Sermon de Vendredi-Sermon (0141) :S1- Le 'Id de l'hégire- la migration du Prophète, Paix et Salut soient sur lui de la Mecque à la Médine. S2- La médecine préventive.
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Le premier sermon:

 Louange à Allah, louange à Allah, louange à Allah qui nous a guidés et sans qui nous ne serions jamais guidés. J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah, Seul sans associé, en reconnaissance de Sa divinité, et forçant ceux qui le nient et ne croient pas en lui. Ma réussite, mon refuge et ma confiance ne dépendent que d'Allah. Et je témoigne que Muhammad (bénédictions et paix d'Allah sur lui) est le Messager d'Allah, le maître des humains et des créatures, tant qu'il y a âme qui vive.
 Ô Allah, accorde Ton salut et Ta bénédiction à notre maître Muhammad, à sa famille, à ses compagnons, à sa descendance et à tous ceux qui l’ont suivi jusqu'au Jour de la Résurrection.
 Gloire à Allah, Maître de la Création. Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse d’Allah, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné ; Toi le Savant, le Sage.  Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le faux nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes serviteurs bienfaisants.

L'occasion de l'hégire, l’émigration du Prophète:

 Mes frères croyants, nous vivons une occasion islamique précieuse à chaque musulman, l'occasion de l'hégire, l’émigration du Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) avec ses vénérables Compagnons de la Mecque vers Médine. Nous allons parler de ses événements, ses causes, ses résultats et ses points obscurs.

Les vérités qui sont tirée de l'occasion de l'hégire:

 Les histoires qu'on raconte à l'occasion de l'hégire sont toutes connues par vous, mais je voudrais en tirer des vérités qui aideraient le croyant à appliquer sa religion en chaque lieu et chaque temps.

La première vérité: prendre les causes requises en considération:

 La première vérité: est que le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) est le maître des créatures, le bien-aimé d’Allah et le plus digne de Son secours. Pas de créature sur terre qui soit plus digne de l'appui, du triomphe et du secours d'Allah que le Messager d'Allah (bénédictions et paix d'Allah sur lui). Comment a-t-il donc émigré ? Il s’est servi des moyens disponibles et il a cherché partout un endroit où il pouvait attendre que la poursuite s'atténue derrière lui. Il a choisi la caverne Thor et pris le chemin opposé à celui de Médine, celui de la zone littorale. Ensuite, il a choisi un homme pour scruter les nouvelles des Quouraïchites, un autre pour faire disparaître les traces de ses pas et de ceux de son ami As-Siddiq en marchant derrière lui avec son troupeau de moutons, un troisième, homme expert dans la direction des routes et un quatrième pour lui apporter de la nourriture chaque jour.  Donc, ce n’est qu’après avoir pris en considération les causes requises et appliqué tous les moyens qui pouvaient lui assurer le salut, qu’il a placé sa confiance en Allah, le Seigneur des créatures. Telle est l'attitude de votre Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui), une attitude qui émane d’une grande politesse à l’égard du Créateur de l'univers. Cette politesse est présente dans Ses Sunans (traditions). A celui qui ne met pas en pratique les causes requises et place sa confiance en Allah, exalté soit-il, on lui dit: « Tu es menteur, car cela n’a rien à voir avec le fait de placer sa confiance en Allah. » Ô vous les étudiants étudiez, tâchez d’exploiter au mieux votre temps durant l’année scolaire, puis placez votre confiance en Allah. Ô toi le médecin, fais des recherches, enrichis tes connaissances, augmente ton savoir, puis écris ton ordonnance et fie-toi à Allah, exalté soit-il. Ô toi l’agriculteur, jette un grain par terre puis place ta confiance en Allah, exalté soit-il. Aucune confiance en Allah n'est acceptée si l'homme n'a pas fait tous ses efforts en appliquant les causes matérielles, telle est la religion d’Allah. Lorsque les Musulmans ont pensé que la confiance en Allah réside à ne pas appliquer les causes et à se limiter aux vœux, ils ont subi un recul régressif, se sont dégradés et ont été envahis par leur ennemis à l'intérieur de leur patrie. En un mot, ils ont cessé de prédominer le monde. L'étudiant doit étudier puis compter sur Allah ; le commerçant doit penser à la transaction convenable à la propagation du produit, à sa qualité et à son prix, puis conclure la transaction, sinon il provoquera sa propre perte. Le fabricant doit chercher le produit en vogue, le fabriquer à la perfection puis compter sur Allah pour le reste. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) nous a donc enseigné comme première leçon à l'occasion de l'hégire que le fait de placer sa confiance en Allah, exalté soit-il, ne décharge pas l'homme de devoir prendre les causes requises en considération et de les mettre en vigueur.

La deuxième vérité: l’émigration est une attitude pratique:

 'Omar ibn Al-Khattab, qu’Allah soit satisfait de lui, a rencontré un groupe de gens qui se plaignaient de la pauvreté, il leur demanda: « Qui êtes-vous? --- « Nous sommes ceux qui comptent sur Allah. » répondirent-ils. Il leur dit: « Vous êtes des menteurs; le confiant en Allah est celui qui jette un grain par terre puis se fie à Lui, exalté soit-il. » Autre chose: l’émigration est une attitude pratique non théorique. Allah, exalté soit-il, a dit:

( Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent. )

(Sourate Al-Anfâl (le Butin): 72)

 Autrement dit, si le croyant ne prend pas une attitude pratique, il ne fera pas partie du nombre des croyants. Il est tout naturel qu'on accepte l'islam qui est une religion fondée sur la réalité, le bien et la logique et qui de plus, s’accorde avec la raison. Mais que dois-tu faire en acceptant l’islam ? Qu'as-tu ajouté à l’islam en l’acceptant ? La foi exige que tu prennes une attitude positive, que tu abandonnes ou que tu accomplisses volontairement une affaire pour faire valoir la cause d’Allah. Donc, l'islam constitue un ensemble de prises de position. Si tu crois que l'islam se base uniquement sur des idées, des cultures et des croyances qui n’auront aucun impact sur ton attitude dans la vie, ce n’est là qu’une compréhension stérile, susceptible de provoquer la perte et l'indécision de notre nation. O frères croyants, Allah, exalté soit-il, dit:

( Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent ).

(Sourate Al-Anfâl (le Butin) 72)

 Si le croyant ne prend pas une attitude pratique, il n'est pas croyant. Si par exemple un médecin t’écrit une prescription, tu le remercies et tu le loues puis tu n’achètes pas la médecine prescrite, c’est alors une des négations les plus odieuses de sa science. Le fait de ne pas prendre une attitude vis-à-vis de cette prescription est une preuve de ta dénégation même si ta langue ne l’a pas prononcée, même si elle a prononcé des louanges et des remerciements. Si tu ne prends pas une attitude pratique, tu n'es pas croyant. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a dit:

((La foi n’a pas lieu par le souhait ni l’apparence mais la foi est ce qui est ancré dans le cœur, révélé par la langue et confirmé par l’action)).

 Les Musulmans se sont enfermés dans leur silence. Un tel reste inactif ; un autre ne cesse de jeter des regards lascifs ; un troisième accomplit des œuvres qu’Allah, exalté soit-Il, a rendues illicites et gagne de l’argent par des voies illicites ; un quatrième fréquente les femmes qui lui sont étrangères, et fait ce qui lui plaît et pour comble, se rend à la mosquée les jours du vendredi. « Que viens-tu y faire ? N’as-tu pas honte ? Tu transgresses les ordres d’Allah toute la semaine puis tu viens dans Sa maison » !
 Ô cher frère, l'islam est constitué d’une suite d’attitudes. Si tu n'obéis pas aux ordres d'Allah, si tu n'évites pas la violation des limites d'Allah, tu n'es pas croyant. L'imam 'Ali, qu’Allah honore son visage, a dit: « Méfie-toi d’être surpris par Allah lorsque tu violes Ses ordres ! Méfie-toi qu’Allah ne te trouve pas là où Il t’a ordonné de L’adorer, autrement tu seras parmi les perdants ; si tu te trouves suffisamment fort entreprends de l’adorer ; si par contre tu perds tes forces, profites-en pour éviter de lui désobéir». C'est cela la raison, le plus sage parmi vous est celui qui aime Allah le plus.

La troisième vérité: la porte de la migration est ouverte jusqu'au Jour Dernier:

 La troisième déduction de l’émigration est qu'elle n'est pas restreinte à celle de la Mecque vers Médine, cette voie a été fermée, mais la porte de l’émigration est ouverte jusqu'au Jour de la Résurrection entre deux villes dont l'une ressemble à la Mecque et l'autre ressemble à Médine. C'est-à-dire que ta religion doit occuper le rang le plus éminent dans ta vie. Si ta religion a été menacée dans un pays quelconque, si tu as été empêché d'accomplir le culte d'Allah, exalté soit-il, tu dois quitter ce pays vers un autre où tu peux accomplir le culte d'Allah. Dans ce sens, la porte de la migration est ouverte jusqu'au Jour Dernier.
 Par ailleurs, il existe une émigration dans le sens opposé et c'est la plus dangereuse. Tu te trouves par exemple dans un pays, où tu vas à la mosquée où tu entends l'appel à la prière, assistes à des leçons de science religieuse, c'est un bon pays. La Syrie est l'élite d'Allah parmi les pays de la terre et ses habitants sont l'élite de Ses serviteurs. Tu es dans un bon pays où on évoque Allah. Les minarets crient le nom d'Allah, exalté soit-il, les mosquées sont emplies par des prieurs et des leçons de science religieuse y sont données. Malgré tout cela, tu quittes ce pays et tu te diriges vers un autre où la prostitution est la plus facile à commettre. Tu vis dans ce pays pour des mois et des années ! Un pays où la turpitude se pratique au vu et au su de tout le monde et où tu n'entends pas le nom « d’Allah ». Cette émigration en sens contraire mène à la voie du diable. Tu y vas pour l'argent, pour avoir une voiture, un bien terrestre qui disparaît avec la fin du monde ici-bas. Si tu es dans un bon pays qui est empli de mosquées, où tu assistes aux leçons de science religieuse, où tu peux pratiquer le culte d'Allah, exalté soit-il, méfie-toi de le quitter pour aller t’établir dans un pays où le monde ici-bas te vaincrait. Celui qui vit avec les mécréants, Allah se dégagera de Sa responsabilité envers lui, et celui qui apprécie les mécréants sera ressuscité avec eux et aucune action ne lui sera salutaire.

La quatrième vérité: Le culte dans le chaos est comme une émigration vers le Prophète:

 La quatrième déduction de la migration est que: si tu es dans un pays où il existe beaucoup d'épreuves, mais que toi, tu adores Allah et suis Son chemin droit, ce culte est considéré chez Allah, exalté soit-il, une émigration certaine vers Allah et Son Messager. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a dit:

((Le culte dans le chaos est comme une émigration vers le Prophète)) (bénédictions et paix d'Allah sur lui).))

 C’est-à-dire la pratique du culte durant les épreuves, lorsque tu vois dans les rues des femmes presque nues qui se dandinent, que tu vois l’usure dans le marché, la vente à crédit et toutes formes de désobéissance à Allah que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a prohibées ; où que tu ailles tu te trouves face à l’épreuve. La pratique des cultes dans ce milieu tumultueux est semblable à une émigration vers le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui).

 Par miséricorde envers sa nation, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a donné un sens large à l’émigration, il a dit:

(( L’émigré est celui qui a abandonné ce qu’Allah a interdit. ))

 En d’autres termes, si tu t'éloignes de tout péché interdit par Allah, tu seras dans ce sens émigrant, comme si tu avais émigré vers Allah et Son messager. Si tu assistes à des leçons de science religieuse alors que les gens sont en promenade ; si tu passes la soirée avec un frère croyant à évoquer Allah, exalté soit-il, alors que les gens se divertissent devant les écrans ; si tu te rends chez un ami avec qui tu sollicites Allah au moment où les gens jettent des regards lascifs autour d’eux dans les rues ; si tu as préféré l'obéissance d'Allah à Sa désobéissance, si tu as préféré Sa maison aux lieux de loisirs, Son invocation à celle des types de monnaies, tu es émigrant et ceci s’avère être une des formes de l’émigration.

(( Le culte dans le chaos est comme une émigration vers moi et l’émigré est celui qui a abandonné ce qu’Allah a interdit. ))

 Le Prophète n'estime que l’émigration faite avec une bonne intention. 'Omar ibn Al-Khattâb, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit sur la chaire: « J'ai entendu le messager d'Allah (bénédictions et paix d'Allah sur lui) dire:

(( Les actions valent par leur intention et chaque personne est rétribuée selon son intention. Celui qui a émigré dans le but de biens matériels ou d'épouser une femme, son émigration comptera de la valeur de ce motif. ))

(Al-Boukhari)

La cinquième vérité: la droiture:

 Chers frères, celui qui tient à sa religion en ces temps est comme celui ce qui serre une braise dans sa main. D’après Anas ibn Malik le Messager d'Allah (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a dit:

((Viendra le temps où celui qui tient à sa religion sera pareil à celui qui serre une braise dans sa main)).

(Al-Tirmidhi)

 D’après Anas ibn Malik le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) dit:

((J’aurais tellement souhaité rencontrer mes frères)). Ses Compagnons lui dirent: « Ne sommes-nous pas tes frères, ô Messager d’Allah ? » Il répondit: ((Vous êtes mes compagnons, mes frères sont ceux qui auront cru en moi sans me voir)).

(Ahmad)

 D’après Abou Houraïra le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) dit:

((L'islam à ses débuts, était étranger et il redeviendra comme tel ; bienheureux sont les étrangers)).

(Mouslim)

 Cette nation ne pourra être réformée qu’en adoptant les qualités qui prédominaient à son début qui s’incarnent dans l'altruisme, le sacrifice, l’honnêteté stricte, le respect des limites d'Allah et la distinction entre les croyants et les mécréants. Tiens compagnie aux croyants. Allah, exalté soit-il dit:

( Fais preuve de patience (en restant) avec ceux qui évoquent leur Seigneur matin et soir, désirant (voir) Sa face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant le (faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier ).

(Sourate la Caverne 28)

 Allah a dit:

( Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques ).

(Sourate le Repentir 119)

( Ô vous qui croyez ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui ).

(Sourate Al- Mâ’ida (La Table servie): 35)

 Allah a dit:

( Refugiez-vous donc dans la caverne: votre Seigneur répandra de Sa Miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre sort )

(Sourate Al-Khf (La caverne): 16)

 Si tu te refugies dans la maison d'Allah, c’est comme si tu te réfugiais dans la caverne. Tu te refugies dans un lieu où la miséricorde se manifeste. Allah, exalté soit-Il, dit dans un hadith qudussy:
 « Mes maisons sur terre sont les mosquées, leurs visiteurs les peuplent. Bienheureux, donc, est celui qui accomplit des ablutions chez lui puis vient Me visiter car le visiteur a droit à une bonne réception. ».

Un Hadith est commencé par Qu’il est mauvais le serviteur…

 Chers frères, le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) le premier émigré dit:

((Qu’il est mauvais le serviteur qui se laisse aller aux hallucinations et se vante en oubliant Allah, le Très Grand, le Très Fier ; qu’il est mauvais le serviteur qui se croit puissant et abuse de sa force en oubliant Allah l’Impérieux, le Plus Haut ; qu’il est mauvais le serviteur insouciant qui gaspille son temps en oubliant les tombes et les malheurs ; qu’il est mauvais le serviteur qui s'enorgueillit, opprime et oublie le début et la fin ; qu’il est mauvais le serviteur qui confond le monde d’ici-bas avec la religion et la religion avec les suspicions ; qu’il est mauvais le serviteur qui se laisse guider par l’avidité et se laisse égarer par les passions)).

 Ce hadith implique beaucoup de vérités. Le plus malheureux est celui qui se laisse aller à son imagination et se vante. A savoir que seuls l’idiot et l’ignorant se vantent.
 ((Celui dont le cœur renferme ne serait-ce qu’un grain d’orgueil n’aura pas accès à la djannah)). Celui qui se vante en oubliant Allah, exalté soit-il, le Très Grand et le Très Fier, le Vigilent, le Surveillant, en oubliant Son châtiment, Sa force, Sa justice et Sa parole, en oubliant qu’Il nous guette et nous observe, qui a oublié les Paroles d’Allah:

( Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome (ou plus petit), le verra (en sera récompensé), et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome (ou plus petit), le verra (en sera récompensé)).

(Sourate Al-Zalzala (la Secousse): 7-8)

 Le plus malheureux est celui qui a oublié ces paroles d'Allah:

( Par Ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous, sur ce qu'ils œuvraient )

(Sourate Al-Hidjr 92/93)

( Et quiconque se détourne de Mon rappel (qui ne croit pas au Coran et n'œuvre pas conformément à ses enseignements), mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection, Nous l'amèneront aveugle au rassemblement ).

(Sourate Ta-Ha 134)

( Celui qui est croyant est-il comparable au pervers? Non, ils ne sont points égaux ).

(Sourate Al-Sajda (la Prosternation): 18)

( Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, au cours de leur vie et après leur mort? Comme ils jugent mal! )

(Sourate Al-Djâthya (l'Agenouillée): 21)

( Celui à qui Nous avons fait une belle promesse et dont il verra l'accomplissement, est-il comparable à celui à qui Nous avons accordé la jouissance de la vie présente et qui sera ensuite, le Jour de la Résurrection, de ceux qui comparaîtront (devant Nous) )

(Sourate Al-Qasas (les Récits) 61)

 Le plus malheureux est celui qui se vante. Il arrive qu'un homme soit fier devant un autre alors que sa condition soit des plus modestes ou qu'un homme ignorant pauvre se vante devant les gens. Donc, l'orgueil n'est pas restreint aux riches, car le pauvre, l'ignorant et l'ingrat peuvent également se vanter. Le pire est le serviteur qui se vante tout en oubliant Allah, le Grand et l'Hautain ; celui qui s'enorgueillit et agresse en oubliant le Tout Puissant ; celui qui a omis et négligé comme s'il n’allait pas mourir, comme si seul le pauvre meurt. Sachez que l'Ange de la mort nous a dépassés vers d’autres et qu'il dépassera les autres vers nous, soyons donc méfiants.

 Chers frères, viendra le jour où les gens se réveilleront et liront dans la rue l'annonce de la mort de l’un d’entre nous. Les gens liront certainement: « Nous sommes pour Allah et c’est à Lui que nous retournons. La famille d’untel, de.., de…, son oncle, son cousin, ses fils, vous annoncent avec une grande tristesse, la mort de leur cher décédé … » Entreprends de l’écrire dès à présent parce qu’elle le sera un jour sans aucun doute. Le plus malheureux est celui qui a omis et négligé en oubliant les tombeaux et les malheurs, en oubliant cette fosse où il devra rendre compte de tout. Allah, glorifié soit-Il, dira: « Ô mon serviteur, ils sont rentrés chez eux et t'ont laissé.  Ils t'ont enterré et s'ils étaient restés avec toi, ils ne t’auraient rendu aucun service. Il ne reste avec toi que Moi, le Vivant qui ne meurt pas ». Les gens oublient ce moment. Aussi un de ceux qui se connaissent en matière de religion a acheté un tombeau et l'a laissé ouvert. Il s’y rendait chaque jeudi, y descendait et s'y allongeait. Dans cet endroit qui sera son dernier refuge il récitait ces paroles d'Allah:

( Puis, lorsque la mort vient à l'un d'eux, il dit: « Mon Seigneur! Fais mois revenir (sur terre), afin que je fasse du bien ).

(Sourate Al-Hadîd (Le Fer: 99/100)

 Il dit: Âme, lève-toi nous t'avons fait revenir ! Le plus malheureux est celui qui s'enorgueillit et agresse en oubliant le début et la fin. Le début c'est le sperme et la fin c'est le cadavre. Il est sorti d'une partie génitale pour entrer dans une autre, ensuite il a été au tombeau, c'est cela le début et la fin. Le plus malheureux est celui qui fait un amalgame de la vie et de la religion. S’il subit un tort dans une affaire quelconque, il essaye de résoudre le problème selon la religion. Il demande si la question est licite et s’il doit l’accomplir de telle ou telle façon. Il proteste si ses intérêts ont été exposés au dégât. Mais, lorsqu’il transgresse, viole et réalise un gain illicite, il reste silencieux et ne pense pas à la religion. Il ne parle de religion que lorsque ses intérêts sont menacés, mais lorsqu’il commet de graves péchés, il ne dit rien. Le plus malheureux est celui qui louvoie dans la religion en cherchant les ambiguïtés. Si une affaire qui le concerne exige une fatwa (un avis jurisprudentiel), il le cherche chez tel savant ou tel autre qui en a parlé…Allah, exalté soit-il, a crée une source de fatwa en toi. Sonde ton cœur même si tous les savants te donnent des avis différents. Le plus malheureux est celui qui est guidé par sa convoitise, perdu par un amour et humilié par un désir.
 Frères croyants, parfois l'homme acquiert une notion et se croit savant mais cette science ne lui sera d’aucune utilité le Jour de Résurrection, le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a dit:

((Ô Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre toute science qui ne me sera pas utile)).

 En se rendant chez certains de ses compagnons, le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) les vit rassemblés autour d'un homme. Il leur demanda: Qui est cet homme? » Ils répondirent: « C'est un Nassâba »---- « Que signifie Nassâba ? » demanda-t-il. Ils répondirent: « Un homme expert dans les origines des familles arabes. » Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) dit: c'est une science qui ne profite pas à celui qui l'apprend et ne nuit pas à celui qui l'ignore. »
 Les livres racontent qu'un grammairien assistait à une réunion chez un des oulémas. Ce dernier se trompa en prononçant un mot. Le grammairien lui dit: « Vous vous êtes trompés dans ce mot ! Le savant lui dit: « Ô, dénigreur, affecté, tu fais tout cela parce que je me suis trompé dans tel ou tel mot ?!! Lève la main et invoque Allah. As-tu jamais évoqué la mort, as-tu jamais pensé à dompter tes passions et à cesser de commettre ce qui est illicite ? Ne sais-tu pas qu'au Jour de la Résurrection on ne dit pas au malfaisant: « Pourquoi tu n'étais pas suffisamment éloquent ? » Mais on lui dira: « Pourquoi étais-tu désobéissant et coupable? » S'il s'agissait d'éloquence, Allah aurait envoyé son message à Haroun (Aron) et non pas à Mûssa (Moïse) Allah dit:

( Mais Haroun, mon frère, est plus éloquent que moi. Envoie-le donc avec moi comme auxiliaire, pour déclarer ma véracité: je crains, vraiment, qu'ils ne me traitent de menteur )

(Sourate Al-Asas: (Le Récit) 34)

 Ô frères croyants, faites vos comptes avant qu’on ne les fasse pour vous, et évaluez vos œuvres avant qu’elles ne soient évaluées pour vous, et sachez que l'Ange de la mort nous a dépassés vers d’autres et qu'il dépassera les autres chez nous, soyons méfiants. Le perspicace est celui qui dompte ses passions et s’active pour après la mort ; alors que le malavisé est celui qui se livre à ses passions et se contente de s’adresser à Allah en faisant des vœux.

 Louange à Allah Seigneur de l’univers.

Le deuxième sermon:

 Louange à Allah, Seigneur de l’univers, j'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah, l’Allié des bienfaisants, et que notre maître Mohammad est Son serviteur, Son messager et possesseur d’une moralité éminente. Ô Seigneur, salue et bénis notre maître Mohammad, sa famille et tous ses compagnons.

La médecine préventive:

 Frères croyants, la médecine préventive a été créée par l'islam mille quatre cents ans auparavant. La religion islamique est en principe basée sur la médecine préventive. Certains moyens de la médecine préventive sont ordonnés par le Prophète qui a dit:

((Le fils d’Adam n’emplit pas de récipient plus nocif que son ventre, quelques bouchées lui suffiraient à maintenir son corps en forme)).

 Allah, exalté soit-il, a intégré les moyens de la médecine préventive dans les cultes: il a rendu les ablutions et le bain rituel des conditions pour accomplir la prière. Certains moyens de la médecine préventive sont un culte.  Comme par exemple la prière qui exige différents mouvements: la tenue debout, la génuflexion, la prosternation et le redressement, etc. Ces mouvements typiques s'harmonisent avec la théorie la plus moderne des exercices sportifs ratifiés par un groupe des savants dans cette science.

 A savoir que les savants du sport disent que les meilleurs exercices sont ceux quotidiens, constants, distribués tout au long du jour et qui ne causent pas de fatigue. Toutes ces conditions sont disponibles dans la prière. Les meilleures exercices sont ceux que chacun peut pratiquer, que ce soit un enfant, une personne âgée, une personne saine ou malade, un résidant ou un voyageur, un pauvre ou un riche. Le plus distinctif dans la prière est que les savants expliquent que les plus grandes maladies nerveuses et celles des vaisseaux cérébraux sont provoquées par un trouble dans l'arrivée du sang au cerveau. Or, que se passe-t-il au moment de la prosternation? Elle agit dans la prière comme un moyen de prévention contre ces maladies. Lorsque l'homme accomplit la prosternation, le sang, à cause de la gravité, se dirige vers sa tête, les veines se gonflent et en levant la tête, la tension baisse d'un coup dans ces veines. Ainsi, en haussant et en abaissant le taux de la tension dans les veines, surtout ceux du cerveau, on obtient une flexibilité formidable, les racines des vaisseaux et leurs muscles deviennent plus forts.

 Frères croyants, dans une seule Rak'a, tu baisses et lèves la tête tour à tour six fois. Durant le jour il y a les prières obligatoires et celles surérogatoires qui comprennent ensemble 216 prosternations, soit 6480 fois par mois.  Tu t'inclines et tu te lèves et cela est suffisant pour te sauver des maladies cérébrales, du caillot de sang dans le cerveau et de l'explosion des vaisseaux cérébraux. Parfois, la tension s’élève à vingt-trois degré chez l'homme sain. Parallèlement, un homme peut souffrir d’un accident vasculaire cérébral avec une tension de vingt et mourir tout d'un coup. Pourquoi la veine a-t-elle explosée et a causé la mort? Pourquoi elle n'a pas explosé chez un autre homme? Parce qu'elle est flexible chez l’un grâce à la prière et rigide chez l’autre.
 Frères croyants, ce sont des savants qui disent que la flexibilité des veines augmente, que leurs racines et leurs muscles se fortifient par la prosternation.
 Autre évidence: la migraine est due à plusieurs facteurs dont l’ischémie (ou l’insuffisance de la circulation du sang dans les veines). Durant la prosternation, les vaines se remplissent par le sang. La prière excite tous les muscles, les constricteurs et les dilatateurs, toutes les articulations même ceux des vertèbres. Beaucoup de maladies dont la moindre est le disque vertébral est évitée avec la pratique de la prosternation. La tenue debout et la prosternation, provoquent une souplesse extraordinaire dans la colonne vertébrale.
 Parallèlement, la prière par ses mouvements sportifs, stimulent le cœur ainsi que la circulation du sang, de même qu'ils élargissent les veines et les préservent contre l'artériosclérose.
 De plus, la prière améliore les fonctions du cerveau, aident l'homme à supporter des mouvements brutaux. Les muscles de celui qui accomplit la prière sont flexibles. Il peut supporter un mouvement brutal de rotation sans subir aucun mal. Donc, les mouvements de la prière augmentent la flexibilité chez l'homme, c'est une utilité matérielle. Quant aux avantages spirituels, ils sont énormes.

Supplication:

 Ô Allah, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés, préserve-nous parmi ceux que Tu as préservés, prend-nous comme alliés parmi ceux que Tu as pris comme alliés, bénis ce que Tu nous as accordé, protège-nous du mal que Tu as décrété, car certes Tu décides et nul ne décide pour Toi. Certes, ne sera pas humilié celui que Tu as pris comme protégé et ne sera pas honoré celui que Tu as pris comme ennemi, béni et exalté sois-Tu. Louange à Toi pour ce que Tu as décrété. Nous demandons pardon auprès de Toi, Ô Allah, pour tous nos péchés, et nous nous repentons. O Seigneur, guide-nous vers les bonnes actions, nul autre que Toi ne peut nous y guider. O Seigneur, guide-nous vers les bonnes moralités nul autre que Toi ne peut nous y guider. O Seigneur, réforme nous notre foi qui est l’immunité de nos affaires et réforme nous ce bas monde dans lequel nous avons notre subsistance et réforme notre vie future où nous retournerons vers toi ; fais que notre vie soit un surplus de bien et notre mort un repos de tout mal. Ô Allah, Seigneur de l’univers, O Allah, Fais que ton licite nous suffise pour nous dispenser de l'illicite ; fais que Ton obéissance nous dispense de Ta désobéissance et enrichis nous par une grâce qui ne provient pas d'un autre que Toi. O Allah, ne nous rends pas indifférents à tes complots, ne nous prive pas de Ta protection, ne nous fais pas oublier de T’invoquer. Ô Allah, nous demandons Ta protection contre le mal incurable, de la réjouissance de nos ennemis face à nos malheurs, de la privation après le don, ô Toi le plus généreux des généreux. Nous nous refugions auprès de Toi contre la peur à part celle devant Toi, contre l’humiliation à par celle devant Toi, du besoin à part de Toi. O Allah, par Ta grâce et Ta miséricorde, fais que la parole véridique et celle de la religion soit la plus dominante, fais vaincre l’Islam et les Musulmans où qu’ils soient de par le monde, O Seigneur de l’univers. O Allah, assiste leurs souverains à faire ce que Tu apprécies et ce qui te rend satisfait. Tu fais ce que tu veux, Tu es Omnipotent. et digne de répondre à nos sollicitations.



Traduction  : Alaa Abouzrar
Vérifier       : Nermine OMARI+Zeinab Hassan