Catégories
Janvier
08
1999
Interprétation de coran-Exégèse détaillée-Sourate Al-Baqara(002):Leçon(24-95)-Le Verset:(47)-Si nous ne nous conseillons pas mutuellement de cesser les actes répréhensibles dont nous avons été les auteurs, nous connaîtrons à notre tour les calamité
Dernière mise à jour:2011-01-08
Voir:5117
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Le style choisi par Dieu, le Sage ,dans ce Noble Coran

 Dans ce Noble Coran, le style choisi par Dieu, le Sage, débute par une mise en garde indirecte visant les musulmans.
Le quarante septième verset reprend la Parole du Tout Puissant:

« O Fils d’Israël, rappelez vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, et (rappelez vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l’époque). »

 (Coran, Sourate la Génisse, verset 47).

le style choisi par Celui qui est Sage:

 Ayant reçu le Livre de la part de Dieu, les musulmans se trouvent exposés à des calamités pareilles à celles qu’ont connues les enfants d’Israël. Le but du discours coranique sur les enfants d’Israël vise les musulmans en ce qu’ils sont des gens du Livre comme le sont les enfants d’Israël, et que les calamités fatales qui les ont atteintes peuvent très bien frapper les musulmans. C’est l’évidence même.

‘Et ils (les enfants d’Israël) dirent: « le feu ne nous touchera que pour quelques jours comptés. » Dis: « Auriez-vous pris un engagement avec Allah ? – car Allah ne manque jamais à Son engagement – Non, mais vous dites sur Allah ce que vous ne savez pas ! »’

 (Coran, sourate la génisse, verset 80)

 Les musulmans ont pris l’habitude de compter sur l’intercession du Prophète, paix et salut sur lui, et proclament leur quasi certitude d’en bénéficier. Ils se comportent comme ils l’entendent en pensant que du moment qu’ils font partie de la communauté de Mohamed, le Noble Envoyé de Dieu intercédera malgré tout en leur faveur. Ils donnent ainsi un sens naïf à l’intercession, et se gardent de travailler pour la mériter, pensant que cette intercession leur est assurée et leur règlera tous leurs problèmes. Ceci constitue en fait un vain espoir. Si jamais les grandes calamités subies par les enfants d’Israël apparaissaient de notre temps, les musulmans en subiraient certainement un grand nombre. Par conséquent, ce genre de mise en garde constitue en fait un discours plein de sagesse ; un discours qui devrait avoir un puissant impact sur les musulmans. Les calamités subies par les enfants d’Israël peuvent très bien les frapper ; il faut savoir que c’est parce qu’ils (les enfants d’Israël) ont dévié qu’ils ont péri. De même, si les musulmans viennent à dévier, ils périront également. Le Prophète, paix et salut sur lui, dit en substance dans ce recueil de tradition:

« Malheur aux arabes à cause d’un mal qui commence à apparaître aujourd’hui… » Zaynab Bint Jahch dit: ‘Je demandai: « Envoyé de Dieu, périrons-nous alors qu’il y a des vertueux parmi nous ?’ Il répondit: ‘Oui, si la malveillance se généralise parmi les gens.’ »

 (Tradition recueillie par Boukhari, d’après Zaynab bint Jahch, Dieu soit satisfait d’eux).

Nous subirons certainement les calamités qui ont frappé les enfants d’Israël.

 Mais au fait ; qu’est ce qui a été la cause de la perte des enfants d’Israël ? Sur ce point, le NobIe Coran précise:

« Ils ne se mettaient pas en garde mutuellement pour cesser d’accomplir les actes répréhensibles. »
N’est ce pas ce même mal qui a été la cause de leur perte qui nous affecte tous à notre tour aujourd’hui ? Nous nous flattons mutuellement, et personne n’ordonne ou ne conseille de faire le bien et de s’abstenir de tout ce qui est répréhensible. Nous avons pris l’habitude de flatter et de glorifier celui que nous savons être dans le tort ; nous félicitons et complimentons quelqu’un pour son intelligence et sa sagesse tout en sachant qu’il ne pratique pas sa prière, tout en sachant qu’il délaisse parfois sa prière, lui préférant les rencontres festives, les banquets donnés aux occasions de fiançailles et de mariages, dont, pourtant, le flatteur sait pertinemment que la famille qui les organise est désunie et qu’elle est irrespectueuse des préceptes de Dieu Tout Puissant. C’est pourquoi si nous ne nous conseillons pas mutuellement de cesser d’accomplir les actes répréhensibles dont nous sommes les auteurs, nous subirons certainement les calamités qui ont frappé les enfants d’Israël.p Considérons maintenant ce qui est en fait un ‘vain espoir’ qui, de nos jours, est devenu un mal fatal.

 « Dis: ‘O vous qui pratiquez le judaïsme ! Si vous prétendez être les bien-aimés de Dieu à l’exclusion des autres, souhaitez donc la mort si vous êtes véridiques.’ Or ils ne la souhaiteront jamais, à cause de ce que leurs mains ont préparé. Dieu cependant connaît bien les injustes. »

 (Coran, sourate le vendredi, versets 6 & 7)

 Ce vain espoir, et le peu de foi sont également des fléaux mortels qui ont affecté les musulmans. Constitue également un fléau, le fait que, dans tous ses calculs et ses projets, le musulman ne pense plus et ne tient compte que de ce monde, et ne fait nullement cas de l’au-delà.

« Les Juifs et les Chrétiens ont dit: ‘Nous sommes les fils de Dieu et Ses préférés’ » Dis: ‘ Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ?’ En fait vous êtes des êtres humains d’entre ceux qu’Il a créés. »

(Coran, sourate la table servie, extraits du verset 18)

 C’est ce qui nous arrive aujourd’hui, nous autres musulmans qui prétendons que nous sommes une nation élue, la meilleure de celles apparues aux hommes, alors que Dieu nous fait subir quotidiennement les tourments, et qu’aucune période de l’histoire des musulmans n’a connu une phase aussi douloureuse que celle que nous vivons. Nous pouvons affirmer donc que nous évoluons en pleine calamité: une de celles qu’ont connues les enfants d’Israël.p Dieu Tout Puissant n’a donc évoqué les calamités des enfants d’Israël que pour nous mettre en garde. En effet, il apparaît clairement que Dieu Tout Puissant n’a évoqué dans ce Noble Coran les calamités ayant frappé les enfants d’Israël que pour qu’elles soient pour nous un sujet de méditation, et pour nous mettre en garde de tomber dans les mêmes erreurs qui nous feront subir ce qu’ont subi les enfants d’Israël.p Dieu Tout Puissant, a dit sur ce sujet:

« O Fils d’Israël, rappelez vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. »

 (Coran, sourate la génisse, extrait du verset 40).

 Quelques exégètes ont interprété le bienfait et la grâce dont il est question ici par le fait que notre Prophète, paix et salut sur lui, a été décrit et annoncé en personne dans leurs ‘Ecritures’ afin qu’ils croient en lui. Cela signifie que Dieu Tout Puissant les a aidés en leur offrant, dans leurs Livres, les descriptions détaillées sur l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui. La preuve: la voici sous forme de question: Qu’est-ce qu’une connaissance spontanée, axiomatique, évidente, qui n’a nullement besoin d’être confirmée ou prouvée, et qui n’a nullement besoin de rappel ou de souvenir ? C’est, entre autres, la connaissance d’un fils par son père. Peut-on concevoir un père rentrant chez lui, poser la question suivante à son fils: « Quel est ton nom, mon fils ? » Aucun être humain ne le fait, parce qu’il connaît son fils grâce à sa voix, sa démarche, son apparence… Et Dieu a dit:

« … ils le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs propres enfants. »

 (Coran, sourate la génisse, extrait du verset 146)

 Malgré cela, ils n’y croient pas, et rejettent cette vérité. Pourquoi ? Par pure jalousie, par arrogance et par gloriole. C’est pour cette raison que pour le Créateur, le plus grave des péchés dans ce bas monde est qu’une personne puisse pécher par excès d’arrogance. En effet, combien de gens qui, par mépris, savent dans les conflits dont ils prennent connaissance, qu’une partie est dans le vrai, mais la désavouent quand même, alors que le croyant se soummet inconditionnellement à la Vérité et au Droit.p Le constat amer est que, de nos jours, les musulmans se sont détournés de la voie de Dieu tout comme le firent à l’époque les enfants d’Israël.p Le deuxième point:

« … et (rappelez vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l’époque). »

 (Coran, sourate la Génisse, extrait du verset 47)

 Cette faveur ou préférence de la part de Dieu Tout Puissant ne signifie nullement que les enfants d’Israël sont supérieurs aux autres peuples. En effet, considérons un père qui favorise son fils, défaillant dans ses études, par la désignation à son intention exclusive de quelques professeurs de soutien scolaire. En d’autres termes, il l’a favorisé par rapport à des frères déjà naturellement favorisés. Il s’agit en fait d’un favoritisme consécutif à un défaut ou à une tare. C’est exactement ce genre de faveur dont ont bénéficié les enfants d’Israël qui ont été coupables d’avoir tué des prophètes ; et qu’ont-ils fait ensuite? Dieu dit:

« Et (rappelle-toi) lorsque Nous avons pris l’engagement des enfants d’Israël de n’adorer que Dieu, d’être bienfaisants envers les père et mère, les proches parents, les orphelins et les nécessiteux, d’avoir de bonnes paroles avec les gens, d’accomplir régulièrement la prière et de s’acquitter de l’aumône légale (zakat) ; puis vous vous êtes détournés. »

 (Coran, sourate la génisse, extrait du verset 83)

 Ils n’ont rien accompli de tout cela.

« … Sauf un petit nombre d’entre vous, vous manquiez à vos engagements en vous détournant de Nos commandements. »

 (Coran, sourate la génisse, fin du verset 83).

 Les enfants d’Israël se sont interdits d’appliquer les préceptes de Dieu, exactement comme sont en train de le faire les musulmans de nos jours. Le Prophète de Dieu, paix et salut sur lui, n’a-t-il pas justement prophétisé ?

« Viendra prochainement une époque où les nations vous cerneront comme le font les mangeurs autour d’un plat. » Quelqu’un demanda: ‘ Est-ce à cause de notre petit nombre ?’ L’envoyé de Dieu, paix et salut sur lui répondit:
‘ Au contraire, vous serez une multitude, mais pareils à de l’écume emportée par un courant, et Dieu Tout Puissant fera disparaître toute crainte chez vos ennemis, et vous accablera de faiblesse.’ Quelqu’un demanda encore: ‘Envoyé de Dieu ; qu’entends-tu par faiblesse ?’ Il répondit: ‘L’amour de la vie en ce bas monde, et la haine de la mort’. »

 (Tradition recueillie par Abou Daoud d’après Thouban, Dieu soit satisfait d’eux)

 C’est comme si le Prophète, paix et salut sur lui, était parmi nous, également témoin de ce qui nous arrive ; les pays musulmans sont aujourd’hui aux abois, assaillis de toutes parts par une trentaine de nations pressées de les combattre pour s’accaparer leurs ressources et leurs richesses, pour détruire leurs armes, pour les affaiblir et briser leur détermination, pour occuper leurs terres et rendre permises contre eux toutes les actions interdites.

Signification de l’expression ‘je vous ai préférés’:

« … Je vous ai préférés aux autres peuples (de l’époque) »

 (Coran, sourate la génisse, extrait du verset 47).

 Ainsi, ce passage signifie clairement: ‘Je vous ai attribué de façon exclusive plusieurs prophètes afin qu’ils puissent vous enseigner’. Voici un autre point:

 « N’as-tu pas pris connaissance de l’histoire des notables parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après Moïse, ils dirent à l’un de leurs prophètes: ‘Désigne-nous un roi afin que nous puissions combattre dans le sentier de Dieu’. Il dit: ‘Et si vous ne combattez pas quand le combat vous sera prescrit ?’ Ils dirent: ‘ Et qu’aurions-nous à ne pas combattre dans le sentier de Dieu, alors qu’on nous a expulsés de nos maisons, et qu’on a capturé nos enfants ?’ Et quand le combat leur fut prescrit, ils firent volte face, sauf un petit nombre d’entre eux. Et Dieu connaît bien les injustes. »

 (Coran, sourate la génisse, verset 246)

 Voici encore un autre verset qui souligne leur habitude de se détourner du combat:

« Certes, Nous avions déjà pris l’engagement des enfants d’Israël, et Nous leur avions envoyés des messagers. Mais chaque fois qu’un messager leur venait avec ce qu’ils ne désiraient pas, ils en traitaient certains de menteurs et en tuaient d’autres. »

 (Coran, sourate la table servie, verset 70).

  Ils ont tué leurs prophètes ; donc ils ont été favorisés pour leur errance, favorisés pour leurs déviations, favorisés pour leurs péchés, exactement comme dirait le père à son fils défaillant dans ses études: « Mon fils, tes frères ont étudié sans l’aide de professeurs de soutien. Je t’ai favorisé par rapport à eux par le recours à plusieurs autres professeurs, et malgré ça, tu n’as pas réussi ! » En fait, c’est la vraie signification de l’expression ‘je vous ai préférés.’

Quelques causes de la perte des enfants d’Israël. Dieu Tout Puissant, a dit:

« Ceux des enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus, fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient. »

 (Coran, sourate la table servie, verset 78)

  Lorsque l’un des compagnons (un des grands préférés) du Prophète, paix et salut sur lui, du nom d’Oussama Ibn Zayd que l’Envoyé de Dieu aimait très fort, a intercédé en faveur de la femme de la tribu des Bani-Makhzoum qui était convaincue de vol, afin que le Prophète, paix et salut sur lui, lui pardonne et que sa main ne fut pas tranchée, l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, en fut très irrité et déclara:

« Intercèderas-tu en matière d’une sentence de Dieu ? » Puis il se leva, parla, puis déclara: « Ceux qui vous ont précédés ont péri parce qu’ils pardonnaient au voleur d’entre les puissants, et condamnaient puis appliquaient la sentence contre le voleur d’entre les faibles. Par Dieu ! Si Fatima (la fille du Prophète, paix et salut sur lui) venait à voler, je lui couperais la main. »

 (Tradition de Boukhari, recueillie par Aïcha, Dieu soit satisfait d’elle).

 Ainsi, une des causes de la perte des enfants d’Israël était que si un puissant (un notable) était convaincu de vol, il lui était pardonné, alors que si un faible était également convaincu de vol, il était aussitôt condamné, et la sentence appliquée contre lui.

Les enfants d’Israël ont été témoins oculaires directs de dizaines de miracles

 « Et Nous avons fait traverser la mer aux enfants d’Israël. Ensuite ils vinrent à passer auprès d’un peuple attaché à ses idoles ; ils dirent: ‘O Moïse, désigne-nous une divinité pareille à leurs dieux’. Il répondit: ‘ Vous êtes, certes, des gens ignorants’. »

 (Coran, sourate Al-A’raf, verset 138).

 Les enfants d’Israël n’ont pas cherché à réfléchir, ils n’ont pas fait preuve d’intelligence, ils n’ont pas accepté l’Unicité malgré les différents miracles qu’ils ont observé, tel celui de la mer divisée en deux pour leur permettre le passage, ou celui de la canne qui devient un vrai reptile, ou encore celui de la main de Moïse devenue blanche devant l’assistance, ou encore des dizaines d’autres miracles dont ils ont été les témoins oculaires… Et malgré tout cela, ils ont mécru. Ils ont au contraire demandé à Moïse:

‘ … Désigne-nous une divinité pareille à leurs dieux’. Il répondit: ‘ Vous êtes, certes, des gens ignorants’.

 (Coran, sourate Al-A’raf, extrait du verset 138). Il est également dit dans le Coran:

« … Et vous transgresserez d’une façon excessive. »

 (Coran, sourate le voyage nocturne, extrait du verset 4).

Le regroupement des juifs en Palestine est prévu et décrit dans le Coran.

« Et après lui, Nous Dîmes aux enfants d’Israël: ‘habitez la terre’. Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule. »

 (Coran, sourate le voyage nocturne, verset 104).

Le regroupement des enfants d’Israël en Palestine a été annoncé dans ce verset:


« …Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière… » Mais que signifie ‘la promesse de (la vie) dernière ?’ Dieu, Tout Puissant a dit:

« Nous avions décrété pour les enfants d’Israël, (et annoncé) dans le Livre: ‘Par deux fois vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgresser d’une façon excessive. Ensuite, lorsque vint l’accomplissement de la première de ces deux (prédictions), nous envoyâmes contre vous certains de nos serviteurs doués d’une force terrible qui pénétrèrent à l’intérieur des demeures, et la prédiction fut accomplie. »

 (Coran, sourate le voyage nocturne, versets 4 et 5)

 Il s’agit ici de l’invasion de la terre sainte par Nabuchodonosor, roi de Babylone, qui a enlevé leurs richesses et leurs femmes aux enfants d’Israël, alors installés en Terre Sainte, et c’est un fait historique.

« Et la prédiction fut accomplie. Ensuite, Nous vous donnâmes la revanche sur eux, et nous vous transformâmes en biens et en enfants, et Nous fîmes de vous un peuple plus nombreux. »

 (Coran, sourate le voyage nocturne, versets (5 et 6).

 Il est connu qu’aujourd’hui, les médias de la planète sont aux mains d’Israël, ainsi que la plus grande partie des finances, des institutions bancaires, de l’économie mondiale et de la majorité des grandes universités.

Les musulmans vaincront les juifs.

 Le Noble Coran et la Tradition annoncent avec certitude dans des textes sans équivoque que les musulmans vaincront les juifs. Dieu Tout Puissant a dit:

 « … Et la prédiction fut accomplie. (5) Ensuite Nous vous donnâmes la revanche sur eux, et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants, et Nous fîmes de vous un peuple plus nombreux. (6) Si vous faites le bien, vous le faites à vous-même ; et si vous faites le mal, vous le faites à vous-même également. Lorsque vint la dernière (prédiction)... (7)

 La deuxième prédiction:

« … Ce fut pour qu’ils affligent vos visages… »

 Les visages des musulmans ;

« … Et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois… » (7)

 La Mosquée de Jérusalem est aujourd’hui entre leurs mains.

« … Et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu’ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés » (7)

(Coran, sourate le voyage nocturne, extrait du verset 7)

 Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines.

Le Jour du Jugement, les droits seront rétablis:

 il sera prélevé de ce que possède l’oppresseur pour le bénéfice de l’oppressé. Dieu Tout Puissant a dit:

 « O enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, et (rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l’époque) (47). Et redoutez le jour où aucune âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre: où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession, et où on ne recevra d’elle aucune compensation ; et ils ne seront point secourus. (48)

 (Coran, sourate la génisse, versets 47 et 48)

 Il faut savoir que le Jour du Jugement Dernier, des milliards d’affaires seront traitées et réglées, et il sera répondu à toutes les questions posées devant chacun. Des informations qui défient l’entendement, telle la suivante, seront exposées et jugées devant l’humanité: ‘est-il concevable que cinq cent mille (500 000) enfants meurent chaque année dans un seul pays, l’Irak, au moment où dans les pays occidentaux on se soucie d’effectuer des greffes de valves, d’artères cardiaques et autres membres pour les chiens ? On s’y soucie même de traiter la dépression chez les chiens et de les faire suivre par des dentistes spécialisés pour l’entretien et les greffes de canines. On se soucie également de leur affecter un cimetière spécial, et on leur prévoit en viande ce que consomme la population indienne dans son ensemble – l’équivalent de neuf cent millions (900 000 000) d’âmes -. Voila la grande injustice. Les occidentaux vivent dans l’opulence alors que les centaines de millions d’êtres humains meurent de faim !p Je vous ai déjà évoqué comment vingt millions de têtes d’ovins ont été abattus, puis enterrés, tout simplement pour maintenir la hausse des cours mondiaux de la viande ovine. Des récoltes entières d’agrumes sont intégralement détruites aux Etats-Unis pour maintenir les cours en hausse ; et lorsque la population noire pauvre a commencé à en prélever dans les décharges publiques pour sa consommation personnelle, on n’a pas trouvé mieux que d’empoisonner ces fruits l’année suivante, jusque dans les décharges publiques, simplement pour en empêcher la consommation par les pauvres. Qu’en est-il du lait et des laitages dont les quantités énormes équivalant au volume des pyramides égyptiennes, qui sont purement et simplement détruites pour maintenir la hausse des cours mondiaux du lait ? Et parallèlement à ces comportements scandaleux, on assiste impuissant aux famines en Somalie, au Bangladesh, au Soudan, dans la région du Darfour... L’occident est ainsi devenu un monstre ! Et c’est justement pourquoi il sera demandé des comptes le Jour du Jugement Dernier, lorsque l’oppressé prélèvera son dû de chez l’oppresseur.
 Sur ces comportements scandaleux, Dieu Tout Puissant, dit:

« Et ne crois pas que Dieu soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu’au jour où leurs regards se figeront. »

 (Coran, sourate Ibrahim, verset 42).

L’occident se moque des pays en voie de développement:

 Exemples tirés de la réalité quotidienne .
 En occident, dans les grandes usines de fabrication de médicaments, lorsque la préparation d’un important lot de médicaments subit une avarie quelconque, il est quand même commercialisé et vendu aux pays en voie de développement. Il faut comprendre que ces médicaments ont complètement perdu leur effet, et qu’ils sont achetés par des pauvres à des prix très élevés alors qu’ils sont inefficaces et que leurs producteurs ne veulent pas les jeter pour ne perdre ainsi la contre-valeur financière.p Il faut savoir également que les cigarettes que les pays occidentaux nous livrent, sont de la pire catégorie, celle possédant les plus forts taux de nicotine, et dont les prix de vente sont les plus élevés, alors que nous recherchons leurs marchandises sans esprit critique et sans nous poser de questions. C’est un point très sensible qui donne le frisson, et qui devrait nous alerter et nous faire réfléchir.p Je me rappelle qu’une fois, notre pays a décidé de consacrer une semaine à la lutte contre le tabagisme. Le ministre de la santé y a prononcé un discours radiodiffusé dans lequel il a déclaré: « Un ami m’a contacté des Etats-Unis et m’a fait savoir que la totalité du stock de tabac destiné au Moyen-Orient est de la pire catégorie qui puisse exister dans le monde, et le taux de nicotine y est très élevé. Voila ce qu’ils nous vendent ! »p Il existe un autre phénomène qu’il faut absolument prendre en considération, vue son importance majeure en matière de santé publique: des entreprises mondiales ont pris l’habitude criminelle de falsifier la documentation relative à tous les produits alimentaires périmés, qui font ensuite l’objet de contrebande (préméditée et organisée), et sont cédés aux contrebandiers des pays de notre région. Il faut être très vigilant face à ce phénomène de contrebande ciblant notre région, et combattre ce fléau par tous les moyens.p Pourtant, les marchandises du circuit officiel dans nos pays sont heureusement scrupuleusement contrôlées et subissent des analyses très poussées. Le sujet est hautement scientifique, et sa prise en charge est fort heureusement très stricte.p Très souvent, les marchandises objet de contrebande sont périmées, et des entreprises de certains pays qui ne font cas ni de la religion ni de Dieu Tout Puissant, ont pris l’habitude de falsifier les documents réglementaires officiels de contrôles et d’analyses. C’est ainsi que les laitages, les fromages et les conserves dont les dates de péremption ont été dépassées, et qui sont par conséquents impropres à la consommation humaine, se retrouvent sur le circuit commercial de façon informelle, et les consommateurs sont tout contents de trouver une marchandise à bas prix, payée tant pour cent moins cher. Ces consommateurs sont-ils seulement conscients que c’est une marchandise impropre à la consommation humaine, dangereuse, et hautement nocive ?p C’est pour ces raisons que le Jour du Jugement Dernier est un jour de règlement de comptes, comme le précise le verset suivant:

 « Et redoutez le jour où aucune âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre: où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession, et où on ne recevra d’elle aucune compensation ; et ils ne seront point secourus. (48). »

 (Coran, sourate la génisse, verset 48).

 L’essentiel en fait est d’être agréé de Dieu Tout Puissant, d’être considéré comme probe et bienfaisant le Jour du Jugement.p Je me rappelle qu’un jour, des confiseries de contrebande en provenance d’Israël ont fait leur apparition sur le marché égyptien. Elles contenaient une substance qui affectait le comportement sexuel. Il s’ensuivit une affaire de treize cas d’atteinte aux mœurs dans l’enceinte d’une seule université en une seule nuit, suite à la distribution aux étudiants d’un chewing-gum contenant cette matière dangereuse. Ce fait divers a fait l’objet d’encarts dans les journaux de l’époque.p Je me rappelle également un autre article de presse. Il concernait une affaire d’importation de produits qui rendent les hommes stériles. Les marchandises de contrebande proviennent de boutiques, de locaux, d’entreprises et de magasins suspects, et peuvent contenir des substances très dangereuses, des produits qui peuvent occasionner la stérilité définitive et priver l’individu de descendance, des produits occasionnant l’impuissance, ou d’autres produits périmés utilisés comme autant de tests sur les cobayes humains que nous pouvons devenir.p Il est ainsi vivement recommandé d’être extrêmement vigilant en matière de consommation, et le croyant doit être très regardant sur ce qu’il doit mettre dans sa bouche et sur ce qui doit en sortir. Les paroles que je prononce sont très précises ; je dis bien ce qui y entre et ce qui en sort. Nous avons quand même nos industries locales, - même si elles sont moins performantes - elles sont heureusement saines et exemptes de fraudes, et nous proposent du blé, du sucre, du beurre et autres denrées alimentaires de production locale et saine. Par contre, toute marchandise dont nous ignorons la provenance, le moyen d’accès à notre marché, et qui n’a fait l’objet ni d’un contrôle ni d’aucune analyse, doit être considérée comme suspecte et même quelque chose d’extrêmement dangereux.p D’ailleurs considérons un peu le destin promis à celui qui édifie sa gloire sur la ruine des autres, et celui qui construit sa richesse sur la pauvreté des autres, et surtout celui qui construit sa santé sur la maladie des autres ; Dieu Tout Puissant les interpelle ainsi:

 « Et redoutez le jour où aucune âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre: où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession, et où on ne recevra d’elle aucune compensation ; et ils ne seront point secourus. (48). »

 (Coran, sourate la génisse, verset 48).

 Certains problèmes de la vie terrestre trouvent leurs solutions d’une manière ou d’une autre ; mais dans l’autre monde, devant Celui qui fait subsister les Cieux et la Terre, aucun problème ne sera résolu que de la façon la plus juste. Ce sera le Jour de la Justice, le Jour de l’Equité, le Jour du Jugement, le Jour de la Rétribution, le Jour des Comptes Précis, le Jour où chacun recevra intégralement son dû. Il est par conséquent essentiel d’être agréé de Dieu Tout puissant, essentiel d’être considéré comme probe, et essentiel d’être considéré comme bienfaisant avant se présenter devant le Juge Suprême.

« Et redoutez le jour où aucune âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre... (48). »

 (Coran, sourate la génisse, extrait du verset 48).

 Dieu Tout Puissant est Parfait dans sa Perfection absolue et il ne laisse s’approcher de Lui que l’être humain parfait.p Considérez ce qui suit:

 « O Fatima fille de Mohamed ! … Préserve ta personne du Feu. Je ne pourrais rien pour toi devant Dieu. Les gens ne me viendront pas avec leurs œuvres alors que vous viendrez avec votre parenté. La parenté ne peut sauver celui que ses œuvres condamnent à la perdition. »

 (Extrait d’une tradition recueillie par Mouslim, Attirmidhi, Ibn Maja, Ahmed et Addarami, d’après Abou Houraïra, Dieu soit satisfait d’eux).

 Quant à l’oncle paternel et ennemi juré de l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, considérez son destin prédit ci-après:

« Que périssent les deux mains d’Abou-Lahab, et qu’il périsse lui-même ! Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu’il a acquis. »

 (Coran, sourate les fibres, versets 1 & 2).

 Ce sujet comporte un point très précis. Dieu Tout Puissant, doué de Perfection absolue, ne laisse approcher qu’un être humain parfait, et ce, à l’inverse des grands de ce monde qui n’agréent et ne laissent les approcher que celui qui leur déclare une allégeance complète et une sujétion exclusive. Ce sera un des pires exemples d’hommes, malfaisants vis-à-vis de la société, et agréés par les puissants tant qu’ils leurs montrent leur servilité. Par contre, Dieu Tout Puissant ne laisse approcher de Lui que l’être humain impeccable.p Considérez encore cette phrase incitant à la vengeance, adressée au Prophète, paix et salut sur lui:

 « Envoyé de Dieu ! Fais leur ce qu’ils ont fait à ton oncle Hamza ! » Il répondit: « Je ne peux pas agir comme ils l’ont fait ; sinon Dieu Tout Puissant agira de même avec moi, malgré que je sois prophète. »  La grandeur de cette religion réside dans le fait que Dieu ne laissera pas approcher de Lui une personne, et n’illuminera pas son cœur de Sa lumière ni ne la regardera avec bonté et miséricorde si elle n’est pas bienfaisante.p Considérons par rapport à cela les événements qui ont suivi la conquête de Jérusalem par les croisés. Ils ont fait périr soixante dix milles habitants musulmans en une seule nuit, alors que lorsque la ville sainte fut reconquise par Saladin (Salah-Addine), le chevalier de la foi, Dieu ait son âme, pas une seule goutte du sang des croisés, considéré comme sacré en Islam, ne fut versée. Bien au contraire, ce chevalier leur assura la sécurité, leur permit de vendre leurs biens et de recevoir sa contre valeur, leur permit de quitter la ville en emportant ce que pouvaient prendre leurs bêtes de somme comme biens, et ils ne subirent aucun préjudice. Jusqu’à ce jour, les chrétiens viennent lui rendre hommage devant son tombeau à Damas pour ses hauts faits, sa magnanimité, sa grandeur d’âme et son grand humanisme. Il pouvait très bien agir avec les vaincus comme avaient agi ceux qui avaient fait périr soixante dix milles musulmans en une seule nuit, comme il est décrit dans les chroniques, lors de la conquête de Jérusalem par les croisés. Lorsque Saladin le musulman la reconquit, il fit preuve de clémence.

Les preuves dans Le Noble Coran

 Qui ne connaît pas l’histoire de la femme qui a perdu son fils, et qui a fait que notre héros, Saladin, se lève et dise: « Je ne m’assoirais que lorsque son fils lui retournera. » Et effectivement, il tint parole.  C’était une femme des gens du Livre que Saladin, un musulman miséricordieux, qui recherchait la miséricorde de Dieu Tout Puissant, voulait aider, car le musulman est lié de mille liens…

« La foi a restreint au maximum et bien défini les cas de mise à mort. Un croyant ne tue point n’importe comment. »

 (Tradition de Abou Daoud, d’après Abou-Houraïra, Dieu soit satisfait d’eux).

 Le croyant est ‘lié’ dans ses actions et dans toutes ses entreprises ; l’être humain est une œuvre de Dieu Tout Puissant, et est maudit celui qui détruit l’œuvre de Dieu. Tel est celui qui attente à la vie d’un être humain et à sa santé, tout en s’accaparant ses biens et ses richesses… Le croirez-vous ? Une aide alimentaire des Etats-Unis est arrivée en Somalie dans le même bateau que la moitié de sa cargaison constituée de déchets nucléaires, abandonnés ensuite sur la côte somalienne… Pouvez-vous croire une pareille monstruosité ? Pourtant, dans la réalité, pour ce nouveau genre de criminels, ce n’est qu’un moyen comme un autre de se débarrasser des déchets nucléaires encombrants… On envoie un bateau dont la moitié de la cargaison est constituée d’aide alimentaire, et l’autre moitié constituée de déchets nucléaires à radiations mortelles qu’on abandonne sur les rivages des pays sous-développés…p C’est pour ces différentes raisons que les êtres humains seront jugés le jour du jugement dernier pour tout ce qu’ils ont accompli. Et c’est pourquoi Dieu Tout Puissant a dit:

« Et ne crois pas que Dieu soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu’au jour où leurs regards se figeront. »

 (Coran, sourate Ibrahim, verset 42).

 Il a également dit:

 « Et redoutez le jour où aucune âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre: où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession, et où on ne recevra d’elle aucune compensation ; et ils ne seront point secourus. (48). »

 (Coran, sourate la génisse, verset 48).

« Par ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous (92) Sur ce qu’ils faisaient (93)

 (Coran, sourate Al-Hijr, versets 92 & 93)

 Dans la Tradition authentique, il est souligné que l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, a dit à propos du jour du jugement dernier:

 « Le jour du jugement, des hommes d’entre vous se tiendront à l’écart de mon bassin (entourage immédiat du Prophète pour quelques privilégiés au paradis) et s’écarteront comme le fait le chameau égaré. Je leur dirai: ‘venez ! venez ! Mais on dira: ‘Ils ont dévié de la voie de Dieu après toi’. Je m’exclamerai alors: ‘soyez anéantis ! soyez anéantis !’»

 (Tradition d’Ahmed, d’après Abou-Houraïra, Dieu soit satisfait d’eux).

La prière doit couronner la probité et l’éthique de celui qui prie.

 Mon intervention est un conseil que j’adresse en toute honnêteté, à moi-même en premier lieu ! La religion ne consiste pas seulement à prier. La prière est un minimum en religion ! Jeûner est également un minimum en religion ! La religion est surtout franchise ; elle est honnêteté ; elle est dignité ; elle est encore piétée. En Islam, être religieux signifie accorder les droits, donner à celui qui les mérite tous ses droits.  En Islam, la religion signifie vendre une marchandise selon des règles légales. La religion n’est surtout pas le fait de vendre une marchandise périmée. Peut-on concevoir en religion le fait de falsifier une date de péremption d’un médicament pour le vendre à un malade ?! J’ai toujours pensé que le médicament périmé n’a simplement plus d’effet. J’ai été révolté d’apprendre que non seulement il n’a plus d’effet, mais qu’il peut nuire gravement, tout simplement parce que les produits chimiques qui le composent deviennent extrêmement dangereux lorsqu’ils se décomposent à sa péremption. Ils deviennent du poison ! S’il n’était que matière sans effet, ce serait un moindre mal du fait de la perte de son prix, de son inefficacité pour le malade et son vain espoir de guérison. Mais lorsqu’il devient nocif, lorsque quelqu’un ne se contente pas seulement de falsifier une date de péremption d’un médicament, d’extorquer l’argent d’autrui, de l’escroquer, mais qu’il se permet en plus de le trahir, de le tromper, ça devient criminel ; s’il s’agit de personnes qui ont l’habitude de prier, Dieu Tout Puissant les qualifie ainsi:

« Les hypocrites cherchent à tromper Dieu, mais Dieu retourne contre eux leur tromperie… »

 (Coran, sourate les femmes, extrait du verset 142).

 En réalité, ils trompent Dieu avec leurs prières. Considérez maintenant que bien au contraire, la prière doit couronner la probité d’un individu, qu’elle doit couronner son éthique, sa franchise, sa sincérité, sa bienfaisance envers les créatures… ; si les musulmans comprenaient réellement et dans le fonds leur religion, nous serions dans une bien meilleure situation que celle que nous vivons aujourd’hui.

Elle doit constituer un dissuasif contre les obscénités et le mal en général.

 Il s’agit maintenant de faire très attention à ce qui suit: Il ne s’agit pas de se contenter de prier ; la plupart des gens déclarent par exemple: ‘untel est pieux’. Qu’invoquent-ils pour prouver leurs dires ? Ils disent qu’il s’acquitte de la prière… Non ! Bien sûr que non ! Cela ne suffit pas ! Considérez ce qu’en dit Dieu Tout Puissant:

« … En vérité, la prière préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel de Dieu est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Dieu sait ce que vous faites. »

 (Coran, sourate l’araignée, verset 45).

 Il a également dit:

 « Et (rappelez-vous) lorsque nous vous avons délivrés des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire châtiment en égorgeant vos fils et en épargnant vos femmes. C’était là une grande épreuve de la part de votre Seigneur. »

 (Coran, sourate les femmes, verset 49)

 L’épreuve était éprouvante, et Dieu Tout Puissant les a sauvés de Pharaon par la perte de ce dernier et de ses soldats, et leur a offert la sécurité et la vie après que Pharaon ait décrété leur perte en égorgeant leurs fils et en épargnant leurs femmes. De quelle utilité peuvent nous être les versets suivants ? Dieu Tout Puissant, a dit:

 « Et (rappelez-vous) lorsque nous vous avons délivrés des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire châtiment en égorgeant vos fils et en épargnant vos femmes. C’était là une grande épreuve de la part de votre Seigneur. (49) Et (rappelez-vous) lorsque Nous avons fendu la mer pour vous donner passage ! Nous vous avons donc délivrés, et noyé les gens de Pharaon alors que vous regardiez.(50) Et (rappelez-vous) lorsque nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits ! Puis en son absence, vous avez pris le Veau pour idole en étant injustes. (51) Mais en dépit de cela, Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez Nos bienfaits à votre égard. (52) »

 (Coran, sourate la génisse, versets 49 à 52)

 Quelle leçon devons-nous tirer de ces versets ? Prenons une feuille et notons:

« …Et rappelle-leur les jours de Dieu… »

 (Coran, sourate Ibrahim, extrait du verset 5).

 En vérité, ces versets devraient nous inciter à remercier Dieu pour:p En ce qui te concerne, toi le lecteur par exemple, pour le jour où Dieu Tout Puissant t’a guéri d’une grave maladie, pour le jour où il t’a sauvé d’un accident, pour le jour où il t’a fait réussir dans tes études, pour le jour où il t’a permis d’habiter un logement individuel, pour le jour où Il t’a permis de te marier, pour le jour où Il t’a donné un bon métier…  Tout ceci constitue l’immense bienfait de Dieu qui, par ces versets, nous a enseignés, nous rappelant:

« Rappelez-vous….. »
« Et lorsque Nous vous avons sauvés… »
« Et lorsque Nous avons fendu pour vous la mer… »
« Et lorsque Nous avons donné rendez-vous à Moïse… »
« Mais, en dépit de cela, Nous vous pardonnâmes… »

 De temps à autre, l’être humain devrait se rappeler les multiples bienfaits de Dieu Tout Puissant à son égard, bienfaits qui l’amèneront à aimer Dieu Tout Puissant, comme le souligne la Tradition suivante de l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui:

« Aimez Dieu lorsqu’Il vous inonde de ses bienfaits, aimez-moi pour l’amour de Dieu, et aimez les gens de ma Maison pour mon amour. »

 (Tradition de Attirmidhi et Al-Hakem Ibn-Abbas, Dieu soit satisfait d’eux).

La grandeur de l’être humain ne signifie nullement que Dieu est satisfait de lui.

 Nous continuons sur le thème des enfants d’Israël et des calamités qui ont été à l’origine de leur perte, et sur la grandeur de l’homme sur terre qui ne signifie nullement que Dieu est satisfait de lui. Considérons ce point d’une très grande importance:

« … Et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants… »

 (Coran, sourate le voyage nocturne, extrait du verset 6)

 Leurs voix (les enfants d’Israël) sont aujourd’hui porteuses, et les médias sont entre leurs mains… C’est la signification de cet extrait. Leur grandeur sur terre ne signifie nullement que Dieu Tout Puissant est satisfait d’eux. Dieu a bien donné un grand pouvoir à Pharaon, et pourtant Il ne l’aime pas. Pharaon a déclaré:

«… C’est moi votre seigneur, le très haut »

 (Coran, sourate les anges qui arrachent les âmes, verset 24).

 Il a également rapporté une déclaration de Pharaon:

« … Je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi… »

 (Coran, sourate le récit, extrait du verset 38).

 Dieu Tout Puissant a également donné une grande fortune à Qaroun (vizir de pharaon) alors qu’Il ne l’aime pas. On ne devrait donc pas surestimer les grands de ce monde, les gens fortunés, les gens du pouvoir, pour leur position, pour leur fortune ou pour leur pouvoir, tout simplement parce que ce Dieu ne les aime pas pour autant, c’est plutôt le contraire. Dieu a en fait donné le pouvoir à ceux qu’Il aime autant qu’Il l’a donné à ceux qu’Il n’aime pas. Il l’a donné au prophète Salomon, paix sur lui, et il a donné de la fortune à notre maître Ibn-Aouf ainsi qu’à notre maître Othmane. Ni le pouvoir, ni la fortune ne constituent une référence en Islam. La seule référence est l’obéissance au Clément. Si quelqu’un fait partie de ceux qui obéissent à Dieu, il est le plus heureux des hommes, et il est en droit d’attendre de Dieu tout le bien possible ; il faut être optimiste et ne pas oublier de remercier Dieu Tout Puissant pour les multiples bienfaits qu’il nous a accordés...

Traduction  : Abderrahim Zénati
Vérification       : Abou Amine