Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Le Speaker :

  “Assalamou alaykoum wa rahmat Allahou wa barakatouh (Que la paix et les bénédictions d’Allah vous recouvrent)
Bienvenue à ce colloque béni.
  Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

« Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr * Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al-Qadr ? * La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois. * Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube. »

(AL-QADR (LA DESTINEE) : 1, 2, 3, 4, 5)

  Autour des bienfaits de cette nuit bénie que les Musulmans guettent au mois de Ramadan, nous avons le plaisir de nous entretenir avec nos deux éminents invités Docteur A-Zuhayli, professeur à la faculté de la chari’a à l’université de Damas et membre des conciles du droit islamique et Docteur Rateb An-Nabulsi, professeur à la faculté de l’éducation à l’université de Damas. Bienvenue docteurs.
  Je m’adresse tout d’abord au docteur Wahb Az-Zouhayli, pour nous mentionner les textes au sujet de la Nuit du destin et ce qu’ils comportent.”

Dr. Az-Zuhayli :

  “Au nom d’Allah le Très Miséricordieux le Tout Miséricordieux. Chers auditeurs, à l’arrivée des dix dernières nuits de Ramadan, nous sentons que nous faisons face à des nuits des plus bénies et des plus majestueuses. La Nuit du Destin en fait partie et son qualificatif arabe ‘qadr’ signifie qu’elle est d’une valeur majestueuse et d’un rang supérieur chez Allah, glorifié et exalté soit-Il. Aussi ce verset est-il venu en réponse aux questions des Compagnons à ce sujet :

«Nous l'avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, durant laquelle est décidé tout ordre sage »

(Ad-Doukhân (LA FUMEE) : 4)

  Ces deux versets louent cette nuit majestueuse car Allah, glorifié et exalté soit-Il, fait ce qu’Il veut de Ses créatures. Il peut privilégier certains endroits au dépend d’autres, comme Il a distingué la Mecque, l’endroit le plus sacré au monde, par rapport à toutes les régions. Il a également privilégié la mosquée sainte de la Mecque, la mosquée de Médine et celle de Jérusalem, ainsi que la nuit du milieu du mois de Cha’bane, la Nuit du Destin, le vendredi, le jour de ‘Arafat et les dix premiers jours du mois de Zoul Hijja à toutes les autres moquées et à tous les autres jours. La raison de ces préférences est bien claire. Cette nuit bénie a été associée à la révélation de tous les Livres célestes essentiels du monde. Les Psaumes ont été révélés à la cinquième nuit de Ramadan, l’Evangile au septième jour de Ramadan, la Torah au quinzième jour de Ramadan et l’honorable Coran, comme l’imam Ahmad l’a mentionné, à la vingt-quatrième nuit de Ramadan, dans un des jours impairs des dix derniers jours de ce mois. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit : “Recherchez-la (la Nuit du Destin) aux dix dernières nuit de Ramadan.” Elle peut être le 21, le 23, le 25 ou le 27 Ramadan comme la plupart des savants pensent. Elle peut être au 29 également. Tout ces faits, surtout la révélation du Coran, dénotent la distinction du mois de Ramadan et de cette nuit majestueuse où des anges sont descendus sur terre. Des anges qui ont apparu sur terre pour faire des invocations pour le bénéfice des croyants qui jeûnent et dire “Ô Allah, Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l'Enfer. Seigneur! Fais-les entrer aux jardins d'Eden que Tu leur as promis, ainsi qu'aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, car c'est Toi le Puissant, le Sage. Et préserve-les [du châtiment] des mauvaises actions :

«Quiconque Tu préserves [du châtiment] des mauvaises actions ce jour-là, Tu lui feras miséricorde». Et c'est là l'énorme succès. »

(Ghâfir (LE PARDONNEUR) : 9)

  Cette nuit est également associée aux bienfaits, aux subventions et aux bénédictions puisqu’à Ramadan les biens augmentent et surtout les compassions et les profits matériels. En cette nuit, à l’approche de l’aube, Allah, glorifié et exalté soit-Il, descend au ciel du monde terrestre, d’une descente virtuelle, et appel ceux qui invoquent, ceux qui demandent pardon et ceux qui sont dans le malheur pour leur accorder leurs demandes et les soulager. Les croyants doivent se hausser au rang de cet évènement, chercher à concevoir la valeur de cette nuit qui comprend tous ces bienfaits et en profiter pour leur bien en ce monde et en celui de l’au-delà.”

Le Speaker :

  “Nous nous adressons à présent au Docteur Nabulsi pour connaître les sens majestueux qui émanent de cette nuit.”

Dr. Nabulsi :

  “ Louange à Allah Seigneur de l'univers, et que la Bénédiction et la paix d’Allah soient accordées à notre maître Mohammad, le véridique, le probe. Les sens de cette nuit émanent des ces paroles d’Allah, glorifié et exalté soit-Il :

« Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa [main] droite.»

(Az-Zoumar (LES GROUPES) : 67)

  Vous pouvez connaître les lois de la création et c’est la fonction des universités et vous pouvez connaître l’ordre divin et c’est la fonction des facultés de la Charî’a. Mais il vous faut connaître Allah parce que Sa connaissance est le fondement de la religion. Le Coran comprend plus de mille trois cents versets qui parlent de l’univers et de la vie.
  Tout d’abord, si vous connaissez celui qui ordonne, ensuite vous connaissez l’ordre, vous vous tuez pour mieux connaître celui qui ordonne. Dans le cas contraire, si vous connaissez l’ordre sans connaître celui qui ordonne vous essayez d’éviter d’y obéir. C’est d’ailleurs le problème actuel le plus important de la nation musulmane. Les ordres son connus, l’illicite et le liauthor sont bien clairs mais Celui qui ordonne n’est pas bien connu. La connaissance d’Allah est un des fondements de la religion et l’action devient valable avec cette connaissance sans laquelle l’être dévie loin du droit chemin. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

«Certes, Allah ne se gêne point de authorr en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus»

(Al-Baqara (LA VACHE) : 26)

  Ce moustique qui n’attire l’attention de personne et que le Prophète (bénédictions et paix sur lui) a donné comme exemple de l’insignifiance possède trois cœurs : un central et un dans chaque aile, également un radar qui lui permet de se diriger exactement où il veut. Ses ailes battent quatre mille battements (fois) par seconde. Il est dit qu’il possède un système d’analyse du sang et ne suce que celui qui lui convient. Il peut piquer une personne et abandonner une autre, alors que les deux se trouvent sur le même lit. Il a de même un système anesthésique pour ne pas être tué lors de sa succion du sang. Il a le moyen de liquéfier le sang qu’il va sucer à cause de la finesse de sa trompe. Il peut se tenir sur une surface lisse grâce à ses ventouses et sur une surface rugueuse grâce à ses griffes. Ce moustique peut sentir la sueur d’un être humain à une distance de soixante kilomètres.

  Aussi nous est-il ordonné de nous laver pour éviter les piqûres des moustiques :

«Certes, Allah ne se gêne point de authorr en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus»

(Al-Baqara (LA VACHE) : 26)

  Cela est de la création d’Allah, glorifié et exalté soit-Il, et on ne peut voir de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. C’est la même précision dans la création du moustique comme dans celle de la baleine ou celle du soleil ou de la lune :

« sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux.»

(Al-Moulk (LA ROYAUTE) : 3)

  Le corps humain comprend dans le cerveau une glande, l’hypophyse reine des glandes humaines, qui règle son système nerveux et son système hormonal. Elle pèse à peine un demi-gramme et se trouve liée au corps en dessous du chiasma optique par cent cinquante mille nerfs. Elle secrète neufs hormones dont le manque d’une seul rend la vie insupportable. Parmi ces hormones celle de la croissance composée de 188 acides aminés dont un écrivain occidental a dit que les atomes de l’univers entier ne suffiraient pas à en fabriquer un seul atome par hasard à cause de la complexité de sa composition. Chaque litre de sang doit en contenir 10mgs de cette hormone dont un petit dérèglement fait de la personne un nain ou un géant. Lorsqu’un homme voit un serpent ou n’importe quoi d’effrayant, l’image qu’il voit est communiquée au cerveau qui fait signe à l’hypophyse de se mettre en action. Cette glande, au moyen du chiasme optique, donne l’ordre d’agir aux glandes surrénales qui secrètent plusieurs sortent d’hormones. Une hormone qui accélère les battements du cœur et permet une marche rapide, une qui élargit les poumons et permet une respiration en accord avec la rapidité de la marche, une qui rétrécit les veines et donne la pâleur du teint, une qui permet la coagulation du sang dans le cas d’une blessure et une qui ordonne au foie de secréter plus de sucre pour compenser la combustion rapide. Tout cela se passe en quelques secondes. Il y a de même l’hormone de la thyroïde, l’hormone de du lait, l’hormone du sexe qui donne l’aspect féminin ou masculin, l’hormone de l’équilibre des liquides qui, dans le cas où elle manquerait, la personne passerait son temps entre le robinet et les toilettes. Il y a encore l’hormone de la couleur. Ainsi cette glande d’un poids d’un demi-gramme secrète neuf hormones dont le manque d’une seul rendrait la vie de la personne insupportable. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

« ainsi qu'en vous-mêmes. N'observez-vous donc pas ?»

(Adh-Dhâriyât (QUI EPARPILLENT) : 21)

  A travers les signes de Sa création de l’être humain, des animaux et des plantes, nous réalisons la majesté d’Allah. Cette majesté qui se déploie durant cette saison au mois de Ramadan, pour que nous nous dirigions vers Lui et nous rendre compte à travers Sa grandeur, de la majesté de Ses ordres auxquels nous devons nous conformer pour notre bien.”

Le Speaker :

  “Nous retournons à Docteur Az-Zouhayli pour nous éclairer au sujet des signes de la Nuit du Destin et de la raison pour laquelle sa date exacte a été masquée.”

Dr.Az-Zouhayli :

  “Il n’y a aucun doute que l’instauration des lois et des sentences d’Allah font partie d’un système précis à vastes horizons, établi avec sagesse dans le but du bienfait et de l’avantage de l’homme. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) était sorti pour annoncer la date précise de la Nuit du Destin, mais il trouva deux hommes qui se disputaient.   Fâché de cette dispute, il rentra chez lui en disant :

  “Vous me l’avez fait oublier.” Ensuite, il avait dit aux Compagnons : “Recherchez-la dans les dix dernières nuits de Ramadan, durant une nuit impaire. Mais la cause de cette dissimulation est la même que pour la dissimulation de la date de la mort, du Jour de la Résurrection et du monde de l’occulte qui sont connues par Allah seul. Cette dissimulation qui est pour le bien-être de l’Homme a un point positif et un autre négatif. Le côté positif est que si les gens savaient la date exacte de cette nuit, ils la passeraient en obéissance à Allah et négligeraient le reste de l’année. Le côté négatif est que, si malgré sa connaissance de la date précise, l’être insiste à commettre des péchés et défier Allah, son péché sera doublé. En ne sachant pas la date précise, les fautes ne sont pas ainsi aggravées. Que le côté soit négatif ou positif, cela est toujours pour le bien de l’Homme.
  La Nuit du destin est une nuit majestueuse mais il ne faut pas s’attendre comme le disent certaines personnes à des signes comme une lumière qui descend du ciel ou des choses pareilles nullement prouvées. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) nous a informés au sujet de quelques indices et quelques signes et dit que cette nuit est paisible et que le soleil du lendemain n’est ni chaud ni froid et que les esprits sentent la paix avec la température équilibrée du soleil.
  L’important est que le croyant prenne soin d'obéir à Allah et à lier son cœur à Lui en n’importe quelle nuit et que la Nuit du Destin le trouve en cet état. Il n’a pas à veiller toute cette nuit et la nuit du milieu du mois de Cha’bane comme certaines personnes pensent mais une partie de la nuit en prière et en lecture du Coran. C’est ce qui nous est parvenu de la Sunna. L’islam est une religion conforme à la raison, parce que si la personne veille toute la nuit, elle dormira toute la journée suivante, se causera du tort et manquera à tous ses devoirs. Allah, glorifié et exalté soit-Il, ne désire pas cela. L’homme doit seulement prier une partie de la nuit pour se rapprocher d’Allah, par confiance en Sa miséricorde et Sa rétribution. Le hadith dit :

« Les fautes passées de celui qui accomplit la prière de nuit à Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées. »

  Dans une certaine version il est même dit “Les fautes passées et futures”, preuve de la majesté de cette nuit.

Le Speaker :

  J’aimerai faire savoir aux gens comment vivre cette nuit et comment la recevoir. Je m’adresse à Docteur Nabulsi, qui disait que l’important en cette nuit ne sont pas les apparences mais de se rapprocher plus d’Allah et de chercher à le connaître à travers Ses actions et la lecture du Coran.

Dr. Nabulsi :

  “Nous avons mentionné qu’Allah a trois genres de signes importants : des signes cosmiques, l'univers ; des signes structurels, Ses actes et des signes coraniques, Ses paroles. Si vous désirez Le connaître, vous devez réfléchir aux signes cosmiques et observer Ses signes structurels. Comme la connaissance d’Allah est le fondement de la religion, la source de Sa connaissance sera pour nous Sa création Ses actions et Ses paroles. Nous réfléchirons à la création des cieux et de la terre comme Il nous l’ordonne :

« En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, (190) qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu. »

(Al-`Imrân (La Famille D'Imran) : 190-191)

  Nous observerons de même Ses actions :

« N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les `Aad * [avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable, * dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ? »

(AL-FAJR (L'AUBE) : 6)

  Allah a pu anéantir ‘Ad, une des tribus les plus puissantes et d’une grande avance architecturale :

« Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? * Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement ?»

(Ach-Chou`arâ' (LES POETES) : 128, 129)

  D’une grande puissance militaire :

« Et quand vous sévissez contre quelqu'un, vous le faites impitoyablement.»

Ach-Chou`arâ' (LES POETES) : 130)

  Et de même d’une avance scientifique. Mais avec cela, orgueilleux et arrogants. Ne voyaient-ils pas qu’Allah qui les a créés est plus fort qu’eux ? C’est ainsi que lorsqu’ils s’étaient surpassés dans tous les domaines, Allah dit :

«N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les `Aad»

(‘AL-FAJR (L'AUBE) : 6)

« tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées»

(Al-Hâqqa (CELLE QUI MONTRE LA VERITE) : 7)

  Je rappelle aux spectateurs, le plus grand bateau fabriqué en Europe, le Titanic. Lors de son premier départ, les passagers reçurent un petit livret où ils pouvaient lire que ce bateau ne pouvait être coulé d’aucune façon même pas par le destin. Mais il coula et un prêtre en ce temps dit que c’était une leçon du ciel. Après cela, un autre bateau appelé Le Défiant brûla en flammes 70 secondes après son départ.
  Allah dit dans un hadith qudussy :

« La fierté est ma cape et la majesté mon sous-vêtement, si quelqu’un me les dispute, je lui fais goûter à mon châtiment sans m’en soucier.»

  Et dans un verset du Coran :

« N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'Eléphant ?»

(Al-Fîl (L'ELEPHANT) : 1)

  Lorsqu’Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

«N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les `Aad»

(‘AL-FAJR (L'AUBE) : 6)

  En vérité nous n’avons rien vu mais l’information d’Allah doit être pour nous comme si elle s’était réalisée matériellement.

  Il y a de même une fine remarque. Lorsqu’Allah dit :

« L'ordre d'Allah arrive. Ne le hâtez donc pas.»

(An-Nahl (LES ABEILLES) : 1)

  Cet ordre n’est pas encore arrivé mais nous devons prendre les promesses d’Allah comme si elles s’étaient effectivement réalisées. Nous connaissons Allah à travers Ses actions qui sont très évidentes. Aussi les savants de la doctrine disent que toute chose a lieu d’après la volonté d’Allah et tout ce qu’Il veut a lieu, que Sa volonté est liée à la sagesse absolue et que Sa sagesse est liée au bien absolu. Dès qu’Allah permet à une chose d’avoir lieu, il est certain qu’elle résulte d’une raison sage que nous connaîtrons ou pas.
  Nous pouvons connaître Allah, glorifié et exalté soit-Il, à travers Sa majesté dans la création de l’être humain, des animaux et des plantes, à travers Sa puissance et Sa force.   Nous devons réaliser que la moindre grâce pour l’être humain a été la persistance du ciel à communiquer avec la terre et son octroie du droit divin. En reconnaissant la majesté d’Allah, glorifié et exalté soit-Il, il devient plus humble, se réfugie d’avantage dans l’adoration et se rapproche d’Allah de plus en plus.”

Le Speaker :

  “Je retourne au Docteur Az-Zuhayli pour qu’il nous indique comment vivre la Nuit du Destin, comment s’y préparer spirituellement, ce qu’il faut y éviter et si, comme il l’a mentionné, il ne faut pas veiller toute la nuit.”

Dr. Az-Zouhayli :

  “Allah est généreux, il donne beaucoup pour peu d’action et amplement pour ce qui est sincère. Nous sommes Ses serviteurs et Il ne nous charge pas de quoique ce soit au-dessus de nos forces. Il a dit :

« Craignez Allah, donc autant que vous pouvez»

(At-Taghâboun (LA GRANDE PERTE) : 16)

« Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.»

(Al-Baqara (LA VACHE) : 286)

  Nous devons recevoir cette partie de la Nuit du Destin de la façon dont nous recevons des hôtes de marques que nous attendions depuis longtemps pour une noce ou la naissance d’un nouveau-né. Ou bien s’y apprêter (préparer) comme pour chasser un ennemi qui viole nos maisons et nos biens. Cet apprêt (cette préparation) doit être à la hauteur de l’événement. Nous commençons par nous purifier d’une purification correcte et complète selon les règles et les convenances, ensuite accomplir la prière de nuit qui est de deux Rak’a (unité de prière) au moins, ou quatre ou huit Rak’a tout au plus. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) ne faisait pas plus de huit Rak’a surérogatoires de nuit mais allongées d’une façon impossible à imiter par nous. Il récitait dans les deux Rak’a quatre longues sourates: Al-Baqara (la Vache), Âl ‘Imrane (La Famille Imrane), An-Nissâ’ (Les Femmes) et Al-Mâ’ida (La Table servie). C'est-à-dire à peu près six divisions du Coran. Cela pour la Salât individuelle, parce que pour la Salât en commun, il faut prendre en considération l’état des gens. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit :

«Celui qui préside les gens dans la prière doit alléger parce qu’il y a (parmi les gens) le faible, le malade et celui qui a des affaires urgentes. »

  Lorsqu’il présidait les gens à la prière et qu’il entendait les pleurs d’un enfant, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) accomplissait rapidement la Salât. Donc la prière individuelle, dépend de chaque personne et de sa force physique. Après avoir terminé cette prière, la personne se met à réfléchir à cet univers et au Livre universel qui est le Coran. Il en lit ce qu’il peut en essayant de comprendre le sens des versets.

« Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ?»

(Mouhammad : 24)

  Ensuite, après la prière et la lecture du Coran, il faut demander pardon à Allah et se repentir de ses fautes d’une façon sincère, sachant que les fautes envers les serviteurs d’Allah ne sont pardonnées qu’après avoir compensé celui qui a subi le préjudice. A l’arrivé des dix dernières nuits de Ramadan, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) s’activait et réveillait les membres de sa famille pour la prière de nuit. Nous devons l’imiter en cela. Et pour les femmes, il vaut mieux accomplir la prière dans leurs maisons, pas dans les mosquées.
  Les apprêts doivent être à la hauteur de l’événement pour profiter de ses grâces parmi lesquelles parvenir à l’agrément d’Allah, Son pardon et Sa miséricorde, non seulement en ce monde ici-bas mais en celui de l’au-delà. Ramadan est à son début une miséricorde, en son milieu un pardon et à sa fin un sauvetage de l’enfer. Chaque dix jours de ce mois ont un avantage particulier.
  Nous devons donc comme le Prophète (bénédictions et paix sur lui), profiter de toutes les nuits du mois et s’activer un peu plus durant la Nuit du Destin à la prière, à la lecture du Coran, à l’invocation d’Allah et à l’invocation pour les croyants partout au monde et spécialement ceux qui luttent contre nos ennemis.”

Le Speaker :

  “Docteur Nabulsi, nous voudrions que vous approfondissiez pour nous les moyens de faire connaissance avec Allah, glorifié et exalté soit-Il, notamment à travers Sa méthode et Son Coran.”

Dr. Nabulsi :

  “De par sa nature, l’être humain aime le salut, l’intégrité et la pérennité de son existence. Le problème avec les gens de l’enfer est seulement un problème de savoir. Allah le dit :

«Et ils dirent: «Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise»

(Al-Moulk (LA ROYAUTE) : 10)

  Si vous posséder une machine précieuse, très utile et très compliquée, vous prendrez un très grand soin à lire son manuel d’instruction. Et le manuel du salut et du bonheur de l’être humain, la plus compliquée des machines dans l’univers, se trouve dans le Livre d’Allah :

« quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera malheureux.»

(Tâ-Hâ : 123)

  Allah dit encore :

« ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés»

(Al-Baqara (LA VACHE) : 38)

  Si nous unissons les deux versets, ensemble ils signifient: celui qui suit les directives d’Allah, glorifié et exalté soit-Il, préserve son cerveau de l’égarement. Il n’est jamais malheureux, ne regrette pas le passé, ne craint pas l’avenir et réunit tout les éléments du bonheur. Allah a dit :

« Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie.»

(An-Nahl (LES ABEILLES) : 97)

  Il a dit encore :

« Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement »

(Tâ-Hâ : 124)

  Et ensuite :

« Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres»

(Al-Jâthiya (L'AGENOUILLEE) : 21)

  Ce qui non seulement nie Son équité mais Son existence de même :

« Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, dans leur vie et dans leur mort ? Comme ils jugent mal! »

(Al-Jâthiya (L'AGENOUILLEE) : 21)

  Aussi Allah a-t-il dit :

« Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Ils leur accordera un délai jusqu'au jour ou leurs regards se figeront.»

('Ibrâhîm [ABRAHAM] : 42)

« Dis à ceux qui ne croient pas : «Vous serez vaincus bientôt »

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 12)

« Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du sentier d'Allah. Or, après les avoir dépensés, ils seront pour eux un sujet de regret. Puis ils seront vaincus »

(Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 36)

« Que ne t'abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui sont infidèles. Piètre jouissance!»

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 196, 197)

«Vois-tu si Nous leur permettions de jouir, des années durant, et qu'ensuite leur arrive ce dont on les menaçait, les jouissances qu'on leur a permises ne leur serviraient à rien. »

(Ach-Chou`arâ' (LES POETES) : 205, 206, 207)

«Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur œuvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance); et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain »

(Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 44)

  Le Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit et soigne les esprits. Donc, le bonheur et le malheur dépendent de l’attachement à la méthode d’Allah ou du détachement d’elle.   Tous les moyens terrestres ne peuvent procurer le bonheur véritable à moins de suivre cette méthode.”

Le Speaker :

  “Docteur Az-Zouhayli voulez-vous bien nous parler des rétributions acquis par l’adoration accomplie durant la Nuit du Destin ?

Dr. Az-Zouhayli :

  “Cette nuit est une grâce d’Allah envers les humains pour ce qu’elle comporte comme bénédictions et prédestinations pour l’année à venir. Rien de mal n’est prédestiné en cette nuit. Tous les péchés y sont pardonnés à ceux qui se tiennent sur le droit chemin et obéissent à Allah. Bienheureux celui qui s’expose à ces grâces et malheureux ceux qui s’en éloignent. C’est donc la saison de la miséricorde, du pardon et de l’entrée au paradis. A Ramadan, les portes du paradis s’ouvrent, celles de l’enfer se ferment et les démons sont enchaînés. Le paradis se pare en cette nuit et au dernier jour de Ramadan, ceux qui ont jeûné le mois reçoivent leur rétribution. A leur retour de la prière de la fête, les anges leur annoncent leur pardon et leur disent : “Ô vous les Musulmans, venez aujourd’hui vers un Seigneur généreux. Vous avez été ordonnés (reçu l'ordre) d’accomplir la prière de nuit et de jeûner et vous avez obéi, venez prendre vos récompenses en ce jour, appelé le jour des récompenses au ciel comme sur terre. Nous obtenons ces grâces de la part d’Allah pour cet accomplissement durant le mois de Ramadan et surtout la Nuit du Destin.

Le Speaker :

  “En dernier lieu, je remercie nos deux éminents invités Docteur Az-Zuhayli, professeur à la faculté de la chari’a à l’université de Damas et membres des conciles du droit islamique et Docteur Rateb An-Nabulsi, professeur à la faculté de l’éducation à l’université de Damas. Et que la paix et les bénédictions d’Allah vous recouvrent.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers