Mode sombre
07-12-2022
Logo
La relation de l'homme avec sa femme.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

  Education islamique : Les droits – Les droits du mari-leçon (1-2) : La relation de l'homme avec sa femme. Devoir éviter la mixité.

Nous parlons toujours des hadiths prophétiques, plus précisément du chapitre des droits de l'époux sur son épouse.

Hadiths prophétiques au sujet des droits de l'époux sur son épouse :

Premier hadith :


 Ce chapitre comprend le hadith d’Oussama Ibn Zayd (que l'agrément d'Allah soit sur eux) qui rapporte ces paroles du Prophète (bénédictions et paix sur lui) : 

« Je ne laisserai après moi de pire tentation pour les hommes que les femmes. » 

Boukhari, Mouslim

Deux tentations qui rendent l'être humain impuissant :

  Comment l’homme peut-il faillir ?  S’il suit correctement les recommandations d'Allah, quel serait son point faible, à quel moment peut-il trébucher, comment peut-il rechuter, être éloigné d'Allah, reculer, perdre le recueillement durant la Salât (prière), perdre de son zèle, sentir que son adoration est futile et n'a pas de sens ? Lorsqu'une femme fait irruption dans sa vie d'une voie illégale.

  D'après Abou Houraïra, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) a dit : 

« L'œil fornique et le cœur fornique. La fornication de l'œil est le regard, la fornication du cœur est le souhait et le sexe le confirme ou le réfute. »

Ahmad

 L'être peut forniquer par l'œil, par la langue, l’oreille ou la main, or, ces fautes sont susceptibles de dresser un voile entre l'être et son Seigneur. 
 Si nous posons cette autre question à quelqu’un : « Quelles sont les dérapages sur la voie de la foi ? » Il répondra très probablement que la plupart des Musulmans ne consomment pas d'alcool, ne volent pas, ne commettent pas de meurtres. Ils ne commettent pas ces grands péchés qu'Allah a mentionnés dans le Coran et que Son prophète a mentionnés dans sa Sunna. Mais si la plupart d'entre eux évitent ces fautes, d'où pourront-ils être pris, comment fléchiront-ils, comment leur Salât (prière) deviendra-t-elle creuse et leur jeûne perdra de sa valeur ? Par deux grandes voies, celle des femmes et celle du gain matériel. Si nous suivons le cours des péchés, leurs récidives et leur dimension dans l'âme humaine, nous verrons que la plus grande surface est occupée par la cupidité et l'amour des femmes. C'est ainsi que les plus grands dérapages proviennent de l'argent et des femmes, bien que dans ce hadith, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) ait fait de la femme le danger le plus grand, au sens que l’homme désobéit à Allah à cause d'elle.

   Cependant, Allah (Exalté soit-Il) a instauré une voie propre et licite pour toute passion qu'il a créée en l'être humain, Il dit :

« Bienheureux sont certes les croyants, * eux qui sont humbles dans leur Salât, * qui se détournent des futilités, * qui s'acquittent de la Zakât, * et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], * si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; * alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs »

(Al-Mou'minoûn (LES CROYANTS) : 1-7)

 D'après la décision formelle d'Allah, c'est donc une transgression de regarder la femme qui vous soit étrangère, d'entreprendre une conversation avec elle, de lui témoigner du charme. Lorsque votre œil tombe sur la femme sans en avoir le droit, que vous vous laissez aller à ce regard, là, tombe le voile, ce sont là les instructions du Fabricant (Exalté soit-Il). Aucun service n'est capable de présenter des instructions exactes à part le fabricant, d'après ces paroles d'Allah (Exalté soit-Il) :

 « Hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 21)

« La vérité vient de ton Seigneur. »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 147)

 Ce qui veut dire que les instructions utiles à cet appareil (qu’est l’homme) sont données par le Créateur (Exalté soit-Il). 
 Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) que nous a envoyé notre Majestueux Créateur (Exalté soit-Il), pour nous faire connaître les instructions et le fonctionnement de l'appareil, dit :

« Je ne laisserai après moi de pire tentation pour les hommes que les femmes. »

Boukhari, Mouslim

Il faut absolument une marge de sécurité entre le serviteur et le péché :

 Il y a des fois où un regard qui n'a pas été baissé peut mener au plus grand péché. Aussi, Allah (Exalté soit-Il) dit dans ce verset :

« Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser). »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 187)

 Et encore :

« Voilà les ordres d'Allah. Ne les transgressez donc pas. »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 229)

  Pourquoi, Allah (Exalté soit-Il) dit dans un verset :

“… ne vous en approchez donc pas” 


… et dans un autre :

“Ne les transgressez donc pas”

 Parce qu'il y a des types de péchés qui ont de l'attirance par l'impulsion d'une passion créée par Allah chez l'être humain. Pour en être sauvé, vous devez laisser une marge de sécurité entre vous et cette désobéissance, cela est absolument nécessaire. Aussi Allah (Exalté soit-Il) dit dans ce verset :

« Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser). »

 Un courant électrique de 6.000 Volts s’étend sur un champ magnétique de 6 mètres de largeur. Toute personne qui entre dans cette aire sera attirée par ce courant et brûlée sur le champ. Si vous savez déjà que ce courant est dangereux, et qu'il est entouré d’un champ magnétique, vous ne devrez pas entrer dans cette aire. En y entrant, vous vous ferez brûler.

 Le péché commis par la voie des femmes est de ce genre, il nécessite indubitablement une marge de sécurité. Ainsi, un chemin malsain, ne vous y aventurez pas ; un ami entiché par la fornication, ne le fréquentez pas, ne lui tenez pas compagnie et ne lui prêtez pas l’oreille ; une histoire graveleuse, ne la lisez pas ; une réunion qui regroupe des hommes et des femmes, n'y allez pas. C'est cela la marge de sécurité, parce qu'Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit : 

« Et n'approchez point la fornication. »

(Al-'Isrâ' (LE VOYAGE NOCTURNE) : 32)

 N'approchez pas, signifie que vous devez laisser une marge de sécurité entre vous et la fornication parce que tout commence par un regard, qui sera suivi d’un sourire, puis d’un rendez-vous pour finir dans une rencontre louche.

« Je ne laisserai après moi de pire tentation pour les hommes que les femmes. »

 Mettez-vous dans la tête que la femme avec qui vous établissez des relations illicites, est une grenade explosive qui peut détruire votre religion, votre Salât (prière), votre élan vers Allah, glorifié et exalté soit-Il, votre proximité de Lui. Le problème est en ce dernier point parce que celui qui goûte la proximité d'Allah est tenu de préserver cette proximité quel qu’en soit le prix et lui sacrifie tout ce qui lui est cher. Dans le cas contraire, il estime que les recommandations de la religion lui pèsent et lui sont un lourd fardeau, il estime même que la religion n’est qu’une suite de privations.
  Des fois, l'être se trouve fourré dans des situations embarrassantes, par exemple lorsqu'il doit donner une poignée de main à une femme, alors que le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit :

« Je ne serre pas la main aux femmes. »

Ahmad d'après Oumayma Bint Rouqayqa

 Qu'est-ce qui vous est plus cher, communiquer perpétuellement avec Allah ou échapper aux critiques de certaines personnes ?

« Les redoutiez-vous ? C'est Allah qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants ! »

At-Tawba (LE DESAVEU ou LE REPENTIR) : 13

 C'est une question de pondération parce que l'expression “Allahou Akbar” (Allah est plus grand) signifie que, si vous pensez que Allah est plus grand que tout, que tout but, que tout objectif, vous vous conformerez à Ses ordres. Ce hadith invite à une longue réflexion. 

La relation entre le fait de céder aux passions et la perte de la Salât (prière) :

  Qu’a dit Allah, glorifié et exalté soit-Il, au sujet des Musulmans à la fin des temps :

« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. »

(Maryam (MARIE) : 59)

 Pourquoi ont-ils délaissé la prière ? Parce qu'ils ont suivi leurs passions. Et pourquoi ont-ils suivi leurs passions ? Parce qu'ils ont délaissé la prière. Il y a une relation assez étroite entre les deux. Parfois, la négligence de la prière est la cause immédiate de la prédominance des passions, d’autres fois ce sont les passions qui provoquent la négligence de la prière. Allah dit :

« Ils se trouveront en perdition »

(Maryam (MARIE) : 59)

 Leur négligence de la Salât les amènent à céder aux passions et vice versa. Ce sont là les paroles du Créateur qui expriment les lois de la fatalité de l'incidence.

“ Ils se trouveront en perdition ”

(Maryam (MARIE) : 59)

 En d’autres termes, en cédant aux passions, ils négligeront la Salât (prière) et parviendront à l'outrage, l'agression et l'égarement.
 Parfois vous entrez dans une station de carburant où vous trouvez une place pour une affiche sur laquelle beaucoup de mots peuvent être écrits. Supposons qu'il y soit écrit : “Prière d'attendre votre tour, ou prière de prendre soin de la propreté de la station.” Des conseils simples mais non graves. Mais si on y écrit “Défense de fumer” l’annonce devient fatale, car une seule cigarette risque de mettre le feu à la station ; cet avis traduit un danger particulier.  Nous pouvons mettre sur l'affiche mille et une réclames qui n'annoncent rien d'important alors que l’affiche qui interdit de fumer se rapporte à la sécurité de la station. Voilà pourquoi Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

 « Dis aux croyants de baisser leurs regards »

(An-Noûr (LA LUMIERE) : 30)

Le croyant n'a pas le choix face aux ordres et aux interdictions divins :

 C'est un ordre fatidique qui se rapporte à votre élan vers Allah. Vous avez le choix entre avancer dans la voie qui mène à Allah en mettant l’ordre divin à exécution ou rompre toute communication avec Lui en y contrevenant. Toutes les recommandations et toutes les interdictions du Coran sont fatidiques et déterminent votre relation avec Allah qui dit :

« Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. »

(Al-'Ahzâb (LES COALISÉS) : 36)

 Vous avez le libre choix uniquement en ce qui est licite, vous pouvez choisir cette maison ou cette autre, marier cette fille ou cette autre, accepter de travailler dans ce ministère ou dans un autre, être un employé ou un commerçant. Ce sont là les choix que vous pouvez faire, mais si vous avez connu Allah, vous n'avez pas de choix en ce qui concerne Ses Sentences :

« Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. »

(Al-'Ahzâb (LES COALISÉS) : 36)

 De nos jours, la galanterie vous incite à recevoir une femme dans votre maison en l’absence de votre épouse. Vous justifiez votre comportement en disant : “C'est ma belle-sœur ou ma cousine, je ne peux pas la renvoyer.” Mais cette bienséance envers les femmes peut vous mener à couper toute communication avec Allah. Satan propage cette galanterie, alors que le croyant tient à respecter les limites fixées par Allah. Si le croyant approuve la préservation de la communication avec Allah il doit faire honneur aux limites fixées par Allah. Ceux qui ne font pas cas des ordres d'Allah, Allah ne fait pas cas d'eux. Ils disent que l'eau est rare, que les prix augmentent et qu’ils vivent des difficultés financières, ce qui peut être traduit par : “Ils ne font pas cas des ordres d'Allah, alors Allah ne fait pas cas d'eux.” Ceux-là ne se préoccupent pas si l’acte est licite ou illicite, s’il est interdit ou non, s’il constitue un péché ou non. Un bédouin dit au Prophète (bénédictions et paix sur lui) : 
“Donne-moi un conseil et sois concis.” Il lui répondit (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) :

((Dis : « je crois en Allah et suis le chemin de la droiture. »))

Les traditions

 Dans une autre version, Soufiane Ibn 'Abdullah Ath-Thaqafi raconta :
“J'ai dit : « O Messager d'Allah, donne-moi dans l'islam une parole à propos de laquelle je n’interrogerai personne d'autre que toi. » Il me répondit (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) :

((Dis : « je crois en Allah et suis le chemin de la droiture.))

 Mouslim

 « Je veux quelque chose de plus facile que cela. » lui dis-je. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) me répondit :

((Alors attends-toi aux malheurs.))

 Si vous vous comportez avec Allah selon des règles claires, vous serez soulagé et vous soulagerez les autres. Ou bien vous longez le chemin conduisant vers Allah en toute soumission ou alors Il vous ramène à Lui enchaîné au terme des catastrophes. Vous allez à Lui de pleine volonté, vous prenez l’initiative, vous êtes animé par le souhait, vous êtes impatient, autrement, Il vous amènera à la suite d'un problème, d'une maladie, d'un ennui ou d'une oppression. La bravoure est d'aller à Lui avec soumission :

« Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : « Venez tous deux, bon gré, mal gré ». Tous deux dirent : « Nous venons obéissants ».

(Foussilat (LES VERSETS DETAILLES) : 11)

 Allah nous a créés pour nous rendre heureux, cela est certain. Vous avez l’alternative entre devenir heureux par votre choix ou être amenés vers ce bonheur d'une façon ou d'une autre :

« C'est à Allah qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Que vous manifestiez ce qui est en vous ou que vous le cachiez, Allah vous en demandera compte. »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 284)

 Si vous manifestez en public le mal psychique dont vous souffrez, ou si vous le gardez en votre for intérieur, vous serez récompensé en bien ou en mal : 

« Puis Il pardonnera à qui Il veut, et châtiera qui Il veut. »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 284)

 Si vous allez vers Allah tout soumis et de votre plein gré, Il vous pardonnera et si vous ne le faites pas, Il vous attirera à Lui au moyen d'un ennui et Il vous pardonnera quand même, mais à la suite d'un châtiment. Le pardon vient toujours à la suite d'un élan vers Allah ou au terme d'une punition.

« Puis Il pardonnera à qui Il veut, et châtiera qui Il veut. Et Allah est Omnipotent. »

(Al-Baqara (LA VACHE) : 284)

 Le médecin vous dira : “ Vous prenez le médicament ou alors vous subissez une opération. L’effet du médicament est efficace mais plus tard, il vous faudra subir une opération chirurgicale, vous avez le libre arbitre, vous êtes censé accepter le médicament avant d’avoir à subir l’intervention chirurgicale. Si vous partez de l’appréciation de votre propre personne, du souci de votre sécurité et du désir de la perfection de votre existence, vous devrez obéir à Allah, glorifié et exalté soit-Il, parce que 

« Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. »

(Al-'Ahzâb (LES COALISÉS) : 71)

Le gagnant entre les normes d'Allah et les normes des humains :

  De nos jours, les gens disent : “Bienheureux un tel, le prix de la terre qu'il possède a augmenté de quatre-vingts fois.” Les critères des gens sont établis suivant la valeur de l'argent. Ils considèrent avec respect celui qui obtient aisément une grande somme d'argent, félicitent celui qui achète une maison luxueuse dans un quartier distingué et le complimentent pour son goût raffiné dans l’ameublement. Les gens félicitent de même, ceux qui sont nommés à une fonction éminente et ceux qui ont des enfants brillants. 
Telles sont les normes humaines alors que l'intelligent est celui qui recherche les normes d'Allah qui sont expliquées dans le Coran :

« Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. »

(Al-'Ahzâb (LES COALISÉS) : 71)

 Avez-vous foi en ces normes ? 
 Nous donnons un exemple pour éclaircir : Si vous avez un ami de classe qui, devenu grand, fait un travail indépendant, devient riche et gagne des millions, plutôt des milliards mais est dépravé et se soustrait aux ordres d'Allah. De votre côté, vous êtes sur le chemin droit et vous ne possédez que votre pain quotidien ; Eprouverez-vous le sentiment de privation ? Sentirez-vous que cet ami a mieux réussi que vous ?
 Si oui, vous ne vivez pas véritablement ce verset. Vous pouvez le comprendre mais vous ne le vivez pas et vous ne l'appliquez pas. Vous ne pouvez pas concevoir le verset si vous ne le vivez pas. 

((Le vrai croyant déteste de retourner à l'athéisme tout comme il répugne d’être jeté au Feu.))

Mouslim 

  Le véritable croyant dit : “Il n'y a pas sur terre de plus heureux que moi, à moins qu'il n'y ait quelqu'un qui craigne Allah plus que moi.” Il dit cela même si sa nourriture est frugale et ses vêtements sont rugueux, c'est cela la foi. La foi c'est d'être heureux par la connaissance d'Allah, de discerner que le chemin droit qui mène à la vérité est toute chose, que le monde entier pour Allah ne pèse pas plus que l'aile d'un moustique et que si Allah se révèle à un cœur, ce cœur oubliera le monde et tout ce qu'il contient. Rappelez-vous ces paroles du Prophète (bénédictions et paix sur lui) : 

((Ce monde ici-bas est un lieu de tourments, non un lieu de repos.))

Les traditions

Le graphique de la vie est inconstant :

  Gloire à Allah ! Le train de la vie est instable, on ne peut obtenir tout ce qu’on désire en même temps ; on peut entrer en possession de l'argent et perdre la sérénité ou bien c'est le contraire. On peut accumuler de l'argent, vivre la sérénité et perdre son épouse bienfaisante. On peut avoir pour conjointe une femme bienfaisante et perdre ses enfants. Les enfants vertueux sont là mais on n'a pas l'argent qui suffit à subvenir à leurs besoins. On est dans les meilleures conditions matérielles mais on est malade ou alors les enfants sont malfaisants. 

((Ce monde est un lieu de tourments, non un lieu de repos))

 C'est ce que notre Prophète (bénédictions et paix sur lui) a dit. Impossible que toutes les conditions de vie nous soient favorables, nous ne pouvons tout avoir à la fois, il faut que quelque chose nous fasse défaut, ce qui, au fond, est une miséricorde pour nous. Parce que si la vie nous comble, nous répugnerons d'aller à la rencontre d'Allah. Si vous vous plaisez en ce monde, si tout s'y passe selon vos désirs, vous placerez votre confiance en ce bas monde, cela est la plus grande catastrophe. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit dans un hadith Qudsy :
  « Mon serviteur, j'ai créé pour toi tout ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre sans Me fatiguer, Me fatiguerai-je d'un pain que Je te ferai parvenir de temps à autre ? Je jure Par Ma Puissance et Ma Majesté, si tu n'es pas satisfait de ce que Je t'ai destiné, Je t’accablerai de soucis et de problèmes, puis tu courras comme les bêtes sauvages dans les étendues sauvages et tu ne parviendras qu'à ce que je t'ai destiné, puis tu seras chez moi blâmé. Toi tu veux et Moi Je veux, si tu te soumets à ce que Je veux, Je te pourvoirai de ce que tu veux, et si tu ne te soumets pas à ce que Je veux, je te laisserai te fatiguer pour atteindre ce que tu veux et tu n'auras finalement que ce que Je veux. »
  Lorsque vos souhaits sont exaucés, alors que vous êtes un être débauché, noyé dans les péchés, cela n'est absolument pas une grâce en votre faveur mais bien une calamité et une punition : 

« …que de délices au sein desquels ils se réjouissaient. »

(Ad-Doukhân (LA FUMEE) : 27)

 Ibn 'Atâ' As-Sakandary a dit : “Il se peut qu'Il t'ait donné pour te priver et il se peut qu'Il t'ait privé pour te donner.” Parfois Allah vous prive des délices du monde pour que vous vous tourniez vers Lui, que vous jouissiez de Sa proximité et que vous soyez sauvé par cette privation. Les dons de ce monde peuvent vous combler comme vous le désirez mais cela dressera un voile entre Allah et vous :

« Je ne laisserai après moi de pire tentation pour les hommes que les femmes. »

 Boukhari et Mouslim

 C'est la voie la plus dangereuse. Parfois un tel ne vient pas à la leçon de religion ? Pourquoi ? Il a visité certains de ses parents et a rencontré chez eux une certaine parente qu'il ne doit pas voir. Des sujets de discussion sont entamés, il s'est attaché à elle. Il s'est préparé pour accomplir la Salât mais a éprouvé un peu de paresse. Il a senti la faute et le péché mais il s'est laissé aller à cette relation et à cette paresse jusqu'à avoir rompu toute communication avec Allah, glorifié et exalté soit-Il. Dans de nombreux cas, la cause de l'éloignement d'Allah et de l'abandon des cercles de l'étude de la religion découle d’une faute qui se rapporte aux femmes serait-ce au niveau du regard ou de la conversation. Mais, même à ce niveau, ces péchés peuvent être la cause de rupture avec Allah, glorifié et exalté soit-Il.

Le deuxième hadith :

 Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) a annoncé cette bonne nouvelle à toutes les femmes ou aux croyantes :
« Oum Salama (que l'agrément d'Allah soit sur elle) rapporta : « Le Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) a dit : 

((Toute femme qui meurt alors que son mari est satisfait d'elle, entrera au paradis.))

At-Tirmidhi 

 La satisfaction du mari équivaut au quart de la religion de la femme. 'Abd Ar-Rahmân Ibn 'Awf rapporta :
« Le Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) a dit : 

((Si la femme accomplit les cinq prières, jeûne le mois de Ramadan, préserve sa chasteté et obéit à son mari, il lui sera dit : « Entre au paradis par la porte que tu voudras ».))

L'obéissance au mari est une des causes de l'entrée au paradis :

 Il suffit à la femme de satisfaire son mari et de lui obéir en ce qui ne déplait pas à Allah pour entrer au paradis et il est très rare de voir un homme complètement satisfait de sa femme. Si la femme prend connaissance des droits du mari, elle ne pourra pas se reposer avant de lui avoir préparé sa nourriture. Cela concerne naturellement le mari croyant parce qu'il est supposé respecter les droits de sa femme.

 Ce hadith a été rapporté par At-Tirmidhi qui l'a jugé bon.
 Le premier hadith a été approuvé à l'unanimité, il est au plus haut degré de l'authenticité vu qu’il a été approuvé par Boukhari et Mouslim. Ce hadith constitue un signe d'alarme. Il doit être écrit en caractères gras :

((Je ne laisserai après moi de pire tentation pour les hommes que les femmes.))

 Boukhari et Mouslim

Devoir Identifier les causes sous-jacentes pour éviter la tentation des femmes :

  Somme toute, l'être se doit de détourner le regard (de tout ce qui lui est illicite), délaisser les endroits infectés, renoncer à la mauvaise compagnie, cesser de fréquenter les soirées mixtes qui réunissent les hommes aussi bien que les femmes, abandonner un endroit où se trouve une femme dépravée qui ne craint pas Allah, rompre avec toute parente connue pour être immorale en présence des hommes. Tout cela en vue de préserver sa religion.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image