Catégories
Décembre
02
2007
Doctrine :La Doctrine et l’aspect miraculeux -Leçon (13-36)-Les composants de l’obligation :L’instinct primaire 5:La concordance et la conformité entre la méthode d'Allah et l'instinct naturel de l'être humain.
Dernière mise à jour:2014-12-08
Voir:2562
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.
 Gloire à Allah, Maître de la Création. Paix et Salut sur notre guide Mohammad qui croit en la promesse d’Allah, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné ; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais-en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais-en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde-nous les facilités pour la suivre, et fais-en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde-nous les facilités pour nous en éloigner. Fais-en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.
 Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
 Louange à Allah Seigneur de l'univers, et que la Bénédiction et la paix d’Allah soient accordés à notre maître Mohammad, le véridique, le probe. Ô Allah, fais-nous sortir des ténèbres de l'ignorance et de l’illusion et guide-nous vers les lumières de la connaissance et de la science et de la force des désirs vers les paradis du Voisinage.

La méthode d’Allah est en accordance avec la disposition naturelle de l’homme :

 imageHonorables frères, nous entreprenons la treizième leçon au sujet de la doctrine et de l’aspect miraculeux. Au cours des leçons précédentes, nous étions arrivés au sujet de l'instinct naturel et de la véritable réalité de l'être avant de connaître Allah, glorifié et exalté soit-Il. Dans notre leçon que voici, nous avons besoin d'une étude précise au sujet de la concordance minutieuse et admirable entre la méthode d'Allah et cet instinct. Nous voulons savoir ce qui peut arriver lorsque l'être humain suit la méthode d'Allah ou s’en détourne, s'il y aura une conformité ou une dissemblance ?


1- Conformité des lois divines avec l’âme humaine :

 imageChers frères, j’ai souvent recours à cet exemple : Si nous apportons une carte en relief encadrée et que nous versons dessus une matière qui se distingue par une congélation rapide puis, après le passage à l’état de congélation nous séparons le moule, nous trouverons une concordance parfaite qui atteint le dixième de millimètre près. Il en est de même pour les lois divines, en les appliquant à la lettre, notre âme retrouve la sérénité mais en les contredisant, on est submergé par une certaine gêne. Donc, du point de vue particularités spirituelles vous êtes parfaitement conforme à la méthode d'Allah.

2- La soumission aux lois divines garantit à l’âme humaine la sérénité et la tranquillité :

 imageLorsque vous vous réconciliez avec Allah en appliquant Sa méthode vous vous réconciliez avec vous-même.
 Je jure par Allah mes frères, si le repos spirituel, la quiétude, la sérénité, la stabilité, la satisfaction, le sentiment de triomphe et de bonne condition physique qui se trouvent chez le croyant qui appliquent la méthode d’Allah, exalté soit-Il, étaient distribués aux habitants d'un pays entier, ils leur suffiraient. La preuve en est ces paroles d'Allah :

(Certes, c'est par l'évocation d'Allah que les cœurs se tranquillisent.)

Coran 13, AR-RA˒D [LE TONNERRE] : 28

 Se tranquillisent
 Vous êtes véridique et Allah, exalté soit-Il, vous enjoint de l’être.
 Vous êtes chaste, vous n'épiez pas l'intimité des Musulmans, vous baissez le regard. Si vous détournez le regard d’une femme qui vous est illicite, vous sentirez en conséquence que vous avez surmonté votre faiblesse, que vous avez de la volonté, que vous n'êtes pas l'esclave de vos passions, mais que plutôt vous en êtes maître.
 En disant la vérité, même si le sujet est difficile pour vous, vous sentez que vous triomphez de vous-même, vous éprouvez de la fierté. Toutes les fois que vous appliquez la méthode d'Allah, vous êtes submergé par un sentiment de triomphe.

3- Par son instinct, l’homme apprécie la paix, le bonheur et la réussite :

 imageA ce propos, par disposition naturelle, vous aimez votre sécurité, votre bonheur et votre triomphe.
 Les oulémas ont recensé dix raisons qui auraient pu pousser le Prophète Youssouf (paix sur lui) à répondre favorablement à la femme d'Al-Aziz. Il était jeune, étranger et non marié. Sa maîtresse lui faisait des avances mais il a répondu : “A Allah ne plaise !” Par cette réaction, il est passé de l’état d’esclavage à l’état de souveraineté – serait-ce par abstraction-. Un jeune homme se trouve en présence d’une jeune fille qui l'invite au péché et qui cède, tombera indéniablement dans la boue, il est fini. Qu'est-ce qui a haussé ce prophète à un rang honorable ?  Sa chasteté !

4- La disposition naturelle apprécie le bien :

 imageL'instinct aime la chasteté, la véracité, la loyauté, la bienfaisance et la miséricorde. Sans vous en rendre compte vous éprouvez du plaisir à la vue d'un acte de compassion, de loyauté, de véracité ou de sacrifice. Vous aimez chez les autres ce qui est conforme à votre instinct.
 Par Allah chers frères, à défaut d'instinct, personne ne se serait repenti de ses péchés. Il dirait : “Quel péché ai-je donc commis ?” Mais même le plus débauché des êtres réalise sa débauche, en sent de la peine, la regrette et en pleure parfois. Le plus grand appui de la part d'Allah est qu’Il vous a octroyé un instinct de haute qualité qui vous fait souffrir lorsque vous déviez de la bonne voie à cause de sa conformité parfaite avec la méthode d'Allah.
 Vous pouvez trouver un homme pauvre, de condition assez médiocre, qui arrive à peine à se nourrir et à s’habiller, habitant une hutte mais il est droit, fier, optimiste, plein de confiance en Allah ; parallèlement, un autre qui possède des millions mais il est d'esprit mesquin, celui-là se méprise lui-même.

5- L’écart entre le respect voué à sa propre personne et le mépris :

 imageHonorables frères, il y a une expression appelée “le respect ou le mépris de soi-même”. Vous pouvez être dans la meilleure tenue vestimentaire, dans la meilleure position, posséder une grande fortune mais avec cela traître, menteur, imposteur, hypocrite. Vous vous enrichissez au moyen du chantage, par la peur que vous suscitez, mais vous êtes abattu à l'intérieur de vous-même et vous vous méprisez même si les gens vous glorifient, vous honorent, vous accorde un rang supérieur ou sont polis envers vous. Mais si vous êtes véridique, honnête, droit, sans hypocrisie, vous pouvez faire partie du commun des gens, d'une classe sociale ordinaire mais vous éprouvez de la fierté. De là cette invocation que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) nous a apprise :

((Ô Allah, celui que tu protèges n'est jamais humilié et celui que tu prends en ennemi n'est jamais ennobli.))

Abû Dawûd d'après Al-Hassan Ibn 'Ali

6-L’appréciation de la perfection est un acte inné et la perfection est une qualité acquise :

 imageVous devez avoir la certitude que vous êtes naturellement programmé, attiré et porté vers la perfection, vous en êtes pétri. Mais aimer la perfection est instinctif et ne signifie pas être parfait, la perfection est acquise. Tous les habitants de la terre sans exception aiment la perfection, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont tous parfaits. Mais les croyants qui sont liés à Allah, glorifié et exalté soit-Il, qui suivent Ses ordres, ont acquis la perfection. Cela signifie qu'il y a une concordance étonnante entre les lois jurisprudentielles les plus minutieuses et la disposition naturelle de l’homme. Nous disons à celui qui obéit à Allah : “Tu t'es réconcilié avec ton âme.”
 Nous rencontrons parfois un être chevaleresque, chaste et fier, Par Allah, je lui dirai « tu parais être un roi ».
 Un homme avait accompagné Oum Salama de Makkah à Médine, guidant son chameau et sans lui jeter un seul coup d’œil tout au long du trajet. A chaque étape, il agenouillait la bête et s'éloignait pour qu’elle puisse se reposer. L'attitude de cet homme noble a marqué l’Histoire.
 Honorables frères, soyez sûrs qu'Allah vous a programmés pour parvenir à la perfection qu'Il vous a ordonnée. En agissant suivant la perfection, vous vous sentirez à l’aise, vous vous réconcilierez avec votre âme et vous vivrez un repos spirituel qui suffirait aux habitants d'un pays s'il leur était distribué.

7- L'application des principes de la disposition naturelle fraye la voie au bonheur :

 imageLorsque vos actes sont conformes à votre instinct, que vous êtes véridique, fidèle au serment, miséricordieux, comme vous avez été ordonné de l'être, vous serez inondé d’un sentiment indescriptible que vous pouvez appeler triomphe, sérénité, compassion, satisfaction, joie, ou richesse. C'est un mélange, de toutes ces sensations, un sentiment de force de caractère et de fierté parce que vous avez appliqué la méthode d'Allah et en même temps vous vous êtes réconcilié avec vous-même et la conformité a eu lieu.
 Y a-t-il un seul homme qui ne cherche pas le bonheur ? Ce bonheur, on le trouve dans l'obéissance à Allah, la réconciliation avec Lui et l'application des principes instinctifs. Lorsque cette réconciliation a lieu, vous vous réconciliez avec vous-même à votre insu, parce que la méthode d'Allah et vos particularités spirituelles sont parfaitement conformes. C'est la première partie de notre sujet.

8- L'application des principes de la disposition naturelle saine fraye la voie à la gloire et à la dignité :

 imageLa deuxième partie indique que, si vous appliquez la méthode d’Allah, exalté soit-Il, personne ne peut vous affecter, ni vous porter préjudice. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit :

(A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages.)

(Coran 10, Yoûnous - (JONAS) : 26)

 J'ai beaucoup d'exemples à ce sujet :
 Vous aspirez à être un employé de la dixième catégorie, écrivain, correspondent, téléphoniste, directeur de département, aide-ministre, millionnaire ou milliardaire, vous êtes fort, honorable, compatissant, confiant en Allah, glorifié et exalté soit-Il. La conformité signifie un croyant qui s'est réconcilié avec lui-même, heureux, fort de personnalité, fier, humble qui n’a cure des blâmes d’autrui dans les œuvres qu’il mène dans le sentier d’Allah, c'est cela la conformité.

9- Le détournement des principes de la disposition naturelle provoquent plusieurs maladies psychiques :

 imageA Allah ne plaise ! la contradiction avec les principes de l'instinct signifie un abattement intérieur, un déséquilibre, un mépris de soi-même, un sentiment de culpabilité, d’angoisse, de découragement, des réactions austères, une attitude déraisonnable. A Allah ne plaise ! Ceux qui fondent leur gloire, leur richesse, leur noblesse et leur situation sociale sur la ruine et l’humiliation des autres sont les plus misérables des gens. Ce sont les plus malheureux parce qu'ils sont déséquilibrés, angoissés apeurés de l'inconnu, déraisonnables. Il y a des milliers d'exemples qui prouvent que celui qui est en harmonie avec son instinct naturel est calme, doux, clément, ses affaires sont facilitées, sa vie est simple non compliquée, ses paroles sont gentilles, ses nerfs solides, il est posé, il juge avec mansuétude. Quant à celui qui prend une attitude agressive injustifiée, il sent une vive ébullition au plus profond de son âme, un trouble, une angoisse, une peur intérieure et une peur de l'inconnu.
 imageUne des histoires les plus piquantes que j'eusse entendues dit que dans un hôtel en Allemagne, ils ont attaché un papier sur le lit sur lequel ils ont écrit : “Si vous n'arrivez pas à dormir cette nuit, la faute n’est pas due à notre couche qui est moelleuse, cherchez plutôt vos fautes et péchés qui sont nombreux”.
 Si un homme se conforme au chemin de droiture, il vous dit : « je me plonge dans un sommeil profond aussitôt que je mets la tête sur l'oreiller », il dort sur des plumes d'autruche. Il n'a pas de péchés, ne vole pas l'argent des autres, ne cause de tort à personne, ne ment pas, n'est pas hypocrite, n'a détruit aucune famille, n’a jamais extorqué de l’argent aux autres, n'a apeuré ni épouvanté personne, il dort sur des plumes d'autruche. Quant à celui qui fonde sa gloire sur la démolition des autres, ses peines commencent une fois sa tête posée sur l'oreiller. Il dépense de grands efforts durant la journée, se sent angoissé et subit parfois des convulsions. En se couchant, il dit qu'il sent de l'étouffement, des maux anormaux. Durant le jour, il s'occupe de ses affaires, mais la nuit ses péchés reprennent le dessus, lui reviennent en mémoire et le tiennent éveillé. Il se sent angoissé et par moment, l’état d’âme psychique altère ses veines qui se rétrécissent. On appelle cela une hypertension spasmodique ou artérielle. Mais celui qui souffre déjà d’un durcissement des voies artérielles à la suite de matières grasses déposées sur leurs parois, les contractions qu’il vit sont encore plus douloureuses ; par conséquent, celui qui a accumulé des péchés sent des douleurs durant la nuit au moment de se coucher car il commence à faire ses comptes et son instinct le fait souffrir. Lorsque l’homme agit à l’encontre de la méthode d'Allah, abandonne les principes de son instinct, cause du tort aux créatures, pille leur argent, extorque une maison, une société, ou les droits d'un de ses employés, le renvoie en l'imputant injustement, sans lui verser aucune indemnisation, « Tu n’es pas un ayant-droit », lui criera- t-il en pleine figure, au milieu du mutisme des employés qui le craignent tout autant. Cependant, il sait en son for intérieur qu’il l’a agressé, l’a privé de ses droits financiers, l’a discrédité et l’a renvoyé. Le directeur de cette entreprise se trouve rongé par l’inquiétude, il craint le futur, l'inconnu, il a peur de tout. Il est d'une dureté extravagante et ses réactions sont brusques et déraisonnées parce qu'il a perdu l'équilibre. Il souffre d’un trouble profond, il se sous-estime et éprouve un sentiment de culpabilité et d'angoisse en permanent.
 Croyez-moi honorables frères, la majorité des maux psychiques découlent de l'abandon des principes instinctifs. Nous avons appris à la faculté de psychanalyse l’existence d’une maladie appelée hystérie. Bien évidemment, suivant le langage dialectal, on emploie ce terme pour désigner un homme qui souffre de troubles psychiques qui se manifestent par un déséquilibre, quant à l’emploi scientifique du terme « hystérie » il signifie une paralysie complète des organes bien que les causes soient psychiques non organiques .

Des récits tangibles qui traduisent le déséquilibre :

 Premier récit :
 Une histoire qu'on raconte en Grande-Bretagne avance qu'un homme malade avait une très belle jeune fille, appela un médecin. Ce dernier a trahi son honneur de médecin en harcelant la jeune fille et quelques temps après sa main se paralysa, cette main qu'il avait utilisée pour s'approcher de la jeune fille s’est paralysée il est vrai que sa maladie est organique mais la cause ne l’est pas pour autant, elle est purement psychique. Il n'y avait pour lui aucun espoir de guérir à moins d'accomplir un acte chevaleresque qui lui ferait oublier sa traîtrise.
 Deuxième récit :
 imageUn ami m'a raconté l’histoire d’un homme : “qui envoya son fils à 2h du matin pour lui acheter un objet de l'épicerie du voisinage dans une des rues du nord de Beyrouth. Le petit fut renversé par une voiture qui roulait à grande vitesse et mourut sur le coup. Mais à cette heure de la nuit il n'y avait ni policier ni témoins, la rue était déserte, et l'accident fut enregistré contre auteur inconnue. Le coupable a échappé à toute responsabilité. Or, les premiers jours qui ont suivi cet incident, il a perdu le sommeil voire, vingt jours de suite il n’a pu fermer l’œil d’un instant. Il s'en alla voir un psychiatre qui lui dit qu'il ne retrouvera pas le sommeil tant que sa conscience le faisait souffrir. Il avait tué un enfant et ayant pris peur de la responsabilité il avait pris la fuite, mais, la conscience est restée éveillée. Le médecin lui fit savoir qu'il ne pourra retrouver le sommeil à moins de révéler sa faute aux parents de l'enfant tué et de leur payer un prix de sang généreux.
 Par Allah mes frères, si l'homme ne prend pas soin de lui-même, il peut souffrir énormément en prenant illicitement l'argent des autres ou en répudiant sa femme injustement. A mon avis, l’homme le plus stupide est celui qui accorde peu d’importance à l’examen de conscience. A cet effet, un sondage a été distribué à cent époux qui impliquait cette question : “Pourquoi ne trahissez-vous pas votre épouse ?” Les réponses furent classées selon le critère des moralités. Les réponses les plus ordinaires étaient “Je ne peux pas parce qu’elle est ma collègue au travail”, mais il y en avait de plus raffinées qui disaient : “Je ne peux supporter la sensation du remords”, “la traitrise est un grand péché”, mieux encore : “Je n'aime pas la traitrise”.

Conséquences de l’équilibre psychique chez l’homme :

Le déséquilibre psychique est une raison de l’attachement aux doctrines perverses :

 Lorsque l'être humain vit un certain déséquilibre, il se cramponne à une doctrine perverse et à toute pensée qui serait susceptible de couvre sa déviance et le décharge de sa responsabilité.  Si par exemple c'est un commerçant qui vend des produits alimentaires frelatés, du lait mélangé avec de l'eau et se trouve dans la mosquée d'un petit village inculte, il entend une leçon au sujet de l'intercession, et ne retient que ces paroles du hadith :

((Mon intercession est réservée aux gens de ma nation qui commettent des péchés graves.))

At-Tirmidhi d'après Anas

 imageIl cherche à se tranquilliser parce qu'il a retenu ce point de la leçon qui n’est pas juste. Bien que le hadith soit authentique mais l'intercession du Prophète nécessite une étude longue et minutieuse que les gens peuvent interpréter d'une façon naïve. Allah, exalté soit-Il, dit :

(Et bien quoi ! Celui contre qui s'avère le décret du châtiment,... est-ce que tu sauves celui qui est dans le Feu?)

Coran 39, Az-Zumar (Les Groupes): 19

 Abû Houraïra a dit que lorsque le verset suivant fut révélé :

(Et avertis les gens qui te sont les plus proches.)

Coran 26, AŠ-ŠU˒ARĀ (LES POÈTES) : 214

 Le Messager d’Allah a demandé aux Quraychites de se réunir, il a prononcé un sermon général mais par moments bien que par moments il désignait les gens par leurs noms :

((Ô fils de Ka’b ibn Loua’ï, épargnez-vous le feu de Géhenne ; Ô fils de Mourra ibn Ka’b, épargnez-vous le feu de Géhenne ; Ô fils de Abd Chams, épargnez-vous le feu de Géhenne; Ô fils de Abd Manaf, épargnez-vous le feu de Géhenne ; Ô fils de Hachem, épargnez-vous le feu de Géhenne ; Ô fils de Abd al-Muttaleb, épargnez-vous le feu de Géhenne ; ô Fatima épargne-toi le Feu de Géhenne, car je ne peux intercéder en votre faveur auprès d'Allah à part les liens de parenté auxquels je ferai honneur.))

Moslim

((Celui qui n’accomplit pas suffisamment de bonnes œuvres, son ascendance ne lui sera d’aucun secours. ))

Mouslim d'après Abû Houraïra

 imageMais celui qui a donné la leçon dans la mosquée du village n'avait pas beaucoup de savoir ni d'esprit analytique. Il a donné aux gens l'illusion que l'intercession du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) gagnera tous les gens et qu'Allah pardonne tous les péchés. La personne qui trompe les gens se cramponne à ce genre de hadith et de leçon et le répète à tout le monde. « Avez-vous entendu les paroles du Cheikh ? Quelle est donc cette religion magnanime !! » Elle apprécie beaucoup ces mots parce qu'ils couvrent ses déviations. C'est ainsi que celui qui contredit son instinct s'attache à un texte faible, une pensée fausse, une interprétation erronée, une opinion excentrique ou un avis juridique faible pour avoir l’âme en paix.
 imageJ'ai toujours dit qu'il y a des gens qui se laissent convaincre par une idée fausse sans chercher de preuve. Par exemple un homme qui désire acheter une automobile et qui a un ami qui désire en acheter une de même. Le premier achète et le deuxième se retient. Deux jours plus tard, une fausse rumeur circule dans la ville disant qu’un projet de loi sera promulgué pour réduire la taxe des voitures de 50%. L'homme qui a acheté dénie la nouvelle prétextant l’avoir entendue un millier de fois et rien ne s’est produit, ce ne sont que des mensonges tissés. Il dit cela parce que cela le repose. En revanche celui qui n'a pas acheté dit : “Cela ne peut pas être un mensonge, le pays a besoin de ce rabais de la taxe. Je suis sûr que cette rumeur est vraie.”  Les deux n'ont recherché aucune preuve. Le premier dénia la nouvelle parce qu’elle lui causait de la gêne et l'autre l'approuva parce qu'elle le soulageait. Toute personne qui dévie du droit chemin tient fermement et sans s'en rendre compte à une idée religieuse quoique faible et non authentique parce qu'elle apaise son âme agitée.
 Celui qui consomme des boissons alcoolisées lit ce verset :

(Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous-en, afin que vous réussissiez.)

Coran 5, Al-Mâ'ida (La Table servie) : 90

 Ensuite, il dit :
 Allah n’a pas interdit les boissons alcoolisées, Il nous recommande seulement de nous en écarter, y a-t-il dans le Coran un verset qui rend illicite la consommation du vin ? Il se prend pour un Faqih (juriste) et interprète le Coran à sa guise.

(Écartez-vous-en)

 Pour lui, le vin n’est pas illicite. Le voilà tranquillisé.
 Un autre qui pratique l'usure se justifiera qu’Allah n'a défendu que l'usure soit multipliée, et il introduit la preuve dans le verset suivant :

(Ô les croyants ! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez !)

Coran 3, 'Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 130

 Il se justifie en disant : “Moi, je prends juste 5%.”
 Lorsqu'un être dévie du droit chemin, perd son équilibre et se voit mis à nu devant les gens, il essaye de rétablir son équilibre en s'accrochant à une opinion excentrique, un avis juridique inexact ou une interprétation personnelle ou un avis dévié qui l’apaise.
 C'est pourquoi j’attire votre attention sur une vérité nette : je n'approuve guère qu'un athée fasse un entretien avec un Musulman à la télévision. L'athée essaye de prouver qu'Allah n'existe pas et celui qui désire s’apostasier admire ses preuves et ne prête pas l’oreille à la réponse du croyant. Des dizaines de milliers prêtent attention à ces propos futiles. C'est un problème assez grave. Aussi ne faut-il pas accepter de telles confrontations même si vos arguments sont mieux fondés que l'autre parti, parce que celui qui admire les preuves de l'athée les prend pour évidentes et s'y accroche.
 Le premier aspect du déséquilibre spirituel est l’attachement à une fausse doctrine.

La diffamation des vertueux :

 imageLe deuxième aspect est la diffamation des vertueux. Celui qui ne suit pas le droit chemin n’a cure d’en accuser tout le monde. J'ai demandé une fois à un étudiant où était le devoir qu'il devait me rendre, il répondit : “Personne ne l’a écrit.” J'ai demandé : “Qui personne ?” S’il a répondu : “C’est moi, je n'ai pas terminé le travail . ” il parle pour lui-même. Mais s’il a dit « personne » il aura cherché à généraliser la faute pour se soustraire à la punition.
 Si vous êtes un psychiatre et que vous entendez les réponses que fournissent les gens pour se dérober aux fautes et aux péchés commis, vous vous amuserez. Un des hommes dirait une fois : “Si la femme n'avait pas à mettre sa beauté en valeur, ce qui est légal, il n’y aurait aucune raison pour que les hommes soient obligés de baisser le regard.” Il formule une nouvelle règle de jurisprudence ! Si sa femme est indécente et exhibe ses charmes il se demandera pour quelle raison les gens devront-ils baisser leurs regards puisqu’il est toléré à la femme de dévoiler tous ses charmes ; donc : baissez votre regard !!!
 Celui qui aime l'argent dira : “Allah a imposé la Zakat pour que nous devenions riches, si nous somme pauvres, nous annulerons cette obligation !!! ” Des idées très étranges émanent de ceux qui contredisent la méthode d'Allah !
 Chose étrange, en contredisant votre instinct et la méthode de votre Seigneur, vous vous accrochez en premier lieu à des doctrines insensées, à des règles fausses, des avis jurisprudentiels excentriques et des interprétations innovées.
 Ensuite, vous portez préjudice aux gens vertueux quelles que soient leur proximité d'Allah, leur loyauté ou leur humilité. Il dira: “Vous ne savez rien, croyez-moi cette personne met en doute toutes vos croyances et vos convictions ; c’est un démon. Il est incrédule à l’égard de tout le monde. Il doute des gens qui suivent le droit chemin de ceux qui craignent Allah, vous en voulez la preuve :

(Alors les notables de son peuple qui avaient mécru dirent : « Celui-ci n’est qu’un être humain comme vous voulant se distinguer à votre détriment.)

Coran 23, Al-Mu'minûn (Les Croyants) : 24

 Un noble prophète a été accusé que sa mission n'avait pour objectif que pour se distinguer et prédominer.
 La première faute : est le tort porté aux vertueux.
 La deuxième: est l’attachement aux fausses doctrines.

Des issues au problème du déséquilibre :

 imageY a-t-il une solution réelle au problème de la perte de l'équilibre.
 Repentez-vous de vos péchés, vous retrouverez votre équilibre.
 Nous avons trois solutions au problème, une solution saine et réelle qui satisfait Allah : que vous retourniez au bon sens, l'acceptiez, vous repentissiez et retourniez vers Allah.
 Ainsi retrouverez votre équilibre, votre angoisse disparaîtra, vous n'aurez plus besoin de psychiatre, vous vous débarrasserez de vos soupçons, de votre sensation d'abattement. Tous ces maux guérissent par la conciliation avec Allah. Mais si vous persistez à commettre ce péché votre façon de penser sera ébranlée et à défaut de droiture, vous mettrez en doute tous les gens.  Vous devez changer d'attitude.

La purification de la bête égorgée :

 Honorables frères, nous passons au sujet scientifique intitulé : La purification de la bête égorgée.

1- La non-ablation de la bête égorgée est une sagesse ultime :

 imageLe Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) nous a recommandé de purifier la bête égorgée c'est-à-dire lui faire sortir tout le sang du corps. Il nous a ordonné de lui couper seulement les veines jugulaires sans détacher la tête du corps. Pourquoi l'a-t-il fait Nous ne le savons pas. Cent, deux cents et quatorze cents plus tard, il n'y aurait aucune personne au monde qui pourrait en expliquer la raison. La plupart des abattoirs du monde font pendre la bête des pieds et lui amputent la tête.
 Fait sûr, les recommandations et les directives du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) ne sont pas un effort personnel, ni le fruit de son expérience, ni tirées de son environnement, ni des données de son temps, ni de sa culture, ce ne sont que des révélations divines.

2- La justification scientifique de la non-ablation de la tête de la bête égorgée :

 imagePourquoi le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) nous a-t-il recommandé de lui couper uniquement les veines jugulaires en gardant la tête à demi attachée :
 Parce que le cœur est l'organe le plus noble dans le corps de l'Homme et qu'à son arrêt la vie se termine, Allah lui a conféré un centre électrique qui lui donne l'ordre de battre. Le cœur n’a aucune relation avec le réseau général du corps mais il est lié à un réseau d'électricité autonome. Tout à fait comme dans un hôpital où s'accomplit une opération à cœur ouvert. Lorsque le malade a la poitrine ouverte, que son cœur est anesthésié, que ses veines sont reliées à un cœur artificiel et que l'opération est terminée, le cœur reprend ses fonctions à la suite d'un choc électrique, il recommence à battre et le sang est transféré du cœur artificiel vers le cœur réel. Si l'électricité du réseau extérieur venait à s'interrompre le cœur artificiel se serait arrêté et le malade serait mort. Donc, tout hôpital où s'accomplissent des opérations chirurgicales a besoin d'un générateur d'électricité privé.
 La vie de l'être humain dépend du pouls de son cœur. Aussi Allah, glorifié et exalté soit-Il, l'a-t-Il pourvu d'un centre électrique autonome qui donne l'ordre au pouls de battre. Si ce centre venait à tomber en panne, il y a un autre en réserve et un troisième de même. Un centre original et deux autres en réserve. Mais tous ces centres ne donnent au pouls que l'ordre d'accomplir quatre-vingt battements par minute. Toutefois, il arrive que le cœur ait besoin d'un plus grand nombre de battements par exemple lorsque la personne porte une charge lourde ou escalade des escaliers. A ce moment le cœur aura besoin de 180 battements, comment y arrive-t-il ?

Le mécanisme du pouls exceptionnel chez l'être humain :

 imageUn mécanisme très compliqué existe chez l'Homme. Je vous l'explique et ensuite nous allons voir celui de la bête. Si un homme, en marchant dans un jardin, voit un serpent, l'image de l’animal s'imprime sur sa rétine mais cette rétine est inapte à interpréter l’image. C’est pourquoi l'image est transportée au cerveau par perception, roi du système nerveux, qui conçoit la situation grâce à ses connaissances acquises antérieurement ou à travers des histoires qu'il a entendues ou lues qui ont contribué à former la notion d’un serpent. Le cerveau conçoit qu'il y a un danger mortel. Il y a chez l'Homme une glande appelée hypophyse ou glande pituitaire, reine des glandes, qui pèse un demi gramme et secrète neuf hormones ; à savoir que si la sécrétion de l'un de ces neuf hormones vient à manquer, la vie de l'être deviendrait infernale. Donc, le cerveau ou le roi du système nerveux fait signe à la reine des glandes de faire face au danger du serpent au moyen de l’officier de communication situé sous le chiasma optique. L'hypophyse envoie un ordre hormonal à la glande surrénale laquelle est placée comme son nom l’indique au-dessus des reins, de faire face au danger à son tour. Quel est le rôle de la glande surrénale ? Elle est chargée d’envoyer une première fois un message au cœur de hausser le pouls de 80 à 180 battements par minute pour affronter le danger. Si vous comptez le pouls d'une personne qui éprouve la peur, vous verrez que son pouls bat entre 170 à 180 battements par minute. Et comme il y a une relation entre le cœur et les deux poumons, ces derniers doivent s'activer et vous voyez l'apeuré essoufflé. Ses veines aux alentours deviennent roses mais il n'a nullement besoin de cette couleur, tout ce dont il a besoin serait d’échapper au danger. Aussi un ordre hormonal arrive aux veines et leur fait signe de se rétrécir et la couleur de la peau pâlit. Ensuite la glande surrénale envoie un signe au foie de produire une plus grande quantité de glucose dans le sang. A analyser le sang de la personne apeurée, vous découvrirez que le taux de glucose dans le sang varie entre 180 et 250 alors que normalement, il doit être de 85. Mais le corps en ce moment en a besoin pour le surplus d'effort. Puis, il y a un cinquième point qui est la sécrétion de l'hormone de la coagulation du sang. Tout cela se passe en quelques secondes, un ordre au cœur, aux deux poumons, aux veines, au foie et le pouls augmente de 180 battements par minute.

Le mécanisme du pouls exceptionnel chez l'animal :

 imageEn observant ce système chez la bête, nous constatons qu’il suit le même mécanisme. En lui coupant la tête, nous arrêtons l'ordre exceptionnel de hausser le pouls. Mais lorsque la tête de la bête égorgée reste attachée au corps, cet ordre exceptionnel est prêt et lorsque la bête est égorgée, le pouls se hausse à 180 battements par minute et tout le sang sort de son corps.  Dans le cas contraire si la tête est complètement tranchée le pouls demeure à 80 battements par minute et seul le quart du sang qui est un lieu de bactéries et de maladies sort du corps.  Ainsi la bête n'est purifiée que par la sortie du sang en entier, ce qui n'a lieu que si la tête demeure à demi-attachée au corps. D'où est-ce que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a-t-il reçu cette information ?

(ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée.)

Coran 53, An-Najm (L'Etoile) : 4

 Une révélation qui compte parmi les preuves de la prophétie de Mohammad (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam).
 Un ami m'a raconté qu'il était allé acheter de la viande en transaction pour le gouvernement syrien. Lorsqu'il a demandé que l'égorgement soit accompli selon les critères de l’Islam, le prix fut haussé. Leur explication était que la vache contient huit kilogrammes de sang et qu'il devait payer ces huit kilogrammes par bête qui allaient manquer au poids de la bête si la tête n'était pas complètement tranchée. La question est claire, le Prophète nous a ordonné de laisser la tête de la bête attachée au corps pour que le sang entier en sorte.

(Ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée)

Coran 53, An-Najm (L'Etoile) : 4

 Il est donc le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam). Il n'a déduit cette notion ni d'une culture, ni de données environnementales, ni à la suite d’un effort personnel.

(ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée)

Coran 53, An-Najm (L'Etoile) : 4)

Traduction  : Zeinab Hassan
Vérification       : Nermine OMARI