Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux


  Chers frères croyants, nous sommes toujours avec la vingt-et-unième leçon qui parle des vertus du Prophète que la Paix et le Salut d'Allah soit sur lui. La dernière leçon, on est arrivé jusqu'à sa biographie lors de sa sortie de chez lui à la publique.
 Le messager d'Allah (Paix et Salut soient sur lui) gardait sa langue, car l'homme, étant parmi les gens, désigne par ses paroles son élévation ou bien sa dégradation. Une des plus belles qualités de l'homme c'est être silencieux, dans ce cas il sera en sécurité. L'homme ne regrette pas un mot qu'il n'a pas dit mais il regrette un mot qu'il a prononcé à tort. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui dit:

"garde-toi de ce qui te pousse à t'excuser"

 Ne dis pas un mot tu seras plus tard obligé à dire: excusez-moi. Vous savez tous que notre maître Muawiya dit à Amr ben Al 'as qui fut très habile parmi les Arabes

"combien es-tu malin? Il dit par Allah, tu ne t'es jamais intervenu dans un sujet sans savoir en sortir. Muawiya répondit: je te jure, je ne me suis jamais intervenu dans un sujet sans savoir en sortir".

 Au fur et à mesure que tu y contemples, que t'y bien penses, tu prendras une bonne décision. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui, s'il voulait exécuter une affaire, il prévoyait ses conséquences.  Pour cela, une des plus belles vertus du Prophète, c'est qu'il gardait sa langue parmi ses compagnons, ses paroles étaient courtes et s'il a parlé, il dit des mots tranchants, vrais et biens. Il parle pour but de réformer et en haut niveau non pas en bas niveau. C'est pourquoi, saches que tes dires font partie de ton action.
 Chers frères, la croyance de l'homme ne se redresse que si son cœur est redressé et cela ne sera réalisé que si sa langue est redressée parce que les transgressions de la langue sont énormes. Imam AL Ghazali a recensé dans son livre "la renaissance des sciences de la religion" des dizaines des inconvénients de la langue. En effet, le croyant pense rarement à commettre un crime, à prendre du vin, à gagner d'argent illiauthor ou à entrer un lieu qui susauthor la colère de Dieu Exalté soit-il. Mais où le croyant sera faible? Où est-ce qu'il s'éloigne du chemin d'Allah Exalté soit-il? De quoi il ressent la honte devant Dieu? De sa langue. C'est pourquoi le Prophète Paix et Salut soient sur lui gardait sa langue, celui qui parle beaucoup sera tombé beaucoup dans l'erreur. Avant de parler vois si cette parole contient une médisance, un colportage, une calomnie, une ironie, une malfaisance, une blessure, un recours, une exagération, un mensonge, une hypocrisie. Alors, l'homme qui examine durement sa conscience dans le monde ici-bas, il sera jugé avec tolérance au Jour de résurrection. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui dit à l'un de ses compagnons: " n'entre pas dans un discours qui ne te regarde pas, Abou Houraira a rapporté du Prophète Paix et Salut soient sur lui qui dit:

"O Zeid, garde ta langue, deux qualités que le Messager d'Allah aime, l'une d'eux c'est garder le silence la plupart du temps".

 Ne parle que dans les sujets qui te regarde, Abou Houraira a rapporté du Messager d'Allah (Paix et Salut soient sur lui):

"comme signe de bonne appartenance de quelqu'un à l'Islam, c'est son abstention de tout ce qui ne le regarde pas"

(rapporté par Tirmid).

 Heureux est celui qui s'est occupé par ses défauts et ne voit pas ceux des autres. Tes dires font partie de ton action. La parole peut être des abîmes dans lesquelles tombe l'homme. Le Prophète la Paix et le Salut soient sur lui, gardait sa langue, et cela ne signifie que quand on aborde un sujet concernant la religion par exemple, tu tiendras le silence alors que tu as la bonne réponse; parce que celui qui tient le silence devant le droit est un Satan muet. En revanche cela signifie qu'il faut garder la langue devant ce que ne le regarde pas et devant les sujets banals. Par exemple, s'il y avait une divergence sur le prix de quelque chose, ce n'est pas important, s'il y avait une divergence sur un certain sujet politique, cela ne me regarde pas. Mais s'il y avait une divergence sur la signification d'un verset alors que je sais la réponse précise, je ne devrais pas tenir le silence. Le Prophète, Paix et Salut soient sur lui, gardait sa langue sauf dans les sujets qui l'intéressent. Ce qui est important pour lui c'est diffuser la prédication envers Allah, révéler et enraciner le droit dans les esprits des gens et propager les vertus. Il lui importe de pousser les gens à connaître Allah Exalté soit-il et le Jour de résurrection. Pour cela, le croyant déroute les autres; parfois on le trouve, la langue déliée dans la certitude et soudain on le trouve silencieux devant les mensonges. Si le sujet ne le regarde pas, il n'entre pas dans ce discours, car les sujets qui ne réalisent pas la satisfaction de Dieu attirent l'attention des gens. La première vertu chez le Prophète quand il fut avec ses compagnons c'est le fait de garder sa langue sauf dans les sujets qui l'intéressent. Il rassemblait les gens et ne les effrayait pas. Gloire à Allah! L'homme qui s'éloigne de Dieu Exalté soit-il, celui dont le cœur ne contient pas de perfection, qui apprécie la distinction entre les gens et qui provoque les problèmes entres eux, s'il a rendu visite à sa sœur il susauthor sa haine envers son époux, et s'il a rendu visite à une autre personne il susauthor sa haine envers son partenaire, puis il demande à un ouvrier: combien ton patron te donne comme salaire? Ce n'est pas suffisant, n'accepte pas? Alors il a suscité la haine de cet ouvrier envers son travail. Toujours il vise à créer la divergence entre les gens, il provoque tout le temps leurs haines envers leurs avoirs, il critique une maison modeste, un salaire modeste ou un époux pauvre. Au contraire, le croyant énonce les côtés positifs chez les gens, gloire à Allah, s'il a rendu visite sa sœur et constaté une pauvreté, il la fait rappelle aux mœurs de son mari: sa valeur, sa science, sa foi et sa vertu. Et si le croyant a rendu visite un propriétaire d'un magasin commercial avec son partenaire, il le fait rappelle aux mœurs de son partenaire et le féliauthor du partenariat. S'il a visité une petite maison, il dit à son propriétaire: "la maison du Prophète, le Maître de création, ne suffisait pas pour sa prière et le sommeil de Madame 'Aicha en même temps" alors cet homme-là sera content. Alors, tu dois dans toutes les possibilités rassembler les gens et enraciner l'affection, et non pas créer la divergence, entre eux. Il ne faut pas éloigner une mère de son fils, ni un homme de son frère ou de son partenaire. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui rassemblaient les gens et ne créait la rupture entre eux, il les rapprochait de lui. Tu es capable de rassembler les gens autour de toi par la perfection, ou de les éloigner de toi par l'imperfection. On dit toujours que les forts obtiennent les nuques des gens alors que les Prophètes obtiennent les cœurs des gens, si tu as envie de posséder les cœurs des gens, sois parfait sans avoir besoin de mentionner cette perfection parce que l'instinct suprême s'adapte avec la perfection et déteste l'imperfection et quoi que tu essaies de l'embellir, elle reste imparfait, alors que la perfection n'a pas besoin d'être mentionnée puisqu'il est très lucide. Si tu veux joindre les cœurs des gens et enraciner leur confiance en la religion, sois parfait. Je me suis contenté par cette religion qui rien ne la convient que la générosité et la moralité, alors tant que tu adoptes cette religion, tu dois l'honorer par ces deux qualités. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui rassemblait les gens autour de lui parce qu'il a toujours raison et en rassemblant les gens autour de lui, il va les reconduire à la voie d'Allah. Si l'homme a appelé les gens à Allah, il devrait être prudent avec chaque mot ou action qui peuvent provoquer un mal traitement avec les gens parce que s'il a mal traité les gens, il les poussera à s'éloigner du droit et de la religion. Il est rare qu'on trouve celui qui fait la différence entre la religion et sa famille. La plupart des gens se confondent dans les choses, s'ils ont mal traité par un homme qui a un aspect religieux, ils s'éloignent de la religion. Mais l'homme qui a une bonne conscience ne sera pas touché par les erreurs que commettent les hommes de religion. En effet, la religion chez lui jouie d'une place élevée, dans le ciel, il est un homme qui s'intéresse aux principes et non pas aux gens. Mais, il est rare qu'on trouve un tel homme, alors que la plupart des gens sont touchés par celui qui a un aspect religieux. Pour cela tu tomberas sur une des lacunes de l'islam, évite alors de faire comme ça. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui gardait sa langue sauf dans ce qui l'intéresse, il joignait les gens et ne les éloignait pas.  Le bon mot est une bienfaisance et l'excuse est une bienfaisance et l'homme doit prendre le Prophète Paix et Salut soient sur lui comme un bon exemple, le maître de la création dit à Omar: O mon frère ne m'oublie pas dans ta prière à Allah". Est-ce que la place du Prophète s'est baissée dans cette parole? Non, à Dieu ne plaise! Abdoullah ben Omar a rapporté de Omar, que Dieu soit satisfait d'eux, qu'il a demandé la permission du Prophète (Paix et Salut soient sur lui) pour visiter les lieux saints, le Prophète lui a dit:

"O mon frère, ne m'oublie pas dans ta prière, et il a dit en suite dans la Médina: mon frère, énonce-moi dans ta prière. Omar: " grâce à avoir dire "mon frère", je n'aime en obtenir aucune chose"

 Si par exemple quelqu'un t'a rendu un service, s'est approché de toi en te présentant un cadeau ou en te disant un bon mot, s'il t'a rendu visite et s'est intéressé à toi, il est indispensable de lui donner des remerciements profonds pour enraciner le bien et la bienfaisance. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui rapprochait les gens les uns des autres et ne les éloigner, il honorait chaque généreux et le chargeait d'un poste de commandement dans sa communauté. Parfois, tu te trouves dans un poste de commandement comme un directeur d'un hôpital, d'une école, si tu avais besoin d' une aide, garde-toi d'approcher les hypocrites ou ceux qui utilisent la médisance, tu dois rapprocher les fidèles, les pieux et les parfaits, pour cela le Prophète honorait chaque généreux et le chargeait d'un poste de commandement dans sa communauté. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui savait les valeurs des gens et donnait à chaque personne sa propre valeur. Toi, tu ne peux connaître la vérité des gens que si tu as bien saisi leurs vertus. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui, connaissait chez chacun de ses compagnons honorables la valeur, les possibilités, le genre de sa grandeur et de son héroïsme et il faisait louange à chacun d'eux. Alors le commandement des hommes est une question complexe qui exige un homme qui peut comprendre tous les vertus, si quelqu'un a réussi dans un domaine et on l'a négligé il va s'écarter du travail, mais si tu l'as appris que tu apprécies ses compétences, si parfois tu as demandé son conseil et si tu as fait un louange modéré à lui, tu auras son cœur. L'homme peut traiter les gens comme le traitement des artisans avec les matières, le menuisier avec le bois et le forgeron avec le fer. Si tu as voulu fréquenter les hommes, tu dois les comprendre tous, les excuser et dépasser leurs erreurs pour but de les joindre et les rapprocher, le Prophète Paix et Salut soient sur lui honorait chaque généreux dans sa communauté. Un jour Oday ben Hatem qui fut un roi, a rendu visite le Prophète, ce dernier l'a reçu chez lui, et l'a accueilli chaleureusement, et il lui a donné un oreiller bourré de fibre, il a dit: "assied-toi", j'ai répondu: "asseyez-vous", mais il a insisté alors je l'ai fait, et lui il s'est assis sur la terre, puis il a dit: "quel grand homme tu es! On ne m'a jamais décrit un homme, et je le trouve toujours moins de la description, sauf toi", il a saisi sa valeur, il honorait chaque généreux et le chargeait d'un poste sur sa communauté. Si tu as voulu blesser et humilier quelqu'un, confie à un autre, qui est moins que lui dans la science et la moralité, un poste sur lui; c'est une chose insupportable.

 Notre maître Ali a été interrogé: que signifie l'humiliation? Il a répondu: c'est quand le généreux demande l'aide du coquin mais ce dernier le chasse. En confiant à une mauvaise personne un poste sur des nobles, tu les écraseras, tu les vraiment tueras. Dans toute communauté, tu dois confier la direction à celui qui en est le plus noble, le plus juste et le plus charitable. C'est pourquoi lorsque les honorables compagnons ont eu peur de notre maître Omar qui avait été élu par notre maître le sincère Abou Baker:  "menacez-vous moi d'Allah? Le Jour de résurrection, je Lui dirai: O Seigneur, j'ai confié le pouvoir à celui le plus miséricordieux parmi eux". Parfois, au niveau d'un enseigneur, si tu as élu un responsable dans la classe par exemple, tu seras au Jour de résurrection interrogé sur la manière de ce choix, y a-t-il qui est mieux que lui dans la classe? Si on a confié à un homme la direction de dix personnes dont on trouve ce qui mieux que lui, on sera traître d'Allah et de son Messager. Tu dois confier la direction à celui qui est généreux, propre, sincère, juste et miséricordieux. Parfois, tu trouves quelqu'un dans un poste, alors tu ressentes vraiment un grand repos parce qu'on a confié ce poste à une personne compétente. A ce propos, Allah dit:

" L'une d'elles dit: (O mon père, engage-le à ton service moyennant salaire, car le meilleur à engager c'est celui qui est fort et digne de confiance) ".

(Sourate Al-Qaçaç "26")

 "Fort et digne de confiance": la force signifie la compétence et la confiance signifie la fidélité. Il fut fort dans sa spécialisation et digne de confiance dans ses principes. Il se trouve quelques administrations professionnelles auxquelles je m'oppose tellement. Parfois, le directeur général d'une entreprise reçoit toutes ses informations de la part d'un de ses employés, il est probable qu'un de ces employés ne soit pas dans le niveau demandé, alors il commence à transporter des fausses informations à son parton, dans ce cas là qu'a-t-il fait? Il a exagéré dans ces informations qui nuisent aux employés. Pour cela, notre maître Omar dit: "ne ferme pas ta porte devant leurs faces, sinon le fort parmi eux opprimera le faible". Le Prophète Paix et Salut soient sur lui, alertait les gens et se méfiait d'eux sans cacher sa politesse d'eux. Quelqu'un que tu ne connais pas, méfie-toi de lui. Le croyant selon le Prophète Paix et Salut soient sur lui est:

"courtois, prudent et alerte".

 Une personne m'a appris qu'en conduisant sa voiture, un homme lui a signé, alors il l'a abordé dans sa voiture, et plus tard il a découvert que cet homme est un meurtrier, en conséquence il est entré dans la prison pour cinq ou six ans pour être jugé comploteur avec ce meurtrier et les enquêtes ont pris beaucoup de temps pour découvrir la vérité. Il est probable que cette personne ait des drogues ou des matières interdites, alors ne sois pas candide. Notre maître Omar nous a enseigné en disant: "je ne suis pas trompeur et ce qui est trompeur ne peut pas me tromper". Il n'est pas naïf à tel point qu'on le trompe et il n'est pas malin à tel point qu'il trompe. Il se méfiait des gens avant sans cacher sa politesse d'eux. Il y a un sourire, une affection et une bonne relation, d'ailleurs il y a une méfiance et une prudence. On apprend parfois des histoires incroyables, comme par exemple: tu as livré quelqu'un une grande somme d'argent sans une garantie et puis tu as découvert qu'il est trompeur, tu perdras car tu as payé cet argent à cette personne qui n'a pas de crédibilité. Le croyant est une bonne personne mais il n'est pas naïf, il pense bien aux gens mais il n'est pas sot. Dans nos jours on dit que le croyant est un derviche et ce mot a un sens plus profond, à savoir: un sot. On dit: quelqu'un est derviche, non il n'est pas derviche, il est très courtois, prudent et intelligent, le croyant est courtois, prudent et alerte.  Avant de signer sur quelque chose, avant de gagner de l'argent, avant de devenir esclave chez cette personne, est-ce que tu la connais, notre maître Omar nous a enseigné en disant à un homme:

 "apporte-moi quelqu'un qui te connaît, alors il est revenu avec un homme, Omar lui a demandé: est-ce que tu le connais? Il a répondu: oui. As-tu voyagé avec lui? Il a répondu: non. Etais-tu un voisin avec lui? Il a répondu: non. Est-ce que tu t'es négocié avec lui dans une affaire financière? Il a répondu: non. Omar dit: alors tu ne le connais pas. Puis il a dit à cet homme: "je ne te connais pas". Ce témoignage n'est pas suffisant, mais à force de sa politesse, Omar que le salut d'Allah soit sur lui a rétorqué: "mon ignorance à toi ne te nuit pas". Peut être tu es mieux que moi mais je ne te connais pas et cela ne nuit pas à toi. Voyons le palais de la justice, il y a cinq milles procès dont la cause remonte toujours à la naïveté, quelqu'un a délivré une somme d'argent sans avoir une garantie, ou a fondé une entreprise sans signer un contrat, alors le Satan va entrer dans cette affaire, il n'a pas de police d'assurance et toi tu as des enfants, alors le Satan va entrer. Je souhaite que chacun entre vous archive ses affaires, archive tout ainsi tu atteins le repos. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui fut prudent et courtois avec les gens sans cacher sa politesse d'eux. Il fut souriant, ses relations furent étroites avec les gens, cependant, s'il ne connaissait pas un homme, il s'interrogeait et se vérifiait. J'entends toujours des histoires incroyables de mariage, ils acceptent tout simplement le mariage de leur fille avec un homme, puis on apprend qu'il prend du vin, qu'il est trompeur ou menteur. Le mariage est un esclavage, alors sois prudent du lieu où ta fille vivra. En effet, les gens ne respectent jamais l'idiot, ne sois pas cet homme-là et n'aie pas de la bonté au point de la naïveté, sois prudent avec les dires des gens. Le Prophète fut prudent avec ses compagnons. Chers frères, le Prophète Paix et Salut soient sur lui dit: "Allah interroge l'homme sur la compagnie d'une heure". As-tu des amis d'étude, de service obligatoire, d’un travail commercial ou d'emploi? Est-ce que tu les as examinés? Tu ne veux pas un travail par lequel tu peux t'orienter vers Allah? Le Prophète nous a enseigné cela, il examinait ses compagnons. Notre maître Omar a appris qu'un de ses amis était allé à Cham, qu'il avait pris du vin, ainsi, il l'a envoyé un message dont à la tête écrit le verset:

" Le Pardonneur des péchés, l'Accueillant au repentir, le Dur en punition, le Détenteur des faveurs. Pas de divinité digne d'adoration à part Lui et vers Lui est la destination".

( Sourate Ghafir 3)

 Il lui a présenté un bon conseil, alors cet homme a lu le message et commencé à pleurer, il a répété la lecture une, deux, trois et quatre fois jusqu'à ce qu'il a cessé de prendre du vin, notre maître Omar a appris cette bonne conséquence de ce message, alors il a dit: "si votre ami s'est égaré, faites la même chose avec lui, ne soyez pas un aide du Satan contre lui, mais soyez un aide pour lui contre le Satan".  Si un frère s'est égaré, s'il a laissé la prière ou s'est occupé par les transgressions, ne sois pas un ennemi pour lui, approche-toi de son cœur, rends lui visite, fais bien avec lui, présente lui un cadeau, de cette manière tu vas l'attirer. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui examinait ses compagnons. Un cher frère m'a dit une phrase que j'ai appréciée, il a dit: "je préfère de planter dix arbres en les accordant un grand soin jusqu'à ce qu'ils deviennent grands et fructueux, que de planter milles arbres sans les donner aucun soin et enfin ils seront secs". C'est la différence entre l'éducation et l'enseignement, il n'est pas important qu'on donne une leçon et qu'on y va, mais si ce frère devant toi a un problème ou un procès quelconque, tu dois lui interroger de ce qui lui arrive, suivre ses affaires et examiner sa situation, car la poursuite de quelqu'un signifie qu'on l'apprécie. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui poursuivait le statut de ses compagnons alors faites la même chose. J'insiste sur le fait que chacun de vous doit être responsable d'une seule personne, je vous jure que ce n'est pas une chose difficile. Si tu es venu au sermon de vendredi et cette personne n'est pas venue, il peut être malade, que Dieu ne veille pas, ou il a un problème, alors appelle-le. Si quelqu'un avait un proche décédé, dites-nous pour qu'on aille aux funérailles, il sera heureux. Quelqu'un est malade ou autre a un problème, ce problème peut être résolu par un des frères. Je souhaite que chacun de vous prenne un frère pour lui, et c'est le niveau minimum, deux frères sont mieux et trois sont mieux, cinq sont mieux et dix sont mieux, mais un seul frère est le niveau minimum. Dans ce monde ici-bas, les gens se traitent par la vente et l'achat, mais quelqu'un t'a rendu visite sans avoir aucun intérêt avec toi sauf qu'il t'a aimé, s'est intéressé à toi et s'est demandé sur tes affaires et sur ta santé pour satisfaire Allah seulement. Alors tu ressentiras qu'il est une personne distincte et que tu as beaucoup d'affection envers lui. Si on a emprunté le chemin de la foi, il faudra imiter le Prophète dans sa préoccupation par ses compagnons, il leur rendait visite et s'occupait par le malade parmi eux, aidait ce qui avait besoin d'un aide, donnait le soin au perdu.

 Imitons-le. Donc, le Prophète:
 1-gardait sa langue sauf que dans les sujets qui le regardent
 2-Rassemblait les gens et ne les éloignait les uns des autres.
 3-honorait le généreux et lui confiait le commandement dans sa communauté.
 4-se méfiait des gens sans cacher sa politesse devant personne.
 5- s'intéressait à ses compagnons.
 Ce furent ses mœurs sociales. Personne entre vous n'est privée d'une société autour de lui, comme une femme, des enfants, des amis, des voisins, des cousins, des gendres, des filles, des fils, des oncles ou des copains dans le travail; personne n'est isolée ou n'a pas une société autour de lui. Par le biais de cette société, tu pourras atteindre la voie d'Allah et occuper une place très élevée dans le paradis. Alors, examine-les, visite-les, donne-leur le service, le conseil et l'aide. La société des croyants est une société solidaire où on trouve tous les frères se précipitent à donner un coup de main à celui qui en a besoin. Chaque croyant donne tous ses énergies à ses frères. Notre slogan, si l'on peut dire, c'est: "nous sommes tous pour l'individu, et l'individu est lui-même pour la société". Le Prophète Paix et Salut soient sur lui avait une qualité sociale très noble; il s'intéressait aux souffrances réelles des gens, il ne vivait pas dans un tour d'ivoire ni dans la rêverie, ni dans des affaires loin de la réalité des gens, mais il s'intéressait aux soucis des gens et à leurs intérêts. S'ils affrontaient un problème, il s'y intéressait et essayait de le résoudre. Il y a des personnes qui ont un esprit individuel, ils ont une maison, ils sont mariées, ils ont un salaire suffisant ou une entreprise qui gagne beaucoup, désormais, ils ne se préoccupent par rien, ni par leurs fils, est-ce que ces fils se sont mariés ou non, travaillent-ils ou non, ils disent: laissez tomer. Ce qui le dit est une personne individuel et Allah, Exalté soit-il, ne l'aime pas parce que ce qui ne s'intéresse pas aux Musulmans n'y fait pas partie. Si tu avais tes propres préoccupations sacrées, par ta propre-amour, tu ne seras pas récompensé par Allah parce que l'homme ne s'élève chez Dieu qu'à travers ses préoccupations collectives. Fais attention à tes frères, à leur orientation vers la voie divine, à leur mariage, à leur travail et à leur religion. Le noble Prophète demandait aux gens sur leurs préoccupations. Si un frère t'a rendu visite d'une région loin, demande-lui: comment est la pluie chez vous? Comment sont vos états? Et vos affaires? Certes, j'essaie d'imiter le Prophète en interrogeant un frère sur sa femme, la famille, est-elle en bon état? Et les enfants? Le travail est-il bien et sans ennuis? Tes enfants, comment vont-ils? Quel âge ont-ils? Leurs noms? Leurs niveaux dans l'école? Cela agrandit l'affection. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui, demandait aux gens sur leurs préoccupations. Il améliorait et fortifiait le bien. Parfois, l'homme ne fait pas attention à ce qui se passe avec lui, il entend une histoire qui comprend une transgression de la loi divine, il dit au raconteur: Bravo! Qu'est-ce qu'il a fait? Il a commis une grande erreur, il a fortifié le la désobéissance et il a fait louange à celui qui l'a commis. Si l'action était à l'extérieur une bienfaisance mais en réalité cette action était une transgression, tu ne dois pas l'encourager. Le Hadith dit:

"Allah se met en colère si le corrompu a été complimenté".

 Certes, Allah se met en colère, et si tu as fait louange au corrompu, tu vas enraciner la corruption et la transgression. Il faut embellir et fortifier le bien, et il faut entraver et affaiblir la désobéissance. Si tu as trouvé un bon travail, fais louange à ce qui l'a réalisé. Si tu as vu un jeune homme qui faisait la prière dans la mosquée, dis-lui: "Que Dieu accepte ta prière". Un frère m'a appris qu'un jeune homme était entré dans la mosquée, ses chaussures ont été volées, ce frère qui me raconte l'histoire est un homme riche, il dit: "tout de suit, je lui ai acheté des nouvelles chaussures puisque nous étions près du marché Hamidia". En conséquence, ce jeune homme dont les chaussures ont été volées dit: "touché de cette initiative, je n'ai plus délaissé la prière dans toute ma vie". Si quelqu'un a fait une bienfaisance, encourage-le, fortifie son ardeur. Mais, si quelqu'un a commis une transgression, ne tiens pas le silence, donne-lui le conseil et rappelle-le qu'il avait transgressé la loi divine. Tant qu'il y a celui qui inauthor les gens au bien et les éloigne du mauvais, Allah va nous aimer tous. Cependant, si cela a été entravé, Allah se mettra en colère de nous tous même si nous étions vertueux. Allah ordonna de faire périr un village, les anges répondirent: Seigneur, il y a un homme pieux, Allah dit: commencez par lui.  Ils demandèrent: pourquoi? Il dit: "parce que son visage ne s'est pas assombri en voyant une action illiauthor". Pour cela, le fait d'inauthorr les gens au bien et les faire éviter les actions illiauthors est une sixième ordonnance. Allah, Exalté soit-il dit:

 

"Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition".

 

(Sourate Al-Anfal 25)

 Allah, Exalté soit-il dit:

 

"Et ton Seigneur n'est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs"

 

(Sourate Houd 117)

 S’ils étaient bienfaisants, ils ne seront pas péris. Mais, s'ils étaient pieux, ils seront péris. La différence entre le bienfaisant et le pieux est claire: le pieux travaille pour soi-même, alors que le bienfaisant travaille pour les autres, il embellie et fortifie le bien et décourage et entrave la désobéissance. Certains pères, si leurs fils ont menti, ils se taisent, si le fils a négligé la prière, le père ne s'oppose pas malgré la gravité du sujet. De même, si le fils a réalisé une bienfaisance, le père se tait et ne s'y intéresse, de cette manière, le père affaiblit son fils. C'est un point précis! A chaque fois que tu vois une bienfaisance, fais louange à celui qui l'a fait, fortifie-le, soutiens-le. Egalement, à chaque fois que tu vois une mauvaise action, tu dois rebaisser celui qui l'a commis, tu dois l'affaiblir et alerter les gens de cette transgression.
 Le Prophète, Paix et Salut soient sur lui, fut un homme modéré avec ses compagnons, pas d'exagération, pas d'extrémisme, pas d'excès ni de négligence, car l'excès égale l'exagération et la négligence égale le manque. Alors, la modération est le statut le plus juste, la modération ne signifie pas la divergence, pas de contradiction. Parfois, l'homme se contredit j'ai entendu une histoire: un jeune homme a acheté pour sa femme une machine à laver très moderne, sa mère lui a dit en le reprochant: "pourquoi? Pour qu'elle reste en sommeil jusqu'à midi? Elle lui a lavé la tête. Le paradoxal c'est que son beau fils a acheté pour sa fille la même machine. Alors, elle a dit: "Que Dieu soit satisfait de toi". Y a-t-il ce qui est plus mauvais que la contradiction? Notamment dans le traitement avec les fils et les filles.  Parfois, on voit un père, il parle doucement avec sa fille, il lui donne le compliment, il est toujours tolérant avec elle, il l'excuse, et si elle a travaillé, il dit: "quelle pauvre, elle est fatiguée". Mais avec l'épouse de son fils, il est différent, il dit: "quelle paresseuse! Elle n'a pas d'énergie ni d'activité, elle n'a pas de goût. Ne sois pas contradictoire, la contradiction est mauvaise. Un jour, dans un magasin commercial pendant les vacances, l'ouvrier a porté deux ou trois rouleaux de tissus, mais le propriétaire du magasin lui a dit: "porte encore plus, tu es un jeune fort". Alors le fils du propriétaire qui a le même âge de l'ouvrier a porté un seul rouleau de tissu; son père lui a dit: "fais attention mon fils à ton dos". Je l'ai tellement méprisé, c'est impoli, il oblige l'ouvrier à porter deux, trois, cinq, même six rouleaux de tissus au point qu'il ne supporte plus et dis: je ne peux plus en porter, alors le propriétaire dit: "ça va, tu es jeune. Tandis que si son fils a porté un seul rouleau, il aura peur sur son dos. Marcher tout nu dans la rue est plus honorable qu'être contradictoire, prends garde de la contradiction. Le Prophète noble fut modéré sans faire la différence entre les gens, nous avons toujours un critère qui ne trompe jamais: traiter les gens de la manière de laquelle tu préfères être traité, mets toi-même dans la situation de cette personne-là. Si tu étais un employé dans ton bureau et un citoyen qui a un intérêt chez toi, mets toi-même dans sa situation, fais avec lui un discours poli, présente-lui une tasse de café, ne lis pas le journal alors qu'il est pressé, ne dis-lui: reviens demain. Tu sais d'où il est venu? Combien de bus il a pris pour arriver chez toi? Il est probable qu'il est venu de Homs, dans ce cas, il va passer la nuit dans un hôtel et payer huit cents ou mille livres environ. Ne l'oblige à faire tous cela alors que tu ne perdras que dix minutes. Donc, traiter les gens de la manière de laquelle tu préfères être traité. Sois modéré sans différencier entre les gens.
 Chers frères, le croyant établit la justice parmi les gens à partir de soi-même, s'il était fort et autoritaire et personne n'ose à le punir, il doit examiner sa conscience lui-même, il doit s'excuser et dire: "j'ai commis une faute". Mais s'il a considéré avoir raison tout le temps, alors que les autres sont à tort, il sera injuste. Le Prophète Paix et Salut soient sur lui était modéré et n'était pas contradictoire dans sa vie. Madame 'Aicha que Dieu soit satisfait d'elle dit:
 "Les Koraiches se sont occupés par l'histoire de la femme khousaimienne qui avait volé, on a dit: qui peut y négocier le Prophète Paix et Salut soient sur lui? La réponse était: qui s'y ose plus qu’Oussama ben Zeid, le plus aimé par le Prophète (Paix et Salut soient sur lui). Alors Oussama lui en a parlé, mais le Prophète (Paix et Salut soient sur lui)a répondu: intervenez-vous dans une des limites d'Allah? Puis il a lancé un discours:

"vos précédents ont été péris car si le noble parmi eux avait volé, ils étaient tolérants avec lui, et si le faible parmi eux avait volé, ils le châtiaient. Je vous jure, si ma fille Fatima avait volé, je la couperais la main".

(Rapporté par Bokhari)

 Le Prophète avait les préparatifs et les outils pour chaque situation, il planifiait pour ne pas être surpris par une nouvelle situation, il préparait ce qui est convenable à cette situation. Cependant, l'homme naïf et indifférant est celui qui affronte les événements sans y être prêt ainsi il ne fait que les réactions. Il faut se préparer pour chaque chose prévenue. La pensée scientifique consiste à penser: que ferai-je si j'ai voyagé ou si j'ai été accepté dans tel emploi? Il faut toujours réfléchir à l'avenir. En principe, les intelligents vivent d'avance le futur, et ceux qui ont moins d'intelligence vivent le présent, alors que les stupides vivent le passé. Amr ben Kalthoum a dit dans un poème: le passé a détourné les Taghlibiens de chaque bienfaisance.
 Chanter le passé en négligeant le présent est une bêtise commise par l'homme. Egalement, s'intéresser au présent et s'étonner plus tard par des choses imprévues est une bêtise commise par l'homme. Il faut se préparer pour chaque chose. Anas ben Malek a rapporté du Prophète (Paix et Salut soient sur lui):

"si le Jour de résurrection est venu alors que quelqu'un a une bouture à la main, ne se lève pas avant de la planter, s'il en a pu"

(rapporté par Ahmad)

 Aucun autre exemple n'est plus clair, prépare la vie de tes enfants après la tienne. Notre maître Zakaria dit:

 

"Et dit: "O mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. Cependant, je n'ai jamais été malheureux en Te priant, O mon Seigneur.Je crains le comportement de mes héritiers, après moi. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant".

 

(Sourate Mariam (4-5))

 Il n'est pas important qu'il a appelé Allah, que les gens se sont rassemblés autour de lui, mais il a réfléchi au futur de la prédication. Il a pensé à celui qui va lui remplacer. Beaucoup de grands hommes ne préparent pas celui qui va leur remplacer. Prépare celui qui peut poursuivre ton travail. Le Prophète avait les préparatifs de chaque situation, il ne négligeait, ni dépassait pas le droit. Parfois, on trouve certains qui exagèrent dans leur rapprochement et dans leur éloignement à la fois. Si un homme leur a plu, ils le marieront avec leur fille, puis ils exagèrent dans la description de cet homme, dans leurs yeux, il est extraordinaire dans les mœurs, la science, la politesse et la richesse, mais si un jour ils se sont désaccordés, ils l'accuseront d'être touché par des maladies et d'être mauvais….etc. c'est un excès.

 Abou Houraira a rapporté du Prophète (Paix et Salut soient sur lui):

"aime ton ami doucement, il peut un jour devenir ton ennemi, et déteste ton ennemi doucement il peut un jour devenir ton ami"

(rapporté par Tirmid)

 Ne laisse pas les mauvais près de toi, mais approche ceux généreux, parce que tu es un homme croyant, tu as une réputation et une place, alors ne fréquente pas une relation amicale avec les mauvaises personnes. Le Prophète choisissait ses compagnons dont le meilleur chez lui était celui qui donne des grands conseils. Et le plus élevés parmi eux était celui qui lui présente l'aide et la solidarité.  Parfois, les forts rassemblent autour d'eux des mauvaises personnes avec lesquels les gens se traitent, alors si les assistants n'avaient pas un niveau élevé, ils provoqueront une grande malfaisance chez ces patrons forts. N'approche pas de toi que la personne parfaite parce qu'à travers de lui tu seras connu. Vous savez tous que la compagnie des maux touche la justice de la personne, si tu étais un bon homme et un propriétaire législatif, chaste et pieux. Ton amitié avec les maux suffit pour récuser ta justice, comment tu t’es harmonisé avec cet homme? Comment tu es allé avec lui? Comment tu as voyagé avec lui? Pour cela les savants ont dit: la compagnie des maux récuse la justice. C'est pourquoi, le Prophète choisissait les meilleurs comme amis, ceux qui présentent les grands conseils. Si l'homme était dans une position de commandement, il ne doit pas annuler l'opposition, sinon les gens seront hypocrites avec lui, alors écoute le conseil et le mot de droit pour t'élever, mais si tu as rejeté chaque conseil, tu ne réaliseras pas l'ascension, voire, tu seras péri. L'ami le plus élevé chez le Prophète était celui qui lui donne le soulagement et l'aide; ce sont les mœurs du Prophète (Paix et Salut soient sur lui).
 Comme un rappel, je répète: le Prophète gardait sa langue excepte les sujets qui le regardent, il rejoignait ses compagnons et ne les effrayait pas, il honorait chaque généreux et confiait à lui la présidence dans sa communauté, se méfiait des gens sans cacher sa politesse de personne, s'intéressait à ses compagnons, interrogeait les gens sur leurs propres soucis, améliorait et fortifiait le bien, baissait et affaiblissait le mauvais, il était modéré sans faire différence entre les choses, sans contradiction, pas d'excès ni de négligence. Pour chaque situation il avait ses outils, il se préparait pour l'avenir, planifiait, ne se retardait, ni dépassait un droit. Les meilleurs parmi les gens se rassemblaient autour de lui, le meilleur ami chez lui était celui qui lui donnait les grands conseils, et le plus élevé était celui qui lui présentait le soulagement et la solidarité. Ce sont certaines vertus du Prophète (Paix et Salut soient sur lui) avec ses compagnons. Il a aussi des vertus dans sa maison. Dans la leçon prochaine on va parler de sa politesse dans ses réunions avec ses compagnons.

 

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers