Catégories
Avril
07
2007
Doctrine : La Doctrine et L’aspect miraculeux -Leçon (00-36)-Prologue.
Dernière mise à jour:2017-05-19
Voir:209
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Prologue:

 _ Pour quelles raisons avons-nous été créés ?
 _ Par quels moyens pouvons-nous mieux connaître Allah, exalté soit-Il ?
 _ Est-ce que l’intellect humain est en mesure de connaître, saisir et comprendre l’immensité de l’univers ou alors s’en trouve-t-il incapable ?
 _ Quelle est la nature de la prédisposition naturelle chez l’homme ?
 _ Comment réussira -t- on à asservir les désirs qui nous animent pour rehausser notre rang auprès d’Allah, exalté soit-Il ?
 _« Les calamités sont une miséricorde », comment cette citation se traduirait-elle ?
 _ Qu’est-ce qui régit la relation entre l’homme et la femme ?
 _ Est-ce que l’homme dispose du libre arbitre ou serait-il contraint ?
 _ Comment parviendra-t-on à gérer son temps d’une façon civilisée ?
 _ A quel moment la foi de l’homme peut-elle être qualifiée de débile ou d’invulnérable ?

 imageTout homme se trouve enclin à se poser des questions innombrables et cruciales dont il trouvera éventuellement des réponses adéquates et satisfaisantes dans un ouvrage de 1200 pages qui rassemble les conférences et les leçons tenues par Dr. Mohammad Rateb an-NABULSI, portant effectivement sur la Doctrine et l’aspect miraculeux.
 Cet ouvrage soulève l’aspect des pratiques cultuelles qui se rattachent au savoir et évoque la doctrine islamique suivant une nouvelle perspective.
 Parmi toutes Ses créatures, Allah, exalté soit-Il, a privilégié l’homme en le dotant de raison ; de plus, l’homme a accepté de se charger du dépôt de la foi que les cieux, la terre et les montagnes ont refusé d’en assumer la responsabilité ; voilà pourquoi, Allah, exalté soit-Il, a chargé l’homme d’accomplir les pratiques cultuelles à juste titre et de peupler la terre.
 Cependant, cette obligation dont fut chargé l’homme, est soumise à des composants et à des outils, dont à priori l’univers qui lui fut asservi pour qu’il en découvre les prodiges d’une part et pour lui rendre honneur d’autre part. Cet univers est une vérité tangible et ne peut faire objet de doute.
 imageLes cieux, la terre ainsi que tout ce qui se trouve dans cet univers témoignent de L’Existence d’Allah, exalté soit-Il, de Son Unicité, de Sa perfection, ainsi qu’ils traduisent les Plus Beaux Noms d’Allah, et Ses Plus Beaux Attributs.
 En vain, les gens peuvent se perdre, s’égarer, tomber en désaccord, se déchirer entre eux et s’accuser mutuellement de mécréance, l’univers ne cessera jamais de représenter le premier postulat immuable dans la doctrine et de témoigner de l’Existence d’Allah, exalté soit-Il.
 Au second plan vient la raison ; en fait, l’homme raisonnable mène une vie tranquille, sereine et heureuse parce qu’il a pris ce qui lui appartient et a laissé ce qui n’est pas de son droit. Son activité n’a pas dépassé les limites autorisées, les rapports qu’il a établis avec les autres étaient bien fondés, ce qui lui a valu leur affection ; l’argent qu’il possède lui est venu d’un gain licite, il a fondé sa propre famille, a pris soin de l’éducation de ses enfants ; en un mot, il a gagné l’Au-delà en y asservissant sa raison et a su tirer profit du bas monde en raisonnant sainement.
 Toutefois, la raison ne peut à elle seule, parvenir à expliquer les questions religieuses ; tout comme l’œil qui ne peut distinguer les objets à défaut de lumière lui permettant de discerner les objets dans son entourage, la raison a besoin de l’inspiration du ciel pour découvrir la Vérité Absolue.
 Au troisième plan se trouve la nature primaire de l’homme ou l‘instinct qui s’avère être un des composants de l’obligation. Allah, exalté soit-Il, a déposé dans les facultés mentales de l’homme et dans ses perceptions émotionnelles ce qui peut l’aider à distinguer les vertus de la morale et ses vices amenant pour ainsi dire les gens à discerner les actes hideux par l’aversion qu’ils leur inspirent, et les actes beaux qui leur apportent satisfaction ; cela étant, les bienfaiteurs sont loués alors que les malfaiteurs sont blâmés.
 Dès lors de sa création, l’âme humaine a pu discerner par la faculté créatrice dont elle fut dotée et qui est l’instinct, la voie de l’immoralité ainsi que la voie de la piété ; ceci est le pressentiment ou la disposition naturelle par lequel l’âme réussit à établir la différence entre le bien et le mal.
 La nature primaire et la raison sont les deux facultés fondamentales de la perception humaine et les deux moyens qui fournissent la connaissance à l’homme. Ces deux facultés se complètent l’une l’autre pour discerner le Vrai du Faux ainsi que pour établir la différence entre le Bien et le Mal, le Beau et l’affreux. Cependant, la raison ne peut à elle seule imposer à l’homme de suivre le bon chemin ; en effet, nombreux sont les fumeurs qui toutefois disposent d’un niveau supérieur de culture. Ce qui nous amène à dire que l’information est insuffisante en soi d’où le besoin de la volonté qui vient l’appuyer.
 Quant à l’instinct, il peut se trouver sujet à l’étouffement, à la déformation et à la défiguration sous l’effet de l’environnement mais qu’est-ce qui reste stable dans la vie des Musulmans ?  C’est l’inspiration, l’inspiration divine plus précisément.
 imageCette inspiration est la Vérité par excellence, la balance et la valeur absolue. En nous cramponnant au Noble Coran et à la Sunna prophétique, nous ne pourrons jamais nous égarer.
 Par ailleurs, Allah, exalté soit-Il, a déposé en l’homme des désirs. Or, ce qui provoque la corruption sur terre ne sont pas les désirs, lesquels se distinguent par leur neutralité, mais c’est bel et bien leur mauvais investissement.
 Au moyen de ces désirs, l’homme peut se rapprocher d’Allah, exalté soit-Il, voilà pourquoi, il est recommandé de ne pas inculper les désirs, car à défaut de désirs, tu ne pourras jamais connaître Le Seigneur de la terre et des cieux, et tu ne pourras jamais accéder au Paradis.
 Le plus important et le périlleux des composants s’avère être le libre arbitre. Allah, exalté soit-Il, nous a favorisés de la volonté libre afin d’évaluer notre œuvre, or, à défaut du libre arbitre, les bonnes œuvres ainsi que les mauvaises œuvres perdraient de leur valeur, et l’homme n’aurait plus besoin de rendre compte de ses actes.
 Tout compte fait, l’univers, la raison, la disposition naturelle, la méthode, le désir, le libre arbitre, représentent dans leur ensemble les composants de l’obligation ; tout a lieu dans un cadre bien défini qui est la terre, suivant un espace dans le temps qui correspond aux jours prescrits que l’homme a à vivre sur terre. Les jours de l’homme forment pour ainsi dire, son capital dans la vie terrestre, s’il passe ces jours à se purifier, il se sera acquitté du prix de sa résidence éternelle dans le Paradis de son Seigneur.
 Cet ouvrage précieux soulève des sujets assez sérieux dans un style éloquent et simplifié, en illustrant les idées et les notions par des exemples tirés à la réalité. Cet ouvrage est d’autant plus important qu’il soulève dans chacun de ses chapitres un des aspects miraculeux du Coran.
 Si tu désires faire un tour puis y revenir, ton cœur sera inondé de foi, et si tu cherches à te tenir à l’écart des divergences d’opinions il te suffira de savoir que l’univers est un prodige. Tout ce qui s’y trouve est une preuve évidente de l’Existence d’Allah, exalté soit-Il et dans chacune de Ses créations il y a un signe qui démontre Son Unicité, exalté soit-Il.

Traduction  : Nermine OMARI
Vérification       :