elles et Allah.))

(Al-Tirmidhi)

  Dans une autre version :

(( Allah hausse les implorations de l’opprimé au-dessus des nuages, lui ouvre les portes du ciel et dit : « Par Allah, je te ferai triompher même si c’est après longtemps. ))

 

La cinquième vérité : Le désir d’aller vers Allah.

  La cinquième vérité dans la jurisprudence de l’épreuve est de susciterr ton désir d’aller à la rencontre d’Allah parce que le monde ne dure pour personne et n’est constant pour personne.     Lorsque le malheur est grand et fort, le croyant aspire à aller à la rencontre d’Allah et l’amour de la vie lui sort du cœur et il essaye de mériter la vie future.
  Puisse Allah faire miséricorde à nos martyrs, guérir nos maux, libérer les prisonniers et préserver le sang des innocents opprimés.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers