Catégories
Novembre
13
1987
Sermon de Vendredi-Sermon (0188) :S1- Commémoration de l’Anniversaire du Prophète (3) : L’amour voué au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). S2- Les galaxies.
Dernière mise à jour:2016-11-17
Voir:1703
  Louange à Allah. Nous le louons, implorons Son secours, demandons Sa guidance. Nous cherchons refuge auprès de lui de nos propres maux et de nos mauvaises actions. Quand quelqu'un est guidé par Allah, nul ne peut l'égarer, et quand quelqu'un est égaré par Allah, il ne trouvera nulle part de guide.
  Et je témoigne qu'il n'y a de Dieu qu'Allah seul sans associé, en reconnaissance de Sa divinité, et forçant ceux qui le nient et ne croient pas en lui.
  Et je témoigne que Muhammad (PSL) est le Messager d'Allah, le maître des humains et des créatures, tant qu'un œil puisse voir et qu'une oreille puisse entendre.
  Ô Allah, salut et bénit notre maître Muhammad, sa famille et ses compagnons, "Aal al-Bayt" qui sont bons et purs, les dignes de confiances et dépositaires de son message, et les dirigeants de sa brigade, et soit, Ô Seigneur de l'univers, satisfait de nous et d'eux.

1er Sermon :

 Louanges à Allah, puis Louanges à Allah. Louanges à Allah pour nous avoir guidés à l’Islam, nous ne serions jamais guidés à l’Islam si Allah ne nous y avait guidés.
 Je ne peux réaliser la réussite que par l’Assistance d’Allah ; je ne recherche refuge qu’auprès d’Allah ; je ne place ma confiance qu’en Allah. J’atteste qu’il n’y a de divinité adorée avec vérité qu’Allah, L’Unique, Il n’a pas d’associé, complètement reconnaissant de Sa divinité et contraignant quiconque l’aura dénié ; j’atteste que notre maître Mohammad, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, est le maître de toutes les créatures et de tous les humains, tant qu’il y a âme qui vive.

 Ô Allah, fais-lui éloge et accorde-lui Ton salut et Ta bénédiction ainsi qu’aux siens, à ses compagnons, à sa descendance et à tous ceux qui l’ont soutenu et emboité le pas jusqu’au Jour de la Résurrection.
 Ô Allah, accorde-nous Ta Miséricorde, Toi Seul peut nous l’accorder et ne nous inflige pas Ton supplice, Toi seul peut nous l’infliger ; Nous Te demandons de nous soutenir dans les afflictions que nous impose notre destinée, Tu es le Tout-Puissant.

Le Prophète est le Messager de l’affection par excellence :

 Chers frères croyants, nous avons soulevé au cours des deux derniers sermons la miséricorde du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et son impartialité ; nous débattons à présent son affection (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

 Si le cœur d’un être humain ne palpitait pas d’affection, cette personne ne mériterait pas d’appartenir à l’humanité. Si tu n’étais pas motivé par le désir d’aimer, si tu ne cherchais pas à aimer, tu ne mériterais pas d’appartenir au genre humain.
 Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) était le Messager de l’affection par excellence, il a éprouvé un grand amour envers Allah, exalté soit-Il, c’est pourquoi il a fait preuve d’une obéissance complète à Ses Ordres ; il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a appelé les gens à ce qui pouvait les rendre heureux parce qu’il les a aimés. Il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a aimé toutes les créatures ce qui l’a amené à être affectueux à leur égard ; 'ses actes, ses propos, ses attitudes émanaient de l’amour qu’il vouait à Allah, exalté soit-Il, puis aux êtres humains.
 Chers frères croyants, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a reçu la visite d’un homme grossier et brutal qui ne l’a jamais vu auparavant mais a entendu parler que Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) injuriait les divinités de Quraïch et de toutes les autres tribus. Furieux et rugissant, notre homme a dégainé son épée et a juré de régler l’affaire avec Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Il fut conduit chez notre guide Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), qui l’écoutait en souriant alors que son visage rayonnait de l’éclat de la prophétie. Au bout de quelques instants, cet homme est devenu affectueux, le chagrin et la timidité ont eu de lui jusqu’à lui avoir fait fondre le cœur, il s’est mis à embrasser les mains du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) alors que ses larmes lui coulaient abondamment des yeux, lorsqu’il s’est repris il lui a avoué : « Je jure par Allah, Ô Mohammad, qu’en arrivant chez toi, tu m’étais l’homme le plus détestable sur terre, à présent je te quitte et aucun homme sur terre n’occupe la place que tu occupes dans mon cœur ! »
 Etrange incident, difficile à expliquer, il est venu chez lui en ayant le cœur animé d’une grande animosité et l’a quitté en ayant le cœur submergé d’un amour ensorcelant. Comment peut-on interpréter ce fait ?
 Certains l’ont expliqué qu’en rencontrant le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et en s’adressant à lui, cet homme a discerné la grande affection que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) réservait à toutes les créatures, de plus, lorsque l’âme de ce bédouin a croisé celle du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) il a découvert en lui une âme chaleureuse et tendre.
 Tu dois faire le premier pas et traiter les autres avec affection et amour si tu désires occuper une place dans leur cœur, car les gens ne pourront t’aimer à moins de prendre l’initiative de leur donner des signes de ton affection. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a éprouvé de l’amour à tous les gens sans exception, en foi de quoi Allah, exalté soit-Il, l’a envoyé à tous les humains ; Allah, exalté soit-Il, l’a envoyé à toutes les créatures humaines ; il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) était le bien-aimé du Vrai Maître et le guide des créatures.

Le Prophète réservait son affection à toutes les créatures :

 Le jour où il était à Taëf, ses ennemis ont donné signe à quelques personnes insolentes de lui porter préjudice alors qu’il était aux débuts de sa mission. Ils lui ont jeté des saletés, ils ont contesté son appel à Allah, exalté soit-Il, ils ont réfuté sa prophétie, ils ont démenti ses propos, ils ont demandé aux impudents parmi eux d’avoir de lui. Il s’en est trouvé ému car il avait fait à pied le trajet de Makkah jusqu’à Taëf pour les appeler à avoir foi en Allah ; mais l’amour qu’il portait au fond de son âme (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) à tous les humains l’a emporté dans son for intérieur, il a levé les yeux au ciel et a imploré Allah :

((Ô Seigneur, leur préjudice m’importe peu si tu n’es pas en colère contre moi, je ferai tout pour obtenir Ta Satisfaction, mais Ta Grâce m’est plus profitable…))

 Sur ces paroles, Djibril (Paix sur lui) est descendu du ciel et lui a dit :

((Ô Mohammad, Mon Seigneur m’a donné l’ordre d’être à ta disposition ; si tu le désires, je donnerai l’ordre aux deux Akhchabayn de les écraser))

 N.B. : Les deux Akhchabayn sont deux montagnes à Makkah.

((Non, mon frère, a répondu le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ; Ô Seigneur guide mon peuple, car il ne sait pas, puisse Allah faire sortir de leur lombes des gens qui attesteront Son Unicité))

 Qu’est-ce qui l’a amené à épargner la mort à son peuple ? L’amour qu’il lui réservait ; il a aimé les créatures. Tu ne peux guider les autres à suivre le Droit Chemin à moins d’éprouver de l’affection à leur égard, de parvenir à les comprendre, à les contenir, à évaluer à juste titre leurs conditions vitales et à vouloir réellement les rendre heureux.
 Un jour, il se place au chevet de son cher enfant Ibrahim qui était à l’agonie, sa tendresse paternelle était exubérante cependant, il s’est contenté de dire :

((Les yeux versent de chaudes larmes, le cœur se couvre de chagrin mais nous ne dirons jamais ce qui provoque la colère du Seigneur, ta perte nous afflige, Ô Ibrahim)).

 Les compagnons du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ont établi une relation entre l’éclipse de la lune et la mort d’Ibrahim ; le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) en a pris connaissance et leur a précisé :

((Le soleil et la lune sont deux des prodiges d’Allah, ils ne peuvent s’éclipser à la mort d’une personne, ni à sa vie.))

Al-Boukhari et Mouslim d’après abû Bakra

 L’amour qu’il consacrait à Allah, exalté soit-Il, a prévalu sur son amour paternel c’est pourquoi le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a voulu exterminer toute fausse illusion chez ses compagnons qui considéraient le phénomène cosmique comme une preuve de sacralisation de sa personne, ce qui l’a amené à dire :

((Je ne suis qu’un simple être humain parmi tant d’autres, qui peut être satisfait comme tous les gens, et se mettre en colère comme ils le font ; le soleil et la lune ne sont que deux des prodiges d’Allah exalté soit-Il, qui ne peuvent s’éclipser à la mort d’une personne ni à sa vie)).

 Honorables frères, la sincérité est la seule démonstration de l’amour ; si tu veux te rendre à l’évidence de ton amour envers Allah exalté soit-Il, tu n’as qu’à mettre ta sincérité envers Lui à l’épreuve ; le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

((Les actions ne valent que par les intentions (de leurs auteurs) et chacun sera rétribué selon la sienne. Celui qui aura émigré pour acquérir des biens terrestres, ou afin de trouver une femme à épouser, sera rétribué en fonction du but qui aura déterminé son voyage.))

Al-Boukhari et Mouslim d’après ‘Omar ibnul-Khattâb

Qu’est-ce qui peut bien altérer l’affection ?

 Chers frères, l’hypocrisie et la duplicité sont les seules attitudes qui peuvent corrompre l’affection, voilà pourquoi le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) se refugiait auprès d’Allah dans ses invocations, contre l’hypocrisie, la fausseté et les mauvaises mœurs, il disait :

((Ce que je redoute pour vous le plus c’est d’être pris dans l’association mineure))

 « C’est quoi l’association mineure, Ô Messager d’Allah ? » Lui ont demandé les compagnons.

((La duplicité a-t- il répondu ; Allah, exalté soit-Il, dira le Jour de la Résurrection une fois qu’Il aura rétribué les gens suivant leurs actes respectifs : « Allez chez ceux auprès desquels vous manifestiez de faux sentiments et de fausses vertus dans la vie terrestre, trouveriez-vous chez eux la rétribution ? »))

Ahmad d’après Mahmoud ibn Labid

 La duplicité représente l’association mineure ; l’association, l’hypocrisie et la duplicité sont des attitudes qui pourrissent l’affection, or, la plus grande fortune que tu peux acquérir serait d’être comblé par l’amour d’Allah, exalté soit-Il et de Son Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Notre guide Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit à Mou’adh :

((Je jure par Allah que je t’aime, Ô Mou’adh))

Ahmad d’après Mou’adh ibn Djabal

 Si tu réussis à obtenir l’amour d’Allah, exalté soit-Il, l’amour de Son Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), l’amour des gens du Vrai, tu entreras en possession d’une fortune inestimable ; le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Allah ne rétribue pas pour l’acte imprégné d’hypocrisie, fut-ce le poids d’un grain de moutarde))

Al-Boukhari d’après al-Qassem ibn Moukhaïmirah

 L’hypocrisie, l’association mineure, la fausseté, la déloyauté… toutes ces attitudes sont susceptibles d’altérer l’amour que porte le serviteur à son Seigneur.
 Tel est l’amour que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) voue à Allah, exalté soit-Il.

La récompense divine réservée au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

 Qu’en est-il de l’affection que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) portait aux gens ? Il a aimé tous les gens, c’est la raison pour laquelle Allah, exalté soit-Il, l’a envoyé à la fois en tant que Prophète et Messager à l’intégralité des gens ; telle est la récompense divine. Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((J’ai été envoyé à la fois à celui qui a la peau rouge et à celui qui a la peau noire))

Ahmad d’après abû Moussa

 Dans un autre hadith, il a dit :

((J’ai été envoyé à tous les gens sans distinction.))

Ibn Mardaweih d’après ibn ‘Abbas

 Le Prophète a exhorté les gens à se prendre en affection les uns les autres, il est allé plus loin encore et a établi une loi qui rend l’affection comme un des signes de la foi ; il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Je jure par Celui qui détient l’âme de Mohammad entre Ses Mains, vous n’accéderez au paradis que lorsque la foi s’établit dans vos cœurs et cela ne peut l’être que lorsque vous éprouverez une affection réciproque.))

Mouslim d’après abû Houraïra

 Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a invité ses honorables compagnons à exprimer leur affection mutuellement. Un homme est passé alors qu’un autre était assis chez le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), ce dernier a dit :
 « J’éprouve de l’affection à l’égard de cet homme »

((L’en as-tu informé ?))

 Lui a demandé le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)
 « Non » a répondu l’homme.

((Fais-le lui savoir alors))

 a repris le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
 L’homme s’est précipité chez son compagnon et lui a dit : « Je t’aime pour la cause d’Allah » et l’autre de lui répliquer : « Puisse Allah que tu m’as aimé en Lui, t’aime. »
 Sur ce, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a fixé une directive :

((Si l’un de vous éprouve de l’affection envers son confrère qu’il l’en tienne informé.))

 « Sahih » d’après al-Miqdâm ibn Ma’d Yakreb.
 Il disait également (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

((Si vous établissez des liens de fraternité les uns avec les autres, que l’un de vous s’enquiert auprès de son frère de son nom, de celui de son père, de celui de sa tribu car cela est susceptible de consolider les liens d’affection entre vous.))

Al-Boukhari d’après Yazid ibn Nou’ama ad-Dabbi

 Abû Dharr (qu’Allah soit satisfait de lui) a demandé au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) : « Ô Messager d’Allah, qu’en est-il de celui qui s’attache par affection aux autres mais se trouve inapte à accomplir les actes que ceux-là exécutent ? »

((Tu seras rassemblé avec ceux qui tu aimes))

 lui a assuré le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) avec concision.
 L’imam Chafé’i (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « J’éprouve de l’affection à l’égard des gens vertueux bien que je ne fasse pas partie d’eux, puissé-je profiter de leur intercession (Le Jour de la Résurrection), et je déteste de leurs œuvres les péchés bien que nous soyons tous sur un même pied d’égalité dans ces œuvres. »

((Celui qui prendra part à l’assemblée de pareils gens ne sera jamais malheureux.))

 Tu seras rassemblé avec ceux que tu aimes ; quoique nous soyons : des savants, des apprentis, des auditeurs, ou des affectueux, l’affection nous guidera inéluctablement à un rang élevé. L’affection guide à la Droiture, l’affection guide à faire des œuvres pies, l’affection guide celui qui l’éprouve à occuper un rang prééminent.

L’affection ne doit viser que la satisfaction d’Allah :

 Chers frères croyants, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Il est parmi les serviteurs d’Allah des gens qui ne sont ni des Prophètes ni des martyrs et qui pourtant seront enviés par ceux-là le Jour de la Résurrection en raison du rang qu’ils occuperont auprès d’Allah, exalté soit-Il))

 « Qui sont-ils, Ô Messager d’Allah ? » Ont demandé les compagnons

((Ce sont des gens qui se sont aimés pour la cause d’Allah, sans qu’il n’y ait entre eux des questions de parenté ni d’intérêts matériels.))

Mouslim d’après ‘Omar ibn al-Khattâb (qu’Allah soit satisfait de lui)

 L’homme a parfois tendance à éprouver une affection instinctive vis-à-vis de ses parents proches, ou encore se prendre d’affection pour quelqu’un d’autre par convoitise, quant à la question de s’attacher à un frère sans qu’un lien de parenté ne les unisse, ni un lien d’alliance, ni un intérêt quelconque, ni une activité matérielle, ni un dirham ni un dinar, à ce moment-là le lien d’affection qui les rapproche sera purement pour la cause d’Allah, exalté soit-Il.

Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a poursuivi en décrivant ces gens :

((Je jure par Allah que leur visage rayonnera de lumière, qu’ils seront sur des tribunes de lumière, seront à l’abri de toute crainte lorsque les gens seront sous son effet, et ne seront point affligés le Jour où les gens le seront.))

Mouslim d’après ‘Omar ibn al-Khattâb (qu’Allah soit satisfait de lui)

 Puis il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a récité les Paroles divines :

( En vérité, les bien-aimés d’Allah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, » « ceux qui croient et qui craignent [Allah]. )

Coran 10, YŪNUS - (JONAS) :62-63

 Voire, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) considère que l’affection est à la base de tout acte et que la haine en est engendrée. Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) aime Allah c’est pourquoi, il hait ses adversaires ; il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) aime les gens soumis à Allah et déteste les désobéissants tout comme il aime les croyants et éprouve de l’inimitié envers les incroyants. La haine doit découler de l’affection car l’affection est à l’origine de toute chose. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) fournit une directive délicate en disant :

((Anime des sentiments modérés à l’égard des autres, car celui que tu aimes un certain jour peut devenir l’adversaire du lendemain et vice-versa.))

At-Thirmidhi d’après abû Houraïra

Quelques règles de bienséance susceptibles de raffermir les liens d’affection entre les gens :

 Soucieux de consolider les liens d’affection entre les gens, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a établi des règles sociales d’une grande importance, il a dit entre autres :

((Evitez de nouer un dialogue à deux en présence d’une tierce à moins d’avoir obtenu son acquiescement, car cela peut la peiner.))

Mouslim d’après abû Arrabi’ et abû Kamel

 Les règles de bonne compagnie et celles de bienséance en société nous interdisent d’animer une conversation à deux en négligeant la tierce personne présente, en raison de la tristesse que cela peut lui causer.
 Entre autres des règles de décence sociales qui provoquent l’aversion :

((Gardez-vous de demander à une personne de vous céder sa place dans une assemblée))

Ibn Hibbân d’après ibn ‘Omar

 Le fait de dire à une personne : « Donne-moi ta place que je m’y installe » provoquera un embarras à cette personne et traduira ton dédain à son égard ; le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a prohibé que l’homme oblige un autre à lui céder sa place.
 Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Il n’est pas licite qu’une personne prenne place entre deux autres déjà installées à moins de prendre leur permission))

 Entre autres des motivations de l’affection la divulgation des salutations (par dire Assalamu Alaykum…), le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) multipliait les salutations en passant par les foules, il saluait même les garçons ; il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) nous a ordonnés de divulguer le salut, d’offrir à manger, d’accomplir la Salât en plein milieu de la nuit alors que les gens sont plongés dans le sommeil afin d’accéder au paradis en paix.
 Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Aborde les tiens par le salut en rentrant chez toi car ton salut te vaudra une bénédiction ainsi qu’à ta famille))

At-Thirmidhi d’après Anas

 Dis : Assalamu Alaykum, cela est susceptible de chasser le diable et d’enraciner l’entente et l’affection.
 Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) disait :

((Trois actes te vaudront une affection pure de ton confrère, tu le salues en le croisant, tu lui fais place dans l’assemblée et tu l’appelles par le prénom ou le surnom qu’il apprécie le mieux.))

Othmân ibn Talha « Chou’ab al-Imâne »

 Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) disait :

((Serrez-vous la main en vous croisant car cela est susceptible de dissiper toute rancœur éventuelle.))

Malik dans « Al-Muwatta’ » d’après Ataa’ al-Khorasany.

 Soit dit : d’extirper la rancœur des cœurs.
 De plus, la fidélité préservera l’affection entre les gens, étant donné que la fidélité est une démonstration de l’affection ; d’ailleurs ces deux états affectifs sont inséparables.
 Il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a accouru à la rencontre d’une vieille femme qui lui a rendu visite alors qu’il était à la Madinah, en exprimant son enthousiasme, il a apporté sa burda (son manteau rayé), l’a posée à terre et a invité la femme à s’y asseoir. Une fois la femme partie, notre mère Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) lui a demandé la raison de cet accueil chaleureux :

((Cette femme nous rendait visite du temps de Khadidja et le bon accueil est un signe de foi.))

 Lui a-t-il expliqué.

Al-Boukhari d’après Aïcha.

 La fidélité est une démonstration de l’affection, elle est même le rempart de l’affection ; quant aux brouilles elles séparent les gens et détruisent l’affection ; le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Tu es déjà suffisamment pécheur en persistant dans la brouille))

At-Thirmidhi d’après ibn ‘Abbas.

 Et :

((Celui qui rompt avec son frère (sans une raison légale) l’espace d’une année méritera le châtiment de celui qui aura permis l’effusion de son sang))

Abû Dawood d’après ibn abû Kharach al-Aslami.

 Ces derniers temps j’entends parler d’une rupture complète entre deux hommes qui dure deux années, pis encore tous les deux ne se sont pas adressé la parole une seule fois durant ce temps et tous les deux confessent l’Islam :

((Celui qui rompt avec son frère (sans une raison légale) l’espace d’une année encourt le châtiment de celui qui aura permis l’effusion de son sang))

Abû Dawood d’après ibn abû Kharach al-Aslami.

 La brouille peut découler d’une dispute futile, d’une discussion pointilleuse ainsi que d’une polémique tendancieuse. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est passé par quatre de ses compagnons : abû Ad-Dardaa’, abû Oumama, Wathila ibn al-Ousqo’ et Anas ibn Malik ; ceux-là avaient entamé une vive discussion sur une question relevant de la religion, il s’est irrité (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) puis leur a dit :

((Ô vous la communauté de Mohammad, faites halte ! sachez que les communautés qui vous ont précédées ont été détruites en raison de cette discussion pointilleuse dans laquelle ils s’engageaient car elle est futile ; délaissez la discussion pointilleuse- la brouille- car celui qui s’engage dans une discussion pointilleuse sera sans doute perdant ; délaissez la discussion pointilleuse, vous êtes déjà suffisamment pécheur en persévérant dans votre discussion pointilleuse ; délaissez la discussion pointilleuse et sachez que je suis chef de trois signes au paradis à celui qui se sera détourné de la discussion pointilleuse en étant sincère ; délaissez la discussion pointilleuse car Mon Seigneur m’en a prohibé au second rang après l’adoration des idoles))

At-Tabarani d’après abû Ad-Dardaa’

 Chers frères croyants, une des raisons qui font subsister l’affection et la rendent perpétuelle serait d’accepter l’excuse présentée par ton frère ; le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

((Celui qui reçoit des excuses de son frère est tenu de les accepter, que son frère soit dans le vrai ou dans le faux, autrement, il n’approchera pas de mon bassin))

« Al-Mustadrak » d’après Abû Houraïra.

 Les pires des créatures sont celles qui refusent d’écouter les excuses d’autrui :

((Cherchez refuge auprès d’Allah, exalté soit-Il, contre trois calamités : le mauvais voisin qui, s’il voit le bien, le dissimule et s’il voit le mal, le dévoile … le mauvais imam qui, si tu fais le bien, le rejette et si tu fais le mal, ne te pardonne pas.))

As-Siyooti d’après abû Houraïra

 Il disait (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

((Ceux d’entre vous que j’aime le plus, sont ceux ayant une moralité éminente, sont d’un abord facile et ceux dont les gens se plaisent en leur compagnie, alors que ceux d’entre vous que je déteste le plus sont ceux qui diffament injustement les gens honnêtes, sèment la discorde et cherchent à porter préjudice aux innocents en les accusant de péchés et de corruption.))

« Al-Mu’jam al-Awsat » d’après abû Houraïra

Les compagnons du Messager d’Allah illustraient idéalement l’affection :

 Chers frères,

((Aimez Allah pour les grâces dont Il vous favorise))

« Al-Mu’jam al-Kabîr » d’après ibn ‘Abbas

 Aimez le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) car l’amour que vous lui porterez signifie que vous vouez de l’amour à Allah, exalté soit-Il ; manifestez de l’affection à vos confrères les croyants car ils sont votre soutien, faites preuve d’affection aux gens dans leur intégralité car c’est un devoir qui incombe à tout Musulman, conformément aux dires du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

((Toutes les créatures ont besoin de l’Appui d’Allah, le plus aimé d’Allah est bien celui qui entretient sa famille et subvient à ses besoins))

Abû Ya’la d’après Anas ibn Malik

 En voici un autre hadith à cet effet mentionné dans les recueils des hadiths :

((Celui qui n’éprouve pas de l’affection envers autrui ne peut avoir foi, celui qui n’éprouve pas de l’affection envers autrui ne peut avoir foi, celui qui n’éprouve pas de l’affection envers autrui ne peut avoir foi.))

Ahmad d’après Anas ibn Malik.

 Chers frères, les compagnons du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) illustraient idéalement l’affection. Les ouvrages portant sur la biographie relatent que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a vu un homme porter une bague en or, il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) lui a fait signe de l’ôter et l’homme de la jeter aussitôt à terre en jurant de ne plus la porter ; une fois la bague jetée à terre, un des présents lui a dit :
 « Maintenant que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est parti, reprends ta bague et profite de son prix » « Je jure par Allah, lui a répliqué cet homme, que jamais je ne la reprendrai. » Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a fait un signe à cet homme pour qu’il enlève sa bague car il n’a pas voulu que cet homme se pare d’une bague en or au doigt, celui-là l’a aussitôt jetée à terre et a refusé de la vendre pour profiter de son prix, motivé par la fidélité qu’il réservait au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
 Chers frères,

((Faites vos comptes avant d’avoir à les rendre et évaluez vos œuvres avant qu’elles ne le soient pour vous. Sachez que l’Ange de la mort nous a dépassés pour aller vers d’autres et qu’un jour il dépassera les autres pour nous ravir l’âme. Prenons nos précautions. La personne perspicace est celle qui dompte ses passions, se juge soi-même, et s'active pour après la mort. Alors que la personne malavisée est celle qui se livre à ses passions et se contente de s'adresser à Allah en se limitant à faire des vœux)).

 Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers.
 ***

2ème sermon :

 Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers. J’atteste qu’il n’y a de divinité adorée avec vérité qu’Allah, L’Allié des vertueux, j’atteste que notre maître Mohammad est Son serviteur et Son Messager doté d’une moralité éminente ; que la paix, le salut et la bénédiction soient sur notre guide Mohammad, sur tous les siens et tous ses compagnons.

Les galaxies :

 Chers frères, nous entendons souvent parler de galaxies, nous lisons des articles là-dessus mais les réalités qui viennent d’être mises à jour semblent être invraisemblables tellement elles sont stupéfiantes.
 On dit que les galaxies sont des univers-îles surprenants qui forment les unités fondamentales de l’univers. Les galaxies contiennent de la poussière, des nébuleuses, un assemblage d’étoiles, d’astres, de comètes, d’étoiles filantes, de météores, de zones électromagnétiques ; tout cela est compris dans une seule galaxie. Le plus étonnant serait de savoir que le plus grand poste d’observation télescopique a recensé mille millions de galaxies (soit un milliard) alors qu’à l’œil nu nous ne pouvons en discerner que trois. En levant les yeux en direction de la voûte céleste, nous discernerons « la voie lactée », la galaxie naine de Magellan et celle géante, au moment où le relevé du poste d’observation télescopique a dénombré plus de mille millions de galaxies ; voire, les savants estiment l’existence d’un million-million de galaxies dont chacune comprend approximativement un nombre qui dépasse les trois-cents-mille millions de constellation dans chaque galaxie ; c’est pourquoi notre Seigneur a dit :

( Non ! ... Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). )

( Et c’est vraiment un serment solennel, si vous saviez. )

Coran 56 AL-WAQI’A (L’ÉVÉNEMENT) : 75-76

 La Voie lactée est notre « galaxie » dans laquelle se trouve notre terre qui d’ailleurs en constitue une partie minime ; la longueur de notre galaxie dépasse de peu les cent cinquante-mille années-lumière (150 000) ; l’espace d’une seconde-lumière la sépare de la lune ; cette galaxie est à une distance de huit minutes-lumière du soleil. Le système solaire dans son ensemble ne dépasse pas les treize heures-lumières, quant à notre galaxie elle est fuselée et à la forme d’une quenouille, son diamètre dépasse les 150 000 années-lumière.
 Les observations récentes sont d’autant plus étranges qu’elles affirment que ces galaxies ont un mouvement de rotation autour d’un point fictif dans le cosmos (ou l’espace extraterrestre), elles tournent autour de ce point à des vitesses incroyables estimées à un huitième de la vitesse de la lumière, alors que la vitesse de la lumière est évaluée à 300 000 kilomètres par seconde ; le mouvement de ces galaxies est à une vitesse d’un septième ou d’un huitième de la vitesse de la lumière.
 La durée du mouvement de rotation du système solaire à titre d’exemple, est estimé à 250 millions d’années-lumière autour d’un point de notre galaxie, la vitesse de son mouvement dépasse le septième de la vitesse de la lumière.

Méditation sur la Puissance d’Allah, exalté soit-Il :

 Les chiffres fabuleux, les vitesses fabuleuses, les nombres fabuleux, les distances fabuleuses, tout cela semble être inimaginable.
 La terre effectue un tour complet sur elle-même à une vitesse de 1 600 km/h et un tour autour du soleil à une vitesse de 30 km/s ; le soleil court vers un gîte qui lui est assigné à une vitesse de 200 km/s ; la galaxie à une vitesse de 2 400 000 km/s, soit sept fois la vitesse de la lumière ; malgré cela le soleil aurait besoin de 250 000 000 années-lumière pour tourner autour d’un point dans la galaxie ; Allah, exalté soit-Il, dit :

( Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, comment ils ont été créés, » « et le ciel comment il est élevé, » « et les montagnes comment elles sont dressées » « et la terre comment elle est nivelée ? )

Coran 88 AL- ĞĀŠIYAH (L’ENVELOPPANTE) : 17 à 20.

 Depuis quelques années, une explosion stellaire a eu lieu en plein milieu de notre galaxie, c’est la galaxie 82, les flammes se sont étendues à une distance de 140 000 million-million de km, une énergie destructive s’en est répandue équivalant à 2 000 billion-billion de bombes à hydrogène.
 Parmi les Plus Beaux Noms d’Allah, exalté soit-Il, tu peux lire « Le Puissant » qui signifie l’explosion qui se produit dans certaines galaxies ; l’énergie de cette explosion est égale à 2 000 billions-billions de bombes à hydrogène, bien que cette bombe suffise à détruire la plus grande ville sur terre.

Notre crainte d’Allah augmente à mesure que nous prenons connaissance de l’univers :

 Chers frères, Allah, exalté soit-Il, dit :

( Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. )

Coran 35, FĀṬIR (LE CRÉATEUR) : 28.

 En effet, à mesure que tes connaissances prennent de l’ampleur au niveau de l’univers, tu crains Allah, exalté soit-Il. Nous vivons sur terre qui est une petite planète. La terre effectue sa rotation autour du soleil, laquelle tourne à son tour autour d’une étoile dans la galaxie ; la galaxie tourne autour d’un point fictif dans le cosmos. Tous ces corps effectuent un mouvement de rotation.
 Allah, exalté soit-Il, dit :

( Par le ciel qui fait revenir la pluie ! )

Coran 86 AṬ-ṬĀRIQ (L’ASTRE NOCTURNE) : 11.

 Autrement dit, tout corps céleste effectue un mouvement de rotation elliptique de façon à regagner son point de départ.
 Chers frères, réfléchissez à la création des cieux et de la terre ; Allah, exalté soit-Il dit :

( En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, » « qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : « Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. )

Coran 3, AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN) : 190-191.

Sollicitations :

 Ô Seigneur, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés ; préserve-nous contre tout mal parmi ceux que Tu as préservés. Prends-nous en charge parmi ceux que Tu as pris en charge. Bénis les grâces dont Tu nous as fait don. Épargne-nous le préjudice dans tout ce que Tu as décidé pour nous. Tu es Seul à pouvoir décider de tout et nul autre que Toi ne peut en décider.
 Celui que Tu as soutenu ne saurait être humilié et celui que Tu as pris en ennemi ne saurait jamais être honoré. Toute la Gloire est à Toi, Ô Allah et toute la louange est à Toi pour ce que Tu as décrété pour nous, nous Te demandons la rémission de nos péchés et nous nous repentons à Toi.
 Ô Allah, fais-nous don d’un acte vertueux qui nous rapproche de Toi.
 Ô Allah, comble-nous de Tes Grâces et ne nous en prive pas ; Rends-nous honneur et ne nous humilie pas. Privilégie-nous et ne privilégie personne sur notre compte. Fais que nous soyons satisfaits et accorde-nous Ta satisfaction.
 Ô Allah, fais que notre religion soit impeccable car il y va de notre vertu ; aménage notre monde ici-bas car il y va de notre vie ; concilie-nous avec la vie future car il y va de notre séjour éternel. Fais que notre vie soit pleine de bonnes œuvres ; fais que notre mort nous délivre de tout malheur. Ô Allah, Tu es notre Allié et le seigneur de l’univers.
 Ô Allah, fais que nous nous contentons de ce qui est licite et épargne-nous ce qui est illicite ; fais que par ton adoration nous nous tenons à distance de la désobéissance ; fais que nous nous attachons à tes mérites et que nous nous passons des mérites de ceux qui Te sont inférieurs.
 Ô Allah, ne nous rend pas inconscients de Ton stratagème, ne nous couvre pas de honte, ne nous fais pas oublier Ton évocation, Ô Seigneur de l’univers.
 Ô Allah, nous nous réfugions auprès de Toi contre toute maladie incurable, contre la réjouissance des ennemis et le ravissement à l’issue du don, ô Seigneur de l'univers Le Plus Généreux de tous les Généreux.
 Ô Allah, nous nous refugions auprès de Toi contre toute peur hormis celle de Toi, contre toute humilité à part celle vouée à Toi, contre toute pénurie hormis celle à Toi.
 Ô Allah, par Ta grâce et ta Miséricorde, fais que la vérité et la religion l’emportent sur le faux ; fais triompher l’islam, ennoblis les musulmans, et assiste leurs dirigeants à faire ce qui suscite Ton agrément et Ta satisfaction. Tu es le compétent pour tout ce que Tu veux, et apte à nous répondre !
Traduction  : Nermine OMARI
Vérification       :