Catégories
Décembre
02
2013
Des Colloques radiodiffusés-Des conférences à l’étranger-Jordanie-Sujets diversifiés-Conférence (02):L’émigration.
Dernière mise à jour:2015-02-27
Voir:1956
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.
Louange à Allah, Seigneur de l’univers, que la Bénédiction et la Paix soient sur notre maître Mohammad, le plus noble des humains et des Messagers (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

Introduction:

 - Je me réfugie auprès d’Allah contre le diable banni, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Si vous ne lui portez pas secours... Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon: «Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous.»)

Coran 09, AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR): 40

 Que la bénédiction et la Paix soient sur notre maître Mohammad, le Prophète illettré. Le titre de notre conférence que voici: « Pas d’émigration après la conquête de Makkah »
 Chers frères, j’ai l’honneur et le plaisir en ces jours bénis, d’accueillir en mon nom et en celui de mes parents le Cheikh et le grand érudit, Dr. Mohammad Rateb an-Nabulsi, qui a passé sa vie dans l’obéissance à Allah, exalté soit-Il, en prenant la défense de la religion de droiture qui est l’Islam et en soutenant ses causes équitables, ce qui lui a valu le titre de missionnaire en excellence ; en effet, il fût le meilleur qui fit preuve d’une impartialité absolue contre cette attaque agressive dont est sujette notre religion.
 Chers parents et amis: avant d’être aux écoutes du Cheikh Mohammad Rateb an-Nabulsi, nous invitons Mr. Youssef al-Ajaïmah à prendre la parole.
 - Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh ; Allah, exalté soit-Il, dit:

(Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers)

Coran 21, AL ANBIYĀ- (LES PROPHÈTES): 107.

 Allah le Glorieux dit la vérité ; Ô Allah, accorde Ta Bénédiction et Ta Paix à notre Maître Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) qui a dit:

((J’ai été envoyé pour parachever la distinction des mœurs)).

[L’imam Ahmad d’après abû Houraïra].

 Chers frères, je tiens à féliciter sa majesté Abdullah le second, fils du roi Hossein comme je tiens à vous féliciter ainsi que le monde Arabe et Islamique en l’occasion de l’An de l’Hégire. Je tiens à remercier l’érudit, Dr. Mohammad Rateb an-Nabulsi pour sa présence parmi nous afin de tenir conférence au sein du conseil des tribus Ajaïmah. Nous louons Allah, exalté soit-Il, pour la grâce de la paix et celle de la sécurité dont Il, exalté soit-Il, nous a comblés, en comparaison au conflit, à la violence et aux guerres civiles que vivent nos frères dans les pays du voisinage ; ceux-ci sont témoins d’un état de troubles provoqué par des groupes extrémistes qui prétendent pratiquer l’Islam alors que l’Islam leur est étranger ; nous louons Allah pour l’affection et les rapports amicaux qui lient les fils de cette patrie ; Allah garantit la conciliation ; Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh. Nous assistons à présent à la conférence tenue par Dr. Mohammad Rateb an-Nabulsi pour nous communiquer ce qu’Allah, exalté soit-Il, lui a appris. Puisse Allah vous bénir, vous avez la parole, Dr. Nabulsi.
 Dr. Rateb:

La notion de l’émigration:

 imageAu nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Louange à Allah Seigneur de l’univers, que la bénédiction et la paix soient sur notre maître Mohammad, sur les siens chastes et honnêtes, ainsi que sur ses compagnons nobles et bons, préservateurs de sa mission et chefs de ses brigades. Ô Seigneur de l’univers, accorde-nous et accorde-leur Ton Agrément ; Fais nous sortir des ténèbres de l’ignorance et de l’illusion et guide nous vers la lumière de la connaissance et de la science ; fais-nous émerger de la boue des désirs vers les Hauts Paradis.
 Chers frères, en commémoration du jour de l’émigration, nous soulevons en cette conférence, le sujet de l’émigration du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) de Makkah à la Madinah.
 Le Messager a en premier lieu, émigré de Makkah à destination de la Madinah ; cette émigration n’est qu’un déplacement d’un lieu en un autre, d’une société en une autre, d’un milieu en un autre dans le seul souci de mettre en vigueur la méthode de la religion d’Allah, exalté soit-Il. De là, tout être humain est appelé à quitter et sans la moindre hésitation, le lieu qui l’empêche de réaliser son but lequel représente justement sa raison d’être: celle-ci s’incarne dans l’adoration d’Allah, exalté soit-Il.
 L’image est pareille à un étudiant qui part à destination de Paris dans le dessein de poursuivre ses études à la Sorbonne mais ne s’y trouve pas admis, il va sans dire qu’il doit quitter cette ville car sa raison d’être ne s’est pas réalisée.
 Ceci dit, l’émigration en principe signifie que l’obéissance à Allah, exalté soit-Il, et à son Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), que l’accès à la djannah et la délivrance du feu de l’enfer, tout cela doit passer en priorité dans notre vie.
 En deuxième lieu, il y a une seconde émigration qui suit celle du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam): c’est celle qui s’effectue entre deux villes identiques à Makkah et à la Madinah, n’importe quelles deux villes qui seraient susceptible d’avoir un impact sur l’avenir des jeunes gens. Autrement dit, lorsque le niveau de vie dans la ville est fort civilisée, que les revenus y sont prospères mais qu’en dépit de cela, tu ne peux éduquer tes enfants à observer l’obéissance à Allah, à ce moment-là il t’incombe de quitter cette ville.

La satisfaction des besoins de la jeune génération dans le pays arabe, doit passer en premier:

 imageJe ne me lasserai jamais de le répéter: même si tu occupes le poste le plus éminent, si ta fortune atteint un chiffre fabuleux, si on t’élève au plus haut rang dans la société, et que ton fils n’est pas à l’image que tu désires: tu es le plus misérable des gens. Je n’exagère pas quand je vous raconte qu’il y a des frères qui mènent une vie de roi aux USA, en dépit de cela, ils sont rentrés au pays afin de sauvegarder l’avenir de leurs enfants. La cause de tes enfants n’est que le prolongement de ta propre vie, de ton avenir et de ton sort.

(Par la nuit quand elle enveloppe tout!-Par le jour quand il éclaire!-Et par ce qu’Il a créé, mâle et femelle!-Vos efforts sont divergents)

Coran 92 ; AL-LAYL (LA NUIT) 1-4.

 imageAu niveau des parents, la question des enfants est d’une importance primordiale ; mais au niveau de la nation, quelles seraient les exigences de cette génération de jeunesse ? Au fond, cette génération a besoin qu’on lui procure un travail opportun, une épouse vertueuse et un abri commode.
 La nation qui aménage à ses jeunes gens des circonstances favorables serait-ce de travail, de mariage, ou de logement, saura préserver cette jeunesse au sein du pays ; de plus, cette jeunesse constituera une force pour elle. Mais à défaut d’un travail honorable, d’un abri confortable, et surtout d’un foyer conjugal, cette jeunesse fuira son pays pour s’installer dans un autre.
 Sachez que le monde occidental œuvre sans répit, de jour comme de nuit, de façon à inciter les jeunes gens et plus particulièrement les cerveaux arabes à quitter leur pays natal. A savoir que la civilisation, le développement, le progrès et l’évolution ne peuvent être élaborés dans un pays qu’à travers le travail intense des génies et des hommes de talent dont le nombre est fort limité au sein de la communauté musulmane. S’il arrive que cette catégorie sociale tourne le dos à son pays, le pays en question aura tout à perdre. Malheureusement, le monde occidental s’est rendu compte très tôt de cette réalité et n’a pas hésité à accorder la nationalité, la carte de séjour, le poste éminent en plus de la rémunération profitable à tout étudiant brillant.
 Chers frères, chers croyants, la question de l’émigration peut vous paraître une cause en étroite relation avec l’histoire ; or, c’est une question qui suscite un souci quotidien pour tout pays musulman. Lorsqu’un jeune homme se rend dans un pays occidental où il trouve le confort de la vie, l’application des règlements et tous les moyens de commodités, il prend la décision d’y rester à tout jamais bien qu’au début il était motivé par une volonté absolue de rentrer au pays natal. Cinq mille médecins syriens vivent d’une façon permanente à Détroit, un des états de l’Amérique. Ces médecins ont différentes spécialités, il y a des neurochirurgiens, des spécialistes en médecine interne, et bien d’autres spécialités. L’idée de retourner au pays natal n’a jamais effleuré ces 5000 médecins car leur pays n’est pas l’Amérique. Or, si nous prenons soin de nos pays respectifs, si nous privilégions l’élève brillant, à ce moment-là, nous pourrons sauvegarder les gens d’esprit et de talent au sein de notre communauté.
 J’aimerais soulever la question de l’émigration à partir de problèmes contemporains que vit la nation arabe. Il est inéluctable que vous connaissiez tous les événements et les étapes de l’émigration du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) car en chaque année, les sermonneurs et les imams des masjeds commémorent ce souvenir, en racontant comment il a émigré, quelle est la personne qui lui a tenu compagnie, quelle voie il a longé, ce qu’il a fait avant d’émigrer. Mais la notion de l’émigration contemporaine est beaucoup trop grave. Rester dans son pays constitue un signe de bravoure sublime. Un mot à souffler à l’oreille des frères qui ont préféré vivre en Amérique: tu dois tout à ton pays que tu as un jour quitté en ayant pris la ferme décision de ne plus y remettre les pieds, en même temps, tu as mis ton savoir et ta science au service des ennemis de la nation musulmane. C’est là une faute grave que tu as commise.
 Sur ce, il nous incombe de préserver les jeunes gens de notre pays et de prendre soin d’eux et plus particulièrement ceux ayant un talent éminent, car en les préservant nous garantissons l’avenir de toute une nation.

L’Islam ne se limite pas à une admiration passive:

 Chers frères, l’émigration est donc, celle du Prophète en excellence (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), elle signifie le déplacement d’un lieu en un autre, elle traduit le mouvement ; par conséquent, il ne suffit pas de témoigner d’une admiration passive vis-à-vis de l’Islam. Tous les musulmans sur terre prétendent que l’Islam est une religion prééminente: « nous avons la Révélation du ciel diront-ils, nous avons le maître de toutes les créatures, le bien-aimé d’Allah », cette admiration passive ne peut rien fournir, il nous faut passer à l’application ; c’est par l’œuvre qu’on réussit à bénéficier des fruits de cette religion, quant aux paroles futiles, à l’admiration passive ou aux louanges gratuites, tout cela ne mène à rien.
 Sa’ad ibn abû Waqqâs, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit: « Je me vois un homme dans trois situations – que veut dire être un homme ? Un homme c’est celui qui fait preuve d’un courage idéal ; le mot homme dans le Noble Coran ne signifie pas le mâle, mais le brave- donc, Je me vois un homme dans trois situations, à part ces trois situations je suis un être ordinaire parmi tant d’autres ; je n’ai jamais accompli de Salât en pensant à autre chose tant que je suis en état de Salât, et ce jusqu’à la mener à son terme et à la perfection ; je n’ai jamais suivi de convoi funèbre en pensant à autre chose dans mon for intérieur qu’à ce qui se dit dans de telles circonstances jusqu’à ce que les funérailles soient terminées ; et la troisième situation -est notre préoccupation suprême-: je n’ai jamais entendu de hadith du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) sans me rendre à l’évidence qu’il s’agit d’une révélation d’Allah, exalté soit-Il ». Le noble Prophète nous enjoint d’accomplir des œuvres pies.

La place qu’occupe l’homme est estimée à son œuvre pie:

 imageA savoir que notre œuvre est évaluée à l’œuvre pie que nous accomplissons. Allah, exalté soit-Il, dit:

(A chacun des rangs (des récompenses) selon ses œuvres)

Coran 06 ; AL-AN˒AM (LES BESTIAUX): 132.

 Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a émigré de Makkah qui l’a démenti, a supplicié ses compagnons, et même à tuer certains d’entre eux, à destination de la Madinah où sa mission a trouvé un terrain fertile.  Cela veut dire que le lieu cible doit être asservi à la mission. Je vous le dis franchement: ces gens qui sont partis à l’étranger sont ou bien des mercenaires qui visent à faire fortune ou des missionnaires ; or le véritable croyant doit être un missionnaire d’une charge qu’il doit accomplir, autrement il vivra en marge de la vie. Je te le recommande: ne sois pas un chiffre facile, sois plutôt un chiffre difficile ; laisse une empreinte qui restera intacte jusqu’après ta mort. Sois une personne brillante car Allah, exalté soit-Il, a donné des facultés similaires à tous les gens, certains en profitent à juste titre alors que d’autres les emploient mal.
 C’est ce qui a poussé notre Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) à quitter Makkah à destination de la Madinah ; mais cette émigration est bien la dernière, car au terme de la conquête de Makkah il n’y a plus d’émigration.

((Pas d’émigration après la conquête de Makkah))

[Boukhari et Moslim, abû Dawood, at-Thirmidhi et An-Nasaa’i d’après Abdullah ibn ‘Abbas].

 Que reste-t-il alors ? Une émigration licite et infinie entre deux villes qui ressemblent à Makkah et à la Madinah, et ce, jusqu’au Jour de la Résurrection.

Laisser tomber tout ce qu’Allah exalté soit-Il, a proscrit:

 imageLe troisième point a une signification plus ample, une signification quotidienne, une signification de mouvement ; en un mot l’émigration dans tout ce qu’elle englobe: renoncer à tout ce qu’Allah, exalté soit-Il, a proscrit.
 Ton ami qui tient des paroles indécentes qui a une âme hypocrite, tu dois le tenir à distance de crainte qu’il ne t’entraîne dans la voie de la corruption, tu dois t’éloigner de tout ce qui peut avoir un mauvais impact sur ta vie. Telle est l’émigration: te détourner de tout ce qu’Allah, exalté soit-Il, a proscrit.
 En foi de quoi, chers frères, lorsque l’homme se demande pour quelle raison il vit ? On discerne à travers cette question une idée fort délicate: l’homme est un être en mouvement perpétuel. Au fond, qu’est-ce qui le pousse à bouger ? Trois exigences, son besoin de manger et de boire le poussent à travailler ; son besoin de fonder un foyer le pousse à travailler et enfin, son besoin d’exceller ou d’affirmer le « moi » le pousse également à travailler. Ces trois besoins sont disponibles dans l’Islam ; tu dois travailler pour entretenir ta famille, tu dois travailler pour t’acquitter de ta mission et enfin tu dois travailler pour laisser une empreinte à ta mort.

La signification du mot fortune ou richesse:

 Lorsque l’homme acquiert une fortune quelconque, il devient sublime. Cependant, la richesse ou la fortune a des significations diversifiées dans le noble Coran ; Allah, exalté soit-Il, dit:

(Et est-ce pour vous [une façon d’être reconnaissant] à votre subsistance que de traiter (le Coran) de mensonge?)

Coran 56 ; AL-WAQI˒A (L’ÉVÉNEMENT): 82.

 Ainsi, la foi est une fortune, l’obéissance est une fortune, le rapprochement d’Allah, exalté soit-Il, est une fortune, les enfants vertueux sont une fortune. Telles sont les différentes significations du mot fortune en vertu de quoi, tu dois chercher une fortune pour te rapprocher d’Allah. Si le lieu où tu te trouves t’empêche d’atteindre cette fortune à laquelle tu aspires, tu es appelé à le quitter puisque la raison d’être dépend de la réalisation de cet objectif.

L’adoration d’Allah constitue la raison d’être de tout homme sur terre:

 Allah, exalté soit-Il, dit:

(Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

Coran 51 ; AḎ-ḎĀRIYĀT (QUI ÉPARPILLENT): 56.

 imageLa raison de ton existence dans ce bas monde consiste à adorer Allah. Lorsque tu te rends à Paris et que tu poses la question: « Où dois-je aller ? » Nous te demanderons à notre tour: « Quel est le motif de ta visite ? Si tu y es venu en étudiant tu dois aller à l’université, si tu y es venu en touriste, tu dois te rendre dans les parcs, si tu y es venu en commerçant tu dois chercher les usines et les établissements. Donc, c’est ton but qui trace tes déplacements et les délimite. La première question que l’on doit se poser dans notre présente réunion: Pourquoi sommes-nous dans cette vie ? Les gens ordinaires diront: « Gloire à Allah ! Nous n’avons été créés que pour subir les tourments ». Et pour comble, ils glorifient Allah en expliquant leur raison d’être dans ce bas monde ! Alors Allah, exalté soit-Il, précise:

(Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

Coran 51 ; AḎ-ḎĀRIYĀT (QUI ÉPARPILLENT): 56.

 Allah, exalté soit-Il, dit aussi:

(…sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C’est pour cela qu’Il les a créés)

Coran 11 ; HŪD: 119.

 Allah, exalté soit-Il, les a créés pour leur accorder Sa miséricorde, pour les rendre heureux, mais ce bonheur et cette miséricorde dépendent de leur obéissance à Allah, exalté soit-Il.

La vérité amère vaut mieux qu’une illusion commode:

 C’est pourquoi, il faut avoir une profonde réflexion à propos des Paroles d’Allah, exalté soit-Il, qui dit:

(Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre…)

AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 55.

 J’aimerais vous dire que la destruction de l’univers dans sa totalité et sa disparition sont plus faciles à Allah que de ne pas réaliser Ses promesses vis-à-vis de Ses croyants.

(Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre…)

AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 55.

 imageJe vous adjure de prendre cette réalité pour fondements en estimant tous ceux qui vous entourent et tout ce qui vous entoure: La vérité amère vaut mille fois mieux que l’illusion commode ; ne te berce pas d’illusions, vis en contact direct avec la vérité.
 Supposons que tu as un chèque falsifié de la valeur de cent mille dollars, n’est-ce pas mieux pour toi de savoir qu’il s’agit d’un faux chèque que de faire semblant de ne pas le savoir et de te voir devant le fait accompli: arrêté par la police au moment de le toucher ?
 Nous devons faire face à la vérité, si amère soit-elle. Je pourrais tenir des propos à présent qui seraient susceptibles de susciter vos émotions: nous sommes une grande nation, la nation de l’unicité, la nation des deux Révélations, la nation des Prophètes… il est facile de parler sur ce ton, mais nous devons avoir bien en vue les promesses divines, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre…)

AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 55.

 Sommes-nous vraiment successeurs sur terre ? Non, je le jure par Allah.

(Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux.)

AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 55.

 Est-ce que cette noble religion est consolidée au niveau du monde entier et règne partout ? Non je jure par Allah, les hostilités et les agressions l’attaquent de toute part. Je le dis à haute voix: Il y a ce qu’on appelle une troisième guerre mondiale, elle se préparait auparavant par-dessus la table, à présent, les intrigues se complotent ouvertement, au vu et au sus du monde entier. Une troisième guerre mondiale s’annonce clairement et en plein jour contre l’Islam. Les gens réclament la démocratie, or, en Égypte, la démocratie règne, les votes sont probes, lorsque le musulman s’est porté candidat aux élections et fût désigné président et d’une façon licite, il fût emprisonné arbitrairement. C’est une vérité amère. Cependant, il y a un mot assez délicat à souffler à ce niveau: Allah, exalté soit-Il, ne nous a pas chargés de préparer une force équivalente pour affronter l’ennemi. De quoi nous a-t-il donc chargés ? De préparer la force disponible, celle dont nous disposons, Allah, exalté soit- Il, dit:

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez …)

Coran 08 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 60.

 Allah, exalté soit-Il, se chargera du reste. Je ne suis pas appelé à mener la bataille si ma force est équivalente à celle de mon ennemi:

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée)

Coran 08 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 60.

 Nous sommes en mesure de donner un essor prodigieux à cette nation, de la faire valoir, de lui rendre son apogée d’antan et de lui restituer sa mission dont Allah, exalté soit-Il, l’a chargée.

La raison de l’avantage dont nous sommes favorisés s’incarne à exhorter au bien:

(Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes)

Coran 02 ; AL-BAQARAH (LA VACHE): 143.

 Il paraît qu’Allah, exalté soit-Il, nous communique que nous sommes une nation intermédiaire entre Allah et Ses créatures, c’est pourquoi, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes)

Coran 03 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 110

 Allah, exalté soit-Il, veut dire que par la mission dont nous avons été chargés, nous sommes devenus la meilleure des communautés. Quelle est la raison de cette sélection ? Allah exalté soit-Il, l’explique:

(Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah.)

Coran 03 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 110.

 Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit en s’adressant à ses compagnons:

((Qu’adviendra-t-il de votre rang parmi les communautés si vous n’exhortiez pas au bien et si vous n’interdisiez pas au blâmable ?)) « Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? » lui demandèrent les compagnons sous l’effet de la stupéfaction. ((Oui, pis encore, la situation sera d’autant plus difficile, qu’adviendra –t-il de vous si vous exhortiez au blâmable et interdisiez le bien ?)) Leur stupéfaction s’accrut et ils demandèrent: «Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? » ((Oui, et la situation sera pire encore, qu’adviendra-t-il de vous si vous jugiez le bien comme un acte blâmable et le blâmable comme un bon acte?))

[Cité par Zyadat Ruzein d’après Ali ibn Abû Taleb].

 imageCroyez-moi sur parole, certaines sociétés tirent vanité de leurs actes blâmables et sont même fières des désobéissances et des péchés qu’elles commettent. La nation musulmane court un danger réel dû à son éloignement de la méthode d’Allah, exalté soit-Il ; nous ne pourrons nous dispenser du châtiment d’Allah qu’en nous réconciliant avec Lui, exalté soit-Il, Allah dit:

(Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux)

Coran 08 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 33.

 Dans leur interprétation de ce verset, les ulémas ont dit: Ils sont à l’abri du châtiment d’Allah tant qu’ils observent ta sunnah dans leur vie et dans leurs actes:

(Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux. Et Allah n’est point tel qu’il les châtie alors qu’Ils demandent pardon.)

Coran 08 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 33.

 Ceci dit:

(Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah)

Coran 03 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 110.

 La raison du titre accordé à notre communauté lui est due en raison de son exhortation au bien et de son interdiction du blâmable. En d’autres mots, quelle sera ta réaction si tu vois un ami, un frère ou un voisin commettre un péché ? Avec finesse et de bonnes recommandations, conseille-le sans provoquer de scandale.
 Tant que le conseil existe parmi les gens, la communauté saura persister.

((La religion c’est le conseil))

[Moslim, Abû Dawood, an-Nasaa’î d’après Tamim ad-Dary].

 Telle est une des définitions concises du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

((La religion c'est le conseil)).

 « Envers qui? » lui demanda-t-on.

((Il est du devoir de tout Musulman de porter conseil aux autres afin de connaître Allah Son Livre Son Messager ainsi qu’il faut porter conseil aux gouverneurs des Musulmans et à la foule))

 Leur répondit-il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

L’appel à Allah est une obligation individuelle qui incombe à tout musulman:

 L’appel à Allah est un devoir et une obligation individuelle qui incombent à tout musulman. La preuve ? Allah, exalté soit-Il, dit:

(Dis: «Voici ma voie, j’appelle les gens à [la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente)

YŪSUF (JOSEPH): 108.

 A défaut de preuve, les gens diraient n’importe quoi.
 imageCelui qui ne se fond pas sur une preuve évidente en appelant autrui à Allah n’aura pas appliqué la sunnah du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). « Je ne suis pas instruit », dira-t-on ou « je n’ai pas de diplômes » ou encore « je ne suis pas un imam de masjed » ; le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dit:

((Transmettez d’après moi ne serait-ce qu’un verset))

[At-Thirmidhi, Al-Bouhari d’après Abdullah ibn Amr ibn al-‘As].

 Tu as assisté au sermon du vendredi, tu as été touché par le sermon, transmets ce que tu as entendu à ta femme, à tes enfants, à tes proches, à ton collaborateur au travail ; cet appel est une obligation individuelle dans la limite de ton savoir et des gens de ta connaissance. Alors que l’appel à Allah en tant qu’une obligation communautaire, nécessite des connaissances approfondies en matière de religion et du temps libre. Cette obligation prise en charge par la communauté dispense le reste de la nation. Qu’est-ce qui t’empêche d’assister à des cercles de sciences et à prendre des notes ? Qu’est-ce qui t’empêche dans la soirée, d’évoquer les informations que tu as acquises et d’en discuter en famille avec l’épouse, les enfants, les neveux, les frères ; de cette façon tu t’auras acquitté de l’obligation individuelle en faisant l’appel à Allah, exalté soit-Il.
 Chers frères, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah)

Coran 03 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 110.

 Si les musulmans négligent d’interdire le blâmable, ils perdraient toute estime auprès d’Allah, exalté soit-Il.

(…et croyez à Allah)

Coran 03 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 110.

 A en déduire que l’émigration est un déplacement, une communication, un don généreux, une interdiction ; le croyant interdit pour la cause d’Allah, donne pour la cause d’Allah, établit des relations pour la cause d’Allah, rompt des relations pour la cause d’Allah, s’emporte pour la cause d’Allah, se montre satisfait pour la cause d’Allah. Si tel n’est pas ton cas, tu dois réagir pour réaliser cet objectif.

Les jours de fêtes islamiques sont susceptibles d’altérer le cours de vie de tout être:

 Chers frères, les fêtes islamiques peuvent passer inaperçues, au sens que les conférences évoquant l’émigration du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) peuvent s’étendre sur quelques jours et puis… tout sera terminé. Que penseriez-vous si je vous annonce que ces fêtes islamiques peuvent altérer le cours de notre vie de fond en comble ? Allah, exalté dit dans un hadith Qudûsy:

((Je suis avec les hommes et les djinns dans un évènement suprême ; Je crée et d’autres créatures sont adorées ; Je procure les moyens de subsistance et d’autres en sont remerciés ; Mes prodigues sont allouées à Mes sujets et leur préjudice Me remonte en retour ; Je Me rapproche d'eux par Mes grâces alors que Je me dispense bien d’eux et ils nourrissent des sentiments haineux à Mon égard par leurs péchés alors qu’ils ont le plus grand besoin de Moi. Celui qui se dirige vers Moi je l’accueille de très loin ; celui qui se détourne de Moi, Je l’appelle de tout près ; ceux qui M’invoquent auront droit à Mon affection, ceux qui Me remercient auront droit à la multiplication de Mes dons ; ceux qui Me désobéissent ne seront pas privés de Ma miséricorde ; s’ils se repentent Je suis leur bien-aimé, s’ils persistent à me désobéir Je serai leur médecin. Je leur inflige les malheurs et les calamités pour les purifier des péchés et des défectuosités ; la bonne œuvre sera récompensée dix fois autant et même plus, l’œuvre pie sera châtiée en égal et même Je peux l’effacer ; Je suis d’autant plus indulgent à l’égard de Mes serviteurs que la mère vis-à-vis de son enfant.))

[Al-Bayhaqi, al-Hakem, ad-Daylami, ibn Assaker d’après abû Dardaa’].

L’invocation impliquée dans la Salât est l’œuvre la plus sublime:

 Chers frères, lorsqu’Allah, exalté soit-Il, dit:

(…et accomplis la Ṣalāt pour te souvenir de Moi)

Coran 20 ; ṬĀ-HĀ: 14.

 Les ulémas ont dit: L’invocation impliquée dans la Salât est l’œuvre la plus sublime ; dans un autre verset, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Souvenez-vous de Moi donc. Je vous récompenserai)

Coran 02 ; AL-BAQARAH (LA VACHE): 152.

 Ibn ‘Abbas a dit: « Lorsque vous accomplissez la Salât vous aurez invoqué votre Seigneur, et vous vous serez acquittés d’une obligation de servitude ; mais lorsqu’Allah vous invoque –là est notre point d’illustration- Il vous accorde la grâce de la sécurité laquelle est la grâce la plus précieuse sur terre, cette grâce est particulière aux croyants, la preuve:

(Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité? (Dites-le) si vous savez.-Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelqu’inéquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés»)

Coran 06 ; AL-AN˒AM (LES BESTIAUX): 81-82.

 Autrement dit, l’homme qui a pris de l’âge, qui a dépassé les 55 années, que lui reste-t-il ? S’en aller de cette vie ici-bas.

((Ô mon serviteur, ils sont rentrés et t’ont laissé seul après t’avoir enseveli sous terre ; s’ils étaient restés avec toi, ils ne t’auraient été d’aucun profit, il ne te reste plus que Moi, et Je suis le Vivant qui ne meurt jamais)).

Le sage est celui qui prend compte de la vie future:

 imageCertaines programmations neurolinguistiques recommandent de commencer par la fin du trajet, plus précisément par la tombe ; bien entendu, nous avons tous un appartement constitué de deux ou de trois chambres, une épouse, des enfants, des gendres, des brus, des neveux ; nous organisons tous des festins et des réunions. Mais qu’est-ce qui nous attend au-delà de la maison ? La tombe. Au-delà du poste éminent ? La tombe. Des plaisirs de la vie ici-bas ? La tombe. Des plats délicieux ? La tombe. De l’affection poussée ? La tombe. Où réside notre bravoure ? En insérant ce grave évènement dans nos comptes. A noter que la majorité des gens évoquent leur jour présent ou remémorent le passé, peu d’eux parlent de l’avenir. Le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit en évoquant la mort:

((Multipliez l’évocation de celui qui démolit les plaisirs, qui disperse ceux qui s’aiment et sépare les groupes)).

[Ad-Daylami d’après Anas].

 Il dit aussi:

((Autant longs que soient tes jours, tu finiras par mourir ; quelque profond que soit ton attachement à une personne, tu vas t’en séparer ; quoique tu fasses tu en seras rétribué)).

[Al-Hakem d’après Sahl ibn Sa’ad père d’Abdullah ibn Omar].

L’homme est perdant car le temps qui passe le consomme:

 imageIl ne m’est jamais arrivé de prendre connaissance d’une définition aussi concise, aussi admirable à propos de l’homme que celle-ci: « L’homme n’est qu’un ensemble de jours, à chaque jour qui s’écoule, une partie de cet homme passe ». Ce qui veut dire que tu n’es qu’un espace de temps, en foi de quoi Allah, exalté soit-Il, jure par le temps absolu en s’adressant à toi, car tu es un espace de temps, Allah, exalté soit-Il, dit:

(Par le Temps!-L’homme est certes, en perdition)

Coran103; AL-˒AṢR (LE TEMPS): 1-2.

 Pourquoi serait-il en perdition ? Car le temps le consomme en s’écoulant. Comment assurer son salut ? Allah, exalté soit-Il, précise:

(…sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance.)

Coran103; AL-˒AṢR (LE TEMPS): 3.

 L’Imam Chafé’ite, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit: Les piliers du salut se résument dans les points suivants: Ta foi doit s’accroître chaque jour davantage, tous les jours et sans exception tu dois accomplir une œuvre pie, appeler les gens à Allah dans la limite de ton savoir et dans le cercle de tes connaissances, faire preuve de patience à la recherche de la vérité, œuvrer conformément à cette vérité et appeler les gens à cette vérité.

En se réconciliant avec Allah, exalté soit-Il, l’homme fait preuve de bravoure:

 Chers frères, ce sont là des propos en étroite relation avec notre bonheur dans ce monde-ici ainsi que dans la vie future ; tout être est appelé à renouer les liens avec Allah, exalté soit-Il, pour parvenir ce à quoi il aspire avant que la mort ne le joigne. Pouvoir se préparer à la mort par l’esprit avant que la mort n’atteigne notre corps est un signe de bravoure.
 On a demandé à un élève qui a passé brillamment ses examens de fin d’année: « comment as-tu réussi à acquérir les meilleures notes et le plus haut moyen ? » «L’idée des examens me hantait tous les jours durant l’année scolaire. »
 Le véritable croyant est celui qui pense incessamment à la minute où il quittera ce monde ; le départ de ce monde signifie venir à bout des préparatifs qui impliquent l’obéissance à Allah, l’accomplissement de la Salât à la perfection, la dépense de l’argent dans les voies de la charité, l’éducation des enfants, la préservation des filles afin de ne pas exhiber leurs atours, ce qui est loin de plaire à Allah, bien traiter son épouse pour obtenir l’agrément d’Allah. La méthode de l’Islam renferme un tas de clauses. Je sens un pincement au cœur en décelant l’existence de gens qui réduisent l’Islam à cinq actes dont le jeûne, la Salât, le hadj, la Zakât et les deux attestations de foi. La religion est une méthode assez large de notion, elle compte quelques cinq cent conditions, tels que la façon de faire fortune, la dépense des biens, les relations avec les voisins, les relations avec les enfants, les parents, les grands-parents, les petits-enfants, ceux qui te sont inférieurs, les relations au travail, avec les collaborateurs… il s’agit d’une méthode globale et détaillée qui commence par le lit conjugal et se termine par les rapports internationaux.

Conclusion:

 Chers frères, je vous souhaite vivement le succès et la réussite, qu’Allah préserve votre foi, vos parents, vos enfants, votre santé, et surtout la sécurité de votre pays, cette grâce que seuls connaissent ceux qui l’ont perdue.

 1-La véritable Foi en Allah, l'adoration sincère envers Lui. Le traducteur.
 2- Avoir Foi en Son Livre, s'engager à le réciter régulièrement, faire en sorte d'appliquer ses instructions, et s'abstenir d'y introduire quelques modifications- Le traducteur.
 3-Croire en son message, obéir à ses ordres, et appliquer sa tradition- Le traducteur.
 4-Afin de connaître Allah et de l’observer à partir de leurs bureaux- Le traducteur.

Traduction  : Nermine OMARI
Vérification       :