Catégories
Juin
24
2007
Doctrine : La Doctrine et L’aspect miraculeux-Leçon (05-36)-Les composants de l’obligation : l'univers (1)-Par l'univers tu connais Allah .
Dernière mise à jour:2011-06-22
Voir:14177
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

 Gloire à Allah, Maître de la Création. Paix et Salut sur notre guide Mohammad qui croit en la promesse d’Allah, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné ; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais-en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais-en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde-nous les facilités pour la suivre, et fais-en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde-nous les facilités pour nous en éloigner. Fais-en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants. Ô Allah, délivre-nous des ténèbres de l’ignorance et de l’égarement et guide-nous vers les lumières de la connaissance et du savoir ainsi que de la boue des désirs vers les Hauts Paradis.
 Chers frères, nous soulevons toujours à travers cette cinquième leçon, le sujet de la doctrine et de l’aspect miraculeux.

Introduction de Rappel :

 imageMes frères, lors de leçons précédentes, je vous avais fait savoir que l'être humain est la créature de premier rang. Avant de porter la responsabilité du dépôt, Allah, exalté soit-Il, lui a asservi tout ce qu'il y a au ciel et sur terre. Cet homme a été chargé d'adorer Allah, exalté soit-Il, qui ne lui a donné la charge qu'après l’avoir pourvu des instruments. Nous avons parlé précédemment de ces instruments d'une façon globale. Nous avons parlé de l'univers, de la raison, de l'instinct, des désirs, de la liberté de choix et du temps qui est le contenant de l'action.  Nous voici arrivés aux composants que nous allons débattre en détail à la tête desquels se place l'univers.

L'univers ne forme pas un objet de désaccord :

 Mes frères, j'aimerais vous communiquer une notion précise : que l'univers est la première constante. Un soleil que personne ne peut nier, musulman, non musulman, hypocrite, honnête ou malhonnête, laïque ou athéiste. La présence du soleil est flagrante, il contient des vérités devant lesquelles l'être humain s'incline. Il flambe depuis cinq mille millions d'années et le restera pour encore cinq mille millions d'après l’estimation des savants. Sa dimension est d’un million et trois cents mille fois plus grande que celle de la terre. Les langues de feu qui en sortent font plus d'un million de kilomètres de longueur. La température à sa surface est de six mille degrés alors que celle à l'intérieur atteint les vingt millions de degrés. Si la Terre y était jetée, elle se vaporiserait en une seconde.
 Le musulman, le non musulman, l'athéiste, le laïque se soumettent à ces vérités. La chose la plus constante en religion est l'univers, parce qu'il est un des signes de la majesté d'Allah. Il fait transparaître les plus beaux attributs d'Allah. A travers l'univers, tu vois la puissance d'Allah, Sa miséricorde et Sa subtilité. Si l'être humain se perd dans les différends, chacun prétendant avoir raison, cet univers qu'Allah a asservi à l'Homme, un asservissement pour l'information et un asservissement pour l'honorabilité, est la première constante. Qui nie l'existence du soleil ?  Qui nie la lune, la nuit, le jour, la terre, les montagnes, les vallées, les fleuves, les lacs, les mers, les oiseaux, les poissons et les plantes et qui nie la création de l'Homme ? Si tu veux faire un tour et revenir et que ton cœur se soit empli de foi, si tu veux t'éloigner de toutes ces controverses de la Terre, l’univers te suffira comme miracle.

Toute chose dans l'univers est un signe de la présence d'Allah et dans toute chose un signe de Son Unicité est impliqué.
* * *

 Mes frères, le titre de cette cinquième rencontre est “l'Univers” or, il nécessite plusieurs autres leçons pour être mené à terme.

Par l'univers tu connais Allah :

 Mes frères, par l'univers vous connaissez Allah. Ouvrez le Noble Coran et suivez les sourates mecquoises. Allah exalté soit-Il, y dit :

( Par l'Aube ! (1) Et par les dix nuits ! )

Coran 89, Al-Fajr (L'Aube) : 1- 2

( Par le soleil et par sa clarté ! )

Coran 91, Ach-Chams (Le Soleil) : 1

( Et par la nuit quand elle l'enveloppe ! )

Coran 91, Ach-Chams (Le Soleil) : 4

( Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre )

Coran 10, Yoûnous - (Jonas) : 101

( Que l'homme considère donc sa nourriture )

Coran 80, `Abasa (Il S’est Refrogné) : 24

( Que l'homme considère donc de quoi il a été créé. )

Coran 86, At-Târiq (L'Astre Nocturne) : 5

 Ces sourates mecquoises regorgent de versets cosmiques. Pourquoi ? Parce que la voie vers la connaissance d'Allah est la réflexion dans la création des cieux et de la Terre et la preuve en est ces paroles d'Allah exalté soit-Il :

( En quelle parole croiront-ils après cela ? )

Coran 7, Al-'A`râf (Les Murailles) : 185

 Il n'y a pas de voie vers la foi à part celle de la réflexion dans la création des cieux et de la Terre. Aussi Allah, exalté soit-Il, dit :

( Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé ; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant. )

Coran 33, Al-'Ahzâb (Les Coalisés) : 72

 L'Homme est-il injuste et ignorant pour avoir porté la responsabilité ? S'il la porte et lui donne son dû, il ne sera ni injuste ni ignorant.

Deux sortes d'asservissement de l’Univers :

 imageL'univers a été asservi à l'être humain de deux sortes, un asservissement pour l'information et un asservissement honorifique. Ces paroles sont très précises. Tout ce que tu as devant toi, un verre d'eau, ton fils, ton épouse, la nourriture, la montagne, la fleur, tout ce qui se trouve dans l'univers t'est asservi, ô toi Homme, toute chose t'est asservie de deux sortes, un asservissement pour l'information et un asservissement honorifique. Tu connais Allah à travers le soleil, la lune, la nuit, le jour, les étoiles, les galaxies, les constellations, les quasars, les nébuleuses et tu connais Allah à travers les montagnes, les fleuves, les mers, les oiseaux et la nourriture devant toi. Tu connais Allah à travers ton fils en face de toi et tu connais avec certitude comment il était une seule cellule qui a fécondé une autre et, comment à présent, il est devenu un enfant en pleine forme qui parle, réfléchit, a des yeux, des oreilles, un nez, un squelette, des muscles, une peau, un système digestif, un système circulatoire, un système nerveux, un système muqueux, deux reins. Même les poils de ton corps sont également un miracle.

 Lorsque les gens s’égarent et se plongent en des différends qui ne finissent pas, ce qui est constant et qui fait transparaître la majesté d'Allah, Sa présence, Son unicité, qu'il est présent, unique, parfait, c'est l'univers. Aussi Allah, exalté soit-Il) dit :

( Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre )

Coran 10, Yoûnous - (Jonas) : 101

Ta position envers les versets comportant des ordres et des interdictions :

 Mes frères, des paroles précises que je souhaite être claires pour vous. Lorsque tu lis le Coran qui est la parole de l'Unique, le Juge, et que tu y trouves un ordre, que dois-tu faire ? Obéir aveuglément, parce que ces paroles sont celles du Créateur des univers. Impossible que tu le lises sans avoir de fonction durant la lecture, sans prendre position. Tu lis un verset qui dit :

( Dis aux croyants de baisser leurs regards )

Coran 24, An-Noûr (La Lumière) : 30

 Que dois-tu faire à la lecture d'un verset comportant un ordre ? La réponse est que tu obéisses aveuglément. Allah, exalté soit-Il dit :

( … et ne médisez pas les uns des autres )

Coran 49, Al-Houjourât (Les Appartements) : 12

 Quelle sera ta position à la lecture d'un verset qui comporte une interdiction ? Tu dois arrêter. Et quelle sera ta position à la lecture d'un verset comportant la description du paradis et de ses délices, de l'enfer et son châtiment ? T'activer pour le paradis et éviter l'enfer même par la moitié d'une datte. Allah exalté soit-Il, dit :

( Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite, il dira : (Tenez! Lisez mon livre*. J'étais sûr d'y trouver mon compte* Il jouira d'une vie agréable : * dans un Jardin haut placé* dont les fruits sont à portée de la main*. ( Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés).)

Coran 69, Al-Hâqqa (Celle qui Montre la Vérité) : 19- 24

( Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira : ( Hélas pour moi ! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, * et ne pas avoir connu mon compte...* Hélas, comme j’aurai souhaité que [ma première mort] fût la définitive * Ma fortune ne m'a servi à rien. * Mon autorité est anéantie et m'a quitté !) ( Saisissez-le ! Puis, mettez-lui un carcan ; * ensuite, brûlez-le dans la Fournaise ;)

Coran 69, Al-Hâqqa (Celle qui Montre la Vérité) : 25-31

 Quelle position dois-tu prendre ? T'activer pour le paradis et éviter l'enfer. Et si tu lis un verset au sujet de l'anéantissement des peuples anciens comme Allah, exalté soit-Il, le dit :

( Dis : ( Il est capable, Lui, de susciter contre vous, d'en haut, ou de dessous vos pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme. Et Il vous fait goûter l'ardeur [au combat] les uns aux autres. ))

Coran 6, Al-'An`âm (Les Bestiaux) : 65

 Tu dois saisir l'avertissement.

Quelle est ta position au sujet des signes de l'univers ?

 imageLe résumé de mes paroles : Si tu dois prendre position à la lecture de tout verset, quelle sera celle que tu prendras à la lecture de mille versets ? Y réfléchir. Donc, lorsque tu lis le Coran et que tu arrives à un verset qui parle de l'univers, cela sera ta méthode de réflexion pour connaître Allah que les yeux ne peuvent percevoir. Impossible. C'est Lui, exalté soit-Il qui dit :

( Il dit: (Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie!) Il dit : (Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont: s'il tient en place, alors tu Me verras.) Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s'effondra foudroyé. )

Coran 7, Al-'A`râf, (Les Murailles) : 143

 Donc, il est mille fois impossible d'apercevoir Allah en ce monde mais nos cerveaux peuvent y parvenir. L'univers nous est asservi d'un asservissement pour l'information et d'un asservissement honorifique.

L'être humain et l'asservissement de l'univers :

 Fais attention. Si une personne te présente en cadeau un téléphone de son invention, d'un modèle très évolué, avec une mémoire et des réponses automatiques. Comme si c'était ton employé, il te fait savoir qui t'appelle à n'importe quelle heure, ou te laisse un message pour t’en informer. Qu'est-ce qui s'éveillera en toi ? Deux sentiments s'éveilleront en toi, le premier est une admiration pour ce prodige scientifique, et le deuxième de la reconnaissance pour celui qui te l'a offert. Parce qu'Allah nous a asservi ce qui se trouve dans le ciel et sur terre d'un asservissement pour nous en tenir informés et d'un asservissement qui nous rend honneur, la gratitude pour la connaissance sera d'avoir foi et la gratitude pour l'honorabilité sera de remercier.  Fais attention, si tu as de la foi et tu remercies, tu auras réalisé le but de ton existence :

( Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants ? )

Coran 4, An-Nisâ' (Les Femmes) : 147

 Rien qu'en ayant foi et en remerciant, tu réalises le but de ton existence. Ensuite les traitements s'arrêtent. Comment ?
 Je donne un exemple : Un homme souffre d’insuffisance rénale. Le médecin lui fait une radiographie et voit que les reins ne fonctionnent pas. Il dit au malade : “Il faut procéder à leur ablation, le rendez-vous est dans deux semaines.” Ensuite le médecin pense refaire une autre radiographie avant l'opération et décèle que les reins fonctionnent, doit-il procéder toujours à l'ablation ? Du moment que tu as la foi qui t'aide à l'obéissance à Allah, et du moment que tu remercies, tu réalises le but de ton existence et tout genre d'opération devient inutile. Fais attention !

( Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants ? )

Coran 4, An-Nisâ' (Les Femmes) : 147

 Aime-t-Il nous châtier ? Aime-t-Il nous appauvrir ? Aime-Il nous rendre malade ? Impossible, il n'a que faire de nos souffrances.
 D'après Abou Dharr, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit d'après Allah, béni et glorifié soit-Il :

((Ô Mes serviteurs, Je Me suis défendu l'injustice et Je la défends entre vous, ne soyez pas injustes les uns envers les autres … Ô Mes serviteurs, vous êtes tous égarés à part ceux que Je guide, demandez-Moi de vous guider et Je vous exaucerai … Ô Mes serviteurs, vous êtes tous affamés à part ceux que Je nourris, demandez-Moi de vous rassasier, Je vous nourrirai … Ô Mes serviteurs, vous êtes tous nus à part ceux que J’ai vêtus, demandez-Moi de vous habiller et Je vous habillerai … Ô Mes serviteurs, vous péchez de nuit comme de jour et Je pardonne tous les péchés, demandez-Moi la rémission de vos péchés et Je vous pardonnerai … Ô Mes serviteurs, vous ne parviendrez jamais à Me nuire et vous ne parviendrez jamais à Me profiter … Ô Mes serviteurs, si les premiers d’entre vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns, avaient dans le cœur, toute la piété des plus pieux d’entre vous, cela n'ajouterait rien à Ma souveraineté … Ô Mes serviteurs, si les premiers parmi vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns, avaient dans le cœur toute l’impiété des plus impies parmi vous, cela ne diminuerait en rien de Mon Royaume … Ô Mes serviteurs, si les premiers parmi vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns, se tenaient tous sur la même parcelle de terre, si tous me demandaient quelques faveurs et si J’exauçais tous ceux qui Me demandaient, cela ne diminuerait en rien ce que J’ai, pas plus que la mer dans laquelle on plonge une aiguille n’est diminuée de cela.
Ô Mes serviteurs, sachez qu’il s’agit de vos œuvres que Je recense pour vous et vous les rends ensuite : que celui qui trouve du bien en remercie Allah, mais que celui qui trouve autre chose ne s’en prenne qu’à lui-même.))

Mouslim

 Je vous le dis nettement, l'univers avec tous ses cieux et sa Terre, avec tout ce qu'il comprend comme signes de la présence d'Allah, de Son unicité, de Sa perfection, les signes des plus beaux attributs d'Allah et Ses qualités optimums, cet univers est la première constante de la doctrine. Si les gens s'égarent, errent, se contredisent, se disputent, s'ils se jettent des accusations d'athéisme, il y a toujours une constante et c'est que cet univers démontre la présence d'Allah, exalté soit-Il, qui dit :

( En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, * qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : ( Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. )

Coran 3, Al-`Imrân (La Famille D'Imrân) : 190-191

 L'univers est la première constante et il nous a été asservi parce que nous avons accepté de porter la responsabilité du dépôt. Allah exalté soit-Il, dit :

( Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé )

Coran 33, Al-'Ahzâb (Les Coalisés) : 72

 Parce que nous avons accepté de porter la responsabilité du dépôt, la rétribution fut l'asservissement pour nous de tout ce qui se trouve dans les cieux et sur Terre. Un asservissement pour l'information et un asservissement honorifique. La réaction de la connaissance est d'avoir foi et la réaction de l'honorabilité est de remercier. Si tu as la foi qui t'aide à obéir à Allah et que tu Le remercies pour les bienfaits qu'Il t'a octroyés, tu auras réalisé le but principal de ton existence.

L'asservissement pour l'information :

 Entrons dans les détails. Information et honorabilité, cela signifie par exemple que nous bénéficions de la lune qui est un calendrier au ciel. Avant l’invention des montres et des calendriers, il y avait le premier jour, le deuxième, le troisième, le quatrième et … le quatorzième jour avec la pleine lune. Allah dit :

( Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. )

Coran 10, Yoûnous - (Jonas) : 5

 Un calendrier qui te profite, un signe qui te fait connaitre Allah, quelles fonctions peuvent être plus valeureuses ? La fonction de l'information est beaucoup plus importante, elle t’aide à connaître Allah, la deuxième est un profit pour la vie.

L’Occident a bénéficié de la fonction de l’univers :

 imageA propos, le monde occidental a concrétisé la deuxième fonction d'une façon prodigieuse. Il a bénéficié du monde et en a jouit du sommet pleinement. Quant aux croyants, ils doivent profiter de la première fonction celle de mieux connaître Allah, tout comme ils pourraient ajouter le profit à la connaissance. Ils négligent cela. Il y a une connaissance de la création d'Allah qui est le fondement de la religion authentique, une connaissance de Ses ordres qui est le fondement de l'obéissance à Ses mandements et une connaissance de Son essence. Les croyants doivent profiter de la fonction principale de cet univers et en profiter également dans leur vie. Quant à ceux qui ont erré loin d'Allah, ils profitent uniquement de la deuxième fonction.

 Pour tirer la question au clair : Il y a un homme très pauvre dont le revenu ne lui permet pas d'acheter une cuillerée de miel. Un autre pauvre qui n'a jamais goûté le miel de sa vie, tombe sur un livre qui traite du miel au cours d'une étude. En le lisant, les larmes lui tombent des yeux. Est-ce possible que le miel guérisse les gens, qu’il soit une pharmacie complète ? L'homme a un livre détaillé, une ample étude sur le miel, ses bienfaits et ses prodiges. Il se prosterne en remerciement Allah pour ce bienfait. Faites attention, ce pauvre qui n'a jamais pu goûter une cuillerée de miel a concrétisé le but principal de la création du miel. Un autre homme qui se rassasie de miel sans réfléchir à ce don important, a déréglé un des buts les plus importants de sa création.

 Parfois un homme passe devant un fleuriste. Sa vie, son mode de vie et son revenu ne lui permettent pas de s’acheter une fleur, même pas pour les occasions. Pourtant, il y a d'autres personnes très riches dont les fleurs sont essentielles dans leur vie. Ils ont toujours des bouquets chez eux, alors que les pauvres ne peuvent en avoir. Mais si un des pauvres passe devant le fleuriste, voit des lys, des couleurs, sent des parfums et se recueille devant Allah, il a concrétisé le but de son existence bien qu'il n'ait possédé aucune fleur.

Il est indispensable de rapporter le bienfait au Bienfaiteur :

 Je souhaite pour vous que l'être humain ne soit pas pareil à une bête qui mange et boit sans connaître son Seigneur. Ton rôle est de rapporter le bienfait à Allah et d'en sentir de la vénération.
 Par Allah mes frères, la trop grande proximité est un voile. Tu te réveilles et tu vides de ton corps tout ce qui peut te nuire, cela est un grand bienfait. Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) disait :
 “Louanges à Allah qui m'a débarrassé de ce qui peut me causer du mal, ô Allah, louange à Toi, Tu m'as fait goûter le délice de la nourriture, (il n’a pris aucune injection de sérum), Tu m'as gardée sa force, je sens de l'énergie, et Tu m'as débarrassé de son mal, toutes les voies sont libres.” Tu ne seras pas croyant comme Allah l'a voulu pour toi à moins de reconnaître Ses bienfaits.
 Ton sommeil est un bienfait d'Allah, tu dors profondément, tes nerfs s'écartent, l'influx nerveux s'arrête, tu t'éloignes du monde, toute la fatigue est dissipée, tu t'éveilles plein d’énergie, est-ce que tu dis : “louange à Allah qui nous a éveillés après nous avoir fait mourir et c'est à Lui que sera le retour”?

 Ton rôle de croyant est de reporter le bienfait à Allah, alors que les gens du monde ici-bas vivent dans le bienfait en jouissent sans connaître le Bienfaiteur.

 Imagine-toi entrant dans une maison où tu trouves des plats très raffinés. Tu manges comme un monstre et ensuite tu sors. Dis à l'hôte : “Merci. Qu'Allah t'en récompense ; la nourriture était bonne; tu as été généreux envers nous, et même très généreux.” Est-il possible qu'un homme jouisse de la vie manifestement comme un monstre ? Il jouit avec arrogance, il jouit, insulte et blasphème, il jouit et dédaigne les gens, il jouit et asservit les gens à ses passions. Ce n’est qu’un monstre. Aussi la honte poursuit-elle l'homme au Jour de la Résurrection jusqu'à ce qu'il dise : “Ô Allah, me jeter en Enfer, sera moins pénible pour moi que ce que j’endure.”

 Lorsque l'être met à nu sa malhonnêteté, il jouit de cet univers, d'une épouse, d'enfants, d'une bonne nourriture et il ne prie pas, ne connaît pas Allah et fait du tort aux serviteurs d'Allah.  Exalté et glorifié soit-Il, Allah s'étonne de la patience de ces gens aux châtiments. Il dit :

( Qu'est-ce qui leur fera supporter le Feu ?! )

Coran 2, Al-Baqara (La Vache) : 175

 Il faut absolument attribuer le bienfait au Bienfaiteur, Le remercier. Un homme qui mange à satiété, doit formuler des louanges à Allah. 'Omar avait un invité d'Azerbaïdjan et il dit (à sa femme) : “Ô Umm 'Abdullah, qu'as-tu comme nourriture ?” Elle répondit : “Par Allah, nous n'avons que du pain et du sel.” --- “Apporte-le.” dit 'Omar. Il mangea, but puis dit : “Louange à Allah qui nous a nourris et rassasiés, nous a fait boire et étanché notre soif. )

 Je remarque de nos jours qu'avant le repas il y a du jus, des hors-d'œuvre, des salades, des plats de résistance, des soupes, un premier plat, un deuxième plat, du riz, des légumes, de la viande grillée, suivies de fruits, de desserts et les gens mangent et regimbent.

 Mes frères, connaître le Bienfaiteur est une question très importante. Tu possèdes une maison, tu t’y réfugies. L'honorable Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) disait : “Louange à Allah qui m'a abrité alors que tant de personnes n'ont pas d'abris.”

 Tu as la clé d'une maison où tu entres, tu dors, tu te laves, tu manges, ta femme est devant toi, tes enfants de même. Cela n'est pas important, grande ou petite, cette maison est temporaire. Lisez les faire-part de morts, combien de morts seront transportés vers leur dernière habitation. Que sa maison sur Terre soit d'une valeur de cent quatre-vingt mille, le mort finira dans un tombeau d'une surface d'un mètre et demi par un demi-mètre avec une petite porte.

 Il y a quelque temps j'ai assisté à un enterrement et j'ai remarqué que la plaque était plus étroite de dix centimètres que le trou. Le croque-mort plaça des pierres pour emplir le vide et combla avec de la terre. Je pense qu'il a mis deux kilogrammes de terre sur le mort qui, de son vivant, était très élégant et appréciait beaucoup la propreté. C'est la vie ! L'important, est de savoir si cet homme a connu Allah avant sa mort ? L'a-t-il remercié ? Combien le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) magnifiait tout bienfait même minuscule.

 Mes frères, une question très importante. Un ministre, tenant un verre d'eau, demanda à Haroun Ar-Rachid : “Ô prince des croyants, combien achèterez-vous ce verre d'eau s'il vous est interdit ? Haroun Ar-Rachid répondit : “Avec la moitié de mon argent.” --- “Et si tu ne peux l'excréter ?” reprit le ministre. --- “Avec l'autre moitié de mon argent.” répondit Haroun Ar-Rachid.
 On avait proposé à un roi atteint d'une tumeur maligne, d'abdiquer la royauté et de devenir un dactylographe dans son propre palais pour guérir. Il n'hésita pas une minute à devenir dactylographe pour guérir. A celui qui est en bonne santé, qui ne souffre d’aucune trouble dans ses sens, dont les organes fonctionnent bien, qui se déplace aisément, ne souffre d’aucune maladie, je dis toujours :

((Celui qui se trouve en sécurité dans son clan, en bonne santé, avec sa subvention du jour, c'est comme s'il détenait le monde entièrement.))

At-Tirmidhi d'après 'Abdullah Ibn Mohçin

 Un roi demanda à son ministre : “Qui est le roi?” --- “Vous.” répondit le ministre. --- “Non, le roi est un homme que nous ne connaissons pas et qui ne nous connaît pas, qui a une maison qui l'abrite, une épouse qui le satisfait et une subvention qui lui suffit. S'il nous reconnaît, il cherchera à nous plaire et si nous le connaissons, nous nous appliquerons à l'embarrasser.”  Riposta le roi.
 Mes frères, le point le plus important de la leçon est qu'Allah nous a asservi cet univers pour l'information et par honneur. Ta position par rapport à l'information est de croire et ta position pour l'honneur est de remercier. Lorsque tu te soumets à ces deux positions, tu auras réalisé le but de ton existence. Après cela, tous les traitements s'arrêtent. Allah, glorifié soit-Il dit :

( Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup )

Coran 42, Ach-Choûrâ (La Consultation) : 30

(( Tout faux pas, toute convulsion artérielle, toute égratignure par écharde ne sont que le fruit de vos propres œuvres et Allah vous pardonne bien des fautes ))

Ibn 'Assâker d'après Al-Barâ'

(( … Ô Mes serviteurs, ce sont vos actions que Je recense pour vous et vous les rends ensuite : que celui qui trouve du bien en remercie Allah, et que celui qui trouve autre chose ne s’en prenne qu’à lui-même.))

Mouslim

La Da’wa exige la connaissance des phénomènes cosmiques :

 L'univers est constant quels que soient les différends entre les gens et leurs disputes, chacun prétendant avoir raison. Cet univers est la première constante à laquelle se soumet le musulman, le non musulman, l'intelligent et le moins intelligent et l'athéiste laïque. Aussi l'invitation à la religion ne réussira-t-elle que si elle se base sur la science devant laquelle s'inclinent toutes les têtes.
 Si tu présentes n'importe quel sujet dans une communauté que tu ne connais pas, les gens s'agiteront et ne s'apaiseront pas. Si tu parles de religion et que tu dis que l'usure est interdite, ils demanderont : “Qui a dit cela ? Les capitaux ne peuvent être immobilisés, ce que tu avances est illicite, c’est notre liberté d’agir.” Quel que soit le sujet que tu poses en discussion, tu trouveras beaucoup d'objections. Mais si tu leur dis que le soleil est d’un million et de trois cents mille fois plus grand que la terre, que la distance entre le soleil et la terre est de cent cinquante-six millions de kilomètres et qu'il y a un astre dans la constellation du Scorpion appelé le cœur du Scorpion qui peut contenir la Terre et le soleil avec la distance qui les sépare, ils se tairont, ne philosopheront pas… “Il n'y a d'autre divinité à part Allah”.
 A mon avis, il n’y a de moyens pour inviter à Allah plus fort que celui de présenter des phénomènes cosmiques devant lesquels s'inclinent les têtes. Cet univers est la plus grande constante pour la foi. A bien y réfléchir, comme Allah te l'ordonne, ton cœur s'emplira de foi en Allah et d'exaltation pour Lui.

L'observation des signes coraniques, cosmiques et structurels :

 imageAllah a des signes cosmiques : cet univers et Ses créations. Il a des signes structurels, qui se traduisent par Ses actes : Les volcans, les tremblements de terre, la foudre, les inondations, les cyclones, la température tempérée et les pluies régulières. Il a également des signes coraniques : Ses paroles. Si tu désires Le connaître, tu dois réfléchir aux signes cosmiques et observer Ses signes structurels. Il dit :

( Dis : (Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge).)

Coran 6, Al-'An`âm (Les Bestiaux) : 11

 Pour connaître Allah, tu dois méditer les versets du Coran, réfléchir aux signes cosmiques,observer Ses signes structurels et réfléchir pleinement sur ses Paroles. Telles sont les voies pour connaître Allah. Mais attention, il faut commencer par les signes cosmiques, qu’il faut faire suivre des signes du Coran qui t'éclairent et en dernier lieu les signes structurels. Si tu commences par ces derniers, elles peuvent être un champ de mines. Tu verras des communautés noyées dans les désobéissances et les péchés très diversifiés, très stables et des communautés souffrant de beaucoup de problèmes bien que musulmanes. Tu ne peux comprendre la sagesse d'Allah qu'à une seule condition impossible qui est d'avoir une science égale à la Sienne. Allah exalté soit-Il, dit :

( Pharaon était hautain sur terre ; il répartit en clans ses habitants, afin d'abuser de la faiblesse de l'un d'eux: Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre. * Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre et en faire des dirigeants et en faire les héritiers, * et les établir puissamment sur terre, et faire voir à Pharaon, à Hâmân, et à leurs soldats, ce dont ils redoutaient. )

Coran 28, Al-Qassas (Le Récit) : 4-6

 Tu ne peux comprendre la sagesse d'Allah qu'à une seule condition irréalisable qui serait d'avoir une science égale à la Sienne. Aussi, je préfère que tu remettes l'observation des signes structurels à la troisième étape. Quant à l'observation de Sa création, cela est très clair, à mesure que tu réfléchis tu parviens à la certitude de Ses plus beaux attributs et de Ses qualités optimales. La réflexion à Ses actions nécessite quelque ajournement.

 Par exemple, tu assistes à une leçon à un certain moment tu vois le professeur battre un élève. Si tu es en bas âge, tu penseras que le professeur est injuste. Mais si tu es son collègue et qu'il bat son enfant qui a commis une grave infraction, tu diras qu’il est son fils et tu comprendras son geste. Mais si tu connais bien le professeur tu interpréteras favorablement sa sagesse.  Je souhaite que l'être commence par réfléchir à la création des cieux et de la terre, ensuite méditer les versets du Coran puis à la fin, observer les actions d'Allah.

 Un grand problème ou une guerre civile ayant surgir dans une communauté peuvent être mal interprétés.

 Je me rappelle une fois que je marchais dans la rue, un homme m'arrêta et me dit : “Si un homme se rend à son travail, ouvre sa boutique, entend un coup de feu, tend la tête pour voir, reçoit une balle dans sa corde spinale et se trouve paralysé à l'instant. Quelle a été sa faute ?” Quelques mètres plus loin, un autre homme sortit de sa boutique et me demanda : “Tu es un prédicateur. Le travail est un culte, n’est-ce pas ?” Je répondis : “Oui.” L'homme reprit : “Quelle a été la faute de celui qui a été paralysé?” “Je n’en ai aucune idée.” Lui ai-je répondu.

 Vingt jours plus tard, je marchais dans la rue avec un homme de mes connaissances nous parlions de choses et d’autres, lorsqu’il m’a relaté : “J'ai un voisin qui habite au-dessus de moi qui a pris de force l'appartement de ses neveux orphelins. Il refuse de leur donner la maison depuis des années, alors qu'ils en ont grand besoin. Ils se plaignirent à un des Imams de ce quartier de Damas, le Cheikh des lecteurs du Coran. L'Imam appela l'homme qui refusa absolument de rendre l'appartement.
 Ensuite il se tourna vers les enfants et leur dit : “ Cet homme est votre oncle et il ne convient pas que vous portiez plainte contre lui, portez-là plutôt à Allah.” Cet Imam n’est plus de ce monde à présent. Ces paroles avaient lieu à 9h du soir, à 9h du matin, l'oncle avait perdu l’usage de ses jambes.

 Le dernier chapitre du récit ne peut donner aucune justification, il faut suivre le fil des événements qui ont eu lieu au début du récit. Un homme innocent qui ouvre sa boutique pour pourvoir à la subvention de ses enfants, entend des coups de feu, tend la tête, reçoit une balle dans sa corde spinale et se trouve paralysé à l'instant.
 Je ne peux rien savoir à moins que quelqu'un m'en informe. Lorsque j'ai pris connaissance du premier chapitre, j'ai compris de quoi il s'agissait.
 Les actes structurels d'Allah ne peuvent être compris facilement. Ce qu'Il veut a lieu et ce qu'Il ne veut pas n'a pas lieu. Il agit avec une sagesse immense.

 Mes frères, nous avons des signes cosmiques, des signes structurels et des signes coraniques. Nous devons réfléchir aux signes cosmiques et la preuve en est ces versets :

( En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, (190) qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): (Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu. )

Coran 3, Al-`Imrân (La Famille D'Imrân) : 190-191

 Au sujet de cette nature structurelle, Allah dit :

( Dis : ( Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge ). )

Coran 6, Al-'An`âm (Les Bestiaux) : 11

 Un homme me raconta un récit : “Je suis avocat et j'avais un procès. J'ai amené un témoin menteur au-devant du juge pour présenter son témoignage. Il a accepté et il devait prononcer le serment en posant sa main sur le Coran. Le litige était au sujet d'une villa de cinquante millions qui pouvait être prise de force grâce à ce faux témoignage. Il mit sa main sur le Coran et jura par Allah de dire la vérité et raconta son mensonge. Par Allah, j’étais présent à la scène, il leva sa main, s'agrippa à un coin de la table, prononça son serment, et demeura debout. Le juge, agacé, lui ordonna de baisser la main. L'homme était mort. Lorsque sa main lâcha prise, il tomba. Par Allah, cela s'est passé devant moi.”
 Allah dit :

( Dis : ( Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge ). )

Coran 6, Al-'An`âm (Les Bestiaux) : 11

 Je souhaite vraiment de tout cœur que vous fassiez attention à cette question. Vous pouvez entendre parler des derniers évènements d'une histoire et n'y rien comprendre, tout vous paraît brouillé. Mais d'après vos relations vous pouvez connaître cinq histoires depuis le premier chapitre. Par Allah, vous devez vous prosternez devant la justice d'Allah, une justice absolue. Mais le problème est que nous arrivons à la fin de l'histoire. Ce sont alors des paroles qui n'ont pas de sens. Faites confiance à la justice d'Allah, à Sa miséricorde, Il ne fait préjudice à personne.
 Mes frères “Allah ne peut être injuste” est une expression négative. Cela s'appelle la négation de l'état. Si quelqu'un demande à une personne : “ As-tu faim ?” Elle répond “Non.” et nie l'incidence de la faim. S'il lui demande : “As-tu volé.” alors que c'est une personne très honnête, elle répondra : “Non.” tout simplement. Cela n'est pas possible. Elle répondra : “Il m'est impossible de voler.” C'est-à-dire que c'est une chose contre ma nature, contre mes principes, contre mes moralités et je ne l'accepte pas, ne l'admets pas, je reproche la personne qui le commet, je le refuse et je méprise celui qui l'accomplit.”
 Cela s'appelle la négation de l'état. Il est impossible qu'Allah soit injuste envers l'être humain :

( Ce jour-là, pas d'injustice )

Coran 40, Ghâfir (Le Pardonneur : 17

( Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra, (7) et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra. )

Coran 99, Az-Zalzala (La Secousse) : 7-8

( Ce n'est pas Allah qui leur fit du tort )

Coran 30, Ar-Roûm (Les Romains) : 9

( … fût-ce du poids d'un grain de moutarde )

Coran 21, Al-'Anbiyâ' (Les Prophètes) : 47

 Une fois, durant la guerre des années quatre-vingts, un de nos frères libanais déménagea en Syrie. Il fit un accident en voiture et il était fautif. Je me suis attendu à voir le propriétaire de l'autre véhicule descendre de sa voiture en colère et crier. Mais, chose curieuse, il dit au libanais qui semblait riche et pouvait payer deux mille lires : “Je te pardonne.” J'ai vu le libanais pleurer et je lui en ai demandé la raison. Il répondit : “Deux ans auparavant, un Syrien qui était en compagnie de sa famille a cogné ma voiture. Ne voulant pas lui gâter sa promenade familiale, je lui dis que je lui pardonnais.”

 A réfléchir on en a la chair de poule mais le problème est que chacun de nous connait le dénouement de mille histoires par ce qui paraît n’avoir aucun sens. Un tel souffre d'une maladie maligne, un tel autre a subi un accident etc. Nous n’avons aucune idée des motivations mais Allah est au courant de tout. Soumettez-vous à Lui.

 Voilà pourquoi nous commençons avec les signes cosmiques, que nous faisons suivre des signes coraniques ce n’est qu’à ce moment-là que quelques-unes de Ses actions structurales nous seront révélées.

 Ce même avocat m’a raconté une autre histoire. Il dit : “J'ai assisté à la condamnation à mort d'un criminel. J'étais son avocat. Le juge m'avait dit : “Informe-le.” Je l'informai et lui demandai : “L'as-tu tué.” Il répondit : “Non.” Il devait être exécuté après quelques jours et j'ai voulu assister à l'exécution. Là, après qu'on lui eut mis la corde au cou, il dit : “Maintenant que tout est fini, je vais être exécuté sans avoir tué cette victime. La victime est une autre personne. Depuis trente ans, alors que j'étais chef d'un commissariat de police, un officier français m'avait amené un condamné à exécuter. Je l'ai mis dans l'étable mais il s'échappa. J'ai arrêté un bédouin qui passait et l’ai mis à la place du condamné et il fut tué le lendemain. )

 Nous voyons des peuples musulmans opprimés, leurs pays sont colonisés, les tueries sévissent comme vous le voyez. Nous ne pouvons comprendre ces questions à moins qu'Allah ne nous le fasse savoir.

( Ce n'est pas Allah qui leur fit du tort )

Coran 30, Ar-Roûm (Les Romains) : 9

 Des fois, la sagesse divine est une cause d'élévation en degré.

( Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre )

Coran 28, Al-Qassas (Le Récit) : 5

 Ce genre d'affaire ne te concerne pas, il concerne Allah. Nous avons des signes cosmiques pour y réfléchir, des signes structurels concernant les actes d’Allah à remettre à plus tard pour les comprendre et des signes coraniques à méditer.

( Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ? )

Coran 47, Mohammad : 24

Conclusion :

 Mes frères, les voies vers la connaissance d'Allah sont Ses signes cosmiques, ses signes structurels et Ses signes coraniques. Tous ces signes suffisent à faire Sa connaissance et à L’aimer. Nous avons dans un hadith Qudusy dans lequel un homme demande : “Ô Allah, quel est celui que Tu aimes le plus de Tes serviteurs pour que je l'aime de Ton amour ?” Il dit : “Celui que J'aime le plus de Mes serviteurs est celui dont le cœur est plein de dévotion, ayant une doctrine pure et qui ne fait de tort à personne. Il M'aime, aime celui que J'aime et Me fait aimer par Mes créatures.” L'homme reprit : “Ô Allah, Tu sais que je T'aime et que j'aime celui qui T'aime, comment Te faire aimer par Tes créatures ?” Allah répond : “Rappelle-leur Mes signes, Mes grâces et Mes épreuves.” Ce qui signifie : “Rappelle-leur Mes signes pour qu'ils Me glorifient, rappelle-leur Mes grâces pour qu'ils M'aiment et rappelle-leur Mes épreuves pour qu'ils Me craignent. )

Traduction  : Zeinab Hassan
Vérification       : Laïla ElHakimi+ Nermine OMARI