Catégories
Janvier
03
2009
Education Islamique–Les chemins de la connaissance et les signes de l’acceptation- Leçon (01-70):Première introduction : Les mérites du bien-aimé prophète Mohammad -que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-.
Dernière mise à jour:2015-01-26
Voir:2189
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Les Plus beaux noms d’Allah sont une présentation de (l’essence divine) d’Allah:

 Mes chers frères, nous entamons la première introduction d’un nouveau thème intitulé: Les chemins de la connaissance et les signes de l’acceptation.
 Comme source, nous nous référons à Sa parole Exalté Soit-Il, dans ce verset:

(Dis: Je ne suis qu’un être humain comme vous. Il m’a été révélé)

(Coran 18 de la Caverne (Al-Kahf) verset 110)

 Comme si Allah Glorifié et Exalté Soit-Il, dans l’intention de résumer la Révélation, a dit:

(( Dis: Je ne suis qu’un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu Unique )).

 C’est bien cela l’unicité, le monothéisme:

( Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur).

(Coran 18 la Caverne (Al-Kahf) verset 110)

 Dès lors que l’homme prend connaissance d’Allah, il se posera la grande question: comment transcender ? De même que si je te parlais d’un roi par exemple, tu m’aurais questionné sur le moyen d’arriver à lui.
 Si les Plus Beaux Noms d’Allah sont une présentation de Lui-Même, Le Tout-Puissant, ce thème ‘des chemins de la connaissance’ est élaboré pour mieux comprendre comment se rapprocher de Lui ; en réalité ce thème paraît parachever le programme soulevé antérieurement relatif aux meilleurs Attributs et aux Plus Beaux Noms d’Allah, exalté soit-Il.. Ce qui nous intéresse à ce niveau serait de savoir « comment me rapprocher de Lui pour arriver à Sa proximité ? Et quels sont les moyens qui hâteront ce rapprochement » ?

( Je me suis hâté vers Toi, Seigneur, pour que Tu sois satisfait).

(Coran 20 Tâ-Hâ (Tâ-Hâ) verset 84).

Les bonnes œuvres doivent être sincères et correctes:

 Ainsi, ce thème prend source de ce verset:

( Dis: «Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur…).

Coran 18 la Caverne (Al-Kahf) verset 110

 Le rencontrer dans cette vie, pouvoir communiquer avec Lui, Le rencontrer dans le Paradis de l’Au-delà.

( Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions )

Coran 18 la Caverne (Al-Kahf) verset 110

 Et que ces bonnes œuvres Lui soient sincèrement destinées:

(…et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur...)

Coran 18 la Caverne (Al-Kahf) verset 110

 Le titre de thème: « le chemin de la connaissance et les signes de l’acceptation », a été inspiré de ce verset:

( Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur)

(Coran 18 la Caverne (Al-Kahf) verset 110)

 Ainsi, lorsqu’Allah Le Tout-Puissant a dit:

(… et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées… )

(Coran 27 Les Fourmis (An-Naml) verset 19)

 Les savants ont affirmé que les bonnes actions qui donnent satisfaction à Allah Le Plus-Haut, sont celles qui sont sincères et correctes, la sincérité dans l’intention de plaire à Allah uniquement pour accéder à son agrément; correctes en suivant la tradition prophétique de la Sunna bénie.

La bonne moralité se trouve à la tête des bonnes actions:

 Mes frères, au premier rang des bonnes œuvres, se situent les bonnes manières et attitudes, c’est pour cela que le Prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui - en tenant compte qu’il soit l’élu, élevé au delà de toutes les créatures, qu’il en soit la plus belle de toutes,,lui le purifié, le premier adepte de la vérité, il ait reçu la Révélation, les miracles et l’éloquence ; malgré tout cela lorsqu’Allah a voulu faire son éloge, ce fut par le témoignage et le jugement de sa bonne moralité, son bon comportement et son noble caractère:

( Et tu es certes, d’une moralité éminente)

(Coran 68 la Plume (Al-Qalam) verset 4)

 A partir de là, notre bien-aimé, le Prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui – a résumé sa mission divine comme étant celle de la moralité supérieure en disant:

((Certes, j’ai été envoyé comme instructeur) )

(El-Harith d’après Abdullah Ibn Amr Ibn El-Ass)

((Certes, Je n’ai été envoyé que pour parfaire la bonne moralité))

(Malik de « Balagh Malik »)

L’Islam a fixé les valeurs exceptionnelles de l’ère préislamique:

 L’expression « parfaire le bon comportement » a sa part de vérité, car la bravoure et la générosité étaient des valeurs authentiques dans cette communauté avant l’avènement de l’Islam, le Prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui – a donc dit:

((Certes, j’ai été envoyé comme instructeur) )

((Certes, Je n’ai été envoyé que pour parfaire le bon comportement))

 Quelques- uns des compagnons du Prophète, qu’Allah soit satisfait d’eux, ont ainsi interpellé Aicha: O mère des croyants, quel était, le caractère du Prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- ?
 Cette épouse fidèle, qu’Allah soit satisfait d’elle- avait répondu: (Son caractère - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- était le Coran).
 Puis elle leur a demandé de réciter:

( [1], Bienheureux sont certes les croyants [2] ceux qui sont humbles dans leur Ṣalāt,[3] qui se détournent des futilités, [4] qui s’acquittent de la zakât, [5] et qui préservent leurs sexes [de tout rapport],, [6] si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent(3), car là vraiment, on ne peut les blâmer; [7] alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs; [8] et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements, [9] et qui observent strictement leur Ṣalāt [10] Ce sont eux les héritiers, [11] qui hériteront le Paradis pour y demeurer éternellement.)

(Coran 23 Les Croyants (Al-Mu’minûne)

 Puis elle a ajouté: Tel était le comportement du Messager d’Allah, - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-.

Les vertus du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam):

1-Sa modestie:

 Ainsi disaient certains: l’Univers est un Coran silencieux, le Noble Coran est un Univers expressif, et notre prophète est un Coran en mouvement - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- son caractère était le Coran, s’en inspirant complètement.
 Beaucoup d’humilité, avec des manières et façons d’agir supérieures chez notre bien-aimé - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-.

2-Son comportement envers son interlocuteur:

 Il abordait les gens par le salut, disposé à bien écouter son interlocuteur avec toute son attention, quelque soit l’âge de celui-là ; en donnant une poignée de main, il était le dernier à retirer la main. Contrairement à celui qui ne donne que ses doigts avec dédain, ou s’abstient de saluer, ou alors n’est attentif qu’à une personne d’un rang important, méprisant le petit peuple.

3-Son comportement en société:

 Il touchait la main du pauvre en lui donnant l’aumône, pour lui mettre du baume au cœur.
 Il s’asseyait là où il trouvait de la place sans aucune exigence ; il en existe beaucoup qui s’emportent s’ils ne sont pas au premier rang, n’hésitent pas à verbaliser leur mécontentement d’une situation indigne de leurs valeurs, ou alors étendent leurs jambes sans aucune gène, lui -- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- n’a jamais été vu dans une telle posture ; cette posture est tolérée si la personne concernée ressent quelque mal ; il ne rechignait pas à vaquer à ses propres affaires ou à celles de ses amis et compagnons, -qu’Allah soit satisfait d’eux-, l’un d’eux justement, une fois s’était vu perdre les rênes de sa chamelle de ses mains, il descendit de sa monture pour les récupérer, un autre compagnon lui reprocha de ne pas l’avoir sollicité pour l’aider, et l’autre de lui répliquer: Le Prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- m’a appris à ne rien demander aux autres. Tant que tu en es capable occupe-toi de tes besoins, emploie-toi à te servir par toi-même, cela est de l’humilité.
 Dans cet ordre des choses, le Messager d’Allah - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit:

((Celui qui invoque très fréquemment Allah a marqué sa rupture avec l’hypocrisie))

(At- Tabarani d’après Abou-Hourayra)

((Est exempt d’avarice celui qui a accompli la zakât de son argent))

(At- Tabarani d’après Djaber ibn-Abd’Allah)

((Est exempt d’arrogance celui qui s’occupe personnellement de ses besoins nécessaires))

(Rapporté dans un hadith)

4-Son comportement dans le souq:

 Il allait au marché, se procurait ses besoins en disant:

((Je suis le mieux disposé à les porter)).

 C’était le comportement de notre bien-aimé - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-, grâce à de telles mœurs adoptées par ses compagnons –qu’Allah soit satisfait d’eux – ils ont pu arriver jusqu’à la périphérie de la Chine et de la France ; si notre niveau de compréhension de l’Islam et celui des nobles compagnons du Prophète étaient similaires, il ne serait jamais sorti de la Mecque bénie.
 Il ne déclinait pas les invitations des plus hauts placés socialement, ni celles provenant des modestes serviteurs ou des pauvres, il disait:

((Je répondrais positivement à une invitation quand bien même on servait le pied ou le bras d’une bête))

(Al-Boukhari d’après Abou-Hourayra)

 Il irait à un tel repas, fusse-t-il loin du centre de Médine, par modestie Salla Allah Alaihi wa sallam.

5-Son comportement au foyer:

 Il acceptait les justifications que lui fournissaient les gens et disait - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-:

((Celui qui voit son frère venir lui demander pardon en niant les faits, qu’il les accepte, eut-il raison ou fut –il dans son tort))

(Al-Hakem d’après Abou-Hourayra)

 Il rafistolait ses souliers et vêtements, s’occupait par lui-même de ses affaires, attelait son dromadaire, contribuait aux différentes taches et activités au sein du foyer conjugal, alors que beaucoup d’hommes croient qu’aider leurs épouses dans les travaux ménagers est un acte rabaissant, et s’en détournent..
 Lui - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- le faisait.

6-Son comportement à l’égard des plus faibles:

 Il s’attablait en compagnie des serviteurs, aidait les nécessiteux et les plus défavorisés, répondant à leurs besoins, et il marchait en toute humilité.

( Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre ).

(Coran 25 le Discernment (Al-Furqâne) verset 63)

7-Sa discrétion:

 Il marchait en toute humilité, le regard baissé par modestie, soucieux des affaires de son prochain dans un élan d’empathie pour les souffrances d’autrui.
 Il y en a qui ne s’occupent pas des soucis des autres, puisque, eux ont atteints leurs objectifs dans la vie, mais on peut trouver une personne à qui, si on demande comment elle se porte, répondra: Par Allah! Je n’ai aucun problème, si ce n’est que je souffre de voir ce que subissent les Musulmans. Si tu ne verses pas de larmes à la vue du vécu des pays Musulmans: tueries, pillages de richesses, atteintes aux institutions sacrées, pose-toi ces questions: n’es-tu donc pas Musulman ? N’appartiens-tu pas à cette communauté?
 Notre bien-aimé le prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- était dans un état de réflexion permanente, il ne s’exprime que s’il en juge la nécessité, dans un discours fluide, pertinent et concis, loin de la futilité et de la superfluité des paroles.

( [1], Bienheureux sont certes les croyants [2] ceux qui sont humbles dans leur Ṣalāt,[3] qui se détournent des futilités… )

((Coran 23 Les Croyants (Al-Mu’minûn))

 On avait constaté ses longs moments de silence, taciturne la plupart du temps, mais dès qu’il s’exprimait, il en épatait et fascinait son auditoire, par son style d’éloquence, à la fois concis, aéré, concentré, cohérent, ciblé, clair, sans balivernes, et pertinent.
 Si le croyant comptabilisait ses paroles en tant qu’actions, il y aurait fait plus attention.

((La foi du serviteur ne peut atteindre le rang de la droiture requise que lorsque son cœur aura été comblé de droiture, et cela ne peut être à moins d’observer la décence dans ses propos)).

(l’Imam Ahmad, d’après Anas ibn-Malik)

8-Sa reconnaissance des bienfaits:

 Il était affable, dans une attitude subtile de méfiance car avisé et fin connaisseur des humains, sans pour autant avoir l’air renfrogné, il était tout-sourire en toutes circonstances.
 Accueillant et aimable, il n’était ni partial, ni injurieux, ni méprisant, il ne faisait rougir de honte personne, n’humiliait personne, il était rempli de gratitude envers les grâces et bienfaits d’Allah, même les plus minimes.
 Quand tu bois un verre d’eau, ou quand tu prends tes repas en famille, pense à ceux qui en sont privés à cause de maladies ; tu te tiens sur tes pieds et tu te déplaces à ton gré, pense aux grabataires, ainsi tu réaliseras les bienfaits et les faveurs d’Allah dont tu es dotés.
 Le prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- ne minimisait la valeur d’aucune grâce divine quelle qu’elle soit et ne critiquait rien.
 Certains s’écœurent de quelques nourritures et font de mauvais commentaires. Lui - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- ne dépréciait jamais la qualité des mets culinaires, ni leurs goûts, et n’en faisait pas l’éloge non plus.

9-Son désintéressement du bas-monde:

(Certes, cette vie est une demeure d’allure incommode, et non une demeure adéquate, une maison pleine de tourments, et non de bonheur ; celui qui est instruit de ces vérités ne se réjouira pas d’une éventuelle prospérité, de même qu’il ne s’affligera pas de la survenue d’un éventuel malheur ; Allah Le Plus-Haut en a fait une demeure de tests et d’épreuves, et a fait de la vie future une demeure éternelle, Allah a établi que les épreuves de la vie sont un motif pour bénéficier de la récompense finale et cette récompense éternelle sera une compensation des épreuves terrestres subies, Il, exalté soit-Il, ne prend donc que dans le but de donner, et ne soumet les gens aux épreuves que pour les rétribuer).

(kenz El-Ommal d’après ibn-Omar)

 Notre prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-, ne prêtait pas d’importance aux affaires du bas-monde et à ses attraits, ne se mettait pas dans un état de colère pour prendre le dessus et ne se donnait pas satisfaction en se vengeant.

10-Sa pondération l’éloignait de tout excès:

 Il existe des gens qui haussent la voix, cognent les murs ou les portes, brisent la vaisselle, invectivent, quant à notre noble prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- il s’en montrait détaché dans une omission volontaire, et baissait le regard quand il était joyeux.

11-Son esprit de conciliation:

 Certains tendent à semer le doute dans des cœurs plein de satisfaction de leur vie ; notre prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- était pour la conciliation entre les gens, il réfutait la division, n’incitait pas à l’hostilité mais rapprochait et rassemblait, il œuvrait pour le rapprochement d’Allah, il faisait honneur aux personnes qui ont du mérite dans leurs tribus et les plaçait en tant que guides par reconnaissance de la valeur de chacun.
 Un fois, il reçut un hôte, Adiy Ibn –Hatim (qui pensait rencontrer un roi), ils se dirigèrent ensemble vers la demeure du prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- il fut abordé par une dame en cours de route, ce fut un long entretien, cet invité se dit (Par Allah !il ne s’agit pas d’un roi).Une fois à la maison celui-ci relata:Le prophète me lança un oreiller bourré de fibres, en disant:assieds-toi ! J’avais répondu: plutôt vous !
 Mais il a insisté pour que ce soit moi, j’ai donc pris place sur l’oreiller, et lui - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- à même le sol.
 Formidable exemple d’hospitalité.

12-Son empressement à l’égard de son entourage:

 Il s’enquerrait toujours de ses compagnons - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-
 On pourrait –et c’est la moindre des choses- prendre des nouvelles des absents, de nos frères habitués aux séances de prêches de l’aube. Il y a des personnes qui mènent une vie dénuée de toute forme d’ennui et de problèmes, cependant, ils s’occupent de l’état de santé des gens, de leurs moyens de subsistance, et de leurs difficultés quotidiennes ; alors que d’autres se désintéressent de leurs semblables.

13-Son exhortation au bien et sa proscription du blâmable:

 On doit faire l’éloge de ce qui est correct et bon, c’est une attitude regrettable que de ne pas mettre en valeur les qualités d’un individu droit, avec un quotidien islamique dans son foyer et de plus, dotée de mœurs élevées, et ce, juste parce que sa situation sociale est modeste et ses ressources sont limitées, alors qu’il ne viole jamais les droits des autres, agit avec modération par principe, s’acquitte de ses obligations, on devrait plutôt lui reconnaitre ses qualités à juste titre.
 Ce n’est pas un comportement correct que de faire fi des grands péchés d’une personne, parce que tu l’apprécies particulièrement, et d’ignorer les qualités louables chez une autre, car tu éprouves de l’hostilité envers cette dernière.

((Apprécie ton ami avec quelques réserves, il se peut qu’un jour il devienne ton adversaire le plus détesté, et n’aies pas de haine profonde envers ton ennemi, car un jour, il se peut qu’il devienne ton ami très apprécié))

(At-Tirmidhi d’après Abou-Hourayra)

14-Sa prévenance:

 Nul doute ne hantait celui qui le côtoyait - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- que quelqu’un d’autre était mieux favorisé que lui et jouissait de la générosité du Prophète.
 Surprenant ! toute personne l’ayant rencontré, se sentait très proche de lui, jouissait d’un grand altruisme, il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) se montrait, proche de l’un, ami frère de l’autre, allait à la rencontre des plus jeunes et des plus âgés,
 Il avait (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) une disponibilité intense et totale à tous les instants ; par sa bonté, il ne renvoyait aucun d’eux sans l’avoir satisfait, ou alors avec une gentille répartie, il était toute délicatesse - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-.

15-Son humanité et sa bienveillance:

 Il avait toujours - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- cette aisance, ce naturel dans les gestes, la parole, et le comportement ; il était plein d’un entrain joyeux, conciliant et doux, ni brutal, ni dur, ni coléreux, ni immoral, ni moqueur ; il ne guettait pas les défauts des autres, il faisait semblant d’ignorer la chose qui lui déplaisait ou qu’il n’aimait pas, il était effacé et humble, ne décevait personne qui plaçait sa confiance en lui ; il ne blâmait pas les gens, ne les critiquait pas et ne les espionnait pas non plus. Il y’en a malheureusement qui singent leurs semblables dans leurs façons de marcher et de s’exprimer, la moralité de ceux-là est bien loin de celle du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
 Lui - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- ne s’exprimait que pour semer le bien, en espérant et en souhaitant d’obtenir la rétribution divine.

16-Sa patience:

 Il partageait toutes les conditions de vie avec ses frères, riait de ce qui les faisait rire. Or, on trouve des gens qui restent renfrognés, fronçant les sourcils même dans une ambiance de gaieté. Lui - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- était en complicité avec ses compagnons, dans l’humour et aussi dans l’étonnement. Indulgent même envers un étranger froid et discourtois qui osa lui dire: Donne-moi de cet argent O Mohammad ! Il n’est ni à toi ni à ton père !
 Pour toute réponse, il a dit: (Il dit la vérité, cet argent appartient à Allah).
 Une fois, un bédouin l’a pris brutalement par son vêtement, laissant une trace sur son noble cou, il ne lui en a pas tenu rigueur - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-.
 Il faisait preuve de patient face à l’impolitesse et aux exigences des inconnus.
 Il n’interrompait pas son interlocuteur et prêtait même une grande attention à ses propos,, Il incarne le modèle idéal de l’élégance humaine.
 Si l’on voulait évoquer ses qualités et ses mérites, il nous faudrait des ouvrages à volumes, et des séances qui dureraient de longues années pour venir à bout de ses vertus.
 Allah Le Tout-Puissant, dans Sa Majesté Suprême, a résumé ses nobles qualités et vertus dans ce verset:

( Et tu es certes, d’une moralité éminente )

(Coran 68 La Plume (Al-Qalam) verset 4)

 Somme toute, ce n’est qu’en adoptant ces mœurs distinctives, qu’on pourra se rapprocher d’Allah le Tout-Puissant.

Le bon comportement est placé au plus haut rang dans l’Islam et la foi:

 Mes honorables frères, voici un recueil de hadiths authentiques relatifs aux comportements supérieurs, Le noble prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit:

((Le meilleur d’entre vous en Islam ; celui dont la foi est complète, est celui qui a le meilleur comportement))

(Al-Bazzâr d’après Anas Ibn-Malik)

 Donc le premier rang en Islam, et le plus haut degré de la foi, est bel et bien la moralité éminente.

((Celui d’entre les croyants dont la foi est la plus complète, est doté de mœurs supérieures, et est le plus doux avec les siens))

(Rapporté par Ibn-Habbane d’après Aicha, la Mère des croyants)

 L’exploit et la gloire seraient d’être toute bonté chez-soi, dans le premier cercle familial.

((Le croyant dont la foi est la plus parfaite est celui qui se distingue par une moralité éminente et un comportement des plus doux avec les siens))

(Abou-Dawood et at-Tirmidhi d’après Abou-Hourayra)

 Le fait d’avoir une bonne moralité avec les siens est le signe de bravoure par excellence.

((Le croyant qui se distingue par une foi parfaite est celui ayant la meilleure des moralités ; et le meilleur d’entre vous est celui qui a le meilleur des comportements avec les siens)).

((Qui sont les plus aimés d’Allah Le Plus-Haut parmi Ses Serviteurs ? Il répondit: Ceux dotés de la meilleure des moralités)).

(Rapporté par Tabarani d’Oussama Ibn-Charik)

L’Islam dans son intégralité est une moralité:

 Le croyant qui fait preuve d’une moralité éminente occupera le rang le plus proche du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) le Jour de la Résurrection. De même, le plus grand bien qui puisse être donné à quelqu’un est le bon comportement. Et il n’existe point de valeur égale aux bonnes mœurs quand nos œuvres seront recensées le Jour de la rétribution. Allah Glorifié et Exalté Soit-Il, réprouve l’indécent, et l’immoral qui tient des propos impudiques.
 Mais, le croyant comme l’a dit le Messager d’Allah- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui-:

((Le croyant –par sa bonne moralité –peut atteindre de rang du jeuneur qui prie beaucoup))

(Abou-Dawood d’après Aicha, la mère des croyants)

((Le serviteur d’Allah peut atteindre par sa bonne moralité le meilleur des rangs dans l’Au-delà))

(At- Tabarani d’après Anas Ibn-Malik)

 Le noble prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a aussi affirmé:

((La moralité supérieure peut dissoudre (annuler) les péchés comme le fait l’eau au contact de la glace, et la mauvaise moralité altère les œuvres comme l’effet du vinaigre sur le miel))

 Mes chers frères, le Messager d’Allah - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- fut interpellé:
 « Qui est le meilleur parmi les croyants » ?
 Il répondit:

((Celui qui a les meilleures mœurs))

 « Qui est le plus lucide, le plus perspicace des croyants » ?
 Il répondit:

((Ceux qui évoquent souvent la mort, et y sont le mieux préparés, avant qu’elle ne s’abatte sur eux, ce sont ceux-là qui sont les plus perspicaces))

(Ziyadat Razine d’après Anas Ibn-Malik)

 Honorables frères, nous poursuivrons in cha’Allah les prêches relatifs aux bonnes actions, qui rapprochent d’Allah et donc transcendent, et les caractéristiques de ces œuvres pour qu’elles soient agrées par Le Plus-haut, sous ce même thème: ’’ Les chemins de la connaissance et les signes d’acceptation ‘’.

Traduction  : Houria Achit
Vérification       : Nermine OMARI