Sermon de Vendredi-Sermon (0350) :S1-La fête du Adhâ (du sacrifice). Le culte de Arafah. S2- L’offrande.
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

 Louange à Allah, puis louange à Allah. Louange à Allah qui nous a guidés à ceci, et nous n'aurions pas été guidés si Allah ne nous avait pas guidés. Ma réussite, ma dépendance, et mon attachement ne sont qu'à Allah. Je témoigne qu'il n'y a de Dieu qu’Allah, Seul sans associé, en reconnaissance de Sa divinité, et forçant ceux qui le nient et ne croient pas en lui. Et je témoigne que Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est le Messager d'Allah, le maître des humains et des créatures, tant qu’il y a âme qui vive. Ô Allah, salue et bénit notre maître Muhammad, sa famille, ses compagnons, sa descendance et tous ceux qui le suivent jusqu'au jour du Jugement.  Ô Allah, fais-nous miséricorde car Tu es Miséricordieux, et ne nous châtie pas car Tu es Capable de le faire, et accorde-nous Ton indulgence dans ce que Tu as prédestiné, Tu es Omnipotent. Ô Allah, apprends-nous ce qui nous est bénéfique, rends ce que Tu nous as appris utile pour nous, fortifie notre savoir, montre-nous la vérité telle quelle est et accorde-nous la possibilité de la suivre, montre-nous le faux tel qu’il est et accorde-nous la force de l'éviter, fait que nous soyons parmi ceux qui écoutent les discours et appliquent les meilleures recommandations et fais nous compter, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux.

((Al-Hajj c’est Arafah)):

 Frères croyants, les pèlerins se rendent à Arafah. Le pèlerinage, d’après le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), c’est Arafah, conformément au hadith rapporté par Abd-Alrahman Ibn Yaamar:
 « Je tenais compagnie au Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) quand des gens sont venus s’informer auprès de lui au sujet du pèlerinage, le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) leur a dit:

((Le pèlerinage, c’est Arafah ; quiconque parvient à passer la nuit de Arafah avant le lever du Fajr et à la veille du rassemblement des pèlerins sur le mont de Arafah, aura parachevé son pèlerinage)).

[Abû Dawood et at-Thirmidhi].

 Effectivement, Arafah, c’est le jour de la grande rencontre, la rencontre qui s’effectue entre le serviteur et son Seigneur ; la communication s’établit entre la terre et le ciel ; c’est le jour de la réconciliation avec Allah, Le Tout-Puissant ; le jour de la grande adoration ; le jour de l’engagement pris par le serviteur envers son Créateur à exécuter Ses commandements et à éviter Ses interdictions.

Pour quelle raison Allah l’a-t-Il nommé « Maison » ?

 Chers frères, Allah, Le Tout-Puissant dit dans le Saint Coran:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 Autrement dit, rappelle-toi, Ô Muhammad, du lieu qu'Allah a pris comme Maison pour Lui, Allah s’est réservé une Maison et nous a ordonné de Lui rendre visite dans cette Maison, pourquoi? Allah, Gloire à Lui et Exalté Soit-Il, est en tout espace, et l'espace compte parmi Ses créations, personne n’est en droit de Lui demander où Il était, car Il est Le Créateur de l'espace ; parallèlement, personne n’est en droit non plus de Lui demander quand Il était, car Il est Le Créateur du temps. Pourquoi alors s’est-Il Il a attribué une Maison sur terre et nous a ordonné de nous y rendre? Il dit:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 imagePourquoi l’a-t-Il appelé "une Maison"? Pourquoi toi, cher frère, tu as une maison? Que fais-tu dans cette maison? Tu rentres chez toi fatigué au terme d’une longue journée de travail, épuisé moralement et physiquement, tu te reposes dans ton foyer, tu y trouves le calme et la tranquillité, Allah l’a appelée "tranquillité" comme Il a appelé l'épouse "tranquillité", Il dit, exalté soit-Il:

(Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté).

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS): 21.

 La maison s’avère être le lieu de ton repos ; à la maison, la fatigue de la journée disparait. Une partie de ta fatigue se dissipe dans la maison que tu possèdes sur terre, mais qu’en est-il des peines de toute une vie et du fardeau des angoisses ; qu’en est-il de la sensation de solitude causée par ton éloignement d'Allah Le Tout-Puissant, des pressions de la vie quotidienne, de la douleur de l'association (à Allah), des afflictions de la vie provoquées par la déficience de la foi et l’éloignement de la méthode divine ; des douleurs de la vie causées par la défaillance du savoir, la confusion et la déviation du chemin droit, la solitude du polythéisme et de la désobéissance. Allah a infligé des soucis à l’homme pour le soumettre à une épreuve. Or, où devons-nous nous réfugier pour trouver le repos et le calme ? Dans quelle maison faut-il aller pour se débarrasser des angoisses qui nous accablent? Il s’agit bien de la Maison d'Allah (la Maison Al-Harâm). Il l'appelée ‘Maison’ car l'homme y trouve la sérénité.
 Il suffit de poser la question à un pèlerin sincère, à quelqu'un qui s’est rendu dans la Maison d'Allah en toute fidélité, pour savoir qu’une fois arrivé dans cette Maison, il s’est débarrassé de tous ses problèmes. En effet, Allah lui fait oublier ce problème en le lui extirpant de son cœur ou encore Il lui fournit une solution à ce problème. En foi de quoi, quand Allah nous a ordonné de faire le pèlerinage, il nous a ordonné d'aller chez Lui, pour nous débarrasser des charges de la vie, des angoisses de l'association (à Allah) et du sentiment de solitude causé par nos péchés et nos désobéissances. Ceci se rattache à celui qui a besoin de se repentir, et à celui qui a besoin de renouveler l'engagement qu’il a prêté à Allah Le Tout-Puissant.

 Quant au croyant qui a déjà consolidé ses relations dans son pays, il y va pour passer d'un état à un autre, d'un rang à un autre et d'une position à une autre. Ces significations sont déduites du fait qu'Allah, Exalté soit-Il, a appelé la Ka'ba "Maison Harâm", Il l'a appelée Sa Maison, et l'a attribuée à Lui-même, Il a dit:

(…Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent )

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 Les grandes angoisses sont dissipées ainsi que la forte solitude, et sont remplacées en revanche par l'affabilité, la réussite et la facilitation.

(…quand nous fîmes de la Maison.. )

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 En d’autres termes, par l'acte d'Allah Le Tout-Puissant, par la création d'Allah, Le Tout-Puissant et par la détermination d'Allah Le Tout-Puissant cet endroit a été aménagé pour devenir une maison pour tout pèlerin et tout visiteur qui cherche refuge à Makkah pour se libérer des soucis de la vie quotidienne.
 Y a-t-il de répit plus grand que le fait de se réconcilier avec Allah, Exalté soit-Il? Y a-t-il de répit plus grand que le fait de se réfugier chez soi? Y a-t-il de répit plus grand que le fait de promettre à Allah de lui obéir et de se mettre à la disposition de Ses serviteurs pour toute la vie?
 Chers frères, tel est le concept de "la Maison", il est pareil à la notion de la maison où nous habitons; on y trouve le minimum de répit, de tranquillité, de calme, et de bonheur, et en ce qui concerne Sa parole, Exalté soit-Il:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 « Mathaba » (qui correspond à ‘un lieu de retour’) est dérivée du verbe « Thaba » ou (revenir), revenir où? Dans cette Maison, ou bien en se repentant, ou en cherchant à être proche de Lui, ou en étant sur le droit chemin et en Lui promettant d'y rester, soit suite à l'intensité du bonheur qu'on obtient dans cette Maison on souhaite y revenir, pour cela, le pèlerin dit: Ô mon Seigneur, ne fais pas que cette visite ou ce pèlerinage soit le dernier que j’effectue en destination de cette Maison. Qu’est-ce qui pousse le pèlerin à faire ce vœu ? Parce qu'il a gouté à la proximité d'Allah, aux cultes accomplis pour plaire à Allah, Exalté soit-Il, il a connu au sein de cette Maison le gout de la tranquillité qu'Allah apporte à Ses serviteurs croyants, il a gouté dans cette Maison à la sensation de rencontrer Allah Le Tout-Puissant alors qu’Il est satisfait de lui.
 Chers frères, ceci dit, "lieu de retour" est déduit soit du fait qu'on revient vers Allah, soit du fait que suite à l'intensité du bonheur on souhaite revenir dans ce lieu. Dans le saint Hadith:

((Si Mon serviteur laisse s’écouler cinq ans de suite sans venir Me voir dans Ma Maison alors que Je l’ai nanti d’un corps sain et que Je lui ai permis de vivre dans l’opulence, qu’il sache qu’il court à sa perte)).

 Allah, Exalté soit-Il a dit:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

La sécurité est bien différente de la tranquillité:

 Il faut bien reconnaître que ces deux notions sont bien différentes l’une de l’autre; la première signifie ’être soustrait à tout malheur’, alors que la tranquillité signifie ‘qu’on ne s’attend point à subir un malheur quelconque’, il y a un grand décalage entre les deux concepts. Allah Tout-Puissant a dit à ce propos:

(…Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité? (Dites- le) si vous savez. (81) Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés". (82) )

Coran 6 ; Al-An'âm (Les Bestiaux): 81-82

 Qu’est-ce qui pousse un homme à vivre en toute tranquillité lorsqu’il est en étroite relation avec une autre qui dispose d’un certain prestige dans son pays ? A vrai dire, cette sensation n’est que mensongère et basée sur l'association bien qu’elle soit satisfaisante, mais ce sont les fondements de l’âme humaine, si elle a l’impression d’être soutenue, assistée et aimée, par une personne de grande renommée, elle se tranquillise. A cela s’ajoute le sentiment de sécurité,
 Mais, y a-t-il une sécurité plus grande que celle d’éprouver la sensation que Le créateur de l'univers est satisfait de toi? Y a-t-il une sécurité plus grande que celle de sentir que Celui qui possède tout dans l’univers, t'aime et prend soin de toi? Existe-t-il un sentiment plus grand que celui des nobles compagnons du prophète dont Allah, Le Tout-Puissant a dit:

(Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre)

Coran 48 AL-FATH (LA VICTOIRE ECLATANTE): 18

 Si tu sens qu'un homme puissant t'aime, prend soin de toi, prend ta défense, et fait tout effort pour te sauver de n'importe quel problème, si un homme faible et mortel te donne un peu de sécurité factice, alors que dirais-tu d'une sécurité accordée par Le créateur de la terre et des cieux? Que dis-tu d'une sécurité fournie par Celui qui a un pouvoir absolu? Allah est Le Créateur de toute chose dans l’univers et Il est Omnipotent. Allah, Exalté soit-Il a dit:

(Ce qu'Allah accorde en miséricorde aux gens, il n'est personne à pouvoir le retenir )

Coran 35 Fâtir (LE CRÉATEUR): 2

 Le verset dit:

(…Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité? (Dites- le) si vous savez. (81) Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés". (82) )

Coran 6 ; Al-An'âm (Les Bestiaux): 81-82

 Le mot "iniquité" est employé dans ce verset au sens indéfini, allusion à n'importe quel acte d'iniquité que tu entreprends, serait-il envers une fourmi, une épouse, un fils ou un employé ; si tu commets une iniquité envers n'importe quel être humain tu perdras à coup sûr, la sensation de sécurité; parce que Allah, Le Tout-Puissant, a dit:

(…Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité? (Dites- le) si vous savez. (81) Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés". (82) )

Coran 6 ; Al-An'âm (Les Bestiaux): 81-82

 Si tu te rends à destination de la Maison Al-Harâm d'Allah en repentant, si tu retournes vers Lui, si tu t’engages à Lui obéir, à ce moment tu vivras dans un état d’esprit confiant au sein de « Sa Maison » qui te plongera dans un la sécurité, voire, cette sensation te tiendra compagnie jusque dans ton pays tant que tu respectes cet engagement envers Allah, lorsque tu as posé un baiser contre la Pierre Noire ou lorsque tu as levé la main dans sa direction. On dit que la Pierre Noire est la (Main Droite) d'Allah sur terre, quiconque négocie avec la Pierre aura négocié avec la main du Tout Miséricordieux ; il s’agit d’un pacte entre le pèlerin et Allah, Le Tout-Puissant, cette sécurité émane de chez Allah, Le Tout-Puissant: cette sécurité qu'Allah introduit au fond du cœur du croyant qui, si elle est répartie entre les habitants effrayés d'une ville, leur cœur sera inondé de sérénité. Allah, Exalté soit-Il a dit:

(…Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité? (Dites- le) si vous savez. (81) Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés". (82) )

Coran 6 ; Al-An'âm (Les Bestiaux): 81-82

 Allah, Exalté soit-Il a dit dans un autre verset:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens..)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125.

 Certains savants ont dit: c'est une législation qui signifie qu'Allah, Le Tout-Puissant nous ordonne de rendre cette ‘Maison’ un lieu sûr, c'est une prescription divine, mais la violation de la sainteté de la Maison ne signifie pas qu'il y a une défaillance dans le verset. Allah, Le Tout-Puissant nous a ordonnés en nous chargeant de respecter Son ordre. Le précepte divin est différent de l'ordre constitutif. Autrement dit, si on fixe à l'entrée d'une route un panneau sur lequel est écrit "Interdiction de passer": on impose un ordre, mais si on installe des blocks de ciment à l'entrée de la route: on inflige une interdiction, par conséquent, la charge n’est pas pareille à l'interdiction.  Allah, Exalté soit-Il a une prescription législative et un ordre constitutif ; or, si la sécurité à la Maison Al-Harâm avait été un ordre constitutif, personne sur terre n’aurait pu violer sa sainteté, mais l'ordre de la sécurité de la Maison Al-Harâm est un précepte législatif qui est objet au respect ou à la violation. En foi de quoi, les savants ont interprété les Paroles d’Allah, Exalté soit-Il:

(…quand nous fîmes de la Maison un lieu de retour et une sécurité..)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 …qu’il faut rendre cette Maison un lieu sûr ; en d’autres termes: Ô serviteurs, cette Maison doit être sûre; c'est une charge qui vous incombe.
 Allah, Exalté soit-Il, dit:

(…Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout- Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci: "Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent.)

Coran 2 AL-BAQARAH (LA VACHE): 125

 En ce qui concerne l'histoire de notre maître Abraham (Paix sur Lui), ce grand prophète qu'Allah, Exalté soit-Il a rendu le père des Prophètes et a fait de lui un exemple pour les arabes musulmans, nous la soulèverons en détail au cours du sermon de la fête qui aura lieu demain, si Allah le veut bien.
 Chers frères, le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam), a dit:

((Aucune œuvre pieuse n’est mieux appréciée par Allah, exalté soit-Il, que celle accomplie durant ces dix jours))1. « Même pas le djihad pour faire prévaloir la Cause d’Allah, ô Messager d'Allah ? lui ont-ils demandé. ((Même pas le djihad pour faire prévaloir la Cause d’Allah, leur a-t-il répliqué (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), exception faite d’un homme qui aura investi sa personne et ses biens dans la voie d’Allah et qui sera mort en martyr)).

[At-Tirmidhi d’après ibn Abbas]

 Le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) a dit:

((Le diable n’a jamais été vu aussi insignifiant, aussi dérouté, aussi méprisable ni aussi furieux qu’en ce jour de Arafah, et ce, en constatant que la Miséricorde d’Allah comble les pèlerins et passe outre leurs grands péchés ; en outre, tel était son cas le jour de la bataille de Badr)). « Qu’a-t-il donc vu en ce jour de Badr, ô Messager d'Allah » ? Lui a-t-on demandé. ((Allah lui fit voir l’Ange Djibril (Paix sur lui) ranger les anges en bataille))

[Malek d’après Talha ibn Oubeidullah ibn Kariz]

 Ce jour, d'après ce qui a été rapporté dans quelques Hadiths, compte parmi les plus grands jours de l'année.
 Allah, exalté soit-Il, a fait des cinq Salâts une purification des péchés commis dans l’espace de temps contenu entre chaque paire de Salât ;
 Allah, exalté soit-Il, a fait de la prière du Vendredi une expiation des péchés commis entre deux Vendredis ;
 Allah, exalté soit-Il, a fait du mois du jeûne une expiation des péchés commis durant l’année révolue ;
 Allah, exalté soit-Il, a fait du jour d'Arafah, la rencontre la plus grande par excellence avec Allah Le Tout-Puissant.
 Ceci dit, qu’est-ce qui a valu à cette rencontre le titre de « plus grande » ? Par le fait que le pèlerin a quitté son pays, les siens, la source de sa subsistance, son rang social et a abandonné la vie mondaine quand il a porté deux habits blancs annonçant ainsi qu'il aime Allah plus que son pays, que les siens, que ses enfants, que tout le monde, plus même que le rang qu’il occupait, et toute chose qui est en sa possession en ce monde ; partant, la gratification sera à l’égal de l'effort fourni.
 Chers frères, Arafah est une rencontre pendant laquelle on conclut le pacte et la réconciliation avec Allah, Le Tout-Puissant, et pendant laquelle on se repent. C'est comme si la présence divine dit: ô mon serviteur, viens à Moi pour que Je te débarrasse des soucis de la vie, viens à Moi pour que Je te débarrasse des péchés aussi énormes que les montagnes, viens à Moi pour que Je te délivre des angoisses de ton éloignement de Moi, viens à Moi pour que Je te soulage de la solitude des infractions, viens à Moi et décharge-toi de ton lourd fardeau, et comme si le croyant disait: me voici, Ô Allah, me voici, je réponds à Ton appel. Me voici, Tu n'as aucun associé, me voici. La louange, la grâce et la souveraineté sont à Toi, Tu n'as pas d'associé. Telles sont les paroles tenues par le pèlerin quand il est sur le Mont d’Arafah, elles traduisent une satisfaction de l'appel d'Allah, Le Tout-Puissant: viens à Moi, délaisse tes soucis et viens à Moi.
 imageFrères croyants, nous sollicitons Allah, Le Tout-Puissant de nous accorder dans les futures années un pèlerinage accepté, une circumambulation bénie et un péché pardonné (hajj Mabrour, un Sâay Machkour, et un péché Maghfour), Il est Omnipotent, et Enclin de satisfaire nos demandes, louange à Allah Seigneur de l’univers.
 Louange à Allah Seigneur de l’univers. Je témoigne qu'il n'y a d’autre divinité à part Allah, Seul sans associé et l'Allié des pieux. Et je témoigne que notre maître Muhammad (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) est Son serviteur et Son Messager, celui qui a une moralité éminente. Seigneur, accorde la prière, la paix et les bénédictions, à notre maître Mohammad, ainsi qu’à sa Famille et à tous ses compagnons.

Sermon 2:

 Louange à Allah, Seigneur de l’univers, j’atteste qu’il n’y a de divinité à part Allah, l’Allié des vertueux et j’atteste que notre maître Mohammad qui se distingue par une moralité éminente, est Son serviteur et Son Messager. Ô Allah, accorde Ta Bénédiction et Ta Paix à notre maître Mohammad, aux siens et à tous ses compagnons.

La vigueur du cœur:

 imageChers frères, le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) a dit:

((Celui qui accomplit la Salât à la veille des deux Aïds, en s’attendant à en recevoir la rétribution divine, aura le cœur en vie le jour où tous les cœurs mourront)).

[Rapporté par Ibn Madjah d’après Abû Oumama]

 Chers frères, avoir un cœur vivant est ce qu’il y a de plus important dans cette vie. On peut trouver un homme en bonne santé, en pleine forme, en pleine jeunesse, ayant réalisé une réussite remarquable dans sa vie, et qui profite de la vie au maximum, cependant, il a un cœur mort. L'Imam Ali, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit à son fils en le conseillant: Le savoir est meilleur que l'argent car le savoir te préserve alors que toi, tu gardes l'argent, l'argent est diminué par la dépense et le savoir l’emporte sur la dépense. Il a aussi dit: les accumulateurs d'argent sont des morts vivants! Mais la mémoire des savants restera conservée; leur corps est enseveli sous terre cependant leurs paroles persistent au fond des cœurs. Ce qui compte c’est la vie du cœur, car le cœur est ton capital pour la vie future. Ce qui revient à dire que dans la vie ici-bas, tu partages avec tout le monde la nourriture et la boisson, l'habitation, le travail et le commerce, la santé, l'industrie, et les plaisirs, etc. mais le cœur dont le porteur a animé par l'invocation d'Allah est le cœur qui jouira du bonheur après sa mort.
 Dans cette perspective, l’Imam Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit: prends soin de ton cœur, observe ton cœur lorsqu’il évoque Allah, est-ce qu’il frémit est-ce que ta peau frisonne ? Est-ce que ton cœur s'apaise au rappel d'Allah? Est-ce que tu jubiles quand tu entends la parole d'Allah? Est-ce que tu te sens familier avec le rappel d'Allah? Quand tu es à la mosquée, as-tu l’impression d’être un poisson dans l'eau ou un oiseau en cage?  Est-ce que tu t’engages dans la salât avec vivacité ou avec paresse? Est-ce que tu trouves plaisir à lire le Coran? Est-ce que tu es submergé par une grande peur quand tu commets un péché? Si tu ressens une grande peur quand tu commets un péché, ou si tu es heureux au rappel d'Allah, cela explique que ton cœur est toujours en vie, mais si tu commets un grand péché puis tu te dis: qu'est ce -que j'ai fais?!! Après tout, Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux, si en lisant le Coran mais tu ne trouves aucun sentiment de joie, si tu accomplis la Salât avec paresse, et si tu te sens à la mosquée comme un oiseau en cage, sache que c'est un signe grave qui annonce la mort de ton cœur, ou la faiblesse de ta foi, pour cela, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) a dit dans plusieurs hadiths: ((Renouvelez votre foi)), à savoir que le renouvellement de la foi se fait par le renouvellement du repentir, par l’invocation perpétuelle d'Allah, Le Tout-Puissant, ainsi que par l’obéissance à ses prescriptions divines et la bonne œuvre.

Des sunnas (traditions) fort recommandées le matin du premier jour du Aïd:

 Chers frères, la Sunna du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) implique que le croyant se lève tôt le matin du premier jour de la fête, se lave, met ses meilleurs habits, se parfume, accomplit la Salât de l’aube (Al Fajr), puis se rend à pied pour accomplir la Salât de la fête en commun tout en proclamant la Grandeur d'Allah; on glorifie Allah à haute voix pour la Salât du Aïd al-Adha (de la fête du sacrifice), et on baisse la voix pour la Salât du Aïd du Fitr (de la fête de rupture du jeûne), en disant: ‘Allah est Plus Grand, Allah est Plus Grand, il n'y a d’autre divinité à part Allah, Allah est Plus Grand, Allah est Plus Grand, louange à Allah’.
 De surcroît, la sunna du Prophète requiert de multiplier les aumônes dans la mesure de ses moyens, et d’aborder les croyants avec affabilité et bienveillance. La glorification d'Allah se fait durant tous les jours de la fête à partir du matin du jour d'Arafah, jusqu'à la Salât du Asr du quatrième jour de la fête, et ces proclamations, appelées "proclamations de Tashreek", se font au terme des cinq Salâts, que ces Salâts soient accomplies au niveau personnel ou collectif, il en va de même pour l’homme et la femme, le résident et le voyageur. Bien plus, la visite des morts s’avère être une tradition prophétique.
 Aicha, qu’Allah soit satisfait d’elle, a rapporté qu'à chaque fois que le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam), passait chez elle, il sortait à la fin de la nuit au Bakee’ (un cimetière) où il disait:

((Que la paix soit sur vous, habitants croyants de cette demeure. Nous allons, si Allah veut, certainement vous rejoindre. Seigneur! Pardonne aux habitants de Baqî` Al-Gharqad)).

[Al-Boukhari et Moslim]

 Le Prophète avait l'habitude de réciter la sourate "Yâ-Sîn", et certains gens vertueux avaient l'habitude d’implorer Allah, exalté soit-Il, en disant: Ô Allah Seigneur de ces corps périssables et ossements pourris qui ont quitté la vie en ayant foi en Toi, accorde-leur de Ton âme et une Paix de Toi.

L’offrande:

 imageChers frères, il reste à soulever le sujet du sacrifice, le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallam) a dit:

((Celui qui vit dans l’aisance et s’abstient de présenter une offrande, qu'il se garde de nous joindre dans notre lieu de Salât)).

[Al-Hakem d’après Abû Houraïra]

 Certains savants ont déduit de ce Hadith que l’offrande est une obligation, d'autres ont dit qu'il s’agit d’une Sunna confirmée. Dans tous les cas, le fait de sacrifier un bélier blanc, à l’instar du Prophète est soit un acte de Sunna confirmée, soit une obligation.
 La sagesse dans l’offrande est impliquée dans la répartition de la viande entre les pauvres des musulmans, et les enfants ; cette offrande s’impose à tout musulman libre résident aisé. La raison (l'objectif) du sacrifice est de combler le besoin chez les enfants, les proches et les pauvres des musulmans. Il est dû pendant les trois jours de Tashreek (trois premiers jour de la fête): après la Salât de la fête jusqu'au coucher du soleil du troisième jour de la fête. A signaler qu’il est interdit de sacrifier avant la Salât de la fête car le Prophète a dit: ((celui qui sacrifie avant la Salât du Aïd doit refaire son sacrifice)), par ailleurs, le sacrifice fait pendant la nuit est détestable ; d’autre part, le fait de sacrifier vaut mieux que de payer le prix du sacrifice. Ces paroles sont délicates et précises car en donnant de l'argent au pauvre, celui-là peut penser à rembourser ses dettes et à satisfaire des besoins au lieu de satisfaire pleinement la faim de ses enfants, Donc, en lui offrant de la viande, cette viande finira à coup sûr dans le ventre de ses enfants.

Sollicitations:

 Ô Seigneur, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés ; préserve-nous contre tout mal parmi ceux que Tu as préservés ; prends-nous en charge parmi ceux que Tu as pris en charge ; Bénis les grâces dont Tu nous as fait don.
 Épargne-nous le préjudice dans tout ce que Tu as décidé pour nous. Tu es Seul à pouvoir décider de tout et nul autre que Toi ne peut en décider ; Celui que Tu as soutenu ne saurait être humilié et celui que Tu as pris en ennemi ne pourrait se prévaloir de dignité ; Tu es Le Sublime et le Tout-Puissant ; louange à Toi pour ce que Tu as décrété. Nous implorons Ton Pardon et nous nous repentons à Toi.
 Notre Seigneur aide-nous à observer le jeûne et la prière de nuit, à baisser le regard et à préserver la langue ; Seigneur accorde-nous une bonne œuvre qui nous rapprocherait de Toi.
 Ô Allah, favorise-nous de Tes dons et ne nous en prive pas. Rends-nous honneur et ne nous humilie pas. Privilégie-nous et ne privilégie personne sur notre compte, comble-nous de Tes grâces et accorde-nous Ta satisfaction.

 Ô Allah, assainis notre religion qui préserve toutes nos affaires, assainis notre vie ici-bas où nous vivons, et assainis notre vie future dans laquelle nous retournerons ; fais-nous vivre tant que nous accomplissons de bonnes œuvres et fais-nous mourir avant de commettre de mauvais actes. Toi, notre Seigneur, Maître de l’univers
 Fais en sorte que l’illicite nous suffise et épargne-nous l’illicite, aide-nous à obéir à tes ordres et préserve-nous contre toute désobéissance ; Comble-nous de Tes grâces et préserve-nous d’en demander à ceux qui Te sont inférieurs.
 Seigneur, fais que nous soyons toujours en éveil pour être à l’abri de Ton stratagème ; protège-nous par Ton voile ; Aide-nous à t’évoquer inlassablement, notre Seigneur, Maître de l’univers.
 Seigneur, nous nous réfugions auprès de Toi contre toute maladie incurable, contre la réjouissance des ennemis et contre le ravissement des grâces après les dons généreux ; Ô Toi, le plus noble des nobles.
 Nous cherchons Ta protection contre la crainte sauf de Toi, et de l'humiliation sauf devant Toi, et de la pauvreté sauf à Toi.
 Seigneur par Ta faveur et Ta miséricorde, place tout haut la parole de la vérité et celle de la religion ; accorde la victoire à l’Islam et la puissance aux musulmans, et guide leurs dirigeants vers ce que Tu aimes et Tu acceptes, Tu es Capable de ce que Tu veux, et Enclin de satisfaire nos demandes.

 1-Allusion aux dix premiers jours de Dhul-Hijjah- le traducteur.



Traduction  : Dr.Abdo Beirakdar
Vérifier       : Nermine OMARI