Catégories
Septembre
22
2007
Hadiths au sujet de Ramadan (1428)-Les finalités de la chari’a-Leçon (04-27):Le but du jeûne.
Dernière mise à jour:2012-08-06
Voir:3263
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Introduction au sujet du but du jeûne:

  Honorables frères, nous sommes avec une nouvelle leçon au sujet des objectifs de la Charî'a (Droit islamique). Aujourd'hui nous traitons le but du jeûne et une introduction est nécessaire pour ce qui va être dit durant cette rencontre.

1- La cause de tout ordre est qu'il est un ordre:

 Premièrement: Les oulémas de la jurisprudence ont dit: “La cause de tout ordre est qu'il est un ordre.” Si un médecin muni du plus haut diplôme, reconnu pour ses compétences et sa loyauté vous dit de ne plus aller à au travail, vous ne pensez même pas à lui demander des explications tellement vous avez confiance en lui. Aussi, parmi les signes de foi, vous suffit-il qu'un ordre vienne d'Allah pour lui obéir sans vouloir en connaître la cause, sans aucune explication, sans en connaître la raison. C’est à nous, les prédicateurs d’éclairer les raisons, peut-être que le croyant en soit plus convaincu.
 La cause de tout ordre est qu'il est un ordre. C'est la première vérité.

2- La sagesse de l’éducateur exige l’explication de la raison de l’ordre formulé:

 Cependant, lorsqu’Allah nous a donné des ordres, Il nous en a donné quelques raisons. C’est là geste majestueux de Sa part parce qu’Il n’a pas à donner des explications. Quant à nous, en tant qu’éducateurs, il nous faut éclairer la raison de l’ordre que nous donnons.

Le but du jeûne:

1- Eviter le mal et atteindre la piété:

 Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit:

«On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété»

(Al-Baqara (La Vache): 183)

 Eviter le mal et atteindre la piété est donc le but du jeûne.

1-Le sens d’éviter le mal et atteindre la piété:

 L’évitement ne peut être que d’un mal.

2- Quoi éviter ?

 imageAinsi, vous évitez le châtiment d’Allah, Sa colère, Son désagrément, la perte de l’au-delà et les difficultés.
 Comment éviter le désagrément d’Allah ? En Lui obéissant. Comment évier Sa colère ? En agissant selon Sa volonté.










2- Ramadan est une session concentrée:

 imageLe verset est très clair. C’est comme si Allah a voulu pour certains, tous ou chacun, selon son rang que Ramadan soit un saut qualitatif dans sa relation avec Allah. Peut-être que vous évitiez le mal et que vous atteigniez la piété c’est-à-dire que vous suiviez parfaitement le chemin droit. Comment ?
 C’est une session annuelle concentrée durant laquelle vous accomplissez les prières à la mosquée durant trente jours en plus de vingt Rak’a (unité de prière) chaque nuit. Durant le jour vous baissez le regard, vous retenez votre langue, vous donnez l’aumône et vous lisez le Coran. Durant trente jours vous vous entrainez à l’obéissance, au perfectionnement des cultes, à la communication avec le Seigneur de la terre et des cieux. Peut-être que cette session vous aide à continuer sur le chemin d’Allah, glorifié et exalté soit-Il.
 Mais le but précis est qu’Allah vous prive du licite pour vous empêcher d’autant mieux d’approcher l’illicite. Ainsi vous ne pouvez absolument pas commettre un péché à Ramadan. Vous ne pouvez mentir, tricher les Musulmans, prononcer un parjure ou ruser, à moins d’être une personne déséquilibrée.
 Aussi de par la sagesse d’Allah, le culte du jeûne doit être un saut qualitatif qui vous aide à Lui obéir absolument. Peut-être que cette obéissance pratiquée à Ramadan persiste toute l’année. il y aura ainsi un saut qualitatif à chaque mois de Ramadan, un saut suivi par une conduite droite. L’important donc est que l’obéissance, la maîtrise des passions, des sens, les aumônes, la lecture du Coran, la prière et le rapprochement d’Allah, ces sauts qualitatifs auxquels vous vous êtes habitués à Ramadan continuent durant le reste de l’année. Ce mois aura ainsi accompli le but attendu de lui.
 Mais ce qui peine le plus est que la plupart des gens après Ramadan reprennent leurs habitudes et ce mois n’est plus pour eux un saut qualitatif mais une vague passagère, ce qu’Allah ne veut pas.

3- Le jeûne est le culte de la sincérité:

 Autre chose: parfois l’être a peu confiance en lui-même et, par miséricorde et parce qu’Il est le Seigneur de l’univers, Allah fait sentir à ce serviteur qu’il est sincère envers Lui parce que le jeûne est le culte de la sincérité.
 Par Allah, le jeûne est une chose incroyable. Les Occidentaux ne peuvent s’imaginer un Musulman qui a soif ou faim, entre dans sa maison et s’abstient de manger ou de boire alors qu’il n’y a personne d’autre que lui à la maison.
 Un étranger ignorant assis avec un Musulman durant le mois de Ramadan lui dit: “Mange.” Le Musulman répondit: “Je jeûne.” L’étranger lui dit alors: “Ferme les rideaux et mange, personne ne te verra !”
 A Ramadan, vous sentez votre sincérité envers Allah. Vous mourrez de soif ou de faim, vous avez la boisson et la nourriture devant vous et vous ne mettez absolument rien en bouche.
 Cela nous rappelle de l’interdiction des boissons alcoolisées dans un pays occidental en l’année 1933. Il y eut plus de quatre millions d’annonces, plus de cinq cents personnes séquestrées et quatre cents condamnées à mort. Je ne me rappelle pas les détails mais l’interdiction fut levée parce que le résultat visé n’a pas été obtenu. Cependant avec le Coran, à cause d’un seul verset, la plupart des Musulmans de la terre ne consomment pas d’alcool.
 Allah, glorifié et exalté soit-Il, a voulu vous donner confiance en vous-même en ce mois qui représente le culte de la sincérité.
 Allah vous pousse à accomplir un saut qualitatif à Ramadan et ensuite à avoir confiance en vous-même. C’est le culte de la sincérité. Aucune loi civile sur terre ne peut vous empêcher de manger, de regarder les femmes étrangères, deux cultes propres à la religion. Vous voyez le Musulman respectant les limites imposées par Allah, à l’instar du médecin qui découvre juste la partie du corps de la femme nécessaire à l’auscultation.
 Vous avez donc parfois besoin d’avoir confiance en vous-même, de croire que vous avez foi en Allah qui vous aime, que vous êtes sincère, c’est le sens du jeûne.

4- Le jeûne est le culte de l’appauvrissement:

 Allah dit:

«Prenez-garde! Vraiment l'homme devient rebelle, dès qu'il estime qu'il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse).

(Al-`Alaq (L'Adhérence): 6,7)

 Certains êtres riches et puissants sont inconscients de la grâce d’Allah. Ils ont beaucoup d’argent entre les mains, leurs ordres sont respectés, ils ont une haute position commerciale, industrielle et sociale. A chaque quart d’heure, on leur met devant eux une tasse de thé, de café, un jus ou un plat de fruit. Ils ne sentent jamais la faim ou la soif. Tous leurs besoins physiques sont satisfaits à un haut degré. Ces êtres oublient qu’ils sont les serviteurs d’Allah, qu’ils peuvent avoir besoin de nourriture.  Parfois alors le jeûne leur rappelle ce besoin d’Allah.
 Il n’y a aucun doute que chacun de nous à besoin d’Allah. Chacun de nous, pauvre ou riche, croyant ou incroyant, de bonnes ou de mauvaises moralités a besoin d’air, d’un pouls sans lequel la vie s’arrête.  Vous avez besoin de même que votre sang demeure fluide, parce que sa coagulation dans le cerveau peut causer la paralysie, la cécité ou la perte de mémoire, et que vos cellules se développent si non elles se troublent à l’arrêt de ce développement. Vous vivez sous la dépendance d’Allah, le terme “moi” ne signifie absolument rien.
 En plus du développement des cellules, du sang fluide, de voies sanguines évasées, d’un cerveau vif et d’un cœur qui bat vous avez besoin d’une épouse.
 Un différent surgit parfois entre époux. Elle va chez son père et lui reste seul. En le voyant, vous trouvez que son épouse lui manque. De même elle se plaint à son père de l’absence de son mari. Vous avez donc besoin d’Allah et de quelqu’un d’autre pour réaliser votre servitude à Allah, glorifié et exalté soit-Il.
 Un être peut être d’un haut rang et, un jour d’été au mois de Ramadan, il ne pense qu’à un verre de jus ou un certain met qu’il apprécie. Allah le pousse ainsi à sentir sa servitude envers son Seigneur.
 A propos, le croyant sent de la servitude envers Allah toute l’année mais Ramadan est une session concentrée. En ce mois vous réalisez l’importance de la nourriture et de la boisson. Durant un autre mois de l’année, vous avez le frigidaire devant vous, vous buvez de l’eau fraiche, une tasse de café ou de thé ou un verre de jus. Mais à Ramadan il en est autrement et les oulémas ont dit: “Il y a un serviteur qui remercie et un serviteur qui est accablé.” Ce dernier est accablé parce qu’il est sous la dépendance d’Allah et il a besoin de Lui. Quant au premier, il sent la gratitude durant le reste de l’année et en même temps son besoin d’Allah. Ainsi l’important est d’avoir besoin d’Allah dans le bonheur ou le malheur. Mais dans l’opulence, la plupart des gens comme ce verset dit:

« Vraiment l'homme devient rebelle, dès qu'il estime qu'il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse).

(Al-`Alaq (L'Adhérence): 7)

 Il oublie Allah, glorifié et exalté soit-Il, mais au moment des difficultés il dit: “ Il n’y a pas de divinité à part Allah.” Cela est acceptable, vous avez prononcé ces paroles alors que vous êtes accablé, mais vous devez les dire alors que vous êtes au plus fort de votre puissance, au meilleur état de votre santé, en état de grande opulence. La vraie foi est de sentir le besoin d’Allah dans tous ces états, et celui qui connait Allah dans l’opulence, Allah le connait durant les difficultés.

5- Le jeûne est une faim volontaire de la part du Musulman:

 Chers frères, à Ramadan vous choisissez d’avoir faim volontairement parce que vous êtes musulmans et que c’est un des cultes de votre religion.
 Un grand savant en mathématiques à San-Francisco avait, dans son enfance, critiqué son professeur de religion. Son père le gronda sévèrement et le renvoya de la maison. Par réaction, ce professeur qui était pourtant très intelligent était devenu athéiste. Plus tard, il avait obtenu de grands diplômes et était devenu professeur. Une jeune fille du moyen orient qui préparait un doctorat en mathématique, et d’après les recommandations d’un autre professeur, était venue lui demander de l’aide pour résoudre un problème de mathématique. Ce professeur athée avait dit plus tard: “Cette jeune fille portant le voile semblait être très majestueuse et semblait avoir de grandes convictions bien qu’elle n’aie dit aucun mot au sujet de l’islam.” Le professeur avait été impressionné par l’attitude de la jeune fille et s’était mis à lire le Coran. A son arrivé à ce verset:

«Nous allons aujourd'hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. Cependant beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à Nos signes (d'avertissement).»

(Yoûnous - (Jonas): 92)

 Ce professeur pensa qu’il y avait une faute dans le Coran et il appela son ami Maurice Bucaille directeur de la morgue à Paris pour s’en assurer. Le docteur lui dit: “Il ne peut y avoir de faute dans un Livre sacré révélé par Dieu. J’ai réparé de ma main le corps du Pharaon dont parle le Coran. Sa momie était venu du Caire à Paris.” Il donna toutes les explications au professeur qui embrassa l’islam et devint un des grands prédicateurs de cette religion aux Etats-Unis. Il a même écrit un livre que j’ai reçu il y a quelques temps.
 Une chose majestueuse que ce professeur soit devenu musulman à cause d’une jeune fille qui avait attiré son attention avec son voile. Aussi, avons-nous hadith venu dans les traditions:

«Soyez droit, vous serez la cause de la droiture des autres.»

(Rapporté par At-Tabarani dans les trois recueils avec des chaînes de garantie authentique)

 Parfois une seule situation de haute moralité agit comme un choc chez les gens et peut leur faire embrasser l’islam.

6-Le jeûne du Ramadan est une union spirituelle avec la société:

 Un jour d’été le professeur Jeffrey Lang jeûnait et sentait un faim terrible. Il ne put demeurer à l’université et rentra chez lui. Il vit alors à la télévision un programme au sujet des famines de l’Afrique et il s’écria: “Ô Allah, là, je comprends, la raison du jeûne.” Il était d’un bon rang social et lorsqu’il vit les affamés de l’Afrique, il sut ce qu’ils sentaient et comprit la raison du jeûne.
 imageUn homme riche que je connais, reçut un jour de fête un ouvrier pauvre et lui donna généreusement. Cette compassion du cœur est un signe de foi.
 Sans exagération, je dis: “Gares à la dureté du cœur, gares à celui dont toutes les actions ne valent rien. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit:

«Malheur donc à ceux dont les cœurs sont endurcis contre le rappel d'Allah. »

(Az-Zoumar (Les Groupes): 22)

 Votre compassion est un signe de foi. Vous avez de la compassion envers vos enfants et vos employés. Je vois des personnes qui dépensent cent mille par jour et ne donne à leur employé qu’une paye qui leur suffit à peine dix jours. Si nos cœurs manquent de compassion, Allah sera mécontent de notre communauté. Ces mots nous sont parvenus dans les traditions:

« Si vous voulez Ma miséricorde, ayez-en envers Mes créatures, Allah a de la miséricorde envers les miséricordieux. »

 Par Allah mes frères, un comportement compassionné, un comportement plein de grandeur d’âme, d’entraide, de résolution de problème vaut mieux que mille Rak’a (unité de prière) surérogatoires. Aussi, un des buts de Ramadan est l’union spirituelle avec la société.

7- Le jeûne de Ramadan est une des causes de l’exaucement des invocations:

 Encore une chose: Le jeûne de Ramadan est une des causes de l’exaucement des invocations parce que ce verset est venu avec les versets concernant le jeûne:

« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche »

(Al-Baqara (La Vache): 186)

 Au mois de Ramadan, vos invocations sont exaucées, ce qui est une grâce énorme, car avec les invocations vous êtes un être puissant, l’invocation est l’arme du croyant.

8- Le Ramadan fait pardonner les péchés commis depuis le Ramadan précédent:

 Il y a encore que le Ramadan fait pardonner les petits péchés commis depuis le Ramadan précédent.  C’est donc un mois où les péchés sont pardonnés, les invocations exaucées. On y éprouve une union spirituelle avec la communauté, un sentiment de soumission à Allah, de sincérité et de droiture envers les ordres d’Allah.

9- Le jeûne et le Coran intercèdent pour le serviteur le Jour de la Résurrection:

 Le jeûne et le Coran intercèdent pour le serviteur le Jour de la Résurrection. Les oulémas ont dit qu’une des meilleures récompenses est acquise à la récitation du Coran durant la prière alors que vous êtes debout seul ou dans la mosquée, à moins d’avoir une excuse de ne pouvoir vous tenir debout. Cela a lieu par la grâce d’Allah durant la prière d’Al-Fadjr (l’aube) ou d’At-Tarawih (la nuit).

10- Celui qui jeûne a deux causes de bonheur:

 Celui qui jeûne a deux causes de bonheur. Nous avons un hadith qui dit:

« Celui qui jeûne a deux causes de bonheur, une au moment de la rupture du jeûne et une au moment de sa rencontre avec son Seigneur. »

(Rapporté par Al-Bokhari et Mouslim)

 Certains oulémas en ont déduit que la mort est une noce pour le croyant. La preuve en est que le Prophète (bénédictions et paix sur lui) qui avait perdu de vue l’illustre Compagnon Sa’d Ibn Ar-Rabî’ durant la bataille de Badr envoya le chercher. On le trouva mourant et celui qui le cherchait lui dit: “Le Messager d’Allah (que la bénédiction et la paix d’Allah soient sur lui) m’a envoyé voir si tu te trouvais parmi les morts ou les vivants.” Sa’d répondit: “Je suis parmi les morts mais informe le Messager d’Allah que je prie Allah de le rétribuer du meilleur dont Il a jamais rétribué un prophète pour sa communauté.  Et informe ses compagnons qu’ils n’auront aucune excuse si un mal arrive au Prophète (bénédictions et paix sur lui) tant qu’ils ont un œil qui voit.” Ce Compagnon était en état d’un grand bonheur à la rencontre de son Seigneur.
 Une de mes connaissances me raconta l’incident d’un avion en panne durant le vol. Les passagers étaient dans un état indescriptible. L’un se frappait le visage, l’autre déchirait ses vêtements, un troisième se lamentait. La mort est le plus grand malheur pour celui qui ne connait pas Allah. Tandis que ce Compagnon que nous avons mentionné était très heureux à la venue de la mort. Par Allah, j’ai lu plus de soixante-biographies de Compagnons et j’ai trouvé que le facteur commun entre eux était le grand bonheur qu’ils éprouvaient à la rencontre de leur Seigneur. La mort est la plus belle chose pour le croyant.

« Celui qui jeûne a deux causes de bonheur, une au moment de la rupture du jeûne et une au moment de sa rencontre avec son Seigneur. »

 Chers frères, le jeûne est un système pour une nation entière. Un milliard et demi de personnes prennent leur repas et accomplissent la prière à la même heure. Le jeûne est un culte en commun et la discipline est de la civilisation.
 Vous sentez votre appartenance à la nation musulmane en voyant des musulmans chinois au nord de la Chine en état de jeûne. Vous sentez que l’islam est une religion mondiale pour tous les habitants de la terre.
 Ce sont là certains des objectifs du culte du jeûne. A la prochaine leçon, nous traiterons une question importante des objectifs de la Charî’a (jurisprudence) et la réussite vient d’Allah.

Traduction  : Zeinab Hassan
Vérification       :